Hygiène de vie et estime de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hygiène de vie et estime de soi

Message  Jacques le Sam 3 Mai 2008 - 6:06

Bonjour ! Smile

Dès que l'on est un peu informé sur le trouble bipolaire, on est averti qu'il est nécessaire d'avoir une bonne hygiène de vie, c'est-à-dire principalement respecter une observance médicamenteuse et des horaires réguliers… En d'autres termes, il faut s'imposer une mini auto-discipline.

De l'hygiène de vie en lieu et place d'une chienne de vie… lol! N'empêche que je trouve dans cela un bon côté positif pour l'estime de soi.

Bon, je suis «fils de flic», comme je l'écris dans mon témoignage, d'officier supérieur de la Gendarmerie pour être plus précis. Mais pas flic, même que je me suis sauvé du Collège militaire de Saint Cyr, au bout de trois mois et quinze jours, lorsque mes parents m'y ont collé en classe de première, pour prendre la relève du paternel !
Vrai que je ne suis pas trop bordélique et que j'apprécie l'ordre quand il apporte une certaine esthétique, façon jardin à la japonaise, car j'ai horreur des jardins à la française avec leurs lignes droites et toutes leurs symétries.

Toujours est-il que j'ai eu mes passages grand intello, qui appartiennent maintenant à mon passé résolu. Depuis, j'ai appris le verbe «faire» et je fais également avec mes pieds et avec mes mains, je construis, comme a été construit pendant six ans le référencement sur Google qui maintenant ne nous appartient plus.

Je fais mon chemin, «chemin de faire» qui consiste beaucoup plus à tracer ma propre voie, pour ma stabilité personnelle ou pour mon «juste milieu», qu'à suivre/utiliser les rails/œillères des autres.
Et faire, c'est excellent pour l'estime de soi, car, je le répète, je ne crois pas à la mort de l'ego, du moins comme état vraiment «utile» en soi à quelque chose…

Alors, pour compléter ceci, j'ajoute que ma mini-discipline consiste à m'imposer des tâches selon un cycle régulier tout au long de la semaine. À chaque jour suffit sa peine. Chaque chose en son temps et un temps pour toute chose.

Pour dire, même en gros down, comme cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps et comme cela m'est arrivé en ce début d'année, après mon arrêt du lithium de mai 2006, des fois à se lever à midi voire à 15 heures, eh bien je me suis imposé de n'avoir au soir aucune vaisselle qui traîne et de continuer mon cycle de tâches, même si c'était avec un jour ou deux de retard parfois. J'ai continué à faire mon ménage toutes les semaines, car j'ai du mal à supporter de voir s'entasser de la poussière : il n'y a pas, quand ça devient trop bord@@@, je vis encore plus mal. Alors je trouve la force de rendre mon cadre de vie plus agréable : je «fais» et après chaque effort, je suis un peu plus content de moi. C'est un peu comme cela que j'arrive à faire le gros dos durant mes downs, à maintenir un minimum d'estime de soi, ça et pas mal de rêverie éveillée pour passer le temps.

Et toi, comment arrives-tu à gérer ta vie quotidienne, toutes ces tâches ? Arrives-tu à être satisfait de leur réalisation, car il s'agit effectivement d'une satisfaction ? Penses-tu qu'une telle hygiène_de_vie/auto-discipline participe à la reconstruction de soi ?

Bonne journée. Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6173
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  Invité le Sam 3 Mai 2008 - 6:54

Bonjour,

Je dois dire qu'étant en donw depuis pas mal de temps , je commence à m'en sortir j'ai du avoir de l'aide
""coucher presque 24h sur 24 " sauf pour sortir mon chien et nettoyer la litère des chats leur sdonner leur croquettes c'est tout!!!!!!!!!!!!!!
j'ai toujours de l'aide 3 fois pas semaine, mais je commence à fatiguer vite ,le moral en dents de scies...... ordimal

pas envie de manger même de cuire je mange de la quiche lorraine froide c'est vous dire et des tomates sans sauce , comme un fruit!
je veux souvent mourir oui je prépare souvent ma mort mais si j'aivais pas mes animaux!!
même maintenant je me dis bof les ""animaux"" je souffre parfois trop dur dur d'être bipo. orage
bon je vais boir mon café puissiez vous venir nombreux ici poster tasse cafe je pense que parlez nous empêche de faire des bétises

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

je dois apprendre...............

Message  freedom le Sam 3 Mai 2008 - 7:29

Bonjour à vous

Apprendre et toujours apprendre et se recadrer ........... et pour celà, seule, en ce moment, je n'y arrive pas.
heureusement, mon compagnon et ma fille sont là pour me remettre les pieds sur terre, même si j'en pleure,
de toute manière rien n'est facile !!!

Et je peux vous dire que 4 mois d'hospitalisation ne facilitent en rien l'estime de soi...............foutue clinique !!!
un cocon bordélique à la fois rassurant et révoltant !!! pour en arriver à prendre des médocs donnés par un autre patient et passer 3 jours en réanimation, étant dans le coma !!!

Puis 10 jours en HP, et bien c'est nettement mieux que le privé !!!!

Mais l'estime de moi, je ne l'ai plus en ce moment.....un grand bazar en moi.....je dois me réadapter et pour
l'instant........bouh.......je n'y arrive pas.

Alors patience, même si j'ai envie d'hurler, si je pleure dans le monde, si un rien me révolte, si je me sens
sale...........la peur au ventre !!!

Voilà !!!

SI, j'arrive à me laver, à faire la vaisselle, mais ce n'est pas avec ça que je vais m'estimer !

Bises



FREEDOM ou.........................KATE
avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Service minimum

Message  Jacques le Sam 3 Mai 2008 - 9:10

Bonjour, freedom. Smile

Je conçois tout à fait ton point de vue quant aux hospitalisations longues — je me suis promis de ne plus être hospitalisé — et quant au fait que l'estime de soi peut sembler parfois être réduite à néant.

Les hôpitaux publics ou privés ne sont pas des lieux de thérapie comportementale et cognitive. J'irai même jusqu'à dire que l'on y prend de mauvaises habitudes plus qu'autre chose, à part du côté de l'observance médicamenteuse. Personnellement, pendant mes six mois en clinique, puis durant mes quatre mois en HP en plein temps, je me suis senti totalement désœuvré, inutile, à un point tel, c'est que je n'ai quasiment pas de notes dans ma base de données perso pendant ces périodes. Je veux bien que, par moments, on ait besoin d'être aidé, mais là, pour moi, l'«assistanat» allait trop loin et me menait directement à l'ennui profond.
Et puis à quoi sert de vouloir se mettre à l'abri de soi-même en milieu protégé si c'est pour se voir fournir des médicaments par un autre patient ?

Lorsque j'ai quitté l'HP après plus de trois ans version hôpital de nuit, j'ai fait six mois de down dans mon nouveau chez moi. Pas de ménage, manger sur le pouce, dormir sur le lit sous la couette sans draps, pas défaire les cartons de mon déménagement.
Là, je me suis promis plus jamais ça !

C'est pour cela que depuis je m'assure un «service minimum», un minimum de «faire» qui améliore mon cadre de vie — car je vis dans un grand studio et n'importe quel «coin» (cuisine par exemple) est visible d'ailleurs —, me permet de respecter mon e(sthé)tique et meuble une partie de mes journées.

Je crois que je tiens cela de mon enfance, que cela dépend plus de mon caractère (acquis) que de mon tempérament (inné), que d'arriver à «faire» ce minimum qui m'apporte une satisfaction. Peu m'importe qu'il s'agisse de la vaisselle, du moment que cela n'accumule pas le bord@@@ et que je peux me dire «C'est fait !». Car je crois beaucoup à toutes ces petites actions — du verbe agir — qui aident petit à petit à sortir de son down, c'est-à-dire à remonter dans son estime de soi.

Je pense que cela fait partie du travail de thérapie que de procéder à son inventaire et de reconnaître nos petites forces, celles qui constituent notre trésor tout à fait personnel. Même lors de mon dernier down (mi-décembre - mi février) avec les pires idées suicidaires que je n'ai jamais eues, j'ai toujours eu mon 'tit trésor comme lumière au bout de mon tunnel, j'ai toujours fait mon service minimum : même si je ne postais quasiment plus sous Jacques, j'assurais ma casquette Angie.

Bon week-end ! Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6173
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Négligence

Message  Jacques le Sam 3 Mai 2008 - 9:17

Rebonjour, Freedom. Smile

J'ajoute que, toujours avec ma marotte des mots, je néglige pas dans mon for intérieur toutes ces petites choses, comme tu dis se laver ou faire la vaisselle, car je pense que le verbe négliger est constitué de "nég" comme négation et de "lig" comme lien, ici déjà tout simplement le lien avec soi-même. Tiens cela me rappelle le study «Je est un autre» study de Rimbaud
Il y a eu un moment, après ma chute, à partir duquel j'en ai eu marre de me promener en «négligé de soi»© !…

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6173
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  Invité le Sam 3 Mai 2008 - 11:15

J'ai connu ces longues périodes de depression ou je ne pouvais pas me lever, encore moins
faire le ménage de mon appartement.
Aujourd'hui je vais mieux et comme j'habite moi aussi dans un studio j'essaie de ne pas
négliger le ménage, la vaisselle, la poussière.
Cela me coûte encore des efforts de le faire, mais j'arrive à un moment ou à un autre
à me decider, et quand c'est fait je me sens tellement mieux.
Je suis d'accord avec Jacques, cela forme partie d'une hygiène de vie ces "faire" et
bien sur que l'estime de soi se trouve grandie a habiter dans un environement propre
et agréable.

menage etendre linge

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  kriss le Lun 5 Mai 2008 - 15:28

Bonjour !

Je me retrouve tellement dans tous vos témoignages !

je viens de passer 15 jours alitée, sans pouvoir rien faire en down quoi ! No nuit agitée

Aujourd'hui j'émerge, mon ordi m'a manqué vos témoignages aussi ! ordicoul coeur

Moi aussi j'assaie d'avoir une hygiène de vie, ce matin j'ai pu faire mon ménage, ma lessive et je me suis même fait un plat (surgelé ) malgré mes idées noires, je me bouge quand je peux cela va de soit !

En ce moment je ne peux pas sortir (phobie sociale ) ! alors pas terrible !

Mais en gardant des horaires, des rituels et des habitudes ! je tiens le coup ! comme vous ! menage etendre linge


Amicalement, Kriss bisous flower
avatar
kriss

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 49
Type troubles : bipolaire mixte
Emploi / Statut : COTOREP / AAH
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  Invité le Mar 6 Mai 2008 - 7:24

Moi pareille ,

je n'ai pas de forces ,j'ai constater que les médicaments aggravés les tournis de ma tête

sorti même mon chien me semble dur et pénible je pleure moins(pourvu que ça dure) :( allez soyons optimiste

mais pour le manger niet!!! pour Dominique j'ai trouver des trucs intêrressants pour maigrir
je le fais dans le fil adapter
j'ai la phobie de sortir de m'habiller de quoi n'ais-je pas la phobie d'aillleurs scratch
hier soir je n'ai pas pris le laroxyl ça me tourne moins ,par contre le dépakote 500mg le soir me donne des maux de tête terrible ,je vais le couper en deux et vlan ordimal
bon demain sera un autre jour forcément!!!!la PALICE

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  Marie-F84 le Lun 12 Jan 2009 - 11:57

Bonjour

Je commence peu à peu à aller mieux, l'envie de vivre revient mais il me faut tout réapprendre.
Tous mes automatismes se sont envolés après des mois de dépression sévère :
Il me faudrait un coach qui me prenne par la main et qui me dise d'aller prendre ma douche, m'habiller etc... Et ne parlons pas du ménage !!!
Comment avez-vous fait pour retrouver une hygiène de vie normale ?
avatar
Marie-F84

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 54
Type troubles : bipo II
Emploi / Statut : Invalidité cat 2
Date d'inscription : 03/10/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t814-marie-francoise-alias

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  Bruno le Mar 13 Jan 2009 - 19:53

Bonjour,

Personnellement, après un dépression de 7 mois, j'ai repris le boulot en Mai dernier.
Petit à petit, je me fixe des objectifs de plus en plus concrets.
Je ne pars plus au travail sans me raser (la barbe !!!).
Je fais la vaisselle le soir même quand il y en a, ce qui est rare car je mange essentiellement des salades toutes prêtes.
Je fais mon ménage mais à moitié (aspirateur OK, serpillère KO)
Je suis d'accord avec Jacques : la discipline apporte de l'estime de soi.
avatar
Bruno

Masculin Nombre de messages : 2
Age : 53
Type troubles : Bipolaire ??
Emploi / Statut : Informaticien / ald
Date d'inscription : 31/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Se forcer...

Message  Sandrine le Mar 13 Jan 2009 - 22:10

Comme arc-en-ciel ou melody j'ai connu de longue période où je restais couché parfois sur plusieurs jours.
Et en réalité de cette façon on ne fait que s'enfoncer. Ensuite j'ai appris avec l'aide d'une psychologue à mieux me prendre en charge et à faire du ménage tous les jours.
Ce n'est pas une solution miracle mais progressivement de jour en jour on se sent mieux. On se rend compte que même au plus mal on est capable de faire pas mal de chose. Ce sont les pensées et la motivation qui diffèrent mais la capacité de faire reste la même. Et puis cela participe à l'estime de soi de se dire que l'on n'a pas rien fait dans la journée.
Avant je ne vivais pas pleinement parce que j'avais peur d'une rechute il y avait comme une épée de damoclès. Maintenant je vis intensément les bons moments et quand la rechute revient, je la prend avec plus de philosophie.
Je pense aussi que tout s'est décanté quand j'ai compris que je ne guérirais pas et que je n'aurais plus à courir derrière une chimère qu'il fallait que je me stabilise et que je prenne en charge le fait de vivre avec une maniaco-dépression. bipolaire
Après 24 ans de lutte qui continue encore mais dans une moindre mesure, je trouve que la vie m'a pourtant bien gâtée et comme dit Souchon..."Nous sommes opiniâtres à ne pas mourir". Bisous à toutes et tous. sourire tire langue
avatar
Sandrine

Féminin Nombre de messages : 226
Age : 49
Type troubles : Trouble bipolaire de l'humeur mais rigole souvent. C'est grave docteur?
Emploi / Statut : associatif =accompagne des mal ou non voyants dans des loisirs afin qu'ils puissent avoir une vie normale.ça passe par les sorties se cultiver se retrouver. Je ne considère pas cela comme un travail car ils m'enrichissent énormément.
Date d'inscription : 13/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nestor et big down…

Message  Jacques le Ven 16 Jan 2009 - 13:47

Bonjour ! Smile

Curieux que ce post soit remonté au moment où je rencontre des difficultés avec Nestor, mon fidèle serviteur, homme à tout faire… C'est la première fois depuis quelques semaines que ce personnage de Nestor est «entamé» par la maladie : big down oblige… Il est sous surveillance et ses retards sont enregistrés. J'essaie de me débarrasser de ces retards par rapport au rythme habituel car ils pèsent encore plus sur ma dépression actuellement récurrente.

Je veux bien un chat, mais n'aime pas les poils de chat partout, alors force m'est de passer régulièrement brosse et aspirateur…
Vive ma 'tite Ohé qui est par sa fraîcheur un remonte moral quotidien, mais moins quand même que certaines personnes de ce forum, surtout une !

Bonne journée. Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6173
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  petitenajia le Mer 21 Jan 2009 - 15:59

Bonjour,

Je me retrouve dans vos témoignages. Quand je suis vraiment mal, il m'arrive de ne pas pouvoir bouger du tout du lit.

J'ai eu par le passé des périodes où je n'arrivais pas du tout à me cadrer, et donc mes journées étaient chaotiques.

Ce qui m'est difficile, ce sont les gestes simples de la vie. Quand je me réveille, je prends un café mais si je ne bosse pas, je peux rester en pyjama et me mettre devant mon écran, à surfer, un peu pour fuir mon état, et je bois café en fumant clope sur clope....

Pas très bon comme hygiène de vie !

Par contre, quand j'avais été hospitalisée, vu que j'étais cadrée et réveillée le matin, je me forçais à suivre un cadre que je m'imposais. Déjeuner, puis prendre une douche, nettoyer ma chambre etc...

Mais dehors, je n'arrive pas à m'imposer ce cadre.

Merci pour vos témoignages, continuez, j'aime vous lire.

Very Happy
avatar
petitenajia

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 36
Type troubles : trouble bipolaire de type II
Emploi / Statut : travaille sur mes projets persos et profs... En ALD et invalidité
Date d'inscription : 07/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au temps suspend ton vol.....

Message  Sandrine le Mer 21 Jan 2009 - 22:59

Ne t'en fais pas (hum si je puis dire!). Ne te fixe pas des objectifs trop difficiles en depression. ça ne sert à rien si ce n'est a aggraver sa culpabilité et sa dévalorisation. Mais par contre tu peux écrire deux trois petites choses sur une feuille concernant ce que tu feras dans ta journée. Par exemple sortir 20 mn, nettoyer la glace de la salle de bain...etc Tu verras au début tu devras te forcer et puis ensuite tu feras les choses plus automatiquement. Et puis si ça ne réussi pas à tous les coups, ça n'est pas si grave, tu feras ce que tu dois faire le lendemain.
C'est petit à petit qu'on y arrive.
Perso quand ça va mal, je remplis deux cahiers; l'un avec sous forme d'une liste, tout ce que j'ai fait dans ma journée (aide aussi la mémoire), et l'autre rempli plutôt comme un journal intime.
L'écriture m'a toujours attiré mais il y a d'autres façons de procéder.
Je te souhaite beaucoup de courage petitenajia coucou
avatar
Sandrine

Féminin Nombre de messages : 226
Age : 49
Type troubles : Trouble bipolaire de l'humeur mais rigole souvent. C'est grave docteur?
Emploi / Statut : associatif =accompagne des mal ou non voyants dans des loisirs afin qu'ils puissent avoir une vie normale.ça passe par les sorties se cultiver se retrouver. Je ne considère pas cela comme un travail car ils m'enrichissent énormément.
Date d'inscription : 13/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hygiène de vie et estime de soi

Message  petitenajia le Jeu 22 Jan 2009 - 15:50

Merci Sandrine pour ta réponse !

Je n'avais pas pensé, en effet, à noter deux trois choses à faire.

Je prends note de tes conseils. Comme je me sens plutôt mal en ce moment, c'est ce que je fais.

Ce qui marche un peu dans mon cas, c'est de prendre le temps de m'occuper de mon corps, puis de la maison etc... J'y vais par palier.
Je me dis: d'abord, mon corps, puis la chambre, puis le salon... puis mes obligations

Bonne journée à tous ! sunny
avatar
petitenajia

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 36
Type troubles : trouble bipolaire de type II
Emploi / Statut : travaille sur mes projets persos et profs... En ALD et invalidité
Date d'inscription : 07/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum