Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Sam 13 Juil - 6:20

Bien dormir pour mieux vivre.




Le sommeil est contrairement à ce que l'on pourrait croire : une activité ! Il occupe le tiers de notre temps, nous permet de récupérer physiquement mais aussi intellectuellement, de lutter contre : la prise de poids, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'hypertension artérielle,... sans oublier la somnolence au volant, première cause d'accident sur autoroute.
Place à la santé pose aujourd'hui des questions essentielles à Laure Peter Derex, neurologue et spécialiste du sommeil. Par exemple, nous apprenons pourquoi le sommeil est indispensable à notre équilibre, quel rôle il exerce sur notre énergie, sur notre mémoire pour qu'elle se reconstitue, sur notre système immunitaire pour qu'il se renforce ?
Nous découvrirons les cycles successifs que nous connaissons tout au long d'une nuit, mais au-delà, nous nous poserons les questions du sommeil aux différents âges de la vie, car un enfant, un adolescent ou même une femme enceinte n'ont pas besoin des mêmes temps de sommeil.
Nous saurons si la sieste est aussi réparatrice que le prétendent certains et combien de temps une "mise au repos" en début d'après-midi, peut suffire à rendre une personne plus performante dans ses tâches du quotidien ? Et pour mettre toutes les chances de notre côté pour connaître un repos réparateur, un sommeil idéal, Laure Peter Derex nous livre quelques astuces qui nous permettront de nous endormir avec le sourire !

Arrow 

http://www.placealasante.fr/index.php?p=70


Dernière édition par franzie le Lun 29 Juil - 12:36, édité 1 fois

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Invité le Sam 13 Juil - 6:24

Merci franzie pour ce post.

Il est d'actualité pour moi, car j'ai en ce moment des cycles de sommeil un peu perturbés.

Très intéressant.

Bises,

Maria

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Sam 13 Juil - 6:42

Bonjour maria,
il y a quelques jours, j'avais parlé sur un autre post qu'il m'arrivait de faire des siestes réparatrices.
Je pense que pas mal de personnes sont exposées un jour ou l'autre à ce problème des cycles de sommeil.
Bonne journée.
Bises.
franzie.

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Jacques le Sam 13 Juil - 7:06

Bonjour, Franzie et Maria ! Smile

Au début du Xéroquel 300 mg, je dormais 11 / 12 heures par jour. Puis je suis descendu à 7 / 8 heures. En passant au Xéroquel 400 mg, il s'est passé le même phénomène : un mois à 11 / 12 heures et maintenant 7 / 8 heures. C'est plus que mes 5 / 6 heures du temps du lithium…

Le seul problème que j'ai, c'est que je me couche vers 9h00 pour me réveiller vers 4 ou 5 heures. Il faut que je fasse un décalage, que j'apprenne à me coucher plus tard.

Bon week-end ! Bises Very Happy. Jacques Smile


Dernière édition par Jacques le Sam 13 Juil - 7:51, édité 1 fois

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo

Jacques

Masculin Nombre de messages : 6011
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

sommeil sieste - hygiène de vie

Message  Invité le Sam 13 Juil - 7:22

Bonjour,

J'ai la chance d'avoir un sommeil réparateur naturel.

Actuellement, en sortie d'edm, mon temps de sommeil est considérablement  raccourci, moi qui devient marmotte en toutes saisons dès que je suis en phase (trop) basse, sujette à l'hypersomnie refuge.

Par contre, je sais qu'il est primordial pour un bipo de dormir suffisamment, que c'est à inclure dans notre hygiène de vie et à surveiller de près.

Etre vigilant à la durée de notre sommeil est répertorié parmi les signes avant-coureurs de basculement de phase, de rechute en manie, hypomanie ou dépression (plusieurs fils à ce sujet sur Angie) et contribue à la pérennité de notre stabilisation hors protocole médicamenteux ou psychothérapie.

Ainsi, hier, je me suis contrainte à une courte sieste à la mi-journée pour être sure que mes batteries sont "bien" rechargées et que je peux progresser lentement mais sûrement dans mon rétablissement.

Bonne journée ! Et surtout bon dodo réparateur !
nuit rêve


Dernière édition par kairos le Dim 14 Juil - 18:28, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde

Message  Andrée le Lun 29 Juil - 8:50


Les bienfaits du rire pour la santé et le bien-être



« Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde »

L’intitulé de cette conférence-débat (Guadeloupe – 29 mai 2013) était:  Le rire peut-il contribuer au bien-être?

La réponse est oui!  Car les vertus du rire sur la santé et le bien-être sont bien réelles. Et elles ont été démontrés par de nombreuses études scientifiques.

Non seulement le rire à un effet thérapeutique indéniable (d’aucuns parlent de « thérapie des zygomatiques »!), mais s’y adonner  journellement contribue au bien-être, ainsi qu’à la santé, et à la vie!

D’ailleurs, le rire est de manière général un excellent moyen de prévention, dans tous les domaines de la santé (quant aux maladies cardio-vasculaires par exemple) et du comportement.

Le rire est gratuit, accessible à tous, et universel.


Le saviez-vous?

Au début du 20ème siècle, en France, les gens riaient en moyenne 35 minutes par jours. Alors qu’au début du 21ème siècle, ils ne riaient plus que 5 minutes par jour…


Le rire est un bon indicateur…

Il permet d’avoir une assez bonne idée de son état du moment.

   Il a un effet un effet libérateur sur le plan émotionnel.
   Il est contagieux; d’où l’intérêt de rire famille, en groupe…


Le rire est bon pour la santé…

   C’est un excellent remède au stress, et à ses conséquences:
       Il contribue à empêcher le stress cumulatif et chronique de s’installer. Mais il permet aussi de réduire fortement ses conséquences (désastreuses) sur la santé.
       Il stimule l’hypothalamus (structure du système nerveux central, de la taille d’une amande, situé à la base du cerveau), qui sécrète alors des endorphines, « hormones du bonheur ». Mais il intervient aussi dans le contrôle de certaines fonctions comportementales, telles que la reproduction, la thermorégulation, le contrôle du rythme circadien, et aussi la faim.
   Il a un effet de renforcement du système immunitaire, et contribue à sa protection:
       Par la diminution de cortisol, hormone qui à l’excès contribue à inhiber l’activité du système immunitaire, et a un effet oxydant (accélérateur du processus de vieillissement)
       Par son action de renforcement des défenses immunitaires.
   Il est bon pour le cœur.
       Des études ont démontré que rire 10 minutes par jour avait pour effet de réduire la tension artérielle, d’améliorer la circulation sanguine, d’améliorer l’oxygénation du muscle cardiaque, ainsi que le cerveau.
   Il a des propriétés antidouleur.
       Il favorise la sécrétion de ces fameuses endorphines, mais aussi des  catécholamines (hormones ayant un effet anti-inflammatoire).
       Et il contribue à moins ressentir la douleur, voire à « l’oublier » (très utile dans le traitement de fond de la douleur chronique).
   Il favorise une meilleure qualité de sommeil
       Rire avant de s’endormir aide à l’endormissement par un relâchement des tensions et un « oublie » de ses éventuelles anxiétés, angoisses.
       Et il a un effet de stabilisation des cycles du sommeiL
 

Le rire est bon pour le cerveau et la psyché…

   Il aide à réduire les tensions, à relativiser les choses (en particulier les problèmes rencontrés), à prendre ou avoir plus de recul.
   Il agit directement sur les humeurs et la perception de soi, de son environnement.
   Il est un très intéressant facteur de prévention des comportements à risque.
   Il contribue à une meilleure concentration et mémorisation, et améliore les fonctions d’apprentissage ainsi que celles de créativité.
   Il participe au renforcement de la confiance en soi (donne plus d’assurance), ainsi qu’au processus essentiel de l’estime de soi.
   Il aide à de meilleures relations avec les autres.
   Il contribue à améliorer l’atmosphère en famille, au travail, et dans la société en général.
   Il participe à la cohésion dans les groupes (familiaux, professionnels)
   Il permet une meilleure diffusion d’un message (consigne, recommandation, etc.)
   Il permet une meilleure rentabilité de son temps et de ses efforts (ce qui fait du « bien-être au travail »  un bon investissement pour les entreprises et administrations)
   Il est à sa façon un remède souverain à bien des maux, une véritable panacée!

En plus de cela:

   Le rire accroit sa capacité de séduction, rend plus attrayant, contribue au charisme, facilite l’intégration dans un groupe, une équipe, une société.
   Et il contribue fortement au développement de la pensée positive ainsi que de l’entraide.

Le rire est une force:

   La capacité de rire de soi (comme l’autodérision) rend plus fort.
   Et cela devient une aide précieuse dans les situations difficiles.

Quelques illustrations:
uelques exemples qui parlent d’eux-mêmes quant aux bienfaits du rire:

   Le « Rire Médecin », à travers entre autre les clowns à l’hôpital, en particulier dans les services pédiatriques et ceux gèrent des pathologies lourdes.
   Les animations dans les maisons de retraites, en parallèle avec de l’exercice (sous forme ludique).
   Des études qui démontrent que les centenaires rient et sont (par conséquent) d’un naturel optimiste, parfois malgré les difficultés de vie qu’ils rencontrent (comme à Cuba, l’une des plus fortes concentrations de centenaires au monde, qui rivalise avec Okinawa, au Japon).
   Le succès de certaines pièces de théâtre, qui traverse le temps, comme « Le Tartufe » de Molière (très d’actualité), ainsi que le théâtre de boulevard (entre autre).
   Le succès phénoménal des spectacles et festivals de rire (on dit de Paris que c’est un festival permanent du rire).
   Le succès mondial des clubs et ateliers du rire.

Une technique éprouvée:

En mai 1995, le Docteur Madan Kataria, médecin (Inde), et son épouse (tous deux professeurs de yoga), créent ce qu’ils appellent le « yoga du rire ». Leur objectif premier était d’aider le plus grand nombre à bénéficier des bienfaits du rire sur la santé et le bien-être.

Pour cela, ils se sont basés sur un postulat simple (démontré scientifiquement): l’action entraîne l’émotion. Et ils ont à mis au point des techniques efficaces de déclenchement et de gestion du rire: le « rire sans raison ». Cette excellente méthode s’est à tel point diffusé dans le monde, qu’il existe désormais plus de 10’000 clubs du rire, dans 60 pays.


   

Etudes scientifiques:

   En neurologie, par IRM sur les zones du rire dans le cerveau (déclencheurs, impacts, conséquences).
   En médecine, par la recherche génétique: existe-t-il un ou plusieurs « gènes de la bonne humeur »?
   Par d’autres recherches sur le plan bien sûr médical, mais aussi en psychologie (et psychopathologie), en anthropologie (culturelle), et évidemment en sociologie.

Quelques liens:

   France (portail): clubderire.com
   Québec: clubderirequebec.com
   Francophonie: clubderire.org
   Ecole du rire (officielle / en anglais): laughteryoga.org
   Ecole du rire (en français): yogadurire.com

Bibliographie (méthode du Dr Madan Kataria):

   Rire sans raison, Dr Madan Kataria, Édition révisée 2011
   Le Yoga du Rire, Corinne Cosseron et Linda Leclerc, Préface Dr Madan Kataria, Guy Tredaniel Edition, 2011


Arrow 
http://www.reichlen.net/2013/05/les-bienfaits-du-rire-pour-la-sante-et-le-bien-etre/#.UfYD56ymRVY

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique pour mieux dormir

Message  Andrée le Mar 6 Aoû - 6:37

« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique pour mieux dormir




L’Inpes lance le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure qualité en donnant des conseils adaptés à chaque profil de dormeur.

98 % des Français ont une représentation positive du sommeil et 86 % l’associent à un moment de plaisir, selon un sondage mené en 20071. Si la plupart d’entre eux a l’intuition que le sommeil est bon pour la santé, 45 % estiment ne pas dormir assez ; 17 % sont d’ailleurs en dette chronique de sommeil et 12 % insomniaques.

Bien dormir relève parfois du défi… Nos styles de vie et nos horaires de travail impliquent souvent des temps de repos irréguliers. Quand s’ajoutent à cela la naissance d’un enfant, le stress, le bruit, etc., bénéficier des bienfaits d’un sommeil récupérateur n’est pas si simple. Or, dormir bien et suffisamment permet de faire face à chaque nouvelle journée. Le sommeil est une fonction biologique vitale dans laquelle nous puisons notre énergie. C’est un facteur majeur d’équilibre physique et psychologique, il est indispensable pour réduire le stress.

Être à l’écoute de ses besoins pour développer sa propre stratégie de sommeil

Nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil. Le guide « Bien dormir, mieux vivre » a été conçu afin que chaque type de dormeur (couche-tôt, lève-tard, gros ou petit dormeur, etc.) puisse trouver facilement des conseils qui lui conviennent.
Notre profil en tant que dormeur et les particularités de notre sommeil (nombre d’heures nécessaires, durée des cycles, etc.) sont déterminés génétiquement. Le guide invite à être à l’écoute de ses besoins pour bien respecter le rythme de son horloge biologique. Paupières lourdes, bâillements, étirements ? Ce sont les signes annonciateurs du sommeil… il ne faut pas lutter et plutôt aller se coucher !
Bien dormir peut être un véritable apprentissage et susciter de nombreuses interrogations : « Les heures « dormies » avant minuit comptent-elles double ? Que faire si l’on prend souvent l’avion ? Pourquoi faut-il éviter le sport le soir ? »…
Autant de questions auxquelles le guide apporte des réponses, permettant de mieux comprendre les mécanismes qui régissent notre sommeil.
Il permet également d’identifier les différentes causes qui peuvent troubler le sommeil, telles que le bruit et le stress et propose des solutions pour les limiter. Par exemple en préparant l’endormissement. Lecture, relaxation, musique douce : à chacun ses rituels pour créer un climat propice à la détente et à une bonne nuit de sommeil.

Diffusé à 1,5 million d’exemplaires, ce guide de 32 pages « Bien dormir, mieux vivre » (pdf, 705 Ko) est disponible notamment auprès des Cres et des Codes, des Ddass, des Caisses Primaires d’Assurance Maladie, et de certains hôpitaux. Il est également téléchargeable sur le site www.inpes.sante.fr.

Arrow 
http://www.inpes.sante.fr/70000/cp/09/cp090623.asp

le guide :
Arrow 
http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1215.pdf

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

bipolarité - sommeil - réseau morphée

Message  Invité le Mar 6 Aoû - 8:13

Bonjour,

Merci à notre Veilleuse angienne franzie, de continuer à alimenter ma réflexion sur l'importance du sommeil.

Si un bipo s'assume, c'est-à-dire, qu'il se prend en charge,
--en plus d'un protocole médicamenteux et d'une thérapie de parole, quelque ces 2 puissent être
---chaque bipo est une équation multifactorielle à résoudre selon ce qui sied à cet individu en matière de rétablissement, voire stabilisation,
il a sans doute remarqué que le sommeil, en temps et en qualité est un des facteurs-clé de son mieux-être (et de celui de son entourage, Wink... )

Ce post a pour objet de pointer un autre fil angien complémentaire, (de 3 pages à ce jour), sur le sommeil
=>  http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t2821-bipolarite-et-sommeil

Que vos jours soient rythmés par de bons dodos réparateurs !
nuit rêve

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Mar 6 Aoû - 11:17

bonjour kairos,
ce dossier :  "Bien dormir pour mieux vivre" me semble primordial pour nous.

Une soirée entre amis, qui se prolonge tard dans la nuit, ça me décale complètement, j'ai beaucoup de mal à retrouver mon rythme normal.
Je suis devenue comme les poules, je me couche et lève tôt. Smile

Le sommeil fait parti de l'hygiène de vie, si l'on veut avoir une certaine stabilité dans la vie de tous les jours.
Au fil des années, je l'ai appris.

Bises.
franzie

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Tara le Mar 6 Aoû - 15:00

Merci à vous deux, Franzie et Kairos, sunny 

je vous ai lu ce matin et je relirai encore et encore les liens.
Faut que ça rentre, non d'une pipe !
Comme je suis en diminution de traitement, le vrai sommeil revient, mais il y a parfois des loupés. No 

Bonne après-midi,
Bizz de Tara I love you

Tara

Féminin Nombre de messages : 1799
Age : 53
Type troubles : Bipolaire, petite fille de bipolaire
Emploi / Statut : AAH/ Invalidité/2
Date d'inscription : 25/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Invité le Mar 6 Aoû - 16:31

Bonjour,

si je peux me permettre un conseil Tara, et tous ceux qui ont des soucis de sommeil, abstenez vous de boire du café (y compris déca) après 16H00 : perso, ça m'empêche de m'endormir le soir, et pourtant j'ai un traitement qui favorise le sommeil (xeroquel). Alors, bien que j'adore le café après manger, j'ai arrêté d'en boire le soir, et ce dés 16H00.

Et comme Franzy, une soirée qui se prolonge tard peut perturber mon sommeil sur plusieurs nuits, alors je préviens et je file au dodo à minuit/minuit trente grand maximum.

C'est vrai que c'est pas toujours marrant d'avoir cette hygiène de vie assez stricte niveau sommeil, mais notre stabilité bipolaire est à ce prix !

Bien à vous tous,

Lor coucou 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Se réconcilier avec le sommeil

Message  Andrée le Mer 2 Oct - 7:18

Se réconcilier avec le sommeil

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/dossier/se-reconcilier-avec-sommeil-0



Les troubles du sommeil

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/node/11040



Mieux dormir

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/node/11041



Les bienfaits du sommeil


Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/node/11044


Les cycles du sommeil

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/theme/4339


Les différents stades du sommeil

Arrow
http://sante.lefigaro.fr/theme/4340


Les rythmes circadiens

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/theme/4341





Sur un côté, puis sur un autre, sur le ventre, sur le dos, puis de nouveau sur le flanc, en boule, en chien de fusil, côté pile de l’oreiller, puis côté face, avec ou sans traversin, en dessous puis au-dessus des draps… Rien de plus fatigant que de chercher le sommeil jusqu’au plus profond de son lit. Interminables, les heures s’égrènent et lorsque, enfin, Morphée semble vous tendre ses bras, le réveil carillonne. Plus le temps de rêver, il faut se lever.

Nombreux sont ceux qui connaissent ce cauchemar éveillé d’attentes noctambules et de matinées somnambules. Plus de 30 % de la population française se plaint de nuits inachevées, notamment parmi les jeunes générations. Chez ces « veilleurs de nuit » malgré eux se comptent 22 % d’insomniaques (dont 10 % sévèrement atteints), 5 % de personnes souffrant d’apnées du sommeil (arrêts épisodiques de la respiration) et 10 % atteints du syndrome des jambes sans repos, qui se manifeste par un besoin irrépressible de les bouger. Résultat : un Français sur cinq connaît des épisodes de somnolence durant la journée.

D’où viennent ces troubles du sommeil ? « Les causes en sont multiples, explique le Pr Damien Léger, qui dirige le centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu, à Paris, et préside l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Elles peuvent être médicales, consécutives à des douleurs, des troubles endocriniens ou neurologiques. Elles peuvent être d’ordre psychologique chez des personnes trop anxieuses, ou simplement d’ordre toxique avec le tabagisme, la consommation de café, d’alcool ou les effets secondaires de certains médicaments. Elles peuvent enfin provenir du surmenage et des vicissitudes du quotidien. »

Ces rythmes de vie parfois insensés qui obligent à reléguer le sommeil au dernier rang des priorités. Journées trop courtes pour concilier activités professionnelles, sociales et familiales, temps de transports allongés, et le soir, veilles prolongées devant l’écran de la télé, celui de l’ordinateur, du jeu vidéo ou du smartphone. En cinquante ans, le temps de sommeil moyen a diminué de 1 h 30. Si aujourd’hui, il s’établit à 6 h 58 en semaine et à 7 h 50 le week-end (ce qui est satisfaisant), un tiers des Français dort seulement 5 à 6 heures par nuit. Chez les jeunes adultes, le temps de sommeil est aussi limité avec une moyenne de 6 h 40, selon une enquête de l’INSV/MGEN. Et les conséquences de ce manque chronique ou aigu de repos sont loin d’être négligeables.

Car le sommeil est une fonction vitale. Tous les animaux, des mammifères aux oiseaux et jusqu’aux insectes, se reposent. Chez les humains, il occupe à peu près un tiers de la vie adulte (et plus encore dans l’enfance), ce qui signifie qu’à 60 ans, on a dormi près de vingt ans. Voilà qui est révélateur du besoin. « Or, même si nous sommes loin de tout savoir sur le rôle du sommeil, poursuit le Pr Léger, nous savons qu’il participe notamment à la restauration de notre organisme et qu’il lui fournit l’énergie nécessaire pour affronter la journée à venir. Il est indispensable au bien-être physique comme intellectuel. »

Et plus encore. Les recherches de ces dix dernières années ont mis en exergue l’importance du temps et de la qualité du sommeil sur la santé. « Longtemps, on a considéré qu’un manque de sommeil n’avait comme conséquence qu’une simple fatigue passagère, qui pouvait se récupérer. On découvre que les restrictions de sommeil quotidiennes ou occasionnelles sont des facteurs de risque clé pour notre vie », insiste le Dr Joëlle Adrien, directeur de recherche à l’Inserm.

Si les centres de sommeil ont mis au point des stratégies pour traiter ces pathologies, il reste encore beaucoup à découvrir. Mais parfois, il suffit simplement d’appliquer quelques conseils de bon sens pour une meilleure hygiène de vie, tant la qualité du sommeil est indissociable de la qualité de la vie… éveillé.

Martine Betti-Cusso

Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/dossier/se-reconcilier-avec-sommeil-0


Voir liens sur le forum
Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=dormir+sommeil&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  yoyo le Jeu 3 Oct - 23:45

Un grand merci Franzie pour tous les articles que tu postes, j'ai de la lecture ok 

Je suis insomniaque depuis 1991 et les troubles bipolaires n'ont rien arrangés.

Le rire Franzie, pour moi une journée sans rire est une journée perdue Wink 

Bonne nuit.

yoyo

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 55
Type troubles : TB1-Mixtes
Emploi / Statut : Inv. 2 (ex cadre commercial)
Date d'inscription : 01/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Sam 5 Oct - 11:03

Bonjour yoyo,
il m'arrive d'avoir des petites périodes, où le sommeil peine à venir.


Pour compléter ce fil :



Réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil
Arrow 
http://www.reseau-morphee.fr/





Le rire



Les bienfaits du rire pour la santé par le Dr Henri Rubinstein







Essayez de ne pas rire !

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Invité le Sam 5 Oct - 11:56

Cool! Laughing 
Je vais continuer de rire et de faire rire les personnes que j'ai en charge alors!!Je persiste! Laughing 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum