Trouble bipolaire — Maniaco-dépression
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

la câlinothérapie

Aller en bas

la câlinothérapie Empty la câlinothérapie

Message  paumée Dim 5 Juin 2016 - 16:23

Câlinothérapie : pourquoi faut-il l'adopter ?
Pas très tactile ? Trop pudique pour prendre les gens dans vos bras ? Vous avez tort ! Car les câlins sont une marque d'affection essentielle pour votre bien-être et celui de votre entourage ! La preuve : la thérapie par le câlin est maintenant devenue un vrai phénomène avec des ateliers qui permettent d'apprendre l'importance de la tendresse. Découvrez cinq raisons inattendues pour lesquelles vous devriez en donner et en recevoir plus souvent.
Il stimule la sécrétion d'endorphine, ocytocine, et dopamine, trois neurotransmetteurs qui font du bien et qui chassent les idées noires. Ce n'est pas pour rien que vous prenez instinctivement dans vos bras quelqu'un qui va mal pour le réconforter. Le câlin ne guérit pas mais apporte un réconfort instantané, il apaise, aide à se sentir en sécurité et peut aider à combattre les troubles de l'humeur. Le câlin est antidépresseur.

Le câlin enlève le stress

Il est bon pour la santé puisqu'il libère les hormones du bien-être qui permettent l'apaisement. Une étreinte prolongée entraîne une chute du taux de cortisol, l'hormone du stress, et aide à diminuer l'anxiété. Elle permet aussi de réduire la tension artérielle et le rythme cardiaque, et donc de diminuer le stress. Alors plutôt que prendre des médicaments, commencez déjà par vous octroyer plus de câlins.

Le câlin diminue la solitude

Le câlin est une façon de montrer que l'on tient à l'autre, qu'on lui veut du bien, une manière de dire "Tu n'es pas seul". Et cela ne marche pas qu'avec son amoureux ! Un câlin à votre chien ou à votre chat a également un effet très positif sur le moral, et ce n'est pas pour rien si les "free hugs", ces câlins offerts dans la rue par des inconnus aux passants fonctionnent aussi bien !

Le câlin soude le couple

Dans une relation amoureuse, les étreintes et les caresses sont un témoignage d'amour aussi important que le sexe. Serrer l'autre dans vos bras apporte un équilibre, fait du bien, rassure. D'ailleurs, les couples les plus épanouis sont ceux qui se témoignent quotidiennement des marques d'affection, même après de longues années de vie commune. Le câlin est une forme de communication non verbale qui permet de comprendre l'autre sans parler, de le rassurer, de lui montrer que vous tenez à lui. Alors pourquoi vous en priver ?

Le câlin combat les virus

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les câlins permettraient aussi d'éviter les rhumes et autres virus de l'hiver. C'est en tout cas ce qu'a démontré une étude menée à l'université Carnegie-Mellon, à Pittsburgh sur 400 personnes. Après observations, les chercheurs ont noté que les personnes les plus câlinées affichaient une résistance au rhume supérieure et des symptômes moins importants. Les câlins permettraient ainsi de renforcer les anticorps et donc de tomber moins souvent malade.

Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire : donner et recevoir des câlins ! Conjoint, enfants, parents, amis, animal de compagnie... Peu importe ! L'important : réhabiliter la tendresse pour voir la vie du bon côté ! Et si vous manquez de personnes à qui en faire autour de vous, pourquoi ne pas tenter les ateliers câlin ?

Source : http://femmes.orange.fr/bien-etre/sport-et-bien-etre/article-calinotherapie-pourquoi-faut-il-l-adopter-CNT000000oPGol.html

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire ce livre de Céline Rivière Câlinothérapie : une prescription pour le bonheur - Editions Michalon, 7 mai 2015 - 204 pages

Qu'est-ce que la câlinothérapie ? Quels sont les bienfaits des câlins sur la santé ? Un câlin, qu'il soit amoureux ou amical, nous fait du bien. On le sait, on le sent. Mais aujourd'hui, on le prouve : les récentes découvertes montrent que le câlin améliore notre bien-être par la libération de l'hormone du bonheur : l'ocytocine, et entraîne une chute du taux de cortisol, l'hormone du stress. La pression artérielle baisse, nous nous sentons mieux, apaisés. Depuis l'enfance, on nous enseigne à aller à l'encontre de nos pulsions premières, à les maîtriser jusqu'à ne plus les ressentir. Cet élan, nous le réfrénons par crainte du jugement, par peur du ridicule ou de la morale. La câlinothérapie nous propose de réparer ces manques et de nous faire revivre la sécurité du petit enfant. Manquer de câlins n'est pas anodin, cela fait souffrir, beaucoup. Dans un état d'esprit apaisé, un corps touché tombe moins malade, le système immunitaire s'en trouve renforcé. Activer nos propres mécanismes de santé est possible ! Face à cette demande d'un genre nouveau, les propositions fleurissent. De toutes sortes. Des "Free Hugs" aux bars à câlins, des animaux à caresser dans les maisons de retraite ou les institutions psychiatriques aux bars à chats, des contacts peau à peau pour les enfants prématurés à Amma qui réussit à rassembler des milliers de personnes en proposant une étreinte d'amour... Tout est prétexte à câliner et se faire câliner.

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum