Trouble bipolaire — Maniaco-dépression
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

La Clinique du Docteur Blanche - Arte, vendredi 12 septembre à 20 h 50

Aller en bas

La Clinique du Docteur Blanche - Arte, vendredi 12 septembre à 20 h 50 Empty La Clinique du Docteur Blanche - Arte, vendredi 12 septembre à 20 h 50

Message  paumée Lun 8 Sep 2014 - 0:32

Bonjour à tous,

Vendredi 12 septembre, à 20 h 50, Arte propose un téléfilm de Sarah Lévy, "La Clinique du docteur Blanche" (95 mn, inédit).

1850. Interne en psychiatrie, Emile Blanche est révolté par un monde asilaire où règnent violence et abandon, aux antipodes de la maison de santé tenue par son père, Esprit Blanche, à Passy. Là, dans les salons cossus et le grand parc verdoyant, se côtoient artistes de la génération romantique en proie à la mélancolie, aristocrates et grands bourgeois aux portes de la folie. A la suite d'un défi lancé au Pr Leuret, aliéniste de l'hôpital public, Emile entreprend d'y soigner Saturnin, un malade aphasique, réputé incurable et condamné à l'enfermement.
Entre d'autres mains que celles de Sarah Lévy, cette évocation en costumes d'une page d'histoire de la médecine n'aurait peut-être pas échappé à l'impasse de la reconstitution érudite mais dénuée de chair. Sans en faire des tonnes pour insuffler de la modernité, la réalisatrice s'appuie sur la liberté romanesque du scénario , et s'autorise des embardées fantasmagoriques, burlesques ou sensuelles... Au fil de clins d'oeil subtils (dont certains signes avant-coureurs de la psychanalyse), sans la moindre pesanteur, le film ouvre une méditation, qui porte bien au-delà des débats du XIXe siècle, sur le folie et le sort que lui réserve la société. Tout passe par l'humanité des personnages (et une distribution sans faille), chacun, médecins comme patients, portant sa part de ténèbres. Aux doutes de Blanche, qui sent venir l'échec, répond la parole mystique et impénétrable d'un illustre patient, Gérard de Nerval, une âme meurtrie qui saura toucher celle de Saturnin. Belle façon d'exalter le pouvoir de la poésie.

Isabelle Poitte

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum