Mieux comprendre les troubles bipolaires

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Sam 13 Juil - 6:33

Mieux comprendre les troubles bipolaires




On entend abondamment parler des troubles bipolaires en ce moment, comme s'il s?agissait d'un phénomène de mode!
En fait, on pose des mots sur une pathologie qui semblerait concerner entre 6 et 10% de la population en France.
Ces troubles agissent sur l'humeur et peuvent dans certains cas extrêmes, pousser le malade au suicide.
Alternance d'euphorie et de dépression, il paraît difficile de les analyser.
Place à la santé a demandé au psychiatre Bruno Millet de nous éclairer sur les causes de cette affection et les moyens de la tenir à distance.
Christophe Docet, lui est malade bipolaire, ancien chef d?entreprise, il crée aujourd?hui une association et nous apporte son témoignage.
De toute évidence, ces troubles sont difficiles à vivre au quotidien, pour soi-même comme pour son entourage!

Arrow 
http://www.placealasante.fr/index.php?p=65

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Invité le Sam 13 Juil - 6:58

Chère franzie,

Encore merci pour ce post et ces vidéos.

J'apprends que l'OMS, Organisme Mondial pour la Santé, considère la Bipolarité comme une des 10 maladies les
plus préoccupantes dans le monde.

Cela me donne quelque part un lieu d'appartenance car parfois quand je médite à mon parcours tellement
traumatisant et chaotique à cause de cette maladie, j'ai du mal à apprécier la magnitude de sa gravité.

C'est un vrai tsunami qui arrive dans la vie du malade bipolaire. Les conséquences sociales, économiques,
professionnelles et familiales sont terribles.


De cadre, épouse d'un PDG, je me suis retrouvée un jour dépouillée de mes enfants, en ayant faim,
sans avoir de quoi me vêtir correctement, et nettoyant les wc et douches d'un centre de SDF
en échange d'une soupe chaude. (1997)

Je vis modestement aujourd'hui mais j'ai récupéré un toit sur la tête, des vêtements, une voiture
et trois repas par jour.  Parfois je me demande comment.

Maria.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

video - causes moyens de rétablissement - bruno millet emploi travail - chef d'entreprise - place santé

Message  Invité le Sam 13 Juil - 7:06

Bonjour,

Merci, franzie, 5 vidéos à visionner qui me permettront de rencontrer le psychiatre Bruno Millet et le bipolaire Christophe Docet ; pour ce dernier, je ne sais pas si c'est le même porte-parole que celui du ... euh, je ne retrouve pas le fil ( Rolling Eyes  limitation de la fonction Rechercher sur Angie et ... de celle de ma mémoire, Wink  ). M'enfin, peut-être qu'à le voir, ça me reviendra !

Décidément, il m'a l'air intéressant ce site Place à la santé !

Bonne journée !  (et double bisous à toi, franzie, affectée par un deuil dans ta famille ! Amitié)
star

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Valériane le Dim 14 Juil - 1:57

Bonsoir à tous,

Je remercie Franzie pour ces vidéos !

Cependant la manière dont sont présentés les troubles bipolaires me laisse un peu perplexe........... 6 à 10 % ?
Je pense que ce pourcentage englobe toutes les sortes de bipolarité de la cyclothymie aux¨BP I et BP II. Ces émissions sont un peu courtes pour expliquer cette maladie
Il s'agit effectivement d'un phénomène de mode.........nous sommes passés de la méconnaissance de la maladie à une surestimation !
On parle un peu trop vite de bipolarité dès que les changements d'humeurs pointent le bout du nez, quelque soit l'âge de la personne or il faut savoir que les troubles bipolaires débutent essentiellement aux alentours de 18, 25 ans.
J'ai dans mon entourage une personne qui est diagnostiquée bipolaire.............elle passe de nombreux moments en phases dépressives......sans épisodes maniaques ! up 
Je pense que la bipolarité est un peu un fourre tout ! Nous avons tous une humeur variable.......ponctuée de haut et de bas, mais au point d'être hospitalisé, les chiffres retombent à 1% pour les TB I et 6% pour les TB II.
A force de surestimer les troubles bipolaires nous risquons de passer pour des gigolos !!


Bien à vous bisous   Amitié

Valériane

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 52
Type troubles : TB I etats mixtes
Emploi / Statut : invalidité cat 2 + travail à temps partiel + RQTH
Date d'inscription : 22/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Sam 5 Oct - 8:27

Une maladie très contrastée

02/10/2013

Au plan national, les troubles bipolaires touchent 1 à 2 % de la population, environ 600.000 personnes.
« Et la proportion est sensiblement la même dans la région Poitou-Charentes », explique le Dr LDiane Lévy-Chavagnat, psychiatre au centre hospitalier Henri-Laborit, à Poitiers.
Avec un peu plus d'1,7 million d'habitants, la région compterait donc plus de 30.000 personnes souffrant de ce trouble, dont une large majorité l'ignore.
« C'est une maladie très complexe dont le diagnostic peut prendre des années, parfois jusqu'à huit ans.
Elle est très contrastée », ajoute le médecin.
La classification internationale des maladies distinguent trois types de trouble bipolaire.
« Le premier se caractérise par un accès maniaque franc qui intervient entre deux états dépressifs.
Le type 2 est le plus fréquent et le plus difficile à diagnostiquer. Le patient oscille entre de petites phases d'excitation qu'on appelle hypomanie et des phases de dépression.
Enfin le type 3, ce sont des cycles rapides, des changements d'humeur qui peuvent fluctuer d'un jour à l'autre. Le patient passe très vite d'une phase d'intense excitation à un état dépressif profond, ce qui peut l'amener jusqu'au délire, à l'hallucination. »
Concernant la prise en charge thérapeutique, elle diffère selon le type de trouble Le traitement s'appuie sur des médicaments thymorégulateurs, indique le médecin. Il y a le lithium, le plus ancien ou des dérivés d'antiépileptique, d'antipsychotique.
On peut parfois prescrire des antidépresseurs sur une courte durée. Enfin, – et en ultime recours – insiste-t-elle, « il y a l'électroconvusivothérapie ou ECT sous anesthésie ».

Arrow 
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2013/10/02/Une-maladie-tres-contrastee-1634321

Une maladie très complexe

02/10/2013



600.000 personnes en France souffriraient de troubles bipolaires. Cette maladie, difficile à diagnostiquer, en concernerait 30.000 dans la région.

Catherine Zéta-Jones, Ben Stiller, Carrie Fischer, Benoît Poelvoorde… Qu'ont en commun ces stars ? Le cinéma certes, mais pas seulement. Au détour d'une interview ou face à une caméra, ils ont rendu publique leur maladie. Tous ont avoué souffrir de troubles bipolaires.
Et le terme « avouer » prend ici tout son sens tant on peine encore aujourd'hui à évoquer les maladies mentales en général et ce trouble de l'humeur en particulier.
Le petit écran (avec la série Homeland) et le grand (avec Ismaël dans Rois et reine de Despléchin) s'en font aussi l'écho pour « qu'on en parle enfin » et qu'on en finisse avec une stigmatisation telle que notre témoin poitevin a choisi de garder l'anonymat pour annoncer la tenue d'une conférence sur le sujet, organisée ce soir, à l'Espace Mendès-France à Poitiers, par l'association dont il est l'un des responsables (voir ci-contre).

Jacques, la soixantaine, ne souffre pas de troubles bipolaires appelés, il n'y a pas si longtemps encore, psychose maniaco-dépressive ; c'est un proche. L'un des membres de sa famille en souffre.
Et ce n'est pas simple. « La maladie bipolaire est une variation de l'humeur. Sans qu'elle ne puisse rien y faire, la personne alterne les phases d'exaltation, se prend pour le roi du monde, voit son sommeil diminuer, parvient à faire des choses qu'elle n'arrivait pas à faire.
Désinhibée, elle peut embrasser des inconnus dans la rue, dépenser excessivement, inviter des gens qu'elle ne connaît pas dans les plus grands restaurants. C'est ce qu'on appelle la phase maniaque. Et puis s'ensuit une phase dépressive. »

Incompréhension de l'entourage

Selon le type de trouble (voir par ailleurs), les conséquences de la maladie entraînent des souffrances morales, des risques suicidaires, des comportements à risques, des problèmes professionnels, des conflits familiaux, des ruptures affectives, etc. « C'est très dur pour la personne d'autant que la principale difficulté qu'elle rencontre est le plus souvent l'incompréhension de ses proches, de son entourage. Et c'est aussi très difficile pour de vivre avec une personne bipolaire. »
C'est pour tenter de lever un coin du voile sur cette maladie que l'antenne poitevine de l'association Argos organise cette soirée.



Conférence « Trouble bipolaire et l'arc-en-ciel des émotions », ce soir à 20 h 30, à l'espace Mendès-France (*) animée par l'un des spécialistes français de la maladie, le Pr Wissam El-Hage, psychiatre au CHRU de Tours et le Dr Diane Lévy-Chavagnat, psychiatre au CH Laborit.
(*) Rue de la Cathédrale, tél. 05.49.50.33.08



Argos 2001 regroupe les patients et leur entourage

Au plan national, il existe une association – Argos 2001 – regroupant patients bipolaires et proches. C'est en 2004 qu'ouvre une antenne poitevine à Vouneuil-Sous-Biard. « Il s'agit, indique Jacques, de mieux connaître et faire connaître les troubles bipolaires, d'organiser des groupes de parole pour les patients et leur entourage, de les aider à gérer leur maladie, de soutenir les uns et les autres, etc. Les patients tiennent une place prépondérante y compris aux commandes de notre structure. On ne fait pas pour eux mais avec eux. » Les séances d'informations sont confiées à des professionnels de santé et du secteur médico-social qui interviennent bénévolement. Quant aux groupes de soutien, ils sont animés par des bénévoles de l'association formés à ces pratiques. Le public accueilli, lors des réunions, n'est pas exclusivement picto-charentais. « Des gens viennent de Limoges, de Tours, de la Vendée, etc. »

Contact : Argos 2001 Vienne, au 05.49.54.34.40 ou argos2001.vienne@ free.fr

Arrow 
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2013/10/02/Une-maladie-tres-complexe-1633927

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Invité le Sam 5 Oct - 21:18

alien


Dernière édition par c*rail le Sam 25 Juil - 23:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Lun 3 Mar - 18:14

Bipolaires, le mal de l’époque

Novembre 19, 2013

Chantal Henry, psychiatre à l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil:

"Ils sont extrêmement sensibles aux émotions, y compris en dehors des périodes de crise.
Quand on leur fait regarder des images positives, neutres ou négatives, ils ont des réactions disproportionnées.
Ce que confirment d’ailleurs des enregistrements électro-physiologiques (comme la mesure de la transpiration à la surface de la peau, utilisée dans les détecteurs de mensonge).
Chez eux, le neutre n’existe pas. … Même en dehors des périodes de crise, le cerveau des patients bipolaires est particulier. … Le cerveau d’un individu sain en manque de sommeil ressemble beaucoup à celui d’un bipolaire."

Quelques petits extraits du dossier:
La bipolarité est une maladie fascinante, car elle intensifie toute la gamme des humeurs humaines, elle accentue l’incroyable palette émotionnelle dont nous disposons et repousse loin les limites du corps humain.
Le bipolaire en phase maniaque peut, comme Carole, se passer de dormir, de manger et accomplir néanmoins des prouesses physiques et mentales.
«Dans la manie, la personne ne connaît plus ni freins ni censure.
Elle est désinhibée, insomniaque, hypersexualisée, elle dépense à tout-va, conduit a vive allure.
Soudain, les odeurs, les couleurs, les goûts sont amplifiés», remarque encore Elie Hantouche.
Si le trouble bipolaire «se caractérise par des fluctuations d’humeur spectaculaires ou inhabituelles», il se divise en deux groupes: le trouble bipolaire I, soit une phase maniaque associée à des épisodes dépressifs, qui touche à égalité les hommes et les femmes, et le trouble bipolaire II, dont 80% des sujets sont des femmes, soit une dépression associée à une phase dite hypomaniaque, soit une forme légère de crise maniaque.
Les bipolaires I — 1% de la population française adulte — se reconnaissent assez aisément, tant la phase maniaque est délirante. Elie Hantouche plaisante à peine en pointant que les meilleurs connaisseurs du trouble sont sans conteste les policiers qui arrêtent ces malades à moitié nus, ivres, hurlant dans la rue, pour les conduire de force en hôpital psychiatrique…
Les bipolaires II sont, quant à eux, malaisés à diagnostiquer, car l’hypomanie est souvent bien vécue par les patients.

Tout au moins bien vécue pendant un temps
Énergie dense, capacité de travail décuplée, humeur magnifique: l’hypomaniaque peut certes fatiguer son entourage, mais qu’importe, puisqu’il obtient des résultats professionnels formidables, enchante ses proches de conversations fulgurantes, élabore des programmes époustouflants.
Il se sent si fort qu’il lui est difficile de croire qu’il a dans cette enivrante puissance franchi les limites d’une régulation normale de l’humeur et que la fin de cet épisode se soldera par une plongée brutale.
L’hypomanie est un état pervers, car il séduit ses malades. «Un puissant élan ou stimulus intérieur les pousse a travailler plus dur, a être encore plus productifs et a réussir encore mieux, détaille le docteur Fieve.
Les hypomaniaques n’ont aucun mal à idéaliser leur humeur jusqu’à ce qu’ils fassent l’expérience du jeu compulsif, de la ruine, de l’abus de substances.»
Ils consultent lorsque la phase s’achève pour laisser place au terrible effondrement de la dépression.

Le sommeil est le signal d’alerte, manifestant l’apparition d’un trouble bipolaire
«Combien d’heures dormez-vous chaque nuit et quelle est la qualité de votre sommeil?
Telles sont les deux questions que je pose a tout patient lors de l’entretien initial», raconte Ronald Fieve.
À cette question l’hypomaniaque comme le maniaque répondent en général trois à quatre heures par nuit.
Les bipolaires en phase «haute» sont capables de rester éveillés trois nuits de suite sans souffrir de fatigue, bien au contraire.
«Seulement, cela ne peut durer plus de trois a six mois.
Le cerveau, épuisé, disjoncte.
La dépression s’installe, elle est alors la récupération dont a besoin la personne bipolaire», dit Elie Hantouche.
À l’absence de sommeil le bipolaire adjoint souvent le risque.
Il se met à jouer de l’argent, à se droguer, à boire, à avoir une sexualité débridée et compulsive. «La multiplication des inconduites sexuelles est sans doute l’un des indices les moins discutables de l’état hypomaniaque», remarque encore Fieve.

Une personne bipolaire ne cessera jamais de l’être, la maladie ne disparaît pas.
Mais elle se soigne et s’accompagne.
«Dépistée et soignée, une personne bipolaire vivra mieux.
Nous ne nous contentons pas d’enlever les symptômes, nous arrivons à faire en sorte que la personne réintègre tous les secteurs de sa vie. Elle travaille, a des amis, réinvestit sa famille.
Elle redevient la personne qu’elle était», rassure Câline Majdalani.
Ce traitement se fonde sur une partie médicamenteuse, qui exige un suivi régulier.
À la médication devra s’adjoindre la psychoéducation.
«Les médicaments ne suffisent pas.
Leurs effets seront notablement améliorés si le bipolaire adopte une hygiène de vie nouvelle.
Veiller à dormir régulièrement, éviter les stimulants comme l’alcool, réduire l’impact de l’environnement, ne pas participera des fêtes trop excitantes: il adapte sa vie», ajoute Christian Gay.
Il doit aussi reconnaître les signes précurseurs d’un déclenchement de crise, que Caline Majdalani nomme les «red flags».
La psychologue parle ainsi d’une patiente qui sait désormais qu’elle va avoir une crise maniaque quand elle se met à dévorer des glaces à la crème tous les jours, ou d’un autre qui soudain augmente sensiblement le volume de la musique qu’il aime écouter le soir.

À chacun ses drapeaux rouges.
«Il faut alors immédiatement consulter et nous adaptons finement les médicaments pendant un temps afin d’enrayer la crise», dit Elie Hantouche.
Les drapeaux rouges sont souvent listés en famille, associée à la prise en charge du malade, car immédiatement capable de détecter un comportement alarmant.
«Je me souviens d’un patient, cadre bancaire, exaspéré. Il était parti s’acheter un costume Hugo Boss. Du coup, son père, hypervigilant, s’était inquiété, sûr que son fils démarrait un épisode maniaque. On a revu tout ça», sourit Hantouche. Un costume Hugo Boss, oui, mais pas toutes les semaines.

 Arrow 
http://beranger.org/2013/11/19/bipolaires-le-mal-de-lepoque-le-point-2148-14-11-2013/

Voir liens sur Angie
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=trouble+bipolaire&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Ven 21 Mar - 7:46

LE FIGARO.fr



Retrouvez sur cette page tous les articles sur troubles bipolaires

 Arrow 
http://plus.lefigaro.fr/tag/troubles-bipolaires


Dernière édition par franzie le Ven 21 Mar - 8:44, édité 1 fois

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Ven 21 Mar - 8:23








Troubles bipolaires
Les troubles bipolaires sont caractérisés par une alternance de phases de dépression et d’euphorie excessive.
Ces phases sont disproportionnées dans leur durée et leur intensité.
Cette maladie désorganise profondément la vie des personnes touchées et peut engendrer de graves complications si elle n’est pas traitée.

Sommaire

- Troubles bipolaires
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html


- Les causes des troubles bipolaires
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=causes


- S'agit-il de troubles bipolaires ?
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=diagnostic


-Grossesse et troubles bipolaires
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=grossesse


- Les médicaments des troubles bipolaires
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=medicaments


- Les autres traitements des troubles bipolaires
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=autres-traitements


-Comment aider une personne bipolaire ?
 Arrow 
http://www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/trouble-bipolaire.html?pb=soutenir

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Mar 1 Avr - 5:04





Mise à jour régulière.

Articles et vidéos.

- Troubles bipolaires : comment faire le diagnostic ?

- Troubles bipolaires : quels sont les risques de prendre du lithium à vie ?

- Diagnostic du trouble bipolaire : la recherche avance

- Troubles bipolaires : de l'euphorie à la dépression

- Troubles bipolaires : les origines ?

- Troubles bipolaires : des médicaments à vie ?

- Troubles bipolaires : des variations de l'humeur ?

- Peut-on guérir d'un trouble bipolaire sans se soigner ?

- Troubles bipolaires : le rôle de l'entourage ?

- Troubles bipolaires : comment éviter l'aggravation de la maladie ?

- Troubles bipolaires : quelles thérapies mettre en place pour vivre mieux ?

- Troubles bipolaires : comment aider une personne bipolaire ?

- Troubles bipolaires : la nécessité de se faire soigner

- Troubles bipolaires : quand peut-on arrêter les traitements ?

- Troubles bipolaires : les signes

- Troubles bipolaires et psychothérapie

- ''Bipolife'', un jeu vidéo pour aider les personnes bipolaires

- Bipolaires : une psychoéducation pour apprivoiser la maladie

- Les bipolaires sont-ils dangereux pour leur entourage ?

- Pourquoi le diagnostic de bipolarité est-il difficile à poser ?

- Walk away Renée : un fils raconte la maladie de sa mère

- Pourquoi Vincent Van Gogh s'est-il coupé l'oreille ?

- Prématurés : risques psychiatriques augmentés ?

- La bipolarité peut-elle être due à une déficience en lithium ?

- Quelle est la différence entre bipolarité et schizophrénie ?

 Arrow 
http://www.allodocteurs.fr/rechercher.asp?mots=trouble+bipolaire&TypeContenu=articles&IdTypeContenu=&operateur=et&delai=&avance=&force=

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Lun 7 Avr - 14:36

e.santé.fr

Mise à jour régulière.


- Guide : Psychose maniaco-dépressive, des troubles cycliques de l'humeur

- Votre rubrique : Troubles bipolaires

- Actualité : Troubles bipolaires : l'alternance dépression / excitation

- Test : Repérez les symptômes d'un trouble bipolaire

- Test : Troubles bipolaires : êtes-vous concerné(e) ?

- Actualité : Troubles bipolaires : conseils aux malades

- Troubles bipolaires, accès maniaque : les signaux d'alerte

- Actualité : Troubles bipolaires, accès maniaque : les signaux d'alerte

- Actualité : Les troubles bipolaires, c'est quoi exactement ?

- Actualité : Troubles bipolaires : conseils à l'entourage

- Maladie maniacodépressive : l'épisode maniaque est une urgence psychiatrique


   Arrow 
http://www.e-sante.fr/search?k=trouble%20bipolaire

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Dim 22 Juin - 7:38



Trouble Bipolaire

ABC Doc


Avec :
Professeur Frank Bellivier, chef de psychiatrie d'adultes
Dr Mayliss Leroux, service de  psychiatrie
Marianne Colombani, patiente

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

claudy

Message  claudy++ le Dim 22 Juin - 14:15



j ai suivi avec plaisir l échange entre le médecin et la patiente

c est vraiment trés bien et je conseille a toutes de le visionner meme si cela peut paraitre long c est passionnant

merci frantzy

claudy++

Féminin Nombre de messages : 4713
Age : 59
Type troubles : bipolaire fille de bipolaire
Emploi / Statut : 59 ans mere de famille - ancienne prof d'histoire
Date d'inscription : 14/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec le trouble bipolaire : conférence à l'Institut Douglas

Message  Andrée le Lun 30 Juin - 16:12



Vivre avec le trouble bipolaire : conférence à l'Institut Douglas


Ajoutée le 25 juin 2014

En collaboration avec notre expert, Dr Serge Beaulieu, ainsi qu'avec le directeur général de l'organisme Revivre, Jean-Rémy Provost et Manon Teasdale Gravel, membre du conseil d'administration de l'organisme Revivre, la conférence « Vivre avec le trouble bipolaire : les proches aidants au quotidien » aborde sous différents angles la réalité vécue autant par les patients que par leurs proches.



Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Andrée le Lun 14 Juil - 6:13



Le trouble bipolaire ( Qu'est-ce que c'est)


Euphorie Mélancolie
Ajoutée le 5 juil. 2014

Une définition du trouble bipolaire.
Les symptômes.
Les causes.
Les différents traitements possibles.

A QUI S'ADRESSER si vous connaissez ou êtes une personne bipolaire?
o Médecin généraliste :
Vous pouvez demander l'avis de votre médecin traitant dans un premier temps, afin qu'il vous oriente vers une consultation psychiatrique ou un service spécialisé en fonction de la gravité de la situation.

o Psychiatre :
• Cabinet médical
• Centre Médico-psychologique (CMP)
• Hôpital
• Centre d'accueil et de crise (CAC)

o Associations :
• ARGOS2001.fr
• France-depression.org
• Unafam.org
• Fnapsy.org
• Icebergs.free.fr



FACEBOOK:
https://www.facebook.com/euphorie.mel...

TWITTER :
https://twitter.com/LDDVDEM

BLOG : http://euphorie-melancolie.tumblr.com/
(En attendant un vrai site internet)

J'aime écrire, et si vous voulez me soutenir dans mon travail,
les donations sont les bienvenus.
Paypal : euphorie.melancolie@gmail.com

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre les troubles bipolaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum