psychologie positive - accès au bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

psychologie positive - accès au bonheur

Message  Invité le Lun 7 Mai 2012 - 12:36

study Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? Stages de rire, méditation, psychologie positive... France 5 enquête
En pleine crise économique, la quête du bonheur n'a jamais été aussi vive. Succès d'édition, 380 nouveaux ouvrages paraissent chaque mois sur le thème du bien-être. Un phénomène qui attire aussi bien les spécialistes que les pseudo-gourous.

« Le bonheur, c'est faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait », considérait Françoise Giroud. Mais le chemin est long avant d'en arriver là et la demande de plus en plus pressante. Du coup, chacun y va de sa méthode, plus ou moins inspirée, comme le révèle la journaliste Valérie Durier dans son documentaire : Le bonheur à tout prix.

La tendance actuelle ? La psychologie positive. Le succès outre-Atlantique est tel que les cours sur l'apprentissage du bonheur donnés par le très populaire professeur Tal Ben-Shahar, à Harvard (dont il est diplômé), sont plus suivis que ceux d'économie générale ! Sa philosophie ? La gratitude : pour être heureux, il faut savoir dire « merci » et profiter de l'instant présent. Lire la suite de l'article Arrow http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/documentaire/69383/qu-est-ce-qu-on-attend-pour-etre-heureux-.html

Le bonheur à tout prix (~ 53 minutes) Diffusé dimanche 06 mai 2012 à 20h35 sur
Des stages de rire dans lesquels on apprend à être plus heureux, des destinations de rêve pour méditer, des ateliers ou l'on parle des bienfaits de la gratitude : jamais il n'a été autant question de bonheur. Le bonheur est ainsi l'objet de recherches aux Etats-Unis.

Vidéo disponible jusqu’au dimanche 13 mai 2012 à 20:38 - à visionner sur le site de pluzz
http://www.pluzz.fr/le-bonheur-a-tout-prix-2012-05-06-20h35.html
tele

Comme ce reportage n'est en ligne qu'une semaine, j'ai posté mes notes dans
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t4653-le-bonheur-etre-heureux-ici-et-maintenant-psychologie-positive-et-autres-approches


Dernière édition par fractal le Mer 9 Mai 2012 - 13:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Deux clés pour devenir plus heureux et le rester

Message  Invité le Mer 9 Mai 2012 - 9:36

Fractal,
Sans TV et sans internet pendant 3 jours, je regarderai plus tard le reportage.
Amitié


Deux clés pour devenir plus heureux et le rester

Soumis par Gestion le 7 mai 2012

Les dictons "la variété est le piment de la vie" et "le bonheur n'est pas d'obtenir ce que l'on veut, mais de vouloir ce que l'on obtient" seraient justes, selon une étude publiée dans le Personality and Social Psychology Bulletin.

Les recherches montrent que le bonheur peut augmenter après des changements de vie majeurs, tels que le début d'une nouvelle relation amoureuse, mais au fil du temps il a tendance à revenir au niveau précédent, explique le psychologue Kennon Sheldon de l'Université du Missouri qui, avec ses collègues, a développé un modèle de ce qui permet de maintenir les niveaux de bonheur apportés par des changements bénéfiques.

Ce modèle comprend deux éléments principaux: la nécessité de continuer à vivre de nouvelles expériences positives qui changent la vie et la nécessité de continuer à apprécier ce que l'on a déjà et ne pas vouloir avoir plus trop vite.

Sheldon et Sonja Lyubomirsky de l'Université de Californie (à Riverside) ont interrogé 481 personnes sur leur bonheur. Six semaines plus tard, les participants identifiaient un changement positif récent dans leur vie qui les avaient rendus plus heureux. Après 6 autres semaines, les psychologues évaluaient si ce bonheur accru avait duré. Pour la plupart, ce n'était pas le cas. Sur la base de ces données, les chercheurs ont étudié quelles conditions semblaient apporter une amélioration qui dure.

La majorité des participants s'étaient habitués au changement qui avait fait leur bonheur, explique Sheldon. Ils ont cessé d'être heureux parce qu'ils ont continué à vouloir plus et à élever leurs normes, ou parce qu'ils ont cessé d'avoir de nouvelles expériences grâce à ce changement. Par exemple ils ont cessé de faire des choses amusantes avec leur nouveau(elle) partenaire et commencé à vouloir qu'il(elle) soit différent(e). Quelques-uns ont pu apprécier ce qu'ils avaient et continuer à vivre de nouvelles expériences. Ces derniers ont eu tendance à maintenir leur élan, plutôt que de retomber au même niveau de bonheur qu'au départ.

Ce modèle, estime Sheldon, suggère comment il peut être possible de s'entraîner à demeurer à son meilleur niveau de bonheur possible.

Les meilleures changements de vie, note-t-il, ne correspondent pas nécessairement à de nouveaux achats. Une nouvelle possession doit permettre une expérience renouvelée chaque jour et être appréciée pour ce qu'elle apporte pour avoir un effet durable sur le bonheur.

Le problème avec plusieurs achats est qu'ils ne continuent pas à fournir des expériences positives variées. Ainsi, dit le chercheur, s'appuyer sur les achats matériels pour améliorer le bonheur, peut conduire à une accroissement plus rapide des aspirations, comparable à une addiction. Le modèle présenté, dit-il, suggère une voie pour réduire la baisse de stimulation suite à des achats. Par exemple, suite à la rénovation d'une maison, en profiter et avoir plusieurs expériences heureuses dans le nouvel environnement permet de maintenir la stimulation et la satisfaction.




Dossier : Bonheur et bien être
http://www.psychomedia.qc.ca/bonheur/dossier/bonheur-et-bien-etre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum