Ethnopharmacologie : Traditions thérapeutiques et médecine de demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ethnopharmacologie : Traditions thérapeutiques et médecine de demain

Message  Invité le Lun 11 Juil 2011 - 14:36

05/07/2011 - Ethnopharmacologie : Traditions thérapeutiques et médecine de demain
par plantesmedicinales, http://plantesmedicinales.wordpress.com/author/plantesmedicinales/

L’excellent ouvrage de Jacques Fleurentin, Bernard Weniger et Geneviève Bourdy « Traditions thérapeutiques et médecine de demain, les enjeux de l’ethnopharmacologie », nous ouvre grand les portes de cette matière. Un livre passionnant sur l’histoire des plantes médicinales, préfacé par Jean Marie Pelt. Un livre, hors des sentiers battus, richement illustré.

La médecine moderne a sauvé des vies humaines… souvent en utilisant des molécules extraites de plantes. Elle a par la suite employé des composés chimiques de synthèse à fortes doses -sans bénéficier de progrès futurs pour les évaluer- en entraînant de sérieux dommages…
Aujourd’hui, le grand public se tourne depuis quelques décennies vers une autre médecine : « la médecine traditionnelle » qui utilise notamment des produits de santé à base de plantes. Les docteurs en pharmacie Jacques Fleurentin, Bernard Weniger et Geneviève Bourdy nous conduisent sur le chemin de l’ethnopharmacologie. Passionnant.

40 molécules naturelles découvertes grâce à l’ethnopharmacologie
Les plus connues : cocaïne (anesthésique local), digoxine (antifibrillant), morphine (analgésique), quinine (antimalarique) sur les 36 autres molécules !
Les auteurs rapportent qu’au 19ème siècle, de nombreuses molécules ont été isolées et sont encore utilisées en thérapeutique tout en se basant sur leur usage traditionnel. « Les écorces de quinquina (Cinchona succirubra et autres Cinchona)… se sont avérées être « un des remèdes qui a sauvé le plus d’hommes dans tous les temps » ; par la suite, la quinine et ses dérivés ont été isolés et commercialisés comme médicament antipaludéen… Bien d’autres molécules sont encore aujourd’hui utilisées dans le domaine de la santé.

L’ethnopharmacologie : une science pluridisciplinaire
« A l’aube de cette nouvelle ère thérapeutique, l’approche de l’ethnopharmacologie s’appuie à la fois sur une méthodologie rigoureuse et un comportement éthique, pour proposer des pistes de recherches originales, fondées sur des connaissances issues de cultures très diverses. »

Un ouvrage riche pour tout public
« Cet ouvrage propose de vous emmener à la découverte de cette science éminemment pluridisciplinaire où se rejoignent et se fécondent les sciences humaines, biologiques et médicales, pour des traitements plus respectueux de l’homme et de son environnement ». Un ouvrage riche et passionnant pour tous publics. A lire absolument, mieux à dévorer !

30/06/2011 - Annie Tourrasse
Source : Traditions thérapeutiques et médecine de demain. Les enjeux de l’ethnopharmacologie -Editions OUEST-France -Prix 17,90 euros.

En savoir plus : L’ouvrage est à commander notamment sur le site Ethnopharmacologia,
http://www.ethnopharmacologia.org/default.asp?page=boutique&lid_prod=194

Les auteurs
Jacques Fleurentin est pharmacien à Woippy en Moselle, docteur en pharmacie et maître de conférences des Universités. Il a travaillé trois ans au Yémen sur la médecine traditionnelle, puis a dirigé pendant douze ans le laboratoire de recherche de Jean-Marie Pelt à l’Université de Metz. Auteur de plus de trente articles scientifiques dans des revues internationales et de plusieurs ouvrages, il est président de la Société Française d’Ethnopharmacologie et coéditeur de la revue Ethnopharmacologie et membre de la Commission médicaments à base de plantes de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.
Bernard Weniger, docteur en pharmacie, maître de conférences de pharmacognosie à la Faculté de Pharmacie de l’Université de Strasbourg, est également titulaire d’un doctorat en sciences et d’un doctorat en ethnopharmacologie. Auteur de plus de soixante articles scientifiques dans des revues internationales, il s’est plus particulièrement intéressé aux médecines traditionnelles d’Amérique latine, où il a séjourné une quinzaine d’années, et à celles d’Afrique de l’Ouest. Vice-président de la Société Française d’Ethnopharmacologie, il est également coéditeur de la revue Ethnopharmacologie et membre de la Commission Nationale de Pharmacopée de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.
Geneviève Bourdy, docteur en pharmacie, est chercheuse à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD, ex-ORSTOM). Au cours de plusieurs affectations, dans le Pacifique Sud (Vanuatu, Nouvelle-Calédonie) puis en Amérique du Sud (Bolivie, Pérou, Guyane), elle travaille comme ethnopharmacologue au sein d’équipes pluridisciplinaires, dans le but d’identifier des substances naturelles bioactives à partir de plantes médicinales. Elle s’intéresse aux médecines traditionnelles, aux thérapies en général, et à l’applicabilité des résultats de recherche concernant les validations d’usages de plantes médicinales dans les pays du sud. Elle est l’auteur de quarante publications, et de six livres traitant de pharmacopées traditionnelles.

exploration hippocratus.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum