depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Invité le Jeu 20 Juin 2013 - 23:12

Bonsoir,

Je ne sais pas quelle est la différence entre depakine et depakote mais je pense que les mollécules sont proches et donc que les personnes qui prennent du dépakote qui désirent un enfant devraient lire cet article :


Re: grossesse - association le CRAT - risques thératogènes des médicaments - franzie Aujourd'hui à 8:09

Scandale de la Depakine: de nombreux enfants sont nés avec des malformations - 12 Juin 2013  

Un médicament antiépileptique est au cœur d'un scandale en Belgique comme dans d'autres pays. 
Il s'agit de la "Depakine". Arrow http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t3464-grossesse-association-le-crat-risques-theratogenes-des-medicaments#119226

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page médicaments

Message  Jacques le Ven 21 Juin 2013 - 8:47

Bonjour, Kairos ! Smile

Le CRAT est mentionné depuis 2006 sur la page médicaments du forum : http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t4-medicaments-classement-alphabetique-categories-d-usage

Très content de ton retour !

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6131
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

post déplacé ^^ : initialement sur : effet depakote

Message  Invité le Ven 21 Juin 2013 - 11:27

Bonjour,

Rolling Eyes Si j'avais posté cette info sur le fil Effet du dépakote,
_ c'est parce que je voulais attirer l'attention sur ce scandale dévoilé en Belgique vu la similarité (que je suppose) de ces 2 molécules,
...donc que je pense que les preneurs de dépakote devraient en avoir connaissance, d'où mon post sur un fil dépakote avec renvoi sur fil angien contenant l'info pour ne pas être hors sujet  comme le dit mon 1er post.

_ce n'était pas pour attirer l'attention sur le CRAT --on a déjà eu une discussion à ce sujet, je crois, Embarassed mais sur l'info postée sur grossesse/depakine pour celles qui prennent de la depakote (que je rajoute par prudence) :

Scandale de la Depakine: de nombreux enfants sont nés avec des malformations12 Juin 2013  
Un médicament antiépileptique est au cœur d'un scandale en Belgique comme dans d'autres pays. 
Il s'agit de la "Depakine". suite  http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t3464-grossesse-association-le-crat-risques-theratogenes-des-medicaments#119226


PS @ jacques : merci de marquer la saison avec ce joli bleu, bisous


Dernière édition par kairos le Ven 21 Juin 2013 - 14:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Invité le Ven 21 Juin 2013 - 19:51

Kairos a écrit:Bonsoir,

Je ne sais pas quelle est la différence entre depakine et depakote mais je pense que les mollécules sont proches et donc que les personnes qui prennent du dépakote qui désirent un enfant devraient lire cet article :

coucou Kairos ,

la dépakine est la molécule qui remplace le lithium en cas d'intolérance à ce dernier  ou de hypotyroidie , 
pour ma part ,sache que j'ai pris du lithium  durant 7 ans et au moment de vouloir tomber enceinte mon psy m'avait conseillé de  le supprimé totalement  même 3 mois  avant la conception du bébé et avec des prises  de sang régulière pour voir si le taux de lituim est à zéro 
et je n'ai pu introduire  de nouveau ma médication seulement après la naissance de mon fils 
je t'avoue que c'était très dur , mais sur notre forum ,je sais que clémentine à pu garder le lithuim durant sa grossesse et que son bébé ce porte à merveille aujourd’hui 

Bonne soirée
PS  Very Happy de ton came back

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lithium et grossesse

Message  Jacques le Lun 24 Juin 2013 - 8:48

Bonjour, arenaa ! Smile

Clémentine a bien dû arrêter le lithium au début de sa grossesse. C'était à l'époque où nous étions sur les forums Quickweb. Je peux te garantir que l'ambiance a été chaude quelques fois avec elle qui montait facilement ! Souvenirs, souvenirs !…

Bonne semaine. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6131
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  melody le Lun 24 Juin 2013 - 21:24

ah!ça oui je me souviens , que de prise de tête de dispute , enfin ça va mieux mais que de souvenir

sur quick web  que du bon des bonnes rigolades je vous assure c'était pas mièvre du tout
plein d'hommes venaient pleins de femmes ,tous avec du caractère mama mia
je  garderai quick web dans mon coeur  avec mes amis de ce forum
melody
avatar
melody

Féminin Nombre de messages : 933
Type troubles : bipolaire mixte...
Emploi / Statut : fille de bipo o soeur de bipo et bipo moi même
Date d'inscription : 01/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Invité le Lun 24 Juin 2013 - 22:32

Bonsoir Melody ,

coucou  très contente de te relire et de savoir que tu vas bien Amitié
Arena

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Andrée le Mar 18 Fév 2014 - 18:38

Effets secondaires de la Dépakine (malformation, cécité etc..)



Effets secondaires de la Dépakine (malformation, cécité etc..)

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Andrée le Dim 14 Déc 2014 - 7:39



Date de publication : 11 Décembre 2014

- Médicaments contenant du valproate de sodium et dérivés : renforcement des restrictions d'indication.

Une revue de plusieurs études récentes a montré que 30 à 40 % des enfants d'âge préscolaire, exposés in utero au valproate de sodium, présentaient des problèmes de développement, ce qui confirme les risques de l'administration de ce médicament pendant la grossesse.  

En conséquence, les autorités de santé européennes ont émis des recommandations visant à restreindre l'utilisation des médicaments contenant cette substance et leurs dérivés, en particulier chez la femme en âge de procréer et chez la femme enceinte, ainsi que des mesures de minimisation de ces risques, notamment une contraception efficace.

En attendant que ces mesures soient mises en place, les femmes et les jeunes filles traitées par valproate ne doivent pas arrêter leur traitement sans consulter leur médecin.



Arrow
http://www.vidal.fr/actualites/14604/medicaments_contenant_du_valproate_de_sodium_et_derives_renforcement_des_restrictions_d_indication/

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

« Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Jacques le Ven 22 Mai 2015 - 10:20

Bonjour ! Smile

Lu sur LE FIGARO.fr santé

««« Un antiépileptique dans la tourmente — Par Anne Jouan

Une famille attaque Sanofi pour non-signalement d'effets indésirables graves pour les femmes enceintes.

Arrow http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/05/20/23753-antiepileptique-dans-tourmente

»»»

Je me suis permis sous mon pseudo (jc1955fr) de réagir à cet article : les faits datent du début de ce siècle. Les effets tératogènes de certains médicaments sont largement connus chez nous depuis longtemps. Comme je l'écris, un procès ne fera pas avancer le schmilblick. D'après l'article, les choses étaient connues. Seul le Vidal, cité, semblait ne pas être au courant… pourtant la bible des prescripteurs…
Je maintiens que ce n'est pas aux généralistes de s'occuper des prescriptions psys. Et j'en profite pour relancer l'alerte des prescripteurs "formés" par les forces de vente des labos…

Bonne journée. cat  Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6131
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

« Antiépileptiques »

Message  Jacques le Mar 26 Mai 2015 - 7:59

Bonjour ! Smile

Lu sur LE FIGARO.fr santé

««« Antiépileptiques

L’épilepsie est une affection neurologique chronique définie par la répétition spontanée de crises épileptiques. Une crise épileptique est la manifestation clinique de l’hyperactivité paroxystique et hypersynchrone, d’un groupe de neurones cérébraux.

Arrow http://sante.lefigaro.fr/sante/traitement/antiepileptiques/definition

»»»

De nouvelles réactions sont apparues sur le lien cité dans le post précédent.

Quant aux traitements figurant sur le lien de ce post, petit clin d'œil à Dominique qui, avec le Solian®, continue à avoir des problèmes…

Bonne journée. cat Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6131
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Renforcement des conditions de prescription et de délivrance des spécialités à base de Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) du fait des risques liés à leur utilisation pendant la grossesse - Point d'informatio

Message  Andrée le Jeu 28 Mai 2015 - 5:59


Renforcement des conditions de prescription et de délivrance des spécialités à base de Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) du fait des risques liés à leur utilisation pendant la grossesse - Point d'information


26/05/2015

L’ANSM informe d’un renforcement des conditions de prescription et de délivrance pour ces médicaments

 Ces spécialités ne doivent pas être prescrites chez les filles, les adolescentes, les femmes en âge de procréer et les femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses.
 
 Chez celles pour qui ces spécialités sont indispensables :
La prescription initiale annuelle :

  • est désormais réservée aux spécialistes  en neurologie, psychiatrie ou pédiatrie, selon l’indication ;
  • requiert le recueil d’un accord de soins  après information complète de la patiente ;

Le renouvellement peut être effectué par tout médecin, dans la limite d’un an, au terme duquel une réévaluation du traitement par le spécialiste est requise  ;
Le rapport bénéfice/risque du traitement doit être réévalué régulièrement et au moins une fois par an, notamment lorsqu'une jeune fille atteint la puberté, lorsqu’une femme envisage une grossesse et en urgence en cas de grossesse
Les patientes en âge de procréer doivent impérativement utiliser une contraception efficace pendant le traitement

 Pour toute délivrance du médicament par le pharmacien, la prescription initiale annuelle par un spécialiste et la présentation d’un accord de soins signé, sont obligatoires :

  • dès à présent pour toutes les initiations de traitement ;
  • dès que possible,  et au plus tard le 31 décembre 2015, pour les patientes en cours de traitement

 
 Les patientes en âge de procréer ou susceptibles de l’être un jour et actuellement traitées par ces spécialités doivent consulter un médecin spécialiste dans les meilleurs délais, afin qu’il réévalue la nécessité du traitement, qu’il leur délivre une information complète et qu’il leur fasse signer un accord de soins en cas de maintien du traitement.
 
 Les patientes déjà traitées par un de ces médicaments ne doivent en revanche pas arrêter leur traitement sans avoir consulté au préalable leur médecin.


  • Liste des spécialités concernées à base de valproate et dérivés (26/05/2015)  (118 ko)

Trois documents sont prévus par ce nouveau cadre :

  • Un guide d’information à destination des médecins prescripteurs (26/05/2015)  (1854 ko) ;
  • Une brochure d’information à destination de la patiente et/ou de son représentant légal (26/05/2015)  (1368 ko) ;
  • Un formulaire d’accord de soin qui devra être signé par le spécialiste et par la patiente et/ou son représentant légal, avant toute prescription annuelle (26/05/2015)  (468 ko).

La version papier de ces documents sera adressée aux professionnels de santé, directement par les laboratoires pharmaceutiques concernés, à partir de la mi-juin.

Informations sur les risques 
Le valproate de sodium (ou acide valproïque et dérivés, divalproate de sodium et valpromide) est un principe actif aux effets tératogènes connus qui expose à un risque de malformations congénitales dans environ 10 % des cas, soit une fréquence environ 3-4 fois supérieure à celle observée dans la population générale. Le risque tératogène est mentionné dans l’information mise à disposition depuis 1986 et a été précisé à plusieurs reprises depuis.

De données plus récentes montrent que les enfants exposés pendant la grossesse présentent également un risque élevé de troubles graves neuro-développementaux :

  • Jusqu’à 30 à 40 % de ces enfants présentent des retards dans l’acquisition de la marche et/ou de la parole, des difficultés d’élocution et de langage, des troubles de la mémoire et des capacités intellectuelles plus faibles que celles des autres enfants.
  • A l’âge de 6 ans, ces enfants ont un quotient intellectuel en moyenne 7 à 10 points inférieur à celui des enfants exposés à d’autres antiépileptiques pendant la grossesse.
  • Ces enfants présentent un risque accru d’autisme infantile (5 fois plus fréquent) et de pathologies proches de l’autisme (3 fois plus fréquent).
  • Des données suggèrent également que ces enfants sont plus à risque de développer des symptômes du trouble du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH).

Au regard de l’ensemble de ces données, une réévaluation européenne du rapport bénéfice/risque de l’ensemble de ces médicaments chez la femme en âge de procréer et la femme enceinte a été initiée en 2013. A l’issue de cette réévaluation, l’Agence européenne du médicament (EMA) a confirmé, en décembre 2014 , la nécessité de maintenir ces médicaments à disposition de ces patientes en raison de leur caractère indispensable en cas d’intolérance ou d’échec aux autres traitements disponibles, avec un renforcement de l’information des professionnels de santé et des patientes sur ces risques, et en limitant leur prescription initiale aux médecins spécialisés dans la prise en charge de ces pathologies.
Une lettre a été adressée en décembre 2014 à tous les professionnels de santé concernés , afin de les informer sur ces risques et sur ces nouvelles recommandations.

Rappel
L’ANSM attire l’attention des professionnels de santé sur la nécessité de se conformer strictement aux indications autorisées  des spécialités à base de valproate et dérivés, et de respecter les mises en garde, et conditions de prescriptions et délivrance .

Lire aussi

  • Nouvelles conditions de prescription et de délivrance des spécialités à base de valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) du fait des risques liés à leur utilisation pendant la grossesse - Lettre aux professionnels de santé  (26/05/2015)
  • Malformations congénitales et troubles neuro-développementaux chez les enfants nés de mères traitées par valproate et ses dérivés (Dépakine® et génériques, Micropakine®, Dépakote®, Dépamide®) pendant la grossesse - Questions/Réponses (26/05/2015)  (59 ko)
  • Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®,Micropakine® et génériques) : risque d’issues anormales de grossesse - Lettre aux professionnels de santé  (12/12/2014)
  • Dossier - Valproate et dérivés

Travaux de l'Agence européenne du médicament

  • Médicaments contenant du valproate et dérivés, de la testostérone, PSUR worksharing : retour sur la réunion de novembre 2014 du CMDh - Point d'information  (11/12/2014)
  • Iclusig (ponatinib), médicaments à base de testostérone, médicaments contenant du valproate et dérivés (divalproate de sodium / valpromide) : retour d’information sur le PRAC d’octobre 2014 - Point d'Information  (15/10/2014)
  • Médicaments contenant de la bromocriptine, de la méthadone et de la povidone, de l’ivabradine , de la testostérone, du valproate (DEPAKOTE®, et ponatinib : retour d’information sur le PRAC de juillet 2014 - Point d'Information  (15/07/2014)
  • Retour d'information sur le PRAC - Médicaments utilisés dans le double blocage du système rénine-angiotensine, à base de valproate, d’ambroxol ou de bromhexine, de codéine chez l’enfant, de testostérone, vaccins anti-HPV - Point d'information  (14/04/2014)
  • Médicaments contenant le facteur VIII octocog alpha, médicaments contenant de l’hydroxyéthylamidon, médicaments contenant du valproate, les contraceptifs hormonaux combinés, cabazitaxel (Jevatana) – Retour d’information sur le PRAC  (11/10/2013)

L’ANSM rappelle que les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être du à un médicament dont ils ont connaissance au centre régional de pharmacovigilance dont ils dépendent géographiquement. Les patients et les associations agréées de patients peuvent également signaler tout effet indésirable à leur centre régional de pharmacovigilance. Pour plus d’information :  Déclarer un effet indésirable

Arrow
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Renforcement-des-conditions-de-prescription-et-de-delivrance-des-specialites-a-base-de-Valproate-et-derives-Depakine-R-Depakote-R-Depamide-R-Micropakine-R-et-generiques-du-fait-des-risques-lies-a-leur-utilisation-pendant-la-grossesse-Point-d-information

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Vers une affaire "Dépakine" ?

Message  Andrée le Jeu 28 Mai 2015 - 6:16



Vers une affaire "Dépakine" ?

Après le dépôt d’une plainte contre le laboratoire Sanofi pour non-signalement des risques de malformation liés à la prise de l’antiépileptique Dépakine pendant la grossesse, l’Agence du médicament rappelle aux professionnels de santé d’être vigilants vis-à-vis de leur prescription.
Mais le message n’arrive-t-il pas trop tard ?

La semaine dernière, le Figaro avait révélé qu’une famille avait déposé une plainte auprès du procureur de la République à Paris.
Selon le quotidien qui avait pu consulter le document, les chefs d’accusation sont graves : administration de substance nuisible, atteinte involontaire à l'intégrité de la personne, tromperie aggravée, mise en danger d'autrui, mais aussi non-signalement d'effets indésirables graves.
Par cette plainte, la famille souhaite en effet dénoncer le manque d’information du laboratoire Sanofi, mais aussi de l’Agence du médicament (ANSM), concernant un anti-épileptique, le valproate, commercialisé depuis 1960 sous le nom de Dépakine.
Et pour cause : la mère, épileptique depuis l’âge de 6 ans, affirme n’avoir jamais été informée des effets indésirables de ce traitement lorsqu’il est pris pendant une grossesse. Ses deux enfants sont pourtant nés avec de graves malformations. Son fils, qui est le plus atteint, souffre de troubles visuels, du langage, mais aussi de surdité, qui nécessitent la présence d’une aide de vie scolaire à ses côtés 18 heures par semaine.
lles risques connus et notifiés depuis 1986.
Les effets secondaires des médicaments à base de valproate, indiqués dans le traitement de l’épilepsie, mais aussi dans les épisodes maniaques du trouble bipolaire (Dépakote et Dépamide), sont notifiés dans plusieurs études scientifiques, dès les années 80 et mentionnés dans la notice depuis 1986.
 Il s'agit de l’effet tératogène, qui expose à un risque de malformations congénitales dans environ 10 % des cas, soit une fréquence environ 3-4 fois supérieure à celle observée dans la population générale. 
Capacités intellectuelles diminuées, risque accru d'autisme...
En outre, les données de pharmacovigilance collectées depuis la commercialisation du médicament ont montré un risque sur le développement neurologique des enfants exposés pendant la grossesse : retards dans l'acquisition de la marche et/ou de la parole, difficultés d'élocution, troubles de la mémoire, capacités intellectuelles diminuées.
Des risques, là aussi, connus par les autorités de santé.
Mais ce n'est pas tout : plusieurs études récentes ont suggéré des troubles psychomoteurs, incluant l’autisme (risque 5 fois plus fréquent) et les troubles de l’attention (TDAH), pouvant survenir et persister chez ces enfants exposés pendant la grossesse.
 A la suite de ces publications, le Royaume-Uni avait souhaité en 2013 qu’une évaluation européenne soit effectuée.
Cette évaluation avait cependant confirmé en 2014, donc récemment, la nécessité de maintenir ces médicaments en raison de "leur caractère indispensable en cas d’intolérance ou d’échec aux autres traitements disponibles", tout en "renforçant l’information des professionnels de santé et des patientes sur ces risques", et en "limitant leur prescription initiale aux médecins spécialisés dans la prise en charge de ces pathologies." 
L’Agence du médicament informe les médecins fin 2014.
A la suite de cette évaluation européenne, l’Agence française du médicament (ANSM) avait bien rédigé une lettre à destination des professionnels de santé, consultable ici.
En résumé, elle leur demandait de s’assurer que les patientes traitées étaient bien "informées" et qu’elles avaient "bien compris" les risques associés au traitement par le valproate pendant la grossesse.
Suite à la plainte déposée la semaine dernière, l’ANSM a publié le 26 mai 2015 un nouveau point d’information sur ces risques, mais cette fois-ci à destination des médecins ET du grand public.
Elle rappelle donc qu’elle renforce les conditions de prescription et de délivrance des médicaments à base de valproate en raison des risques liés à leur utilisation pendant la grossesse.

  • Pas de prescription chez les filles, les adolescentes, les femmes en âge de procréer et les femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses.
  • Pour les jeunes filles en cours de traitement, un bilan doit régulièrement être effectué (au moment de la puberté, en cas de grossesse envisagée et avérée) afin d’évaluer s’il faut le maintenir ou pas.

Après la plainte, l'ANSM "muscle" ses recommandations.
La prescription initiale est désormais réservée aux seuls médecins spécialistes en neurologie, psychiatrie ou pédiatrie.
De plus, l’ANSM réitère ses recommandations vis-à-vis de l’information à communiquer aux patientes, en précisant qu’elles doivent être informées avant de donner leur "accord de soins" signé.  
Au final, si les autorités de santé étaient bien informés des risques liés à la Dépakine, et depuis plusieurs années, le grand public ne l’était pas forcément.
Une fois de plus, comme dans d’autres affaires, Médiator et Pilules de 3e génération notamment, c’est le manque d’information qui est pointé du doigt.

Arrow
http://sante.journaldesfemmes.com/magazine/1325250-vers-une-affaire-depakine/

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Andrée le Lun 1 Juin 2015 - 9:41

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
Mis à jour le 27/05/2015 | 09:24 , publié le 25/05/2015 | 11:41


Grossesse : un traitement antiépileptique devant la justice

Commercialisé depuis les années 60, le valproate de sodium, plus connu sous le nom de Dépakine®, est prescrit pour l'épilepsie et les troubles bipolaires. Mais administré pendant la grossesse, il peut être responsable de graves malformations et de troubles du développement. Le 21 mai, une famille victime a porté plainte contre X. Face à cela, l'Agence du médicament n'a pas tardé à réagir, en renforçant les conditions de prescription de la Dépakine®.

Ses dangers sont connus depuis plus de 30 ans… Lorsqu'elle est prise pendant la grossesse, la Dépakine®, traitement antiépileptique, expose l'enfant à des malformations congénitales et à des troubles du développement. Le 21 mai, une famille a déposé une plainte contre X, visant explicitement Sanofi, pour administration de substance nuisible, atteinte involontaire à l'intégrité de la personne, tromperie aggravée, mise en danger d'autrui et non-signalement d'effets indésirables. L'Agence française du médicament (ANSM) est également visée pour avoir tardé à agir. Elle avait adressé, en décembre 2014, un courrier aux professionnels de santé pour leur rappeler les risques liés au valproate de sodium et ses dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques). Il a ainsi fallu une trentaine d'années pour que les prescripteurs soient alertés sur les risques.

"Une demi-douzaine de plaintes vont suivre dans les prochains jours", a affirmé à l'AFP Me Charles Joseph-Oudin, qui représente la famille Martin. La mère, Marine Martin, souffrant d'épilepsie depuis l'âge de 6 ans, a été traitée avec le valproate de sodium (Dépakine®). Produite par Sanofi, la molécule est autorisée sur le marché depuis 1960. Il aura fallu atteindre 2007 pour que les risques de malformations soient indiqués dans la notice.

Jusqu'à 40% des enfants exposés à des troubles graves du développement

Alors que depuis les années 1980, la littérature médicale s'alarme des effets tératogènes (malformatifs) sur le fœtus, Mme Martin a continué à recevoir ce traitement pendant ses deux grossesses, sans jamais être informée des effets secondaires. Ses deux enfants présentent un spina bifida occulta : un défaut de fermeture du système nerveux au niveau de la colonne vertébrale. Son garçon est également atteint de troubles du spectre autistique et de l'attention. Né avec une malformation de la verge, il soufre aussi des troubles du langage et de la motricité fine l'empêchant d'écrire à la main…

Ces médicaments antiépileptiques ou prescrits à des personnes bipolaires comportent un risque pour les enfants exposés un utero. Selon l'ANSM, ces enfants "présentent un risque élevé de troubles graves du développement (jusqu'à 30 à 40% des cas) et/ou de malformations congénitales (environ 10% des cas)".

Surveillance du traitement requise

Sanofi a affirmé, le 21 mai, avoir "toujours, sous le contrôle des autorités de santé, respecté ses obligations d’information auprès des professionnels de santé et des patients" sur  "les possibles effets indésirables connus liés à l’utilisation du valproate de sodium, notamment en ce qui concerne la prise de ce médicament pendant la grossesse". Le laboratoire ajoute qu'il "actualise régulièrement en fonction de l'évolution des connaissances scientifiques". Pour sa part, l'avocat juge "frappantes" les similitudes entre ce dossier et celui du Mediator.

En tout état de cause, le traitement par valproate doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste de l'épilepsie ou du trouble bipolaire. Les patientes doivent être clairement informées des risques associés, de la nécessité d'utiliser une contraception efficace et de l'importance de consulter rapidement en cas de désir d'enfant ou de grossesse avérée.

L'ANSM renforce les conditions de prescription de la Dépakine®

Le 26 mai, l'ANSM décide de durcir les conditions de prescription de ce médicament, rappelant qu'il ne doit pas être administré aux femmes enceintes ou en âge de procréer. Lorsqu'ils sont indispensables, la première prescription annuelle, au début du traitement "est désormais réservée aux spécialistes en neurologie, psychiatrie ou pédiatrie, selon l’indication" et "requiert un accord de soins", signé de la patiente dûment informée.

L'ANSM recommande aux patientes traitées par ces médicaments de consulter "dans les meilleurs délais" un spécialiste qui décidera de la nécessité ou non de poursuivre le traitement. Il est en revanche déconseillé d'arrêter le traitement sans avoir consulté au préalable.


A lire Aussi

   Epilepsie : les risques d'une grossesse sous traitement ?
   Grossesse : un antiépileptique dangereux pour le fœtus
   Pourquoi les antiépileptiques sont-ils efficaces sur les troubles bipolaires ?

Arrow
http://www.francetvinfo.fr/sante/grossesse/grossesse-un-traitement-antiepileptique-devant-la-justice_920549.html

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: depakine et grossesse — 2015 : « Un antiépileptique dans la tourmente »

Message  Andrée le Jeu 9 Juil 2015 - 8:39

Par La rédaction numérique de RTL , Avec AFP
publié le 07/07/2015 à 21:43

Dépakine et grossesse : Marisol Touraine demande une enquête

La prise de cet anti-épileptique par une femme enceinte peut causer de graves malformations chez le bébé.
Arrow
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/depakine-et-grossesse-marisol-touraine-demande-une-enquete-7779033368


- On en parle aussi

France tv info
Arrow
http://www.francetvinfo.fr/sante/medicament/anti-epileptique-depakine-marisol-touraine-demande-une-enquete_989355.html

Normandie actu
Arrow
http://www.normandie-actu.fr/des-plaintes-en-normandie-depakine-la-ministre-de-la-sante-demande-une-enquete_147158/

Sud Ouest
Arrow
http://www.sudouest.fr/2015/07/07/un-anti-epileptique-soupconne-de-causer-des-malformations-congenitales-1999755-4696.php

La parisienne
Arrow
http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/anti-epileptiques-depakine-touraine-demande-une-enquete-a-l-igas-07-07-2015-4926395.php

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum