Cerveau et éthique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cerveau et éthique

Message  Invité le Mar 5 Juil 2011 - 18:15

Les progrès de l'exploration du cerveau soulèvent des questions éthiques

PARIS - Les progrès des neurosciences et de l'imagerie du cerveau permettent de mieux détecter les maladies qui l'affectent, mais soulèvent aussi des questions éthiques. Comment protéger la vie privée ? Doit-on annoncer une prévision de maladie d'Alzheimer ?

Il faut s'attendre à une augmentation des demandes de suicide assisté en cas d'annonce précoce, avant les premiers signes, de cette maladie neurodégénérative, a mis en garde la psychiatre et philosophe Anne Fagot-Largeault, lors de son audition cette semaine par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

On devrait alors rediscuter de la légitimité d'aider les gens à mourir, a-t-elle prévenu.

Plus globalement, si les gens et leur entourage savent qu'ils ont le cerveau abîmé, pourrait se poser la question de leur accès au système bancaire et de leur inclusion dans une vie démocratique (vote, décision), selon Mme Fagot-Largeault.

Pourtant, avoir une prédisposition à une maladie neurologique ne donne pas la certitude d'en souffrir. Cela reste aléatoire, potentiel, souligne Hervé Chneiwess, du Centre de psychiatrie et de neurosciences de la faculté de médecine Paris-Descartes.

Aujourd'hui on est encore dans une incertitude scientifique quant à la différence entre vieillissement normal et vieillissement pathologique ajoute-t-il.

En autopsie post mortem, la plupart des gens possèdent des plaques séniles même si ils n'ont pas la maladie d'Alzheimer, dit-il. Faudrait-il alors prendre en charge tous les gens chez qui on détecte ces plaques séniles ou amyloïdes'

Alors que de plus en plus d'images du cerveau en fonctionnement (IRM fonctionnelle) sont stockées sur informatique, le neurologue Yves Agid insiste sur la nécessité de protéger la vie privée, la confidentialité.

Evoquant la dangerosité potentielle de certaines recherches, il cite des titres d'articles scientifiques faisant croire qu'on a trouvé les bases neuronales de la décision ou le bien et le mal dans une zone du cortex.

Malgré les progrès de la connaissance du cerveau, cela reste une illusion de croire qu'on pourrait prédire les pensées de notre prochain, relève Philippe Vernier, président de la Société française de neurosciences.

Il y a pourtant un risque d'intrusion dans la vie privée, selon le Pr Agid, lorsque des études visent à caractériser des tendances humaines à la dépression ou un caractère de type obsessionnel par exemple.

Les résultats sont certes calculés sur des moyennes, sans réel pouvoir de prédiction individuelle, font valoir les chercheurs. Et la mesure de l'activité du cerveau reste indirecte, l'IRM fonctionnelle se basant sur le débit sanguin cérébral.

Et on a tous des cerveaux différents, insiste Olivier Oullier, relevant que beaucoup d'études reposent sur des échantillons limités.

Au delà de l'imagerie, l'exploration interne du cerveau via des électrodes implantées pour soigner ou détecter un foyer épileptique pose aussi des questions éthiques.

Dans le monde, 100.000 patients souffrant de la maladie de Parkinson ou d'autres troubles du mouvement sont traités grâce à une technique de stimulation cérébrale profonde via des électrodes implantées, selon le psychiatre Luc Mallet, de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière à Paris.

En changeant les paramètres de stimulation, des modifications comportementales (état dépressif réversible, état d'excitation, d'euphorie) peuvent apparaître. Il est aussi possible, précise M. Mallet, d'activer des petites zones cérébrales liées au processus de décision ou de motivation.

D'où l'étude en cours pour réfléchir à la possibilité d'utiliser de telles techniques pour certaines maladies psychiatriques.


(©AFP / 01 juillet 2011 11h26)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum