27 juin au 1er juillet 2016 : Journées nationales de la Macula

Aller en bas

27 juin au 1er juillet 2016 : Journées nationales de la Macula

Message  paumée le Ven 10 Juin 2016 - 23:48

Bonjour,

Vous avez tous forcément déjà vu ce spot TV où un petit garçon déguisé en médecin fait passer différents tests à sa grand-mère, Christine Dejoux en l'occurrence, celle-là même qui donnait la réplique à Coluche dans le Schmilblick qui commence à se poser des questions sur sa vision. Et pour cause : les principaux symptômes de la DMLA sont la réduction ou la perte de l'acuité visuelle (la conduite en voiture devient impossible, la lecture devient de plus en plus pénible, les patients ont du mal à reconnaître les personnes mais le sens de l'espace est conservé).

En 2016, les Journées nationales d’information et de dépistage de la DMLA deviennent les « Journées de la macula » et sont élargies à l’ensemble des maladies de la macula.

Deux pathologies seront en particulier mises en avant dans nos actions de sensibilisation et de dépistage :

La DMLA car, en dépit des avancées obtenues, il reste encore beaucoup à faire sur ce sujet.
La maculopathie diabétique qui représente un enjeu majeur de santé publique mais est encore peu connue.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
FACTSHEET – LA DMLA

Introduction

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) est une maladie qui affecte la rétine et qui peut, en l’absence de traitement, conduire à une perte rapide de la vision. La DMLA est la principale cause de la perte de vue chez les plus de 60 ans dans les pays industrialisés.

Qu’est-ce que la DMLA ?
La DMLA est une maladie qui affecte une partie de la rétine (la macula) située à l’arrière de l’œil. Cette partie permet une vision centrale nette indispensable pour accomplir les activités quotidiennes comme lire, conduire ou reconnaître les visages.

Heureusement, dans certains cas, lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée rapidement, la vue peut être en grande partie sauvée. Certaines personnes constatent même une amélioration de leur vue.

La DMLA peut affecter un seul œil sans qu’on s’en aperçoive parce que le deuxième œil sain compense la perte de la vision. Ce n’est souvent que lorsque des symptômes se manifestent au niveau du deuxième œil que le problème est identifié. Dans ce cas, il peut être trop tard pour soigner le premier œil. Voilà pourquoi, au-delà de 60 ans, il est si important de faire chaque année un examen du fond de l’œil chez l’ophtalmologue.

Deux formes de DMLA
Il existe deux formes de DMLA : la dégénérescence maculaire «sèche» et la dégénérescence maculaire «humide».

La dégénérescence maculaire sèche
• Dans la forme sèche, on constate qu’une partie de la rétine s’amincit et se dégrade ce qui entraîne une altération lente mais graduelle de la vue.
• Moins destructrice que la DMLA humide
• Plus fréquente que la DMLA humide

La dégénérescence maculaire humide
• La forme humide entraîne la formation de nouveaux vaisseaux sanguins fragiles derrière la rétine qui provoquent des saignements et génèrent parfois le développement de tissus cicatriciels.
• Moins fréquente que la DMLA sèche
• Plus destructrice que la DMLA sèche : elle se développe très rapidement et est souvent associée à une perte de vision centrale sévère dans le dernier stade de la maladie.
• Souvent, la DMLA humide se développe après avoir développé en premier lieu une DMLA sèche.
• Sans traitement, la DMLA peut perturber la vie quotidienne. Les cas sévères, associés à la DMLA humide, conduisent à une perte d’autonomie et obligent les personnes qui en souffrent à se reposer sur des amis, la famille ou des infirmiers pour les aider.

Comment la DMLA affecte-t-elle la vue ?
La DMLA est une maladie progressive indolore qui n’entraîne jamais de cécité complète. Et même si elle peut perturber la vision centrale, elle n’affecte pas la vision latérale (ou périphérique).

Les principaux symptômes de la DMLA sont :
• Une déformation des images : les lignes droites peuvent paraître courbes ou onduler (les joints des carrelages de la salle de bain ne semblent plus parallèles par exemple).
• Des difficultés à lire ou à réaliser une activité nécessitant une vision fine (couture, lecture, etc.).
• Des difficultés à distinguer les visages.
• L’apparition de taches noires ou de zones vides au centre du champ de vision.
• Le besoin d’éclairer davantage, une sensibilité aux lumières éblouissantes (photophobie), une diminution de la vision nocturne et une mauvaise perception des couleurs.

Le test d’Amsler pour détecter les symptômes de la DMLA
Il est très important de contrôler régulièrement la vue afin d’évaluer la qualité de la vision centrale et de déceler rapidement toute modification. La grille d’Amsler est un test qui permet de détecter simplement et rapidement les premiers symptômes de la DMLA. Ce test est utile pour déceler les premiers signes de la DMLA, mais il ne remplace en aucune façon l’examen du fond de l’œil recommandé chez les personnes de plus de 60 ans et à effectuer chaque année chez son ophtalmologue.

Que faire pour protéger la vue ?
On sait qu’il existe un grand nombre de facteurs de risque associés à la DMLA dont certains ne sont pas contrôlables, comme l’âge, les antécédents familiaux, l’appartenance ethnique et le sexe. Mais il est possible d’adopter certaines mesures qui aident à protéger la vue de la DMLA comme :

• arrêter de fumer,
• faire contrôler régulièrement sa vue,
• manger équilibré,
• protéger ses yeux des rayons du soleil et des lumières éblouissantes.

Pour en savoir plus : http://www.retina.fr/retinaDrupal/content/la-dmla
Et, sur les journées de la Macula elles-mêmes : http://www.journees-macula.fr/

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum