La médecine prescrit-elle des médicaments inutiles? France Culture 03 avril 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La médecine prescrit-elle des médicaments inutiles? France Culture 03 avril 2015

Message  Andrée le Ven 10 Avr 2015 - 6:56


La médecine prescrit-elle des médicaments inutiles?



Un groupe de 24 médecins a établi une liste de 151 médicaments essentiels pour le soin de 95% des maladies les plus courantes. De quoi laisser planer un fort doute sur l'utilité réelle des quelques 5000 pilules présentées sous 15 000 formes différentes qui existent sur le marché.

Parmi les multiples sujets abordés par le projet de loi de Santé en cours de discussion au Parlement, celui des médicaments a pris une place importante à la suite de la révélation par Science & Vie d’une liste des meilleurs d’entre eux qui ne dépasse pas le nombre de... 151.
Or, il existe aujourd’hui quelque 5000 médicaments sur le marché présentés sous plus de 15 000 formes différentes.
Néanmoins, selon les résultats obtenus par un groupe de médecins travaillant depuis 2011 sur le sujet, il suffirait de 151 médicaments pour soigner 95% des maladies dont nous souffrons classées dans 18 grandes familles.
Il ne s’agit pas, pour autant, d’une liste exhaustive  incluant, par exemple, les traitements du cancer. Cette étude révèle néanmoins une situation de prolifération de la production de l’industrie pharmaceutique qui ne répond pas toujours, loin s’en faut, à de véritables besoins médicaux.

Ces révélations s’inscrivent dans une histoire récente assez chargée en scandales sanitaires.
On se souvient du Vioxx, du Médiator ou les pilules de 3ème et quatrième génération et des mises en cause du système français d’autorisation de mise sur le marché, les fameuses AMM. Cette procédure qui précède la commercialisation d’un nouveau médicament semble souvent prise en défaut.
Elle peine, en particulier, à suivre l’exploitation d’une molécule dans la pratique médicale réelle.
Pourtant, les effets d’un nouveau médicament, même s’il a été testé sur l’homme au cours des essais qui permettent d’obtenir une AMM, se révèlent bien après.
La variété des organismes et des pathologies dont souffrent les patients est telle qu’il est impossible de prédire avec précision quel sera l’impact final d’un médicament sur un patient.
C’est donc une bonne part d’empirisme qui règne dans ce domaine. Encore faut-il disposer de moyens d’évaluation de l’efficacité thérapeutique d’un traitement sur le long terme.

- Pourrait-on supprimer des milliers de médicaments sans affecter la qualité des traitements ?

- Comment est-il possible que des médicaments inutiles restent sur le marché pendant des décennies ?

- Comment fonctionne les AMM et le suivi des médicaments au cours de leur vie ?

- Quel rôle jouent les patients dans la prise de médicaments ?

- L’industrie pharmaceutique exerce-t-elle une pression excessive sur les médecins ?
En partenariat avec Science & Vie

Invité(s) :
Caroline Tourbe, journaliste au magazine Sciences et Vie
Patrick Errard, président du Leem
Claire Le Jeunne, chef du service de médecine interne Hôpital Cochin , Professeur de Thérapeutique faculté de médecine Paris Descartes, co auteur de la vérité sur vos médicaments …
Michel Thomas, médecin interniste à l’hôpital de Bobigny

Arrow
http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-la-medecine-prescrit-elle-des-medicaments-inutiles-2015-04-03


Document(s)


La vérité sur vos médicaments
Claire Le Jeunne
Odile jacob, 2015

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum