Inserm : Dossiers d'information sur la thématique neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inserm : Dossiers d'information sur la thématique neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie.

Message  Andrée le Jeu 22 Jan - 7:04





Dossiers d'information


Nous mettons à votre disposition des dossiers d’information en santé et en recherche sur la thématique Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie. Pour en savoir plus, des ressources documentaires vous sont proposées, telles que communiqués de presse, la base Inserm des associations de malades, articles de revues, ouvrages, sites institutionnels ou thématiques, vidéos…




  • Addictions
  • Alcool et santé : bilan et perspectives
  • Alzheimer
  • Anorexie
  • Autisme
  • Accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Cataracte
  • Chronobiologie, les 24 heures chrono de l’organisme
  • Coma
  • Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)
  • Dépression
  • Douleur
  • Épilepsie
  • Glaucome
  • Maladie de Parkinson
  • Mémoire
  • Migraine
  • Rétine artificielle
  • Schizophrénie
  • Sclérose en plaques
  • Sommeil et ses troubles
  • Syndrome de Rett
  • Troubles auditifs
  • Troubles des apprentissages : les troubles "dys"
  • Troubles obsessionnels compulsifs

Arrow 
http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Choc santé : L’Inserm lance sa collection de livres à destination du grand public

Message  Andrée le Ven 27 Fév - 9:10





Choc santé : L’Inserm lance sa collection de livres à destination du grand public
10 février 2015

La collection


Deux premiers titres chocs : Alzheimer et la dépression


Alzheimer : fatalité ou espoir ?


Dépression : s’enfermer ou s’en sortir ?




Arrow 
http://www.inserm.fr/espace-journalistes/choc-sante-l-inserm-lance-sa-collection-de-livres-a-destination-du-grand-public
.

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau visage de nos adolescents.

Message  Andrée le Mar 17 Mar - 7:16




Le nouveau visage de nos adolescents.



Une grande enquête, coordonnée par l’Unité Inserm 1178 « Santé mentale  et santé publique » et le pôle Universitaire de la Fondation Vallée, dresse un état des lieux des problématiques et enjeux actuels de l’adolescence.
Ces données, recueillies au moyen d’auto-questionnaires, confrontent les perceptions de 15 235 jeunes scolarisés, âgés de 13 à 18 ans, concernant leur propre adolescence.
 L’étude aborde des sujets aussi divers que leur santé physique et mentale, leurs consommations, leurs loisirs, ou encore leur sexualité.
Les résultats obtenus réaffirment le caractère complexe de ces adultes en devenir, avec une différence fille/garçon bien inscrite et un gradient selon l’âge.
 Ils devraient permettre d’améliorer les connaissances sur les comportements de ces derniers, et d’identifier de nouveaux indicateurs de difficultés, utiles à la mise en place d’actions de prévention.

Les chiffres clés :


  • Près de 50 % des adolescents a confiance en l’avenir ;
  • Pour 56 % des jeunes interrogés, l’adolescence n’est pas toujours une période facile ;
  • Une très grande majorité (74,5 % de filles et 57,6 % de garçons), privilégie l’isolement en cas de mal-être ;
  • 75 % des adolescents reconnaissent avoir besoin de limites.

Lire la suite :

Arrow

http://presse-inserm.fr/le-nouveau-visage-de-nos-adolescents/18400/

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

La toxoplasmose s’invite dans le choix des traitements psychotropes

Message  Andrée le Ven 5 Juin - 5:18




La toxoplasmose s’invite dans le choix des traitements psychotropes



03 juin 2015

Le lien entre toxoplasmose et maladies psychiatriques de type schizophrénie et troubles bipolaires se resserre.
Deux nouvelles études allant dans ce sens viennent en effet de paraître. La seconde suggère en outre que le choix des médicaments psychotropes pourrait être guidé par le statut du patient vis-à-vis de cette infection.

La schizophrénie et les troubles bipolaires seraient-ils imputables à la toxoplasmose ? Au moins en partie à en croire les travaux conduits ces dernières années sur les liens entre le parasite responsable de cette infection et les troubles psychiatriques en question.
Aujourd’hui, une équipe Inserm confirme et étaye ces données grâce à deux nouvelles études :

  • L’une montre que la toxoplasmose est presque trois fois plus fréquente chez les personnes atteintes de schizophrénie, troubles bipolaires ou encore troubles obsessionnels compulsifs.
  • La seconde indique que, chez les patients infectés, l’utilisation de médicaments psychotropes présentant un effet anti-toxoplasmique réduit davantage la fréquence des épisodes dépressifs que les psychotropes sans effet sur le parasite

Un lien entre infection et maladies psychiatriques

Selon l’analyse d’une cinquantaine d’études sur les troubles psychiatriques conduite par les chercheurs, si la toxoplasmose concerne près de 43% de la population française,  elle peut être détectée chez 60 à 90% des patients atteints de schizophrénie ou de troubles bipolaires ! Une surreprésentation de l’infection a également été observée chez les patients atteints de troubles obsessionnels compulsifs, mais pas chez ceux souffrant de dépression sévère.
"Ce résultat confirme ce qui a été montré par de précédents travaux et resserre le lien entre infection et maladie psychiatrique. Les analyses génétiques ont montré que les gènes de susceptibilité associés à ces maladies sont impliqués dans le système immunitaire et non dans des fonctions cérébrales : tout porte donc à croire que des facteurs infectieux ou inflammatoires sont impliqués dans l’étiologie de ces maladies psychiatriques. Des chercheurs estiment même que 13 à 30% des cas de schizophrénie pourraient être imputables à la toxoplasmose", confie Guillaume Fond*, coauteur de ces deux études et coordonnateur du réseau des Centres experts schizophrénie de France, sous l’égide de la Fondation FondaMental.

La toxoplasmose aggrave les symptômes

De plus, les travaux des chercheurs indiquent que lutter contre la toxoplasmose en même temps que la maladie psychiatrique améliore les symptômes de cette dernière. Il s’avère en effet, que certains médicaments utilisés pour traiter la schizophrénie et les troubles bipolaires présentent une activité anti-toxoplasmique in vitro. "Cette activité est plus ou moins forte selon les molécules et s’explique par l’induction d’une anomalie du flagelle du parasite, qui l’immobilise et entraine sa mort. Dans la schizophrénie, les phénothiazines et l’haloperidol ont par exemple cet effet, tout comme le valproate, indiqué dans les troubles bipolaires", précise Guillaume Fond. En comparant l’efficacité de médicaments avec ou sans effet anti-toxoplasmique, les chercheurs ont constaté que l’utilisation du valproate réduit davantage la fréquence des épisodes dépressifs des patients souffrant de troubles bipolaires quand ils sont séropositifs pour la toxoplasmose. "Pour la schizophrénie, la puissance statistique de notre étude n’était pas suffisante, car presque tous les patients étaient séropositifs", précise le chercheur. Les auteurs souhaitent confirmer ces résultats par une étude complémentaire chez des patients schizophrènes. Les dix centres experts de la schizophrénie français y participeront.
En attendant, les chercheurs estiment que ces données sont déjà suffisamment parlantes pour systématiser le dépistage de la toxoplasmose chez les patients présentant un trouble psychiatrique. "Des études longitudinales permettront alors de démontrer définitivement si utiliser un traitement avec activité anti-toxoplasmique améliore le pronostic de ces patients", conclut Guillaume Fond.
Comment Toxoplasma gondii pourrait-il induire une schizophrénie ?
L’association paraît plausible ! Après avoir circulé dans l’organisme, le parasite Toxoplasma gondii peut rester dans un état quiescent prolongé dans des cellules du cerveau au niveau de l’amygdale et du noyau accumbens impliqués dans le circuit dopaminergique, lui-même associé à des maladies psychiatriques comme la schizophrénie. Ce phénomène est susceptible d’induire une inflammation chronique, en particulier chez des sujets génétiquement prédisposés, disposant d’un système immunitaire moins efficace. Cette inflammation favoriserait alors la survenue de maladies psychiatriques, notamment la schizophrénie, en association avec d’autres facteurs de risque comme la consommation de cannabis par exemple. Les rechutes pourraient même être éventuellement liées à la réactivation du parasite dans le cerveau. Une hypothèse à confirmer…

Note

*unité 955 Inserm/Université Paris Est Créteil Val de Marne, Institut Mondor de recherche biomédicale, Créteil
Sources :
A.L. Sutterland et coll. Beyond the association. Toxoplasma gondii in schizophrenia, bipolar disorder, and addiction: systematic review and meta-analysis. Acta Psychiatr Scand, édition en ligne du 15 avril 2015
G. Fond et coll. Treatment with anti-toxoplasmic activity (TATA) for toxoplasma positive patients with bipolar disorders or schizophrenia: A crosssectional study. J Psychiatr Res, vol 63, pp.  58-64, avril 2015.

Informations complémentaires

Consulter nos dossiers d’information Schizophrénie et Troubles obsessionnels compulsifs

Arrow 
http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-recherche/la-toxoplasmose-s-invite-dans-le-choix-des-traitements-psychotropes

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Toxoplasmose : comprendre la résistance pour combattre la maladie

Message  Andrée le Sam 6 Juin - 8:26

Bonjour,
suite au précèdent message concernant les recherches de l'Inserm : Le lien entre toxoplasmose et maladies psychiatriques de type schizophrénie et troubles bipolaires se resserre,
je poste ci joint une étude :

Toxoplasmose : comprendre la résistance pour combattre la maladie

Publié  le 16 Mai 2014

Au Laboratoire Adaptation et Pathogénie des Micro-organismes (LAPM) l’équipe autour de Marie-France Delauw et Pierre Cavaillès travaille sur un pathogène qui peut nous concerner tous : Toxoplasma gondii, l’agent causal de la toxoplasmose.
Toxoplasma gondii est un parasite cosmopolite qui se développe obligatoirement dans les cellules de l’individu infecté.
La maladie est présente partout dans le monde, et on estime qu’un tiers de la population mondiale est infectée.
L’homme s’infecte par l’ingestion de deux formes parasitaires distinctes, les kystes contenus dans les viandes parasitées ou les oocystes présents sur des légumes souillés par des fèces de chats infectés.
Si l'infection est généralement bénigne, et même asymptomatique, elle présente des risques sérieux dans deux situations : l’infection congénitale en cas de primo-infection de la mère au cours de la grossesse (~ 1/1000 naissances), allant de l’avortement spontané à des graves lésions oculaires et cérébrales chez le nouveau-né, et la réactivation d’une infection latente qui est une cause importante de mortalité chez les personnes immunodéprimées (greffes d’organes, thérapies anti-cancéreuses, SIDA).
Plus récemment, l’existence d’une séroprévalence toxoplasmique plus élevée parmi les patients atteints de troubles psychiatriques comme la schizophrénie et le trouble bipolaire, suggère que la toxoplasmose puisse être un facteur qui combiné à d’autres favoriserait la survenue de ces psychoses.
Lire la suite.
Arrow

http://www.echosciences-grenoble.fr/actualites/toxoplasmose-comprendre-la-resistance-pour-combattre-la-maladie

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

« Toxoplasmose et maladie mentale: un lien troublant »

Message  Jacques le Lun 20 Juil - 5:56

Bonjour ! Smile

Lu sur LE FIGARO.fr santé

««« Toxoplasmose et maladie mentale: un lien troublant — Par Thérèse Delpech

Cette maladie est presque trois fois plus fréquente chez les personnes atteintes notamment de schizophrénie ou de troubles bipolaires.

Arrow http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/07/19/23957-toxoplasmose-maladie-mentale-lien-troublant

»»»

Comme quoi, l'information circule. Mais cela ne nous dit pas ce que chacun(e) de nous doit faire…

Bonne semaine. cat Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6051
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Une étude publiée récemment montre que la toxoplasmose est presque trois fois plus fréquente chez les personnes atteintes de schizophrénie, de troubles bipolaires ou de TOCs

Message  Andrée le Mar 8 Sep - 5:42

Bonjour;
lu sur


Une étude publiée récemment montre que la toxoplasmose est presque trois fois plus fréquente chez les personnes atteintes de schizophrénie, de troubles bipolaires ou de troubles obsessionnels compulsifs.

Les propriétaires de chats risquent de regarder leur animal d'un autre oeil.
Une équipe de l'Inserm a récemment confirmé les résultats de ses recherches sur le lien entre certaines maladies mentales et la toxoplasmose.
Cette maladie infectieuse qui peut se contracter au contact des chats ou en consommant de la nourriture contaminée touche environ 45% des Français.

"Le parasite s'enkyste ensuite dans le cerveau et dans les muscles pour y rester toute la vie, explique Guillaume Fond, psychiatre coauteur de l'étude et coordonnateur des centres experts schizophrénie de France*.
Chez les personnes ayant des gènes prédisposants, l'infection pourrait déclencher certaines maladies mentales."

L'analyse d'une études française récente sur les troubles psychiatriques a en effet montré que 75% des patients atteints de troubles bipolaires ont été infectés par le parasite toxoplasma gondii, tout comme 65% des personnes souffrant de schizophrénie.

 "Des chercheurs estiment même que 13 à 30% des cas de schizophrénie pourraient être imputables à la toxoplasmose", précise le Dr Fond.
Une surreprésentation de l'infection a également été observée chez les patients atteints de Troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Cette étude pourrait ouvrir la voie à une amélioration du traitement de la schizophrénie et des troubles bipolaires.
Certains médicaments indiqués dans les traitements de ces pathologies ont une action anti-parasitaire très forte.
Les chercheurs ont notamment remarqué que l'utilisation du valproate pourrait réduire davantage la fréquence des épisodes dépressifs des patients souffrant de troubles bipolaires qui ont été infectés par la toxoplasmose.

"Les modes de contamination varient beaucoup"


L'homme peut être infecté par la nourriture (viande crue ou mal cuite, fruits et légumes mal lavés, fromages non pasteurisés) et au contact des excréments de chats qui contiennent le parasite.
"Mais rassurons les propriétaires de chats, précise le psychiatre. Les modes de contamination varient beaucoup selon les pays et en France, la transmission de la toxoplasmose se fait principalement en consommant du fromage de chèvre ou du steak tartare par exemple.
En outre, notre étude n'a pas montré de lien entre le fait d'avoir eu un chat dans l'enfance et le fait d'être infecté par la toxoplasmose."

En revanche, une étude américaine publiée en avril dernier dans la revue Schizophrenia research suggère que les familles ayant présenté des cas de schizophrénie ont environ 38% de chances en plus d'avoir eu un chat à leur domicile pendant l'enfance de la personne malade.
"Ce résultat est séduisant car très significatif, mais il est à prendre avec beaucoup de pincettes car la méthodologie employée présente de nombreux biais potentiels", tempère le DrFond.

Enfin, "un chat qui a toujours été élevé dans un appartement, qui ne sort pas et mange des croquettes a d'infimes chances d'être porteur du parasite", soulignait le Dr Marie-Pierre François, vétérinaire spécialiste des chats, interrogée par L'Express sur le risque de toxoplasmose chez les femmes enceintes. Arrêtez donc de regarder votre animal de travers.

Guillaume Fond est également chercheur et membre de la fondation FondaMental, qui conduit une étude de suivi jusqu'en décembre 2018 sur les 10 centres experts schizophrénie de France pour mettre en évidence les causes biologiques et environnementales de cette maladie.

Les personnes souhaitant participer peuvent écrire à l'adresse suivante: psycohorte.sz@fondation-fondamental.org

Arrow
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/votre-chat-peut-il-vous-rendre-bipolaire_1689939.html


Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inserm : Dossiers d'information sur la thématique neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie.

Message  Invité le Mar 8 Sep - 10:29

Sujet très intéressant. ok

Là, on a une approche bactérienne de la pathologie psychiatrique.

Et grâce au bon docteur Pasteur, on arrive à détruire les bactéries grâce à un traitement antibiotique adéquat.
Et donc on arrive à guérir définitivement le malade.

En complément, à lire le livre sur la maladie de lyme du Dr Horowitz.  lecture

Bon ben c'est pas tout ça. Moi, je vais aller tuer le chat des voisins.
On n'est jamais trop prudent.  pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chat

Message  Jacques le Mar 8 Sep - 12:11

Bonjour, zyprexa ! Smile

Humour ON

T'as pas compris ! Ici, le chat est un endroit où l'on se parle, puis on se rencontre. C'est comme cela que circule la toxoplasmose : on se reproduit entre nous par la parole !… Rolling Eyes

« Il y a des silences qui en disent long comme il y a des paroles qui ne signifient rien. »
Edith Piaf, qui n'avait pas une cervelle de moineau.

Tu peux bien évidemment appliquer cette citation à ce qui est écrit en vert

Humour OFF

Bonne journée. cat Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6051
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

chat, toxoplasmose & bipolarité

Message  paumée le Mar 8 Sep - 13:10

Salut les gars,

Hélas pour lui, Pasteur était chimiste et biologiste et non médecin, donc pas du tout reconnu par ces derniers.

J'avais déjà lu ça : http://www.maxisciences.com/chat/l-039-etrange-lien-entre-la-depression-et-les-morsures-de-chats_art32031.html
mais ça remonte à l'année dernière.

Fabrice, je te présenterai ma belle-soeur. Quand elle passait à la maison, enceinte, et qu'elle voyait notre chat dans le jardin, à 50 mètres d'elle, elle commençait à pschitter tout en criant : "Sale bête, sale bête !" Inutile de dire que j'étais ravie.

A Rouen, dans l'Aître St-Maclou, dans une vitrine, près de la porte d'entrée, on a placé un squelette de chat découvert dans un mur. Il s'agissait sans doute d'un chat noir (le diable) enfermé vivant dans la maçonnerie pour éloigner le mauvais sort. No comment.

Sinon, il est possible de s'abonner à la lettre de l'INSERM : http://www.inserm.fr/lettre-d-information-en-sante

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

« Un médicament pour les malades du Sida passe de 13,50 à 750 dollars en une nuit »

Message  Jacques le Mer 23 Sep - 9:03

Bonjour ! Smile

Je me permets de placer sur ce fil l'article suivant car…

Lu en lien sur LE FIGARO.fr économie

««« Un médicament pour les malades du Sida passe de 13,50 à 750 dollars en une nuit — Par Mathilde Golla

Après avoir pris le contrôle d'un laboratoire qui produit un traitement important pour les patients atteints de VIH, un fonds d'investissement a augmenté son prix de 5450% en une nuit. Face à l'indignation générale, le gérant a tenté de se justifier….

Arrow http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/09/22/20002-20150922ARTFIG00413-un-medicament-pour-les-malades-du-sida-passe-de-1350-a-750-dollars-en-une-nuit.php

»»»

… il est paru sur LE FIGARO.fr économie et non sur LE FIGARO.fr santé … Doit-on y voir avant tout une affaire de gros sous… D'autant qu'il y est écrit : « Ainsi, ce n'est pas un traitement directement utilisé pour traiter le VIH mais il permet aux malades de lutter contre la toxoplasmose, une infection souvent contractée par les porteurs du VIH. »… et qu'il a déjà été question sur ce fil du lien qui apparaît de plus en plus entre toxoplasmose et schizophrénie/trouble bipolaire : il y a donc du monde dans la surface de réparation !…

Bonne journée. cat Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6051
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inserm : Dossiers d'information sur la thématique neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum