8 médicaments et classes de médicaments qui prédisposent à la dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

8 médicaments et classes de médicaments qui prédisposent à la dépression

Message  Andrée le Mer 8 Jan 2014 - 8:24

8 médicaments et classes de médicaments qui prédisposent à la dépression

Soumis par Gestion le 7 janvier 2014



Le site PsychCentral rapporte une analyse des études portant sur les médicaments qui favoriseraient la dépression, publiée en 2011 dans la revue Dialogues in Clinical Neuroscience.

Parce que la dépression est fréquente chez les personnes souffrant d'une maladie, évaluer si un médicament cause une dépression peut être difficile, soulignent les auteurs de cette étude, Christopher M. Celano de l'Université Harvard et ses collègues.

Plusieurs petites études préliminaires menées avec des échantillons de participants pouvant biaiser les résultats ont suggéré des liens entre certains médicaments et un risque accru de dépression qui ne sont pas toujours confirmés par des études prospectives à plus grande échelle.

Néanmoins, certains médicaments semblent provoquer une dépression chez une minorité de personnes et ils doivent être utilisés avec prudence chez celles qui vivent ou ont vécu un épisode de dépression ou sont à risque, indiquent-ils

Ces médicaments peuvent provoquer une dépression en modifiant les niveaux de neurotransmetteurs dans le système nerveux central ou indirectement en provoquant une fatigue, une diminution de l'appétit, une sédation ou d'autres effets secondaires.

Ces médicaments sont :

les barbituriques : (dépresseurs du système nerveux central à effet sédatif et anesthésiant, utilisés dans le traitement de l'épilepsie et pour l'anesthésie; ancêtres de somnifères);

le(la) vigabatrin(e) (Sabril) : antiépileptique;

le topiramate (Épitomax, Topamax) : antiépileptique, stabilisateur de l'humeur;

la flunarizine (Sibelium) : inhibiteur calcique utilisé dans le traitement de fond de la migraine;

les corticostéroïdes, parfois appelés stéroïdes : médicaments qui imitent la cortisone, une hormone présente dans l'organisme; agissent en réduisant l'inflammation; sont utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde;

la méfloquine (Lariam) : prévention du paludisme;

l'éfavirenz (Atripla, Sustiva) : traitement de l'infection par le VIH;

l'interféron-alpha : immunothérapie, traitement du cancer.

Même si certains médicaments ne semblent pas dépressogènes dans la population générale, soulignent les chercheurs, des réactions propres à chaque personne peuvent survenir à la suite de vulnérabilités génétiques et de facteurs de stress environnementaux (par exemple, les médicaments concomitants). Par conséquent, si une personne développe des symptômes dépressifs après l'initiation d'un médicament donné (surtout après un essai de retrait du médicament et de ré-introduction), un autre médicament devrait être fortement envisagé.

Voyez également:

Quels sont les symptômes de la dépression?
Plusieurs médicaments causent des problèmes cognitifs en moins de 60 jours chez les personnes âgées
Dépression : dernières actualités

Psychomédia avec sources: Dialogues in Clinical Neuroscience, PsychCentral.
Tous droits réservés

 Arrow 

http://www.psychomedia.qc.ca/depression/2014-01-07/medicaments-depressogenes

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum