Cannabis à l'adolescence : moins bonne mémoire et anomalies cérébrales des années plus tard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cannabis à l'adolescence : moins bonne mémoire et anomalies cérébrales des années plus tard

Message  yoyo le Mar 17 Déc 2013 - 17:56

Cannabis à l'adolescence : moins bonne mémoire et anomalies cérébrales des années plus tard
Soumis par Gestion le 16 décembre 2013


Les personnes qui avaient fumé du cannabis tous les jours pendant 3 ans lors de l'adolescence présentent, deux ans après avoir arrêté, des anomalies cérébrales et une moins bonne performance dans des tests de mémoire de travail, selon une étude américaine publiée dans la revue Schizophrenia Bulletin.

La mémoire de travail est la capacité de retenir des informations à court terme, quelques secondes ou quelques minutes, pour réaliser des tâches telles que signaler un numéro de téléphone, effectuer un calcul mental ou mener un raisonnement complexe. Ces informations sont, au besoin, transférées dans la mémoire à long terme.

Matthew Smith de l'université Northwestern et ses collègues ont comparé les images cérébrales par IRM de personnes dans la vingtaine qui avaient consommé du cannabis quotidiennement pendant environ 3 ans à l'adolescence (ayant commencé entre 16 et 17 ans) et avaient arrêté depuis environ 2 ans avec les images de personnes qui ne consommaient pas, de personnes qui consommaient au moment de l'étude, de personnes schizophrènes qui ne consommaient pas et de schizophrènes qui consommaient.

Des structures cérébrales associées à la mémoire étaient de plus faible volume, ce qui pourrait indiquer une diminution de la quantité de neurones.

Plus les participants étaient jeunes quand ils ont commencé à fumer, plus les anomalies cérébrales étaient importantes, ce qui suggère que ces régions cérébrales sont plus sensibles aux effets du cannabis à un jeune âge.
Ces anomalies ressemblaient aux anomalies décelées chez des personnes atteintes de schizophrénie. Des recherches précédentes ont montré un lien entre l'abus de cannabis et le développement d'une schizophrénie, rappellent les chercheurs.

Psychomédia avec source: Northwestern University.
Tous droits réservés
avatar
yoyo

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 56
Type troubles : TB1-Mixtes
Emploi / Statut : Inv. 2 (ex cadre commercial)
Date d'inscription : 01/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum