Portrait de Malala, jeune Pakistanaise, lauréate du prix Sakharov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Portrait de Malala, jeune Pakistanaise, lauréate du prix Sakharov

Message  yoyo le Dim 13 Oct 2013 - 23:07

Portrait de Malala, jeune Pakistanaise, lauréate du prix Sakharov



Malala Yousafzai a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, jeudi 10 octobre (13).

10/10/13






(Jessica Rinaldi/AP)

Malala Yousafzai.

Cette jeune Pachtoune est devenue, depuis 2009, le fer de lance du combat pour l’éducation des filles au Pakistan.

Avec cet article


Le combat de Malala.
 Au Pakistan, le combat pour l'éducation continue

Pour Malala Yousafzai, 16 ans (lire La Croix du 8 octobre), le prix Sakharov du Parlement européen, décerné jeudi 10 octobre, est une consécration. Il couronne le courage de cette jeune Pachtoune originaire de la vallée de Swat (nord-ouest du Pakistan), où les filles ne vont plus à l’école, sauf au péril de leur vie, depuis que les talibans en ont pris le contrôle en 2007. Après avoir détruit plus de 150 écoles dans la vallée en 2008, les talibans avaient édicté en janvier 2009 un décret religieux interdisant l’école aux filles.

Malala est née dans une famille de trois enfants. Son père Ziauddin, militant anti-taliban, a fait lui aussi de la lutte pour l’éducation des enfants son cheval de bataille. Homme lettré, poète, il a participé à la création d’un réseau d’écoles pour les garçons et les filles dans la vallée de Swat.



À l’âge de 11 ans, Malala racontait sa vie de petite fille pakistanaise dans un blog en ourdou intitulé « Journal d’une écolière pakistanaise », sur le site Internet de la BBC. Sous le pseudonyme de Gul Makai, elle évoquait la vie difficile des jeunes filles de son âge dans cette région.

Malala reçoit en 2011 un premier prix national pour la paix créé par le gouvernement pakistanais. Cette nouvelle notoriété en fait une cible.


Le 9 octobre 2012, elle est blessée par balle à Mingora, principale ville de la vallée de Swat, par des hommes du Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) allié au réseau d’Al-Qaida, alors qu’elle se trouve dans le bus scolaire. L’attentat, qui visait à la tuer, était prémédité. « C’est une fille à la mentalité occidentale qui passe son temps à nous dénoncer. Quiconque critiquera les talibans subira le même sort », déclare alors le TTP.

L’attentat contre Malala soulève l’indignation au Pakistan et dans le monde entier. Grièvement blessée à la tête, elle est d’abord opérée au Pakistan, puis transférée au Queen Elizabeth Hospital de Birmingham, spécialisé dans le traitement des soldats britanniques blessés en Afghanistan. C’est dans cette ville que toute la famille vit aujourd’hui.


Le 12 juillet dernier, celle qui est devenue une véritable icône déclarait devant un parterre de 4 000 jeunes aux Nations unies : les talibans « pensaient qu’une balle pourrait nous réduire au silence mais ils ont échoué. Du silence sont sorties des milliers de voix. »


AGNÈS ROTIVEL (1) Auteur de Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans, Calmann-Lévy, 374 p.

www.la-croix.com
avatar
yoyo

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 55
Type troubles : TB1-Mixtes
Emploi / Statut : Inv. 2 (ex cadre commercial)
Date d'inscription : 01/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum