Boissons énergisantes : cas d'effets cardiovasculaires, neurologiques, psychiatriques... (Anses)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boissons énergisantes : cas d'effets cardiovasculaires, neurologiques, psychiatriques... (Anses)

Message  Andrée le Mer 2 Oct - 6:04

Boissons énergisantes : cas d'effets cardiovasculaires, neurologiques, psychiatriques... (Anses)





Soumis par Gestion le 1 octobre 2013

L'Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) vient de publier un rapport d'évaluation des risques liés à la consommation de boissons dites « énergisantes ». Elle alerte notamment sur les risques de la consommation de ces boissons avec de l'alcool ou lors d'exercice physique. Les enfants et les femmes enceintes devraient aussi éviter ces boissons.

Les boissons énergisantes, de type Red Bull, Monster ou Burn, sont des sodas enrichis de caféine et de substances telles que taurine, D-glucuronolactone, guarana, ginseng…. En 2008, l'Anses s'était opposée à leur mise sur le marché.

Leur teneur en caféine est élevée. Une canette standard (250 ml) équivaut à deux cafés expressos (de 50 ml) ou deux canettes de soda au cola.

Depuis juin 2012, alors qu'une trentaine de cas suspects avaient été signalés, dont deux décès, l'Anses a analysé 257 cas d'effets indésirables et épluché la littérature internationale. Une jeune fille de 16 ans, notamment, qui est morte juste après s'être arrêtée de danser en discothèque, avait consommé ces boissons et de l'alcool. Ces accidents cardio-vasculaires surviennent "très vraisemblablement" chez des sujets génétiquement prédisposés.

D'autres effets indésirables ont été signalés : psycho-comportementaux (crises de panique, nervosité, délires, hallucinations… ) ou neurologiques (épilepsie).

Ces boissons favorisent le binge drinking en atténuant le goût et la perception de l'alcool, ce qui met dans des situations à risque; 32% des consommateurs de ces boissons le font dans un cadre festif.

41 % des consommateurs le font en lien avec les activités sportives. Or "elles n'ont aucun intérêt nutritionnel en situation d'exercice" alors que la caféine a des effets indésirables nombreux.

Les ventes de Red Bull (leader du marché en France avec 40 %) ont progressé de 38 % en 2012. En mars 2013, une étude réalisée par l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) montrait que 30 % des adultes en buvaient, 68 % des 10-18 ans, et 18 % des enfants de 3 à 10 ans.

30 % de la population adulte dépasse le seuil de caféine considéré comme générateur d'anxiété, soit 6 expressos par jour pour un adulte; 11% des 3 à 10 ans et 7 % des 11 à 14 ans dépassent le seuil d'accoutumance et, en cas d'arrêt, développeraient des symptômes de sevrage. Cette consommation risque d'avoir des répercussions sur le sommeil des jeunes.

Voyez également:


   Boissons énergisantes: des milliers de visites aux urgences
   Des décès et des hospitalisations liés à des boissons énergisantes
   Les boissons énergisantes abîment rapidement les dents
   Quels sont les symptômes d'intoxication à la caféine ?
   Quels sont les symptômes de sevrage de la caféine?


Rapport de l'Anses
Évaluation des risques liés à la consommation de boissons dites « énergisantes »

Psychomédia avec sources: Le Monde, Anses.
Tous droits réservés

Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2013-10-01/boissons-energisantes-risques-effets-secondaires-anses

Voir lien sur le forum

Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t6997-bipolarite-et-boissons-energisantes

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum