Définition et utilité du spectre bipolaire selon Hagop Akiskal - dépistage CTAH - Hantouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Définition et utilité du spectre bipolaire selon Hagop Akiskal - dépistage CTAH - Hantouche

Message  Invité le Lun 22 Juil - 5:19

Association CTAH-Recherche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Spectre bipolaire : dépistage  Définition et utilité du spectre bipolaire selon Hagop Akiskal
19/09/2010 - Auteur : Dr Hantouche

Comprendre le spectre bipolaire est une nécessité pour travailler sur tous les aspects de la bipolarité et dans tous les domaines de la médecine.

sommaire et extraits   study [ lien pour article complet en ligne ]

Le spectre bipolaire
CTAH/Hantouche a écrit:Le spectre de la bipolarité inclut cinq formes de troubles bipolaires :
- les bipolaires I (dépression + état maniaque),
- les bipolaires II (dépression + hypomanie),
- les cyclothymies associées à des épisodes dépressifs
- les bipolaires III (hypomanie liée à une prise de traitement antidépresseur, il s’agissait surtout à l’époque des tricycliques, mais l’expérience a montré que les antidépresseurs de nouvelle génération sont aussi susceptibles de déclencher des états hypomaniaques),
- les bipolaires IV (dépression chez les hyperthymiques (personnes qui ont des traits hypomaniaques). J’insiste sur le fait que l’hyperthymie est cliniquement différente de l’hypomanie, mais qu’elle n’en est pas moins une forme d’excitation, c’est-à-dire à catégoriser dans le cadre de l’hypomanie.
Le schéma du spectre bipolaire
Voici une schématisation des spectres bipolaire selon que la dépression soit mineure ou majeure et selon la dominance du tempérament affectif :

(lire la liste détaillée en ligne)

Nécessité de la notion de spectre bipolaire
Pour Akiskal, la notion de "spectre bipolaire" est importante en termes :
- de santé publique,
- de génétique,
- de clinique psychiatrique,
- de théorie psychiatrique,
- de méthodologie de la recherche.

Accepter la notion de spectre bipolaire élargi sans aucune critique n’est pas du tout justifié ni recommandé. Cependant, critiquer sans être familier avec la littérature ancienne et moderne n’est pas acceptable. Tout cela est pour dire qu’il est urgent que la recherche et le développement des médicaments doivent s’intéresser au spectre bipolaire. En attendant, on ne fait qu’appliquer ce qui est accepté pour les troubles majeurs (BP-I). Même, pour les psychothérapies et notamment la psychoéducation, des modèles et des formats doivent être spécifiquement créés et adaptés pour le trouble BP-II et la Cyclothymie.
à lire : Rappel des définitions du spectre bipolaire [ lien ]

study  [ lien pour article complet en ligne ]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum