Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Ven 3 Jan 2014 - 6:36

Le manque de sommeil contribuerait aux maladies neurodégénératives suggère encore une étude

Soumis par Gestion le 2 janvier 2014




Le manque de sommeil entraînerait une perte de tissu cérébral, selon une étude publiée dans la revue Sleep.

Christian Benedict de l'Université Uppsala (Suède) et ses collègues ont mené cette étude avec 15 jeunes hommes en santé, âgés en moyenne de 25 ans. Ils passaient une nuit blanche et, une autre nuit, dormaient environ 8 heures.

Après la nuit blanche, les concentrations sanguines des molécules NSE ("neuron-specific enolase") et S-100B ("S100 calcium binding protein B") étaient plus élevées.

Ces molécules cérébrales se retrouvent typiquement en concentration plus élevée dans le sang dans des conditions de dommages cérébraux, indique le chercheur. Ces résultats indiquent ainsi que le manque de sommeil peut entraîner une perte de tissus cérébral et favoriser les processus neurodégénératifs.

Ces résultats indiquent que de bonnes nuits de sommeil peuvent être essentielles pour le maintien de la santé du cerveau, conclut-il

Une étude récente, qui a été classée parmi les dix découvertes les plus significatives de l'année par la revue Science montrait que pendant le sommeil, s'effectue une élimination des toxines qui contribuent à la neurodégénérescence.

Voyez également:

   Lien entre sommeil et maladie d'Alzheimer
   Insomnie: 4 façons de ralentir avant le coucher afin de favoriser le sommeil
   Sommeil : dernières actualités

Psychomédia avec sources: Uppsala Universitet.
Tous droits réservés

 Arrow 

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-01-02/manque-de-sommeil-perte-tissu-cerebral

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

«Dormir plus le week-end ne suffit pas pour récupérer ses capacités!»

Message  Jacques le Dim 9 Fév 2014 - 7:42

Bonjour ! Smile

Lu sur

««« Dormir plus le week-end ne suffit pas pour récupérer ses capacités! — Par Elena Sender

Interview d'Arnaud Rabat, chef de projet dans l'unité "fatigue et vigilance", Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA)…

»»»

Arrow http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140207.OBS5505/sommeil-plus-on-est-jeune-moins-on-resiste.html

Bon dimanche. cat Bisous Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6212
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Quels sont les troubles du sommeil ?

Message  Andrée le Lun 10 Fév 2014 - 17:59

Quels sont les troubles du sommeil ? (Selon le DSM-IV)



Les troubles primaires du sommeil (1) sont divisés en deux catégories (2): les dyssomnies et les parasomnies.

Les dyssomnies

Les dyssomnies sont caractérisées par des anomalies de la quantité, de la qualité ou de l'horaire du sommeil. Elles incluent:

  - l'insomnie (Voyez: 4 façons de ralentir avant le coucher)
  - l'hypersomnie
  - la narcolepsie
  - le trouble du sommeil lié à la respiration (apnée du sommeil)
  - le trouble du sommeil lié au rythme circadien
  - la dyssomnie non spécifiée


Les parasomnies

Les parasomnies sont caractérisées par des comportements anormaux ou des phénomènes physiologiques survenant au cours du sommeil, soit au cours de stades spécifiques du sommeil, soit au cours de transitions veille-sommeil.

À la différence des dyssomnies, les parasomnies n'impliquent pas d'anomalies des mécanismes à l'origine des états de veille et de sommeil, ou de leur horaire. Elles correspondent plutôt à l'activation de systèmes physiologiques (système nerveux autonome, système moteur ou processus cognitifs) à des moments inappropriés du cycle veille-sommeil.

Les personnes qui présentent des parasomnies se plaignent habituellement de comportements inhabituels pendant le sommeil plutôt que d"insomnie ou de somnolence excessive pendant la journée.

Les parasomnies incluent:

  -les cauchemars (auparavant appelés rêves d'angoisse)

  -les terreurs nocturnes

  -Terreurs nocturnes, éveils confus, somnambulisme et cauchemars chez les enfants

  -le somnambulisme

  - Les somnambules difficiles à réveiller?
  - Le somnambulisme, un effet possible des somnifères

   les parasomnies non spécifiées qui incluent:

 - le trouble du comportement en sommeil paradoxal;

 - Trouble du comportement en sommeil paradoxal: signe précurseur de démence et de Parkinson
   Antidépresseurs liés au trouble du comportement en sommeil paradoxal?

 - la paralysie du sommeil

- les situations dans laquelle le clinicien conclut à une parasomnie qu'il ne peut spécifié

Voyez également:


  - Syndrome des jambes sans repos: définition, causes et compléments
  - Quels sont les stades (ou phases) du sommeil?
  - Médicaments pour le traitement de l'insomnie
  - DOSSIER Psychomédia: Sommeil, insomnie, troubles du sommeil


(1) Les troubles du sommeil dits primaires sont ceux pour lesquels un autre trouble mental (souvent un trouble de l'humeur ou un trouble anxieux), une affection médicale ou une substance (médicaments, drogues, ...) ne sont pas les causes.

(2) Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV). American Psychiatric association. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p.

Articles connexes

   - Qu'est-ce que le trouble du comportement en sommeil paradoxal?
   - DOSSIER Sommeil, insomnie, troubles du sommeil
   - Quels sont les stades (phases) du sommeil?
   - Quels sont les diagnostics de troubles mentaux du DSM-IV?
   - Terreurs nocturnes, éveils confus, somnambulisme et cauchemars chez les enfants
   - Trouble du comportement en sommeil paradoxal lié à la démence et au Parkinson
   - Antidépresseurs liés au trouble du comportement en sommeil paradoxal?
   - Qu'est-ce que la narcolepsie? (définition, symptômes, diagnostic)
   - Narcolepsie
   - Insomnie chez les enfants: abus de prescription de médicaments?

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sommeil/quels-sont-les-troubles-du-sommeil

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le sommeil non récupérateur lié aux douleurs généralisées et à la fibromyalgie

Message  Andrée le Ven 14 Fév 2014 - 9:39

Le sommeil non récupérateur lié aux douleurs généralisées et à la fibromyalgie

Soumis par Gestion le 13 février 2014



Le sommeil non réparateur est un important facteur indiquant un risque accru d'apparition de douleurs généralisées chez les personnes de plus de 50 ans selon une étude publiée dans la revue Arthritis & Rheumatology de l'American College of Rheumatology (ACR).
La douleur généralisée, soulignent les auteurs, est la caractéristique centrale de la fibromyalgie.

Les douleurs musculo-squelettiques (aux muscles, aux os et aux nerfs) sont plus fréquentes avec l'âge.
Jusqu'à 80% des personnes âgées de 65 ans et plus ressentent ces douleurs quotidiennement.

La douleur généralisée, qui affecte plusieurs régions du corps, touche 15% des femmes et 10% des hommes de plus de 50 ans selon des études précédentes.

John McBeth de l'Université Keele et ses collègues ont mené cette étude prospective avec 4326 personnes âgées de plus de 50 ans sans douleur généralisée au début de l'étude. Ils ont recueilli des données concernant leur santé psychologique et physique, leur mode de vie et la douleur. 1562 participants ne rapportaient aucune douleur et 2764 rapportaient des douleurs localisées (telles que l'arthrose).

Après 3 ans, 19% (800) rapportaient l'apparition de douleurs généralisées. De tous les facteurs mesurés, le sommeil non récupérateur était le plus important prédicteur de l'apparition de ces douleurs.

La présence de douleurs localisées au début de l'étude était aussi un important facteur indiquant un risque accru : 25% des participants qui avaient une douleur localisée et 8% de ceux qui n'en avaient pas ont développé des douleurs généralisées.

L'anxiété, la qualité de vie liée à la santé et les problèmes cognitifs, indiquaient aussi un risque accru.

Plus les participants étaient âgés, plus le risque de développer des douleurs généralisées était réduit (ce qui est lié au fait que ne pas avoir ces douleurs était un critère de sélection au début de l'étude).

Bien que l'arthrose soit liée à l'apparition de la douleur généralisée, soulignent les chercheurs, cette étude montre que les troubles du sommeil, les problèmes cognitifs ainsi que la santé physique et psychologique sont aussi liés à un risque accru.

Voyez également:

   Les problèmes de sommeil liés à un risque accru de fibromyalgie chez les femmes
   FAITES LE TEST : Rencontrez-vous les nouveaux critères diagnostiques de la fibromyalgie?
   Fibromyalgie : nouveaux critères diagnostiques (ACR, 2010)
   Fibromyalgie : 2013, une année de grandes avancées
   Fibromyalgie: dernières actualités

Psychomédia avec sources: Wiley, Arthritis & Rheumatology (résumé), Arthritis & Rheumatology (article complet).
Tous droits réservés

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/fibromyalgie/2014-02-13/sommeil-non-recuperateur-et-autres-facteurs

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le manque de sommeil causerait des pertes de neurones

Message  Andrée le Sam 22 Mar 2014 - 8:43

Le manque de sommeil causerait des pertes de neurones

Soumis par Gestion le 20 mars 2014



Le manque chronique de sommeil pourrait causer la perte de cellules nerveuses, selon une étude publiée dans Journal of Neuroscience. Ainsi, dormir plus longtemps lorsque possible (ex. les fins de semaine) ne compenserait pas complètement le manque de sommeil chronique.

Sigrid Veasey de l'Université de Pennsylvanie et ses collègues ont déterminé, chez la souris, que des périodes prolongées d'éveil sont liées à des dommages dans des neurones (cellules nerveuses), situés dans le locus coeruleus, qui sont essentiels pour la vigilance et la cognition optimale.

"Certaines recherches chez l'humain ont montré", indique la chercheuse, ""que la capacité d'attention et plusieurs autres aspects de la cognition peuvent ne pas revenir à la normale même avec trois jours de récupération de sommeil, ce qui soulève la possibilité de dommage durable dans le cerveau. Nous voulions savoir exactement si la perte de sommeil chronique endommage les neurones, si ces dommages sont réversibles, et quel sont les neurones impliqués.""

En réponse à un manque de sommeil à court terme, les neurones du locus coeruleus augmentent l'activité des protéines sirtuines de type 3 (SIRT3) qui sont importantes pour la production d'énergie dans les mitochondries et les réponses d'oxydo-réduction.

Mais dans un état de veille prolongé, ces protéines ne jouent plus ce rôle essentiel pour maintenir l'homéostasie métabolique: après plusieurs jours d'une cédule de sommeil pouvant correspondre à celle de travailleurs de quart, les souris commençaient à afficher une réduction de ces protéines dans le locus coeruleus et une augmentation de mort cellulaire, perdant ainsi jusqu'à 25% de ces neurones.

Les mitochondries de ces cellules semblent pouvoir s'adapter à un manque de sommeil à court terme mais pas à un éveil prolongé, conclut la chercheuse. Ce qui suggère, note-t-elle, qu'augmenter, de quelque façon, les niveaux de SirT3 pourrait aider à protéger les neurones lors de manque de sommeil prolongé.

Cette étude montre aussi l'importance du sommeil pour restaurer l'homéostasie métabolique dans les mitochondries des neurones du locus coeruleus et possiblement d'autres régions importantes du cerveau, souligne-t-elle.

Des travaux supplémentaires sont nécessaires, précise-t-elle, pour établir qu'un phénomène similaire se produit chez l'humain et déterminer quelles durées d'éveil mettent à risque de dommages neurologiques.

Des facteurs connus pour diminuer la présence des protéines SirT3 sont le vieillissement, le diabète, une alimentation riche en gras et la sédentarité. Ces facteurs pourraient ainsi rendre plus vulnérables aux effets du manque de sommeil.

Voyez également:


   Le manque de sommeil contribuerait aux maladies neurodégénératives suggère encore une étude
   La découverte d'une fonction du sommeil parmi les 10 avancées scientifiques de 2013

Psychomédia avec source: University of Pennsylvania.
Tous droits réservés
 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sommeil/2014-03-20/manque-perte-neurones


Voir liens Angie
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=sommeil&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  Andrée le Jeu 27 Mar 2014 - 7:59

14ème Journée du Sommeil®
28 mars 2014 – « Sommeil et transport »








« Metro, boulot, dodo » ou « auto, boulot, dodo », quel est le sommeil de ceux qui se déplacent chaque jour pour aller travailler ?

Le choix du mode de transport a-t-il une influence sur la qualité ou la durée de nos nuits ?

Peut-on récupérer une nuit trop courte dans les transports en commun ?

Comment éviter la somnolence au volant ?

Quelles recommandations pour ces Français qui doivent conjuguer sommeil, travail et déplacements ?

Pour cette 14ème Journée du Sommeil, les spécialistes du sommeil feront le point sur les habitudes de sommeil de la population active et en étudieront les interactions avec leur mode de transport au quotidien.

A l’occasion de cette journée de santé publique des centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes, avec la participation d’associations de malades et de professionnels de santé, pour informer et sensibiliser le public.

Conférences, projection de films, remise de brochures d’information, expositions, ateliers sont proposés selon les sites dans une quarantaine de ville...

Le progamme
 Arrow 
http://www.institut-sommeil-vigilance.org/wp-content/uploads/2014/03/Programmes-JNS-2014.pdf?PHPSESSID=vnvbf3lu3jstaagq0frlv2p3f5

« Préservons notre capital santé, prenons soin de notre sommeil ».

 Arrow 
http://www.institut-sommeil-vigilance.org/la-journee-du-sommeil


Voir liens Angie

Sommeil
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=sommeil&show_results=topics

Insomnie
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=Insomnie&show_results=topics

Apnée du sommeil
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t7343-apnees-du-sommeil-dangereuses-pour-soi-et-les-autres-actualites-belge?highlight=apn%E9e+du+sommeil



Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Réseau Morphée

Message  Andrée le Ven 28 Mar 2014 - 7:06



Réseau Morphée
2 Grande Rue
92380 GARCHES
Tél : 09 77 93 12 04
(de 14h à 17h)
contact@reseau-morphee.org

Réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil

 Arrow 
http://www.reseau-morphee.fr/


Solutions pour trouver le sommeil - Dr Sylvie Royant-Parola

Quelques solution pour retrouver le sommeil.
Psychiatre spécialisée dans les troubles du sommeil, le Dr Sylvie Royant-Parola est présidente du réseau Morphée, un réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil...

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Tout savoir sur le sommeil

Message  Andrée le Ven 28 Mar 2014 - 7:39

Tout savoir sur le sommeil

17/11/2008 - Par Sylvie Royant-Parola, Psychiatre

Domaine en pleine exploration, le sommeil  ne révèle ses secrets qu’au fur et à mesure des travaux des chercheurs et des cliniciens.
Curieusement alors qu’il occupe le tiers de notre vie, l’homme éveillé a longtemps ignoré la physiologie et les pathologies liées au sommeil. Nos connaissances ne progressent que depuis les années 1950.

Le sommeil nous fascine tous car il nous concerne intimement.
Il est impliqué dans des fonctions aussi diverses que la restauration des réserves énergétiques, la croissance, la mémoire, l’efficacité intellectuelle, l’humeur, la régulation du poids, l’équilibre cardiovasculaire, et sans doute dans bien d’autres fonctions tout aussi fondamentales pour l’être humain.
De ce fait, apprendre à le ménager est primordial afin de garder son efficacité et son équilibre physique ou psychique.

Dans ce dossier nous découvrirons les rythmes du sommeil, l'insomnie, l'apnée, la narcolepsie, l'hypersomnie...

Sommaire


Tout savoir sur le sommeil
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/



Manque de sommeil : un problème de santé publique
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/2/



A chacun son sommeil
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/3/



De l'insomnie aux apnées du sommeil
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/4/



Dormir trop tôt ? Une maladie : la narcolepsie
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/5/



Dormir trop ? une maladie : l'hypersomnie
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/6/



Conclusion
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/7/



Pour aller plus loin
 Arrow 
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dossiers/d/medecine-tout-savoir-sommeil-845/page/8/






 28 mars 2014 : Journée du sommeil



 Arrow 
https://fr-fr.facebook.com/pages/Journee-du-Sommeil/217739888304801

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Top 12 des astuces pour bien dormir, le guide

Message  Andrée le Dim 30 Mar 2014 - 10:11

Top 12 des astuces pour bien dormir, le guide

Vous n'arrivez pas à dormir ?
Vous mettez 2h à vous endormir ?
Vous ratez constamment votre petit train du sommeil ?
Le matin c'est mission impossible pour vous lever ?
Vous êtes complètement décalé dans votre cycle du sommeil ?

Faites du sport tous les jours

Si possible le matin, et si possible en extérieur.




Arrêtez le café

Évitez à tout prix la caféine, ou arrêtez d'en prendre après 16h.




Levez-vous tous les matins à la même heure

Oui, même le week-end. C'est pénible mais cela vous aidera à vous lever plus facilement en semaine




Levez-vous tôt

Le cercle vicieux est de traîner au lit pour rattraper son sommeil perdu, ce qui n'arrange rien du tout, vous aurez encore plus de mal à vous lever. Faites-vous violence.




Ouvrez votre fenêtre dès le réveil

Ce n'est pas une légende, l'air frais est vivifiant et renforce le processus de votre rythme circadien.




Prenez un petit déjeuner

C'est parfois compliqué d'avaler quelque chose au réveil mais forcez-vous, et si possible dans l'heure suivant votre réveil.




Ne dînez pas trop tard

Et si possible, dînez léger. L'idéal est d'avoir un gros petit déjeuner, un déjeuner moyen et un petit dîner. Plus vous mangerez tôt, plus vous vous réveillerez en forme.




Votre lit ne doit vous servir qu'à dormir

(Et aux quelques activités sportives qui peuvent s'y dérouler.) Evitez d'y regarder la télé, d'y travailler etc. Si vous ne pouvez pas faire autrement, placez vous au pied du lit, ou dans le sens de la largeur.




Buvez une tisane avant de vous coucher

Le thé est bien évidemment à éviter mais une camomille, une verveine ou une tisane aux herbes est très recommandée.




Baissez progressivement la lumière avant de vous coucher

2h avant de vous mettre au lit, commencez à baisser l'intensité de la lumière, éteignez progressivement les lampes et pensez à ne pas laisser de plafonnier ou de lumière descendante allumés. Baissez aussi la luminosité de vos écrans (ordinateurs et smartphones).




Méditez avant de vous coucher

Pas besoin de cours, de méthodes, d'entraînement : asseyiez-vous entre 5 et 15 minutes, fermez les yeux, respirez profondément et détendez-vous. N'hésitez pas à associer cette méditation à un morceau de musique que vous trouvez relaxante (certains morceaux classiques fonctionnent très bien), habituez votre corps à entendre ce morceau avant de dormir.




Ne chauffez pas trop votre chambre

Préférez une chambre fraîche avec une grosse couverture à un sauna avec un petit drap léger.



http://www.topito.com/top-astuces-sommeil-guide-sleep

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

«L’approche non pharmacologique des troubles du sommeil»

Message  Jacques le Dim 30 Mar 2014 - 12:12

Bonjour ! Smile

Lu sur

««« L’approche non pharmacologique des troubles du sommeil — Par Roland Pec



L’étude scien­ti­fi­que du som­meil a débuté dans les années trente, grâce, notam­ment, à l’inven­tion de l’électroencéphalographie. Cependant, ce n’est qu’à partir des années cin­quante que la recher­che a réel­le­ment pris son essor, avec, sur­tout, la décou­verte du som­meil para­doxal. Les années sep­tante ont ensuite vu appa­raî­tre les labo­ra­toi­res de som­meil à visée cli­ni­que, ainsi que se déve­lop­per la noso­lo­gie (la clas­si­fi­ca­tion des trou­bles). Puis, à partir des années quatre-vingt, des trai­te­ments vrai­ment effi­ca­ces ont com­mencé à voir le jour. Aujourd’hui, la poly­som­no­gra­phie (l’enre­gis­tre­ment du som­meil) est deve­nue un examen de rou­tine. Et l’on entend de plus en plus parler du som­meil dans les médias, que ce soit à la télé­vi­sion ou dans la presse. Aussi, le grand public a-t-il déjà eu l’occa­sion d’être sen­si­bi­lisé à des thé­ma­ti­ques telles que l’archi­tec­ture du som­meil (les dif­fé­rents stades), les trou­bles du som­meil les plus fré­quents, l’uti­li­sa­tion des hyp­no­ti­ques, celle des anti­dé­pres­seurs, etc. Ce dos­sier se centre plus spé­ci­fi­que­ment sur la ques­tion de la prise en charge non médi­ca­men­teuse des trou­bles du som­meil. Thème net­te­ment moins média­tisé, et si impor­tant, pour­tant, pour la per­sonne souf­frant d’une som­no­pa­thie.



»»»

Arrow http://www.mieux-etre.org/L-approche-non-pharmacologique-des.html

Bon dimanche. cat Bisous Very Happy. Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6212
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Lève-tôt et couche-tard diffèrent dans leurs attitudes par rapport au présent et au futur

Message  Andrée le Jeu 3 Avr 2014 - 7:06

Lève-tôt et couche-tard diffèrent dans leurs attitudes par rapport au présent et au futur



Soumis par Gestion le 30 octobre 2013

La préférence à être lève-tôt ou couche-tard, appelée chronotype, est liée à différentes orientations et attitudes par rapport au présent et au futur (perspectives temporelles), selon une étude publiée dans la revue Biological Rhythm Research.

Les gens du matin ont tendance à se réveiller et se coucher tôt et à être plus productifs en début de journée. Ceux du soir ont tendance à se réveiller plus tard, à démarrer plus lentement et à être à leur meilleur dans la soirée.

La plupart des gens se situent entre les deux. Alors que des facteurs biologiques et génétiques peuvent être en cause, la présente étude met en évidence un facteur psychologique.

Le psychologue Philip Zimbardo a identifié cinq attitudes temporelles qui représentent des dimensions relativement stables de la personnalité et qui influencent les décisions et les comportements dans divers contextes. Selon ses travaux, les gens ont souvent tendance à se situer de façon prédominante dans l'un des cinq types suivants de perspective temporelle (1):

  - orientée vers le présent avec une attitude fataliste
  - orientée vers le présent avec une attitude hédoniste
  - orientée vers le futur
  - orientée vers le passé avec une évaluation négative
  - orientée vers le passé avec une évaluation positive

Avoir une perspective temporelle équilibrée permet un fonctionnement optimal, tandis que fonctionner trop exclusivement sur un seul mode a des conséquences négatives

Bien que le chronotype et la perspective temporelle soient liés à différents horizons de temps (la journée et la vie), des études ont suggéré que certaines des dimensions de la perspective temporelle pourraient être liées à la préférence à être du matin ou du soir.

Pour le vérifier, Maciej Stolarski de l'Université de Warsaw (Pologne) et ses collègues ont mené cette étude avec 309 étudiants universitaires (dont 30% étaient des hommes), âgés entre 19 et 26 ans. Les participants ont complété le Questionnaire de typologie circadienne et l'Échelle de perspective temporelle de Zimbardo.

Pour les couche-tard, montre l'étude, demain est un autre jour. Ils ont tendance à présenter une orientation hédonique vers le présent (être dirigés par les impulsions de recherche de plaisir...) alors que les lève-tôt ont tendance à présenter une plus grande orientation vers le futur (être plus ambitieux, orientés vers des objectifs...).

Le chronotype matinal était aussi lié à une perspective temporelle plus équilibrée (ex. profiter du présent de façon raisonnable malgré l'orientation vers le futur), ce qui indique, soulignent les chercheurs, une tendance vers une attitude mieux adaptée.

Voyez également


- FAITES LE TEST : Quel est votre chronotype?
- FAITES LE TEST : Quelles sont vos attitudes concernant le passé, le présent et le futur?
- De quelle façon les lève-tôt sont-ils plus en forme?
- La perspective sur son passé, présent et futur liée à la satisfaction de vie
- 4 façons de ralentir avant le coucher afin de favoriser le sommeil

(1) Ces types sont décrits à la fin du test : Quelles sont vos attitudes concernant le passé, le présent et le futur?.

Psychomédia avec sources: Biological Rhythm Research, Chronobiology International.
Tous droits réservés

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sommeil/2013-10-30/chronotype-perspective-temporelle-leve-tot-couche-tard

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

DOSSIER Sommeil, insomnie, troubles du sommeil

Message  Andrée le Sam 12 Avr 2014 - 6:39

DOSSIER Sommeil, insomnie, troubles du sommeil



Insomnie: 4 façons de ralentir avant le coucher afin de favoriser le sommeil



Pourquoi les anxiolytiques et somnifères favorisent-ils la maladie d'Alzheimer?


Les troubles du sommeil augmenteraient le risque de maladie d'Alzheimer



Quels sont les troubles du sommeil?



- Améliorer le sommeil

- Traitements de l'insomnie

- Sommeil normal et troubles du sommeil

- Facteurs de manque de sommeil

- Sommeil, santé physique et mentale

- Prévalence

- Sommeil chez les enfants et adolescents

- Services et recherche



- Articles connexes



  - Quels sont les troubles du sommeil? (Selon le DSM-IV)
  - Une seule nuit de manque de sommeil augmente l'inflammation chez les femmes
  - Le manque de sommeil met les femmes à risque d'hypertension, obésité et diabète
  - Le manque de sommeil augmente le risque de surpoids chez les enfants
  - Manque de sommeil plus dommageable pour les femmes (hypertension, diabète, ...)
  - Insomnie chez les enfants: abus de prescription de médicaments?
  - Le manque de sommeil lié à l'hypertension
  - Trois Français sur dix ont des difficultés de sommeil
  - Un Français sur 3 est fatigué, un sur 5 souffre d'insomnie
  - Quels sont les stades (phases) du sommeil?



 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sommeil/dossier/sommeil-insomnie-troubles-du-sommeil

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

«Mieux dormir est à la portée de tous grâce à des préceptes simples»

Message  Jacques le Sam 21 Juin 2014 - 7:20

Bonjour ! Smile

Lu sur LE FIGARO.fr

««« Mieux dormir est à la portée de tous grâce à des préceptes simples — Par Jean-Luc Nothias

Apprendre à mieux dormir, tout le monde peut le faire. Dans son livre, Mieux dormir et vaincre l'insomnie , Joëlle Adrien nous explique ce qu'il y a à savoir sur le sommeil.

Arrow http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/06/20/22519-mieux-dormir-est-portee-tous-grace-preceptes-simples

»»»

Facile à lire quand on connaît les difficultés de nombreux(ses) bipolaires avec leur sommeil sans prendre moult médicaments…

Bonne journée. cat Bisous Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6212
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sommeil — Bien dormir pour mieux vivre

Message  dominique le Sam 21 Juin 2014 - 10:01

Et bien moi, pas dormi avec 2h30 hier soir!! ça va peut-être être dur dur cet après-midi, et quand je pense que je voudrais bien sortir ce soir pour la fête de la musique, et bien je suis coincée car deux soirs à suivre ça ferait de trop pour mon cas perso.

Bises, domi.
avatar
dominique

Féminin Nombre de messages : 14471
Age : 53
Type troubles : épiléptique
Emploi / Statut : problème psy et inapte à toutes activités AAH 95%
Date d'inscription : 23/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

10 catégories de troubles du sommeil et de l'éveil (DSM-5)

Message  Andrée le Mer 20 Aoû 2014 - 15:10

10 catégories de troubles du sommeil et de l'éveil (DSM-5)

Soumis par Gestion le 16 août 2014



10 catégories de troubles du sommeil et de l'éveil sont décrites dans le DSM-5, la nouvelle édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (1), publié par l'American Psychiatric Association et utilisé internationalement comme référence.

Les personnes atteintes de ces troubles présentent généralement une insatisfaction relativement à la qualité, l'horaire et la quantité de sommeil. Il en résulte une détresse et une altération du fonctionnement quotidien...

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-08-16/troubles-du-sommeil-dsm-5

Voyez également:

 -  Sommeil et santé : dernières actualités
 -  DSM-5 : dernières actualités

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-08-16/troubles-du-sommeil-dsm-5

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum