10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Aller en bas

10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  Invité le Sam 20 Avr 2013 - 20:41

10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives
Soumis par Gestion le 14 mars 2013




Le terme distorsion cognitive a été défini en 1967 par le psychologue américain Aaron Beck comme désignant des façons de traiter l'information qui résultent en erreurs de pensée prévisibles et qui ont souvent pour conséquence d'entretenir des pensées et des émotions négatives. Les distorsions cognitives contribuent ainsi aux troubles émotionnels tels que la dépression et l'anxiété ainsi qu'aux troubles de la personnalité.

Dans son travail avec des personnes atteintes de dépression, Beck a identifié six erreurs systématiques de pensée:

La pensée ""tout ou rien""

Penser de façon dichotomique (polarisée): tout ou rien, noir ou blanc, jamais ou toujours, bon ou mauvais… quand cela ne correspond pas à la réalité. Ex. Se voir comme un raté suite à une performance moins que parfaite.

L'inférence arbitraire

Tirer des conclusions hâtives (habituellement négatives) à partir de peu d'évidence. Par ex., la lecture de la pensée d'autrui consiste à inférer les pensées possibles ou probables d'une personne; l'erreur de prévision consiste à prendre pour des faits des attentes sur la tournure des événements avant qu'elles ne se produisent.

La surgénéralisation

Tirer une conclusion générale sur la base d'un seul (ou de quelques) incident(s). Ex. Si un événement négatif (p. ex. un échec) se produit, s'attendre à ce qu'il se reproduise constamment.

L'abstraction sélective

Ne porter attention qu'aux détails négatifs en excluant les détails positifs.

La dramatisation (ou amplification) et la minimisation

Donner un poids plus grand à un échec, une vulnérabilité ou une menace qu'à un succès, une force ou une opportunité; s'attendre au pire alors qu'il est moins probable que d'autres possibilités; vivre une situation comme intolérable alors qu'elle n'est qu'inconfortable…

La personnalisation

Penser à tort être responsable d'événements fâcheux hors de son contrôle; penser à tort que ce que les autres font est lié à soi.

En 1980, le psychologue David Burns a identifié quatre autres distorsions:

Le raisonnement émotionnel

L'utilisation prédominante d'un état émotionnel pour tirer des conclusions concernant soi-même, les autres ou des situations; la croyance que les émotions correspondent à la réalité (ex. la peur qui est une attestation du danger; les pensées liées aux émotions prises pour la réalité: je suis stupide plutôt que je pense que je suis stupide).

Les croyances sur ce qui devrait être fait

Des attentes sur ce que la personne ou les autres devraient faire sans examen du réalisme de ces attentes étant données les capacités et les ressources disponibles dans la situation.

L'étiquetage

Limitation de la pensée due à l'utilisation d'une étiquette. Plutôt que de décrire le comportement spécifique, un qualificatif pose un jugement. Par ex. "Je suis un perdant".

Le blâme

Tenir à tort les autres responsables de ses émotions ou au contraire se blâmer pour celles des autres.

D'autres distorsions ont par la suite été définies telles que l'attente ou l'illusion de justice, l'illusion de pouvoir contrôler autrui ou l'illusion d'être contrôlé, la tendance à se comparer négativement aux autres, etc.…

Les distorsions cognitives sont manifestes dans les pensées automatiques qui sont des interprétations de l'expérience du quotidien basées sur des schémas cognitifs qui sont des croyances de base souvent profondément ancrées.

La restructuration cognitive, qui consiste à identifier les distorsions cognitives et à les confronter à la réalité est centrale dans la psychothérapie cognitive traditionnelle (par opposition à la thérapie cognitive contextuelle, dite de troisième vague).

Arrow Psychomédia avec source: Carrie L. Yurica et Robert A. DiTomasso (2009), Cognitive Distorsions.
Tous droits réservés


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  Invité le Sam 20 Avr 2013 - 20:49

Très intéressant, merci Yoyo.

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  mireille le Sam 20 Avr 2013 - 20:53

a étudier tres attentivement ...
merci beaucoup YOYO...
mimi
avatar
mireille

Féminin Nombre de messages : 9254
Age : 72
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  osiris042 le Sam 20 Avr 2013 - 21:59

Merci Yoyo, quel programme particulièrment interessant.
avatar
osiris042

Masculin Nombre de messages : 1669
Age : 72
Type troubles : Dépression liée à accompagnement
Emploi / Statut : retraité/ex accompagnant
Date d'inscription : 24/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t3675-suite-de-mon-temoign

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  Jacques le Dim 21 Avr 2013 - 6:16

Bonjour, yoyo ! Smile

Cette contribution est très intéressante et va remonter en post-it. Mille et un mercis pour le fofo ! ok

Excellent dimanche. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6394
Age : 63
Type troubles : TB 1
Emploi / Statut : Retraité
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  Invité le Mar 23 Avr 2013 - 23:04

Parmi les innombrables idées reçues créées ou relayées par la propagande psychanalytique, beaucoup concernent les thérapies comportementales et cognitives. Du fait de l'imprégnation freudo-lacanienne en France, les informations fiables sur le sujet ont souvent été importées, notamment de certains pays francophones. Le Professeur émérite de psychologie Jacques Van Rillaer, ancien psychanalyste et spécialiste des TCC, demeure l'un des plus compétents pour exposer ce que sont et ce que ne sont pas les thérapies cognitives et comportementales.

A lire si cela vous intéresse Arrow http://kollectifdu7janvier.org/actualites/textes-fondamentaux/40-jacques-van-rillaer-faits-et-legendes-des-therapies-comportementales-et-cognitives


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Rillaer

Message  Jacques le Mer 24 Avr 2013 - 7:19

Bonjour, yoyo ! Smile

Si ma mémoire est bonne, nous avons déjà parlé de Jacques Van Rillaer sur nos premiers forums Quickweb avec PierreParis, un membre de l'époque. Merci pour le lien, cette nouvelle contribution.

Afin de ne pas le perdre, j'ai téléchargé le lien mentionné sur la page :
Arrow http://kollectifdu7janvier.org/images/TCC.Faits.Legendes.pdf , ce qui me permettra de le lire même hors connexion, et de le conserver.

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6394
Age : 63
Type troubles : TB 1
Emploi / Statut : Retraité
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum