Ambidextre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ambidextre

Message  Invité le Sam 9 Fév - 16:36

http://rire.ctreq.qc.ca/2010/01/les-enfants-ambidextres-sont-plus-susceptibles-de-souffrir-de-problemes-de-sante-mentale-langagiers-et-scolaires/

Les enfants ambidextres sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de santé mentale, langagiers et scolaires

Imperial College de Londres, le 25 janvier 2010

Les enfants qui n’ont pas de main dominante ou qui sont ambidextres sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de santé mentale, langagiers et scolaires dans l’enfance que les enfants droitiers ou gauchers, selon une nouvelle étude publiée le 25 janvier dans le périodique en ligne Pediatrics.

Les chercheurs qui ont mené l’étude, de l’Imperial College de Londres et d’autres institutions européennes, espèrent que leurs conclusions pourront permettre d’identifier les enfants qui sont particulièrement à risque de développer certains problèmes et ainsi venir en aide aux enseignants et aux professionnels de la santé.

On estime qu’environ une personne sur 100 est ambidextre. Sur les quelque 8000 enfants qui ont participé à cette étude, 87 n’avaient pas de main dominante. Les chercheurs ont constaté que ces enfants âgés de 7 et de 8 ans étaient deux fois plus susceptibles que leurs homologues droitiers à éprouver des difficultés langagières et à obtenir de moins bons résultats scolaires.

Quand ils ont atteint l’âge de 15 ou 16 ans, les adolescents qui n’ont pas développé une plus grande habileté avec la main gauche ou la main droite ont également deux fois plus de chance de souffrir du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Ils sont aussi plus susceptibles d’avoir des symptômes plus sévères du TDAH que leurs homologues droitiers. On estime que les symptômes sévères du TDAH affectent 3 à 9 % des enfants d’âge scolaire et des jeunes adultes. Les adolescents ambidextres qui ont participé à l’étude ont aussi déclaré qu’ils avaient plus de difficultés de langage que les droitiers et les gauchers. Ces résultats corroborent ceux d’études antérieures qui ont établi un lien entre l’ambidextrie et la dyslexie.

À ce jour, on en sait peu sur ce qui fait qu’une personne devient ambidextre, mais on sait par ailleurs que la préséance de la main gauche ou de la main droite est liée au fonctionnement des hémisphères du cerveau. Des recherches antérieures ont montré que lorsqu’une personne manifeste une préférence naturelle pour la main droite, l’hémisphère gauche de son cerveau est plus dominant que le droit.

Certains chercheurs ont posé l’hypothèse que l’ambidextrie est la manifestation d’un schéma de dominance différent de celui qui est généralement observé chez la plupart des gens, c’est-à-dire qu’il difficile chez eux d’identifier lequel des hémisphères a préséance sur l’autre. Une autre étude a suggéré que le TDAH est lié à un fonctionnement plus faible de l’hémisphère droit du cerveau, ce qui pourrait constituer une piste à explorer pour expliquer pourquoi des élèves ambidextres souffrent des symptômes de TDAH.

Dr Alina Rodriguez, chercheuse principale de l’étude, affirme que : « L’ambidextrie est fascinante – on ne sait pas pourquoi certaines personnes préfèrent faire l’usage des deux mains quand la plupart des gens n’en utilisent qu’une. Notre étude est intéressante parce qu’elle montre que certains enfants ambidextres éprouvent de plus grandes difficultés à l’école que leurs compagnons de classe gauchers et droitiers. Nous pensons qu’il existe des différences dans le cerveau qui pourraient expliquer ces difficultés, mais pour valider cette hypothèse, il est nécessaire de faire plus de recherches sur ce sujet. »

« Parce que l’absence de latéralité manuelle (prédominance d’une main) est rare, le nombre d’enfants que nous avons pu trouver pour participer à l’étude a été relativement faible, mais nos résultats sont statistiquement et cliniquement significatifs. Cela dit, on ne devrait pas généraliser nos résultats et considérer que tous les enfants ambidextres auront des problèmes à l’école ou risquent de développer le TDAH. Nous avons constaté que ces enfants et que ces adolescents sont plus exposés au risque d’avoir certains problèmes, mais nous aimerions souligner que la plupart des enfants que nous avons suivis n’ont éprouvé aucune de ces difficultés » , a ajouté le Dr Rodriguez.


A. Rodriguez, M. Kaakinen, I. Moilanen, A. Taanila, J. J. McGough, S. Loo, M.-R. Järvelin (2010). Mixed-Handedness Is Linked to Mental Health Problems in Children and Adolescents, Pediatrics, prépublication.

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum