Tégrétol... La fin des émotions?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Mary le Lun 29 Sep 2008 - 19:06

Bonjour,

Comme certains d'entre vous le savent, puisque je l'ai évoqué en témoignage, ce soir je commence à prendre du Tégretol. Faiblement dosé, 50 mg, puis 100 mg à partir de vendredi, en suspension buvable "pour que ça passe plus vite dans le sang".

Hier soir, j'ai pris un chouilla plus de Largactil que d'habitude, j'ai dormi six bonnes heures, et aujourd'hui, du coup, j'étais d'un calme... mais d'un calme... Enfin, diablement normale comparée à la pile électrique que j'étais depuis deux semaines. J'ai presque envie de dire diablement ennuyeuse, mais c'est une autre histoire...

Bref, j'ai peur que le Tégrétol, efficace d'après Johan, annihile les émotions... Est-ce le cas? Tout ce que je veux c'est dormir bien et arrêter d'avoir des bouffées euphoriques qui me font me marrer toute seule, mais pas arrêter de me marrer tout court! Dois-je craindre cet effet?

"Tu verras bien demain!" me direz-vous... Mais je suis pleine d'appréhensions, et de curiosité aussi! D'où ce post!

Bises à tous,

Gervaise

Mary

Féminin Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Johan le Lun 29 Sep 2008 - 23:34

.


Juste rectifier une chose, je ne connais pas le tegretol, juste la dépakine, un thymo-régulateur à l'origine anti-épileptique.

Je garde un comportement parfaitement 'normal', je rigole à-propos et plus à-côté comme avant où il n'y avait que moi qui rigolait à mes blagues sordides jeux de mots inter-minables -mais pas si minables que ça des fois...

Je m'en souviens d'une : "il y a beaucoup d'araignées au plafond et c'est pas des spiderman..." J'ai éclaté de rire pendant dix bonnes minutes tout le monde me regardant avec des yeux de merlans frits qui me faisaient encore plus rire... Le bon vieux temps d'une phase up.

Tracasse Gervaise, même si je ne connais pas le tegretol, cela ne devrait pas émousser ton caractère profond : tu es une bonne vivante, une fêtarde, tu dois avoir l'humour à fleur de peau et rien ne peut changer ça si ce n'est que les camisoles chimiques -et encore, même avec tous les neuroleptiques de m@@@ qu'ils m'ont donné en préventive, j'avais encore mes émotions, mon humour corrosif et tout le toutim...

KissMiss

;0P


.
avatar
Johan

Masculin Nombre de messages : 186
Age : 43
Type troubles : TB I - (in)Stable
Emploi / Statut : Chômeur (temporaire : je compte bien retravailler ;0)
Date d'inscription : 17/09/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/johan-le-bi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Jean78 le Dim 26 Oct 2008 - 18:43

Je suis au tégrétol depuis plusieurs années et de mon côté , pas de soucis, mon humeur est à la fois "normalisée " et ne pose pas de souci , je suis gai ou triste normalement , pas de manière décalée comme on peut l'être en phase hypo ou dépressive .. Bref que du tout bon Smile

Jean78

Masculin Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

efficacité relative du tegretol

Message  muriel le Sam 1 Nov 2008 - 19:20

Je prends du tegretol (400 mg) depuis deux mois environ (trouble mixte difficile à réguler) et les montagnes russes continuent. Au bout de combien de temps peut-on espérer une certaine stabilisation de l'humeur?
Par ailleurs, j'ai de sérieux pbs de ... constipation (!) avec ce médicament. Est-ce courant? Que faire?

muriel

Féminin Nombre de messages : 75
Type troubles : TB II - états mixtes
Emploi / Statut : Emploi stable
Date d'inscription : 31/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Mary le Sam 1 Nov 2008 - 20:50

Bonjour Muriel,

Je n'ai pas eu de problèmes d'effets secondaires avec le Tégrétol, mais je le prenais à très faible dose... Mais pour répondre à ta question "que faire"? Il faudrait que tu te renseignes sur les aliments qui facilitent le transit (genre jus de pruneaux frais le matin, c'est souvent radical... Laughing), et éventuellement, penser aux laxatifs. Quand j'ai commencé le Largactil, qui présentait la constipation comme effet secondaire fréquent, mon psychiatre m'avait recommandé de ne pas hésiter à prendre des laxatifs si j'étais trop... bouchée (sinon, risque de problèmes intestinaux, genre occlusion).

Bon courage à toi!

Bises Gervaise

Mary

Féminin Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  steph52 le Mar 30 Déc 2008 - 18:37

bonsoir moi je prends du tegretol depuis le debut du diagnostic soit 1 an et demi et ça me convient tres bien, au debut la dose etait à 400 mg par jour et là j'en suis à 1000 mg par jour.pas d'effet secondaire pour une fois
avatar
steph52

Féminin Nombre de messages : 3
Age : 37
Type troubles : bipo mixte
Emploi / Statut : AAH
Date d'inscription : 30/12/2008

http://www.monviol.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  petitenajia le Sam 7 Fév 2009 - 16:59

Bonjour Mary,

Moi, je n'ai pas supporté le tegretol. Donc, je l'ai arrêté assez vite.

Par contre, je comprends ce que tu veux dire par le fait de ne plus avoir d'émotions, d'être plate, calme, trop calme, comme si plus aucun mouvement émotionnel intérieur.

J'ai eu cela quand j'ai augmenté le solian. Au début, ça m'avait aidé puis après, je sentais que ça me calmait trop donc j'en ai parlé avec ma psychiatre. Nous avons diminué la dose et ça allait mieux.

Je souffre de cyclothymie, donc mes humeurs varient et au fil des saisons. En fait, j'ai remarqué que c'est en fonction de l'augmentation des journées et la diminution, bref du 21 juin au 21 décembre ça file tout doucement vers le bas avec risque de dépression en automne si je ne fais rien. Par contre, tout doucement après l'équinoxe d'hiver, ça remonte et je peux aller mieux déjà en février ou mars, avec un point culminant vers juin.
Déjà ado, alors que j'étais pas diagnostiquée, j'avais ces fluctuations et même des nuits blanches vers la mi-juin.

Pour en revenir à ton problème, je pense que la dose que tu prends est un peu haute par rapport à toi.

Le mieux est d'en parler avec ton médecin, de diminuer un peu la dose et voir ce que ça donne.

Les traitements agissent différemment d'une personne à une autre et c'est pour cela qu'il y a de nombreux médicaments.

Par exemple, j'ai pas non plus supporté la dépakine alors que la dépakote qui est en légèrement dérivée (à une molécule près je crois) me convient super et ne me provoque aucun effet secondaire.

J'ai enfin trouvé le thymo qui me convient ! Very Happy
avatar
petitenajia

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 36
Type troubles : trouble bipolaire de type II
Emploi / Statut : travaille sur mes projets persos et profs... En ALD et invalidité
Date d'inscription : 07/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Kinn le Ven 4 Oct 2013 - 14:57

Le tégrétol m'avait été prescrit contre l'épilepsie, des types de médicaments communs étant souvent prescrits pour les deux pathologies.
Je l'ai pris durant 14 ans, associé à du lamictal. Mon comportement n'était pas calme, j'étais très émotive et irritable. Par contre, j'ai constaté une absence totale de sentiment amoureux durant toute cette période, et une libido très rarement motivée. Au fil du temps, des personnes que je rencontrais me manifestaient leur sentiment, mais je n'avais rien à rendre en retour, émotionnellement.

Un ou 2 mois après l'arrêt du tégrétol pour un autre traitement (ce dernier étant également pris en complément du lamictal), je suis soudainement tombée amoureuse d'une personne que je connaissais pourtant depuis des années. Il était hélas en couple, donc rien n'en a découlé, mais au moins j'ai redécouvert ma capacité à éprouver ce sentiment qui avait disparu de mon existence durant la période où les couples se forment et les familles se créent (entre 19 et 33 ans...). Le gâchis total. C'est la vie mais cette phase là est bien dommage, cela me semble compromis définitivement.

Sur la base de cette expérience, je note que les effets secondaires ne se manifestent pas sur tout le monde et ne sont pas tous référencés.

Pour d'autres raisons invoquées, je viens de voir des commentaires très négatifs sur le tégrétol. Un lien parmi d'autres : http://bertrand.gilot.over-blog.com/article-autopsie-d-une-mascarade-edifiante-tegretol-et-impulsivite-52936005.html


Bon courage, si un traitement ne vous convient pas, changez, c('est votre vie sous tous ses aspects qui est en jeu Smile

Kinn

Féminin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 04/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  bluevelvet le Ven 4 Oct 2013 - 15:16

Kinn !

tu t'es présenté quelque part ? si oui, j'ai pas vu ;

t'es un gars ou une fille ?

Bipo ? 1 ? 2 ? sous traitement ?

réponds ... si tu veux

à bientôt de te lire

blue V
avatar
bluevelvet

Féminin Nombre de messages : 2577
Age : 59
Type troubles : bipo type 1
Emploi / Statut : avocate - en arrêt
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  dominique le Ven 4 Oct 2013 - 16:25

kinn,

Je ne sais pas qui vous êtes non plus. En tous cas, je prend du Tégrétol pour de "l'épilepsie temporale gauche" depuis de tas d'années que je ne compte même plus le nombre.

Ce médicament m'a toujours convenu, il est des anciennes générations, il fonctionne très bien et surtout a très peu d'effets secondaires.

J'ai pris le temps de lire l'article de votre lien. J'y ai pas appris grand chose mise à part du "bla bla".

J'ai cru voir que vous étiez plutot une femme. Je prend note de ce que Bleue a taper comme quoi vous vous seriez pas présentée. Faites-le!!


Au plaisir de vous lire davantage.

bises, domi.
avatar
dominique

Féminin Nombre de messages : 14471
Age : 52
Type troubles : épiléptique
Emploi / Statut : problème psy et inapte à toutes activités AAH 95%
Date d'inscription : 23/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Invité le Ven 4 Oct 2013 - 18:53

Bonjour


Dernière édition par c*rail le Sam 25 Juil 2015 - 23:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Kinn le Sam 5 Oct 2013 - 16:45

Bonjour,
Merci de vos témoignages également Smile Je vois donc que d'autres personnes ressentent hélas elles aussi un impact sur certaines émotions et sur leurs relations de couples. Fort heureusement, nous ne sommes pas tous affectés par les effets secondaires des médicaments (ou pas les mêmes). Cela dépend du dosage, de notre constitution physique etc.

Je suis tombée sur ce site un peu par hasard en faisant des recherches liées à ce médicament et je suis arrivée directement sur la page de ce thread. J'ai pensé à un groupe général comme d'autres et du coup je n'ai effectivement pas fait de présentations car je ne pensais pas qu'il y avait un lien personnalisé entre les membres de ce site, désolée donc Smile (par ex sur des sites comme doctissimo, il n'y a pas de telles présentations en général car les participants ne sont pas en contact régulier les uns avec les autres). Je suis de sexe féminin effectivement (indiqué lors de l'inscription quand j'ai voulu répondre au post, mais cela n’apparait peut-être pas ailleurs?) et épileptique depuis l'enfance.

Des médicaments identiques sont souvent proposés pour les deux types de pathologies, raison pour laquelle je pouvais témoigner Smile

Pour le lien j'aurais effectivement du plutôt fournir un extrait de ce texte écrit par un docteur visiblement révolté : "Presque vingt ans ont passé, et aujourd’hui plus personne ne s’aventure à nier le mauvais rapport bénéfice/risque du Tégrétol® lorsqu’il est prescrit dans de vagues distorsions comportementales plus ou moins apparentées à des troubles psychiques. Il y a bien longtemps que je n’ai plus vu passer une ordonnance portant ce produit en dehors des – rares – indications où le risque médicamenteux peut se justifier. Plus personne n’en parle dans aucun congrès ni aucune revue de psychiatrie. Plus aucun professeur n’en dit ni du bien, ni du mal, ne le soutient, ni ne met en garde sur son usage et ses limites."

D'autres données peuvent se trouver, outre les chiffres et les études souvent biaisées, je trouve utile de croiser les témoignages concrets. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles de tels forums existent.
Bonne journée

Kinn

Féminin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 04/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tégrétol... La fin des émotions?

Message  Invité le Ven 11 Oct 2013 - 19:58

johan a écrit:je m'en souviens d'une : "il y a beaucoup d'araignées au plafond et c'est pas des spiderman..." J'ai éclaté de rire pendant dix bonnes minutes tout le monde me regardant avec des yeux de merlans frits qui me faisaient encore plus rire... Le bon vieux temps d'une phase up.
coucou Johan ,

tu passe toujours quand je suis absente du forum , dommage, reviens nous voir coucou 

EX arena

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum