témoignage - l'envers de la vie, l'univers du schizophrène - maurice champion et son fils

Aller en bas

témoignage - l'envers de la vie, l'univers du schizophrène - maurice champion et son fils Empty témoignage - l'envers de la vie, l'univers du schizophrène - maurice champion et son fils

Message  Invité le Mer 3 Oct 2012 - 9:38

L'envers de la vie, l'univers du schizophrène - Maurice Champion

Un parcours déroutant dans le monde mystérieux du mental : angoisses, anxiété, croyances, folie, hallucinations, identité, irrationnel, irréalité, maladie, monde supérieur, mysticité, paranoïa, perceptions, persécutions, psychiatrie, psychose, religions, souffrance, suicide : l'envers de la vie, l'univers du schizophrène.

Un père raconte le parcours de l'un de ses fils, prisonnier de cette maladie dite de la persécution, un autre univers, sa création, son espace virtuel, insupportable, subit dans la souffrance. Un long parcours de plus d'une décennie, souvent insoutenable, avec à terme l'hypothétique résurrection à la normalité de la vie.

Ce témoignage aide à comprendre le fonctionnement psychique du malade pris dans cette tourmente, le pourquoi de la difficulté à rompre avec une psychose, la méthode adoptée par un père pour soutenir son fils.

Ce document est avant tout un message d'espérance, l'espoir de voir un fils reconquérir sa liberté.
Document 2003 - Revu en 2012 Arrow http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Envers-de-la-vie.pdf

*-*-*-*-* critique :
« L’envers de la vie l’univers du schizophrène » de Maurice CHAMPION
mardi 25 mai 2004 par Familles Laïques

« L’envers de la vie l’univers du schizophrène » de Maurice CHAMPION, Editions Bénéven, 4ème trimestre 2003, prix : 14 € (en ligne en entier dans le premier lien)

Un long parcours pour le malade, pour sa famille mais aussi une réflexion et la recherche d’une issue positive.

Ne cherchez pas ce livre, vous ne trouverez pas chez un libraire, il faut le commander, l’auteur m’a même conseillé de demander à la FNAC qui a répertorié le titre. Maurice CHAMPION, rencontré incidemment lors de l’AG de l’UDAF de Seine et Marne n’a pas réussi à trouver un « grand » éditeur. J’ai pris l’ouvrage pour le lire par politesse au début puis très vite avec intérêt. L’auteur nous plonge dans l’univers infernal, déroutant de la schizophrénie, cette psychose mentale qui atteint plus ou moins 1% de la population. Certains comme Jeanne d’Arc ont acquis beaucoup de célébrité… Mais il faut dire que sa fin fut plutôt tragique… Revenons en à la schizophrénie moderne. On ne peut ni confirmer ou infirmer que Saddam Hussein a été ou est atteint par cette psychose même s’il a affirmé que « le 22 octobre 1990 le prophète Mahomet lui aurait parlé dans son sommeil et lui aurait indiqué où pointer ses missives » Maurice CHAMPION traite de cette question à la fin de son livre, mais il ne s’agit là que de remarques relativement « furtives » de l’actualité. Il aurait pu par ailleurs rappeler que Bush se prend lui pour le représentant de dieu sur terre !?

L’auteur nous fait partager sa souffrance de père, sa recherche et surtout les angoisses, l’anxiété de son fils atteint par cette cruelle maladie, persécutante. Au-delà de la description, l’auteur nous livre ses doutes, ses réflexions, ses recherches. Comme Maurice CHAMPION l’explique très clairement : « La schizophrénie se construit aussi toute seule, comme un pot de peinture qui durcit avec le temps, il est impératif de remuer et d’agiter sans cesse ». Remuer, remuer encore, c’est ce qu’il fait durant douze années avec comme objectif : la guérison. La religion est l’opium du peuple, écrivait Marx, elle nourrit aussi, surtout dans forme la plus extrême l’hallucination individuelle et collective. Pour sortir son enfant de cette psychose, il faut du soin, de l’attention et lui extirper toutes les croyances qui ne peuvent que réconforter son mal…. Il n’y a pas de remède miracle : seuls, le suivi médical, l’affection, la persévérance et l’attention de chaque instant portée au malade peuvent l’aider à trouver une issue positive et non dramatique à cette crise aiguë et prolongée..

La curiosité peut être une qualité. Ce livre est à conseiller. Sa lecture est aisée, pas plaisante car la douleur est présente mais l’auteur garde beaucoup de pudeur.

Jean-François CHALOT exploration http://familleslaiquesenfinistere.infini.fr/spip.php?article89

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum