Dépression: les médicaments mal prescrits par les médecins français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dépression: les médicaments mal prescrits par les médecins français

Message  Invité le Ven 21 Sep 2012 - 13:58

19 septembre 2012
psychomedia.qc.ca
Dépression : les médicaments mal prescrits par les médecins français

Les médecins généralistes français sont nombreux à ne pas suivre les recommandations en vigueur, notamment celles de la Haute Autorité de Santé (HAS), en ce qui a trait à la prescription de médicaments pour le traitement de la dépression, selon une étude réalisée par la Drees à la demande du ministère de la Santé.

Dans un cas fictif de dépression qui leur a été présenté, notamment, 66 % des médecins prescrivaient des antidépresseurs, et ce, même en cas de dépression peu sévère (61 %), alors que plusieurs études récentes (ayant été largement médiatisées) ont clairement montré que les antidépresseurs ne sont pas efficaces pour le traitement des dépressions légères.

Lire la suite Arrow http://www.psychomedia.qc.ca/depression/2012-09-19/prescription-antidepresseurs-anxiolytiques-hypnotiques-france

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression: les médicaments mal prescrits par les médecins français

Message  Invité le Ven 21 Sep 2012 - 17:39

La consultation chez un généraliste dure 15 mn.

En 15 m, il est impossible de trouver une solution adéquat ou d'orienter le patient chez un psychologue.

Pour justifier sa rémunération de 23€, le médecin se sent obligé de prescrire un médicament, sinon il peut avoir le sentiment de ne servir à rien.

C'est tout. ok

Fabrice

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression: les médicaments mal prescrits par les médecins français

Message  jean110 le Sam 22 Sep 2012 - 6:55

Bonjour Fabrice,

C'est beaucoup plus compliqué que cela.

Déjà tu parles du comportement du médecin, mais il faut aussi rajouté le comportement du patient.

De plus dans l'appellation EDM "épisode dépressif majeur" du DSM4, majeur ne veut pas dire sévère mais avéré.

Dans le DSM4 les critères de sévérité viennent après.

Quand aux nombreuses études elle comporte des biais.
Possibilité de soutiens psyhologiques associés.
Patient gravements dépressif non inclus par éthique médicale.
Posologie trop basse et inéfficaces.
Etc...

Par contre c'est sur qu'il ne sont efficaces que dans un Episode dépressif avéré (Majeur).

Bonne journée.

Jean-François.
avatar
jean110

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 63
Type troubles : bipolaire 3
Emploi / Statut : cadre transport en retraite
Date d'inscription : 24/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t5225-nouvelle-presentatio

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum