Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  Invité le Mer 1 Aoû - 17:34

Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Publié le 01/08/2012 - Le « mauvais » souvenir que garde un enfant d’une expérience douloureuse peut avoir des répercussions à l’âge adulte en majorant la peur de souffrir. Ceci peut alors conduire à renoncer à certains soins médicaux (1) voire aurait des implications dans le développement et le maintien de douleurs chroniques à long terme (2).

Mais les conséquences sont-elles encore notables lorsque ces souvenirs désagréables concernent des gestes peu invasifs chez des enfants en bonne santé ?

Pour le savoir les auteurs ont recruté 110 enfants bien portants (60 garçons) âgés de 8 à 12 ans et les ont soumis à un "cold pressor test" (immersion du bras dans un bain d'eau a zéro degré) à l’occasion duquel ils ont été priés de donner une évaluation de la douleur ressentie en utilisant la Faces Pain Scale-Revised (désignation du visage dont l’expression paraît correspondre au niveau de douleur éprouvée). Anxiété et peur liée à la douleur ont également été mesurées par des échelles appropriées. Deux semaines plus tard, les enfants ont été questionnés par téléphone sur le souvenir qu’ils gardaient de l’expérience (en quantifiant l’intensité de la douleur et de la peur qu’ils se rappelaient avoir perçues) et sur ce qu’ils craignaient de ressentir (là encore en cotant l’importance de la douleur et de la peur envisagée) lors de la prochaine expérience. Un mois après en effet les mêmes évaluations de la douleur, de la peur, de l’anxiété etc. ont été répétées avec les mêmes outils lors d’un nouveau cold pressor test.

Au terme de savantes analyses statistiques, il ressort que le souvenir de la douleur comptait pour 15 % de la variance dans l'évaluation de la douleur au cours de la seconde expérience, alors que la douleur effectivement ressentie lors de la première expérience ne comptait que pour 0,7 % de cette même variance !

Autrement dit, plus les enfants gardaient un mauvais souvenir du premier test et plus ils redoutaient le second, plus ils souffraient lors de cette deuxième expérience.

L'intensité de la douleur gardée en mémoire prédisait mieux le niveau de douleur ultérieurement ressentie que l’importance de la douleur initialement éprouvée…
Dr Gérard Loeb

- Noel M et coll. The influence of children's pain memories on subsequent pain experience. Pain 2012 ; 153 : 1563–1572
- Liossi C et coll. Commentary. Remember, remember.... a child’s pain experience (article in press). Pain 2012, 153 : 1543-4.


1) Pate JT et coll. Childhood medical experience and temperament as predictors of adult functioning in medical situations. Children’s Health Care 1996;25:281–98.
2) Sun-Ok S et coll. Pain and memory. International association for the study of pain. Pain Clin Update 1999;7:1–4.

Copyright © http://www.jim.fr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  Invité le Mer 1 Aoû - 20:38

S'rait-t-il possible d'avoir un lien ou des explications supplémentaires ?

Y'a rien de démontré dans ton post là. Que penser alors de la résilience ?

Bisous cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

résilience (psychologie)

Message  Invité le Mer 1 Aoû - 21:37

re,

perso, ne faisant pas partie du corps médical, je n'ai fait que reproduire l'article du JIM ; le site s'adresse (en priorité) aux médecins mais permet au grand public de s'y rendre.
Un article sur un thème proche était suggéré en fin d'article (Évoquer sa souffrance pour l’oublier ?) mais il est d'accès payant réservé aux médecins.

seymoh, je t'invite à poster tes recherches personnelles sur ce sujet qui t'interpelle : la douleur évoquée dans l'article posté était d'origine physique et tu me sembles intéressé à élargir la discussion à la souffrance mentale ou psychique.

ordicoul Je t'aide en postant le lien wiki vers le concept de résilience que tu mentionnes :

La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l'enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, plus rarement par l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse. ... study ... Arrow http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9silience_(psychologie)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  primomania le Mer 1 Aoû - 23:05

kairos a écrit:
ordicoul Je t'aide en postant le lien wiki vers le concept de résilience que tu mentionnes :[/color]
La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l'enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, plus rarement par l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse. ... study ... Arrow http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9silience_(psychologie)



je ne vais pas etre d'accord avec cette définition de la résilience. Je n'ai pas eu une enfance structurante mais j'ai pu connaitre malgré tout, avec un grsos travail sur moi et une sorte d'auto-analyse, des phases de résilience. Je pense que la capacité à conceptualiser, à remettre dans un contexte et à ne pas généraliser peut jouer. Sans doute pas sur tout , j'ai encore des séquelles et j'ai connu des phaes de rechutes sévère, mais au moins sur une partie des traumas sbis.

bises

primo

primomania

Féminin Nombre de messages : 1155
Age : 49
Type troubles : BP II ou mixte
Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  Invité le Jeu 2 Aoû - 3:21

Bonjour,

Ton expérience me semble incluse dans la wiki définition, primo :
La résilience serait rendue possible .../... parfois par la réflexion .../...
star

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  primomania le Jeu 2 Aoû - 8:53

kairos a écrit:Bonjour,

Ton expérience me semble incluse dans la wiki définition, primo :
La résilience serait rendue possible .../... parfois par la réflexion .../...
star

c'est la structure syntaxique de la définition qui me heurte, entre une condition quasi obligatoire pour connaitre la résilience et d'autres possibilités tres marginalisées, comme si la probabilité était infime.

primomania

Féminin Nombre de messages : 1155
Age : 49
Type troubles : BP II ou mixte
Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  Invité le Jeu 2 Aoû - 9:05

cc primo!
Les définitions de wikipédia ne sont pas exhaustives,comme à l'habitude...je les enrichis souvent par d'autres recherches sur le net pour ma part ordicoul
flower soleil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se souvenir d’avoir eu mal fait davantage souffrir…

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum