Résilience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résilience

Message  chispa le Sam 30 Aoû 2008 - 21:25

Je trouve ce texte plein d'espoir...
Arrow http://www.acsm-ca.qc.ca/virage/dossiers/la-resilience.html
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Résileine....peut-être attention dangers ...(à lire...)

Message  freedom le Dim 31 Aoû 2008 - 8:54

Hello Chispa,



En le lisant, cet article très intéressant, tout paraît évident !
Je ne crois pas que ce soit nouveau, l'être humain pour survivre et vivre
doit s'adapter et vivre avec ses traumatismes, se "consolider", pour certains, mais chaque individu
ne le peut.... et je ne pense pas que soit le meilleur remède !

J'ai moi-même développé, enfin je le le crois ou le croyais cette "résilience"
pour certains aspects de ma vie, et ce n'est qu'un leurre,
de plus la bipolarité et la personnalité "Borderline" en viennent vite à bout,
et je vois pas ça du tout comme un message d'espoir !!!

Ce n'est pas une critique, c'est ce que je ressens,




Pendant mon enfance, je m'étais forgée mon "Monde à moi", il me permettait de VIVRE le mieux possible, mais en dehors de la réalité, en occultant les traumatismes omni présents....Celà m'a permis de grandir...de VIVRE, mais a développé chez moi ou renforcé ce côté rebelle qui fait partie de moi "Ne jamais laisser faire!...."

Mais celà ne m'a pas empêché de souffrir plus grande, de me mettre à l'écart, de me sentir différente,

Alors PLUS FORTE, sans doute, mais à quel prix, et cette force est comme un château de sable, patatras, envolée, et je dois la bâtir à nouveau, mais quand il manque les fondations, les racines, ce n'est qu'éphémère !


Mais j'y crois et je recommence, je continue,
C'est celà ma force, croire en la VIE, en l'AMOUR, même si je crie,
"j"ai mal", "je n'en peux plus", je continuerai à me battre, TOUJOURS,


mais pas au nom de la résilience, je ne crois pas, et puis j'en sais rien, et peu importe les mots
Lê principal est de continuer à VIVRE et d'accepter, et de savourer tout ce que le Monde
a de splendide ...




Je te donne le lien d'un autre site sur ce sujet qui amène une vision différente :

Résilience: attention, dangers !
RESUME :Serge Tisseron interroge la notion de résilience, importée des Etats-Unis. Exhaustif, l'auteur décortique aussi les limites de son usage théorique et clinique


http://www.nonfiction.fr/article-293-resilience_attention_dangers_.htm

Chroniquer un si petit ouvrage, paru dans la collection "Que Sais-Je" des Presses universitaires de France (P.U.F.) voilà une entreprise qui pourrait paraître bien légère... Pourtant, gageons que ce livre de 127 pages sur la résilience est un ouvrage qu’il convient à ceux qui s’occupent de psychanalyse, de psychologie ou d’éducation des enfants, d’avoir dans leur bibliothèque.

La résilience est un terme emprunté à la physique pour désigner la capacité des individus à surmonter les traumatismes. Cet ouvrage didactique tente de faire le tour de la question : origines, développements, usages, excès permis à son propos, critique.

L’auteur, Serge Tisseron, est psychiatre et psychanalyste, directeur de recherches à l'université Paris X Nanterre. Il mène diverses recherches, sur la famille, mais aussi sur les relations qu’établissent les enfants avec les images notamment. Il est vigilant quant aux conséquences psychiques que peuvent avoir les nouvelles technologies sur les plus jeunes : en ce sens, la question des conditions d’un traumatisme infantile l’intéresse. Il semble logique que les dimensions cliniques de la résilience l’intéressent tout autant : phénomène psychique semblant fonctionner comme antidote aux substances vénéneuses du traumatisme.


(à lire...)







Bises

FREEDOM ou...............KATE
avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

pas facile tu sais Freedom

Message  Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 10:39

Bonjour Freedom,

Je suis de ton avis , fragile on est et pas facile de se reconstruite aprés des traumatismes.

la vie s'acharne souvent et les plus affaiblis en prennent un coup! là on doit se reconstruire mais on ne sait plus comment trop faible!.

alors la solution? je ne sais pas comment faire ,je suis faible et des traumatisme douloureux m'ont abimés définitivement ma tête ne pense plus beaucoup ,je n'arrive plus à lire sans souffrir ,trop de médicaments et des accidents à la tête m'ont appauvri le cerveau, principal trait avec la vie !
recette pour revenir bien??? si vous en avez une donnez l a moi
Il serait temps que je sorte du marasme ou je suis
bises à tous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience

Message  chispa le Dim 31 Aoû 2008 - 10:57

Merci Kate de ta réaction
J'avais envie de te dire
Tu es résiliente.. Tu as survécu et tu survis à une maladie qui tue..et qui continuera à essayer de le faire.
Comme moi tu as trouvé différents moyens de survivre, de résister à la douleur atroce qui quelquefois l'accompagne..et tu continues à en trouver d'autres, plus efficaces éventuellement que celles que tu avais trouvés
Cette maladie sera toujours là.. On doit déjà résister à cette nouvelle.. Personne ne nous donne de recette toute faite pour résister à ce choc.. A nous de trouver.. Et pour les moments de souffrance qui ne manquent jamais de réapparaître éventuellement, malgré les périodes de stabilisation
Savoir s'adresser à un médecin pour de l'aide c'est une capacité de résilience
Trouver du soutien chez les autres.. s'en est une autre
Créer et gèrer un forum... une association
Partager les images qui naissent et font naître de belles émotions, partager celles qui expriment la douleur que nous ressentons, car pouvoir dire, oui, je pense que pouvoir dire la douleur et être écouter celà soulage un peu, et en celà c'est être résilient..

Mais évidemment, que nous soyons capable d'être résilient, ne dois pas être une excuse pour les médecins de ne plus chercher de meilleurs médicaments.. Pour les psys de ne pas donner de conseils, et dire "tu sauras t'en tirer..."

Dans l'une des définitions que j'ai lue, on considère qu'un groupe peut être résilient, et c'est ce que nous faisons tous ensemble, en nous écoutant, en nous réunissant (je pense à ceux qui sont en Haute Savoie) et je pense à toi... coeur

La bipolarité et la maladie borderline, des maladies mentales inguérissables, nous demandent continuellement de résister et de survivre, ce ne sera jamais fini..
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience

Message  chispa le Dim 31 Aoû 2008 - 11:10

Je vous relis une fois, et un truc me revient... Le psy au début me disait tout le temps, "vous êtes forte madame ..." Et un soir je lui ai écrit en pleurs.. "Je ne suis pas forte.. vous vous trompez.. je fais semblant d'être forte"..
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum