Classement par dangerosité des drogues

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Classement par dangerosité des drogues

Message  Invité le Mer 6 Juin 2012 - 14:53

Classement par dangerosité des drogues
Posté il y a 3 années, 7 mois
En 2006, à la demande du gouvernement britannique, le psychopharmacologue David Nutt et le neurologue Colin Blakemore, http://en.wikipedia.org/wiki/Colin_Blakemore, ont été chargés de classer les drogues récréatives selon leur dangerosité.
La liste avait été publiée dans le quotidien The Independent, http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-wellbeing/health-news/drugs-the-real-deal-410086.html et les résultats étaient suffisamment surprenants pour que les députés anglais n’y prêtent pas attention.
En effet, en Angleterre une loi visant à diminuer les peines dues à l’absorption d’ecstasy est en cours de rédaction et ce classement à été réalisé pour compléter l’analyse.

Le classement a été fait selon les critères de dommages physiques, nuisances sociales et propriétés addictives.
Voici le résultat de l’analyse :
  1. Héroine
  2. Cocaine
  3. Barbituriques
  4. Méthadone
  5. Alcool
  6. Kétamine
  7. Valium
  8. Amphétamines
  9. Tabac
  10. Buprénorphine
  11. Cannabis
  12. Solvants (éther)
  13. 4-MTA
  14. LSD
  15. Ritaline
  16. Stéroïdes
  17. GHB
  18. Ecstasy
  19. Poppers
  20. Khat
Surprenant n’est-il pas ?

Source : La Bulle Sonore - Ce billet a été posté le Samedi 11 octobre 2008 à 12:27.
il y a des commentaires sur exploration http://blog.e-lam.net/2008/10/societe/classement-par-dangerosite-des-drogues/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les politiques anti-drogues favorisent la propagation du sida.

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 9:09



Les politiques anti-drogues favorisent la propagation du sida

Soumis par Gestion le 26 juin 2012





Le 26 juin, à un mois de la conférence internationale sur le sida, AIDS 2012, qui se tiendra à Washington, six anciens présidents d'Amérique latine et d'Europe ainsi que des personnalités comme l'homme d'affaires britannique Richard Branson et l'ancien chef de la diplomatie européenne Javier Solana ont fait valoir que l'approche répressive de lutte contre la drogue favorise la propagation du sida.

Ils sont membres de la Commission mondiale pour la politique des drogues ("Global Commission on Drug Policy) qui a publié un rapport en juin 2011 selon lequel ""la guerre mondiale contre la drogue a échoué"" et il ""est urgent"", 50 ans avec la création de la Convention unique sur les stupéfiants des Nations-unies, ""de réformer les politiques antidrogues à l’échelle nationale et internationale"".

Les politiques répressives envers les consommateurs, notamment, vont à l’encontre des mesures de santé publique visant à prévenir la transmission du ViH/sida, les décès par surdose et les autres dommages liés à l’usage de drogues, estimait le rapport. Elles empêchent l'accès des usagers de drogue aux services publics de santé et les maintiennent dans des milieux marginaux où le risque d'infection par le VIH est très élevé. ""Des millions de nouvelles infections par le VIH et de morts du sida peuvent être évitées si l'on agit maintenant"", estime la Commission.

Selon les rapporteurs, les politiques en matière de stupéfiants doivent notamment être basées sur les droits de l’homme et la santé publique. Les personnes dépendantes doivent être traitées comme des patients, non pas comme des criminels.

Le rapport recommande notamment de ""mettre un terme à la criminalisation, à la marginalisation et à la stigmatisation des consommateurs de drogues qui ne causent pas de préjudice à autrui""; d'expérimenter des modèles de régulation légale des drogues, de manière à réduire le pouvoir du crime organisé et à protéger la santé et la sécurité des citoyens; d'offrir des prestations de santé et des traitements aux personnes qui en ont besoin; de mettre à la disposition de traitements variés (notamment la méthadone et la buprénorphine, mais aussi des programmes de prescription médicalisée d’héroïne)…

Les six anciens présidents sont Cesar Gaviria (Colombie), Ernesto Zedillo (Mexique), Fernando Henrique Cardoso (Brésil), Ricardo Lagos (Chili), Aleksander Kwasniewski (Pologne) et Ruth Dreifuss (Suisse). D'autres membres sont notamment Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations-Unies et Louise Arbour, ancienne Haut commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme.

http://www.psychomedia.qc.ca/toxicomanies/2012-06-26/politiques-anti-drogues-et-sida



Consulter le rapport de la commission : La guerre aux drogues.

http://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/themes/gcdp_v1/pdf/Global_Commission_Report_French.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

drogue "sels de bain" "septième ciel": cannibalisme - crises de paranoïa et d'hallucinations

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 10:12

Résumé : De nouvelles drogues de synthèses inquiètent les autorités américaines. Appelées "Sels de bains", elles provoquent des crises de paranoïa et d'hallucinations. La police de Miami lance un avertissement après plusieurs agressions et actes de cannibalisme


Premier cas rapporté d'usage de la drogue « sels de bain » à Calgary Mise à jour le lundi 25 juin 2012 à 13 h 39 HAE
Arrow http://www.radio-canada.ca/regions/alberta/2012/06/25/001-sel-bain-calgary.shtml


Cannibale de Miami : quelle est cette drogue, les sels de bain, qui a poussé au cannibalisme ?
Le HuffPost | Par Grégory Raymond
Publication: 31/05/2012 14:06 Mis à jour: 31/05/2012 15:20

SUIVRE: Ronald Poppo, Rudy Eugene, Attaque Cannibale Miami, Bath Salts, Cannibalisme, Drogue, Santé, Sels De Bain, Actualités
MIAMI - Le drame de Miami a mis en scène un acte atroce de cannibalisme et aura au moins permis de mettre en lumière les effets terrible d'une nouvelle drogue encore méconnue: les "bath salts" ou "sels de bain."
Arrow http://www.huffingtonpost.fr/2012/05/31/cannibale-floride-drogue-sels-bain-cannibalisme-rudy-eugene_n_1558483.html



DROGUES ENERGISANTES - Des "magasins de rêve" en Roumanie vendaient librement ces drogues au grand public.
Actualité I Société Drogues: sur les traces des "sels de bain" en Roumanie Par Joséfa Lopez, publié le 07/06/2012 à 21:55
"Sel de bain", "bubble", "7e ciel"... Ces noms ne vous disent peut être rien et pourtant, ils font des ravages. Après plusieurs affaires de cannibalisme en quelques mois, les autorités commencent à s'inquiéter des effets de ces drogues énergisantes. Il y a deux ans, nous avions enquêté en Roumanie. Reportage Arrow http://www.lexpress.fr/actualite/societe/drogues-sur-les-traces-des-sels-de-bain-en-roumanie_1123807.html


DROGUE - Article publié le : vendredi 08 juin 2012 - Dernière modification le : vendredi 08 juin 2012
« Septième ciel », une nouvelle drogue aux effets imprévisibles
Arrow http://www.rfi.fr/ameriques/20120608-zombie-cannibalisme-police-miami-bath-salts-drugs-0

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 11:38

Le THC plus que le LSD ou l'exta ?
Ils ont pris les mêmes drogues que moi ou bien ? Sur quels critères repose le classement au juste ? J'suis désolé, mais sous LSD ou exta y'a une bien plus forte propension à commettre délits et crimes (notemment au niveau de la perte de contact avec la réalité pour le LSD ...). Le THC ça pose et ça fait phaser.
Et la Ké je vois pas en quoi c'est plus dangereux que le speed.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  chispa le Mer 27 Juin 2012 - 14:02

Je viens d'avoir cour sur les politiques de santé publique pour l'usage de la drogue, et contrairement à cette liste, le prof (qui est un expert international) estimait que l'héroîne (qui ne soit pas de l'héroïne de rue coupée par des crasses) était moins dangereuse que l'alcool. Mais l'héroîne est dangereuse par son prix, qui pousse les consomateurs à commettre des délits, se prostituer pour obtenir la dose nécessaire. Je suppose que c'est pour ça qu'elle se trouve au sommet de la liste.
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Le cannabis reste la drogue la plus consommée au monde, sa culture en intérieur se développe

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 16:41

Le cannabis reste la drogue la plus consommée au monde, sa culture en intérieur se développe.
VIENNE (AFP) - 26.06.2012



Le cannabis reste la drogue la plus consommée dans le monde, en particulier en Europe, a indiqué mardi l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC) soulignant une inquiétante tendance à la culture en intérieur.

Au total, environ 230 millions de personnes, soit 5% de la population adulte mondiale (entre 15 et 64 ans), ont consommé de façon illicite au moins une fois de la drogue en 2010, toute substance confondue, selon le rapport annuel de l'ONUDC rendu public à Vienne, son siège.

Sur ce total, 200 millions étaient des consommateurs de cannabis.

Si les chiffres sont globalement stables par rapport à ceux de 2009, ils n'en cachent pas moins des évolutions inquiétantes, indique l'agence, soulignant notamment une augmentation de la consommation de drogue dans les pays en voie de développement ou une "prolifération" des sites de culture de cannabis en intérieur en Europe.

L'Europe est le plus grand marché d'importation de la résine de cannabis (haschich) essentiellement en provenance du Maroc, même si son importance décroît au profit de l'herbe de cannabis (marijuana), selon le rapport.

"La plupart des États membres de l’Union européenne signalent que la culture de l’herbe de cannabis est un phénomène qui semble se répandre", ajoute l'agence. Cette évolution va de pair avec une "augmentation de la puissance du cannabis", prévient-elle.

Les groupes criminels organisés utilisent ce procédé de plus en plus fréquemment, "pour réduire les risques" d'être découverts, selon l'ONUDC.

"Le cannabis n'est pas une drogue si innocente que certains voudraient le faire croire. D'après des rapports médicaux, il mène à des changements irréversibles au niveau du cerveau", a insisté le directeur exécutif de l'ONUDC, Youri Fedotov devant des journalistes à Vienne.

Concernant la décision annoncée récemment par l'Uruguay, qui veut introduire une nouvelle législation autorisant l'Etat à vendre et distribuer du cannabis, il est resté très prudent. "Nous devons vérifier cela. Mais si c'est confirmé, il s'agirait d'une évolution décevante", a-t-il indiqué.

"Une consommation croissante de cocaïne en Afrique de l'Ouest, où la cocaïne transite en provenance d'Amérique latine et à destination de l'Europe", est une autre tendance importante sur le marché mondial de la drogue, souligne Youri Fedotov.

"Les pays qui sont dans des zones de transit ou de production ne sont pas seulement des pays de transit, mais aussi des pays de consommation", a-t-il regretté, citant l'Afghanistan, le Pakistan et l'Iran.

La production d'opium en Afghanistan, qui représente plus de 90% de la production mondiale, a atteint 5.800 tonnes en 2011. Il s'agit d'une progression de 61% par rapport à 2010, année marquée par une chute importante de la production afghane en raison d'une maladie qui avait touché les deux tiers des surfaces cultivées en pavot.

Au total, ce sont 200.000 personnes qui décèdent chaque année à cause de la drogue et 27 millions sont des consommateurs à problème, selon l'ONUDC, chiffres qui figuraient déjà dans le rapport 2011.

Les drogues dites "de synthèse" telles que la méthamphétamine restent, comme lors du précédent rapport, le deuxième type de drogue le plus consommé après le cannabis, selon M. Fedotov.

Il s'est inquiété de l'apparition de nouvelles drogues, prenant comme exemple la désomorphine, ou drogue Crocodile: "ce sont des drogues affreuses, qui peuvent tuer des personnes en deux semaines".

© 2012 AFP




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 16:42




Serge Gainsbourg - Aux enfants de la chance

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

oslo : étude cannabis et bipolarité

Message  Invité le Jeu 28 Juin 2012 - 4:31

TDME Légalisation - Terriens Décidés à Militer pour l'Écologie. Pour en finir avec l'hypocrisie politique.

« [France Soir] Dépénalisation du cannabis : Royal, Hollande… des avis contrastés »

7 Aug, 2011 Thérapeutique, Traduction
[Étude] Le cannabis rendrait les malades bipolaires plus intelligents
Cette traduction peut contenir des erreurs. Merci d’en tenir compte.

Est-ce que le cannabis peut vous rendre plus intelligent ? Et bien, probablement que oui… Mais si vous êtes bipolaires, vous avez maintenant une recherche scientifique pour vous soutenir dans cette voie.

Une étude récente [ndr : l'article date de juillet 2010] suggère que certains patients atteints de troubles bipolaires, qui consomment du cannabis, ont de meilleurs résultats sur certains tests impliquant le fonctionnement cognitif [neurocognotif], selon un rapport de Jessica Ward Jones, MD, au PsychCentral, http://psychcentral.com/news/2010/07/15/different-effects-of-marijuana-in-bipolar-and-schizophrenic-patients/15496.html.

Le Dr Ole Andreassen de l’université de l’hôpital d’Oslo en Norvège a fait une étude sur 133 patients atteints de trouble bipolaire, et 140 atteints de schizophrénie. Les patients ont été interrogés sur leurs éventuels usage de drogues au cours des six mois précédents : 18 patients bipolaires et 23 patients schizophrènes avaient consommé de la marijuana.

Tous les participants ont ensuite subi plusieurs tests pour évaluer leurs fonctions neurocognitives, y compris un test de mémoire logique, et d’autres tests (the color-word interference set-shifting subset test, the digit span forward test, the verbal fluency test, and learning tests).

Les patients bipolaires consommateurs de cannabis ont eu de meilleurs résultats dans les tests verbaux, par rapport au reste des patients.

Il apparaît qu’ils aient eu aussi de meilleurs résultats dans les tests d’apprentissage, bien que les chercheurs n’aient pas trouvé les résultats significatifs.

Par contre, les patients schizophrènes consommateurs de cannabis ont eu de plus mauvais résultats avec les tests de mémoire, d’apprentissage et de logique.

Les performances des deux tests neuropsychologique, et les effets individuels de la substance peuvent être considérés comme endophénotypes * des facteurs médiateurs entre le substrat neurobiologique et le phénotype exprimé” selon une conclusion écrite du Dr. Andreassen.

Ce que les mots du docteur signifient, c’est que même si certains médecins/chercheurs ont spéculé sur la possible relation biologique entre la maladie bipolaire et la schizophrénie, les résultats d’Andreassen fournissent des preuves qui suggèrent que les deux maladies peuvent être des processus pathologiques distincts.

Le médecin a assuré sagement qu’il n’a pas recommandé aux patients bipolaires de fumer davantage de cannabis (malgré le fait que ça les rend apparemment plus intelligents !)

« Les preuves reliant la consommation ou l’abus de drogue à un mauvais pronostic dans les graves troubles mentaux sont décisif dans les conseils cliniques », a averti le Dr Andreassen.

Les résultats du Dr Andreassen ont été publiés en Novembre 2009 de la revue Psychological Medicine.

* endophénotypes : On appelle endophénotypes des indices révélateurs d'une vulnérabilité : ces indices pouvant être cognitifs, électrophysiologiques, cliniques.

Image : Secrets Of Vancouver - Tags: étude, intelligence, norvège, oslo, santé
Texte original : Study: Marijuana Makes Bipolar Patients Smarter Arrow http://tdme.free.fr/?p=2053#

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’illusion du «cannabis médical»

Message  Invité le Mar 3 Juil 2012 - 16:58

ACTUALITE MEDICALE - Publié le 02/07/2012 -JIM.fr
L’illusion du «cannabis médical»

Certaines législations (comme la « Proposition 215 » en Californie) [1] ont-elles ouvert une boîte de Pandore, en permettant un « usage thérapeutique » du cannabis ?

The American Journal of Psychiatry ouvre en tout cas le débat sur cette dimension « médicale » de la marijuana, un débat pollué par l’aspect « récréatif » de cette drogue dite « douce. » Mais à tort car, tant par la sélection de plants enrichis en tétra-hydro-cannabinol (THC) que par les nouveaux modes de consommation (pipes à eau), le cannabis actuel s’avère bien plus nocif que celui des années 1960 prônant une culture « sexe, drogue et rock and roll. »

Quand on connaît en outre la « lipophilie exceptionnellement élevée » du THC (comme le rappelait récemment sur Jim le Pr. Jean Costentin [2]), on ne peut que redouter une extension « médicale » de l’usage de ce produit favorisant pourtant la schizophrénie, le cancer broncho-pulmonaire et le risque d’accidents (de la route ou du travail).

D’autant plus qu’il n’existe « aucune documentation scientifique à l’appui d’un éventuel bénéfice clinique » du cannabis. Quand on lit ainsi dans l’article de Wikipedia consacré au « cannabis médical [3] » qu’il aurait un intérêt comme « anti-psychotique dans le traitement alternatif de la schizophrénie » et qu’il s’agirait là d’une « propriété scientifiquement reconnue », on reste atterré devant tant d’inconscience, de désinformation ou d’ignorance !

Il en irait peut-être autrement si, contrairement à l’évolution observée en pratique, cet usage thérapeutique pouvait s’appuyer sur des plantes appauvries en THC, afin de minimiser les effets nocifs pour le cerveau.

Mais dans l’état actuel de la question, il est clairement plus risqué de participer à la banalisation de cette substance que de se priver d’un éventuel bénéfice qu’elle pourrait présenter (comme un effet analgésique ou antiémétique).

Surtout, en « permettant cette consommation » dans certains cas, l’autorité médicale serait alors en mauvaise posture pour dénoncer, ailleurs, toutes ses conséquences néfastes, « y compris la dimension criminelle » attachée à ce produit : besoins croissants d’argent pour en obtenir, trafics, initiation à une poly-toxicomanie…

Et sur un sujet proche, celui des « dispensaires » (salles de « shoot »), on doit méditer la conclusion des auteurs : « Dans le Colorado et en Californie, plusieurs villes ont interdit le recours à ces centres d’injection supervisé à cause du chaos créé » par ces structures d’encadrement médical des toxicomanies. Ainsi, « involontairement, des médecins [exerçant dans ces établissements controversés] auront contribué à aggraver les problèmes » liés aux toxicomanies… Dr Alain Cohen

[1] http://en.wikipedia.org/wiki/California_Proposition_215_(1996)
[2] http://www.jim.fr/print/e-docs/00/02/05/78/document_edito.phtml
[3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Cannabis_m%C3%A9dical

Kleber HD & Dupont RL : Physicians and medical marijuana. Am J. Psychiatry 2012 ; 169-06 : 564 –568.


2 réactions :
Pour poursuivre le débat ... Le 02 juillet 2012
... Je vous renvoie au communiqué des Académies nationales de médecine et de pharmacie sur la dépénalisation du cannabis : http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=27&idLigne=2355
Bien cordialement. Dr Philippe Arvers (Grenoble).

Pas de THC dans le cannabis ! Le 02 juillet 2012
La plante ne contient pas de THC !
Il est navrant que cette erreur court non seulement les grands médias mais aussi de médias plus pointus.
Le THC est synthétisé par le foie. La plante contient des précurseurs de cette molécule. JL Bernard

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

radio France Inter - Mutants : sculpteurs d'humeur

Message  Invité le Lun 16 Juil 2012 - 2:36

dimanche 15 juillet 2012 Les sculpteurs d'humeur (1 heure) Arrow http://www.franceinter.fr/emission-mutants-les-sculpteurs-d-humeur

Après les sculpteurs de corps nous parlerons des sculpteurs d'humeur. Enfermé dans une caricature, le toxicomane n’a plus rien d’humain. Pourtant, seul l’être humain se défonce et manifestement, il n’est pas prêt à renoncer aux substances qui modifient son état de conscience, qui cisèlent son humeur.

Se défoncer est une expérience de la pensée, une quête de soi autant qu’une béquille sociale. L’enjeu, c’est la perception du monde. La drogue est une interaction entre soi, l’existence et la morale.

Autour de la table Arnaud Aubron, journaliste et auteur de Drogues store et Agnès Cadet Taïrou, responsable du pôle Tendances récentes et nouvelles drogues à l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

L'émission est illustrée par un reportage sur Martine, 47 ans.
grande oreille (ré)écouter cette émission disponible jusqu’au 10/04/2015 17h00
Arrow http://www.franceinter.fr/emission-mutants-les-sculpteurs-d-humeur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  Rapid-Eye le Mer 18 Juil 2012 - 10:50

bizarre! que le LSD, Ecstasy, GHB et poppers soient dans les derniers!!!

Rapid-Eye

Masculin Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 08/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  désiré le Mer 18 Juil 2012 - 11:30

Bonjour,@"Le cannabis n'est pas une drogue si innocente que certains voudraient le faire croire. D'après des rapports médicaux, il mène à des changements irréversibles au niveau du cerveau", a insisté le directeur exécutif de l'ONUDC, Youri Fedotov devant des journalistes à Vienne.
De toute facon le mieux c'est de de ne jamais commencé ,j'ai vu des expérience dans la famille année 1980 à paris ou c'était la mode des squats et compagnie ,2 cousins proches y ont touché et meme touché le fond 1 s'en est sorti mélange dhéro de canabis afghan ,moi je n'y connais rien c'était les termes qu'il employaient
Un d'eux a chopé une hépatite,à savoir que avec une hépatite on resterait fragile à vie,le plus jeune avec fait une "overdose" produit trop pur,il s'en est sorti de justesse;Suite à celà le survivant à quitter PARIS pour la région de Cahors ,pour sortir du monde de la drogue,mais bon je n'est plus de nouvelle de lui,mais néamoins je l'avais trouver beaucoup changé il fonctionnait au ralenti ,voilà le clip de Fanchon illustre bien celà.Désiré
avatar
désiré

Masculin Nombre de messages : 918
Age : 58
Type troubles : troubles dysthymiques
Emploi / Statut : en pré-orientation professionnelle
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

claudy

Message  claudy++ le Mer 18 Juil 2012 - 12:30



oui desire,meme si beaucoup pense que le cannabis est pas dangereux ,cette salete a foutu la vie et les etudes brillantes de mon fils qui s est retrouve abandonne ,sans emploi sdf dans sa voiture en plein hiver ,il a fallu des mois pour qu il se reconstruise et maintenant il se retrouve derriere un cmptoir a faire de la location d engins !le pied car sans diplome

avoir du boulot ,n importe lequel devient deja un exploit!merci le cannabis pour les bipos!claudy
avatar
claudy++

Féminin Nombre de messages : 4839
Age : 60
Type troubles : bipolaire fille de bipolaire
Emploi / Statut : 60 ans mere de famille - ancienne prof d'histoire
Date d'inscription : 14/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  désiré le Mer 18 Juil 2012 - 13:01

Bonjour Claudy oui je vois ton témoignage et surtout se détourner des fréquentations nocives,car on reste toujours fragiles,amitiés désiré Wink
avatar
désiré

Masculin Nombre de messages : 918
Age : 58
Type troubles : troubles dysthymiques
Emploi / Statut : en pré-orientation professionnelle
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement par dangerosité des drogues

Message  bababipo le Jeu 19 Juil 2012 - 18:13

"Les pires ravages attribués à la drogue ne passent pas l'action véreuse d'un dealer propriétaire d'un coin de rue, mais par celle d'un vénérable médecin lové dans son cabinet"

http://drogue.sosblog.fr

bababipo

Masculin Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum