DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Invité le Ven 18 Mai - 9:57

Arrow http://www.psychomedia.qc.ca/emotions/dossier/emotions

Soumis par Gestion le 5 mai 2007 - Mise à jour: mars 2011

Contenu
Apprendre l'optimisme et la confiance en soi
Anxiété, dépression, colère: remettre en question les pensées automatiques
Vos amis ont plus d'émotions négatives qu'ils semblent
FAITES LE TEST: Quel est votre niveau de compassion envers vous-même?
tests dont celui de Kristin Neff (2003)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Lola759 le Ven 18 Mai - 23:14

Je viens de faire le test, merci beaucoup pour le lien, le site est très intéressant
et très bien fourni... Very Happy
avatar
Lola759

Féminin Nombre de messages : 1946
Age : 29
Type troubles : Bipo?
Emploi / Statut : En reconversion
Date d'inscription : 25/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Jeu 6 Mar - 10:30

La colère liée à des crises cardiaques, AVC et arythmies selon une nouvelle grande étude

Gestion le 5 mars 2014



Le risque de crise cardiaque (infarctus) ou d'accident vasculaire cérébral (AVC) est plus élevé dans les deux heures qui suivent un accès de colère, selon une étude publiée dans l'European Heart Journal.

Elizabeth Mostofsky et Murray Mittleman de l'Université Harvard ont, avec leurs collègues, réalisé une revue systématique des études publiées sur le sujet et une méta-analyse (mise en commun des données pour analyse) de 9 d'entre elles qui impliquaient notamment 4546 cas d'infarctus du myocarde, 462 cas de syndrome coronarien aigu, 590 cas d'AVC ischémique, 215 cas d'AVC hémorragique, et 306 cas d'arythmie.

Dans les 2 heures qui suivent un accès de colère, les risques d'infarctus ou de syndrome coronarien aigu sont multiplié par près de 5 (4.74%), le risque d'AVC par plus de 3 (3.62%) et le risque d'arythmie ventriculaire est également accru.

Le risque augmente si les gens ont des facteurs de risque existants tels que des antécédents de problèmes cardio-vasculaires ou le diabète, et s'ils se mettent souvent en colère. Le risque lié à une seule crise de colère est faible mais il s'accumule avec la fréquence des crises.

Parmi les personnes vivant 5 épisodes de colère par jour et à risque cardiaque élevé, environ 657 crises cardiaques supplémentaires par année dans une population 10 000 personnes sont attribuables à la colère. Chez les personnes à faible risque, ce nombre est de 158.

Il y a plusieurs mécanismes potentiels pour expliquer ce risque accru, notent les chercheurs: le stress psychologique augmente le rythme cardiaque, la pression artérielle et la résistance vasculaire. Les changements dans le flux sanguin peuvent causer des caillots sanguins et stimuler des réponses inflammatoires.

Les chercheurs étudient actuellement si la colère juste avant une crise cardiaque a un effet sur le pronostic à long terme.

Voyez également:


   La colère peut causer une arythmie fatale
   La fréquence du trouble explosif intermittent sous-estimée
   Quels sont les points à améliorer dans votre régulation des émotions? FAITES LE TEST

Psychomédia avec source: European Society of Cardiology.
Tous droits réservés

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sante-cardiovasculaire/2014-03-05/colere-infarctus-avc-arythmies

Voir liens sur Angie

Colère

 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=col%E8re&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Dim 13 Avr - 10:11

Une pression artérielle élevée protégerait contre l'anxiété



Soumis par Gestion le 12 avril 2014


La pression artérielle modulerait la tendance à l'anxiété et exercerait un effet tranquillisant quand elle est élevée, selon une étude espagnole publiée dans la revue Biological Psychology.

Des études précédentes avaient déjà montré que lorsque la pression sanguine augmente ou est élevée, il y a une diminution de la perception de la douleur et de l'intensité de la réponse à des stimuli émotionnels négatifs.

""Deux mécanismes physiologiques, indique le chercheur, pourraient expliquer l'effet inhibiteur de la pression artérielle sur la douleur et les émotions négatives : les opiacés endogènes et la stimulation du réflexe des barorécepteurs (1)."

Gustavo A. Reyes del Paso et ses collègues ont explorer la deuxième hypothèse avec 36 femmes ayant des niveaux d'inquiétude élevés et 21, des niveaux faibles.
La pression artérielle et la sensibilité du réflexe barorécepteur étaient mesurées au repos, lors d'une période d'inquiétude et lors de la réaction à un bruit intense (destiné à produire une réaction émotionnelle négative).

Les participantes ayant une faible tendance à l'inquiétude avaient une pression artérielle plus élevée (sur les deux mesures: systolique etdiastolique) et une sensibilité plus grande du réflexe barocepteur au repos et durant l'inquiétude que celles ayant une plus forte tendance à l'inquiétude.

Et, en réaction au fort bruit déplaisant, la pression augmentait plus chez les participantes peu portées à l'anxiété. Cette augmentation activait les barorécepteurs, ce qui a pour effet de produire un effet inhibiteur dans le cerveau qui réduit l'état émotionnel.

""Ce mécanisme de soulagement émotionnel généré par la stimulation du baroréflexe par l'augmentation de la pression artérielle pourrait expliquer certains cas d'hypertension qui surviennent sans cause connue"", concluent les chercheurs.

""Une personne peut apprendre implicitement (de façon non consciente et délibérée) à augmenter sa pression artérielle comme moyen de soulager la tension et de malaise émotionnel"", ajoutent-ils.

Malgré l'effet ""protecteur"" de l'hypertension artérielle sur l'inquiétude et les états émotionnels négatifs, soulignent les auteurs, l'hypertension est le principal facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires et doit être combattue.

Voyez également:


  - Des médicaments contre l'hypertension réduiraient les réactions au stress
  - Anxiété : Comment est votre tolérance à l'incertitude? FAITES LE TEST
  - Deux modèles psychologiques pour expliquer la tendance à l'anxiété excessive

Les barorécepteurs (ou barocepteurs) sont des récepteurs présents dans la couche de tissu élastique des artères aorte et carotide. Ils sont sensibles à la pression artérielle et jouent un rôle dans la régulation de cette dernière par l'intermédiaire des systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Le baroréflexe est la réponse déclenchée par la stimulation des barorécepteurs.

Psychomédia avec source: Science Daily (communiqué).
Tous droits réservés

 Arrow 
http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-04-12/hypertension-anxiete

Voir liens Angie

Anxiété

 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=anxi%E9t%E9&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Ven 25 Avr - 8:34

Chronique d’un dépressif



Publié le 22 avril 2014

Dans les classifications internationales des maladies et des troubles mentaux, les troubles dépressifs appartiennent à une catégorie plus large appelée « troubles de l’humeur ».
Il n’existe en effet pas qu’une seule dépression, mais plusieurs, très distinctes les unes des autres (comme, par exemple, le trouble bipolaire, la dépression saisonnière, la dépression post-natale, la cyclothymie, la mélancolie, etc.).

Parmi l’ensemble des troubles mentaux, les troubles dépressifs sont les plus fréquents après les phobies et l’alcoolisme.
Ils sont également la première cause de suicide (selon l’INPES  :   http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1057.pdf
dans 70% des cas de suicides, les personnes souffraient de troubles dépressifs)

Le risque de présenter un trouble dépressif majeur sur la vie varie de 10 à 25 % pour les femmes et de 5 à 12 % pour les hommes.

Les principaux symptômes d’un trouble dépressif sont illustrés dans cette chronique :

Mes épisodes dépressifs démarrent toujours de la même façon : une surcharge de travail, une humiliation ou un échec cuisant.
Je me regarde alors plonger dans une tristesse chronique et je sais que je ne remonterai pas avant longtemps. J’en oublie même ce qu’ont pu être le plaisir, la facilité et la spontanéité.

Rapidement, mes intérêts se restreignent considérablement.
Mes seules motivations dans la vie ne sont plus que la nourriture et mon lit King Size.
Manger et dormir sont les deux choses qui me procurent un peu de satisfaction.
Dans tous les cas, je préfère rester seul, d’autant plus que je grossis.

Je réussis malgré tout à travailler encore et à avoir une vie sociale, mais cet exercice reste très difficile.
Il consiste à simuler que tout va bien, à rigoler aux blagues des collègues et à se donner un air naturellement détaché comme tous les abrutis de mon réseau social, sauf qu’eux ne comprendront jamais que nos vies sont totalement inutiles.

Même si je fais tout pour camoufler ma tare, j’ai l’impression que certain ont repéré que j’étais dépressif.
Ceux-là, j’ai l’impression qu’ils en profitent et m’enfoncent encore plus au lieu de me tendre une main.
Même mes meilleurs amis me paraissent méchants. Ces connards n’ont aucune considération pour moi.
Ils ont pourtant raison, je suis une ******.

Au travail, je n’arrive plus à me concentrer.
J’ai beau lutter, boire du café, mais je finis toujours par m’endormir.
Je pourrais dormir n’importe où. Mon père dit que je suis « un  mou ».
Il n’a pas compris que j’étais fatigué, sans énergie, et que pour moi tout était difficile.
Il n’a pas compris que je n’y pouvais rien si les neurones de mon cerveau produisaient moins de dopamine.
Ma mère était pareille et déjà, elle se faisait traiter de « molle » par mon père.

J’ai de la chance, je ne fais pas partie de ces mélancoliques qui se foutent en l’air ou qui multiplient les séjours en psychiatrie.
Moi, je n’ai été hospitalisé qu’une seule fois.
Et encore, par libre consentement.
Les autres, les dépressifs sévères, on ne leur demande pas leur avis avant de les interner.
Mais on dit que c’est pour mieux les soigner et les protéger d’eux-mêmes.

Pour en savoir plus sur les troubles de l’humeur, vous pouvez consulter le site d’information psycom en cliquant ici :   http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Troubles-depressifs


 Arrow 
http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2014/04/22/chronique-dun-depressif.html


Voir liens Angie

Dépression

 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=depression&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Confession d'un comique dépressif - KEVIN BREEL

Message  Andrée le Mar 29 Avr - 8:10

CONFESSION D'UN COMIQUE DÉPRESSIF - KEVIN BREEL



Oui les comiques peuvent connaître la dualité, c’est à dire la dépression qui fait pendant au rire.
Kevin Breel dit : « mon speech est devenu viral (plus d’un million de vues) non parce que mon histoire est unique mais bien parce qu’elle reflète l’histoire de tant de gens ».
Quoi qu’il en soit c’est une vidéo puissante.

 Arrow 

http://www.ressources.be/blog/confession_d_un_comique_depressif___kevin_breel

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Invité le Mar 29 Avr - 9:16

Merci pour tes articles,franzie  ok 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Mar 29 Avr - 9:44

Bonjour Pom,
je te remercie.
Quelques vidéos ci-joints peuvent t'intéresser.
Bonne journée.
Bises.
Franzie


 Arrow 
http://www.ressources.be/blog/term/video

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Mer 30 Avr - 8:17

Équilibre émotionnel : «Les nouvelles technologies peuvent nous aider»

le 24/04/2014

INTERVIEW - Bernard Rimé, psychologue et auteur du Partage social des émotions (Éditions PUF), explique pourquoi communiquer nos émotions est nécessaire à notre bien-être.

LE FIGARO. - Pourquoi est-ce apaisant de partager ses émotions?

Bernard RIMÉ.- C'est un besoin naturel et considérable dès les premières semaines de la vie.
Grâce à ses variations émotionnelles, le bébé envoie des signaux aux adultes qui s'occupent de lui.
Lorsque, plus tard, nous partageons notre joie et restituons un épisode agréable aux autres, si ceux-ci jouent le jeu et expriment à leur tour leur satisfaction, nous réactivons en les augmentant nos sentiments positifs.
Ainsi, le bénéfice que nous en retirons s'accentue.
Il devient un capital de mieux-être que nous avons à disposition.
On a ainsi observé que les couples qui partageaient leurs émotions positives avaient une meilleure longévité que ceux qui ne le faisaient pas.

Et lorsqu'on partage des émotions négatives?

Cela réactive bien sûr les émotions que nous avions pendant l'épisode difficile à vivre.
Il est donc faux de penser que cela soulage. En revanche, le simple fait d'en parler à d'autres peut déclencher écoute et soutien de leur part.
Pour celui qui reçoit une telle écoute et un tel soutien, c'est une puissante source de bien-être.
Il est donc important de partager nos malheurs avec des personnes d'attachement, ceux dont on sait qu'ils nous aideront.
Si, par contre, on ne peut présager des réactions de nos interlocuteurs, on risque de se mettre en position de grande vulnérabilité face à eux.

Partager socialement ne marche donc pas à tous les coups?

Non, je crois que pour être efficace et bénéfique, le partage de nos émotions doit s'adresser à des proches.
Sauf si nous avons un retour favorable, même de la part d'inconnus.
L'actrice Anny Duperey a vécu une expérience de la sorte.
Lorsqu'elle a publié Le Voile noir (Éditions du Seuil), récit de l'épisode traumatique de son enfance où elle a découvert ses parents morts dans la salle de bains de leur habitation, elle s'est rendu compte que le fait de l'avoir écrit ne l'a pas soulagée dans un premier temps, et même qu'elle se sentait mal de l'avoir fait.
Puis, peu à peu, des lettres de lecteurs lui sont arrivées.
Ces personnes lui confiaient combien ils la comprenaient, combien certains d'entre eux avaient traversé les mêmes émotions qu'elle… Et alors ces témoignages l'ont confortée, apaisée. Ainsi, avoir un retour favorable est essentiel.

Comment voyez-vous l'apport des nouvelles technologies quant au fait de partager ses émotions?

Ces nouveaux outils performants agissent aux fondements de l'individualisme et de la sociabilité, ce qui est une vraie révolution de pensée.
J'ai cru pendant longtemps, comme beaucoup de chercheurs, que nos expériences émotionnelles relevaient de la seule intimité.
Aujourd'hui, je pense au contraire que nous avons besoin de les partager socialement pour injecter du sens dans celles-ci.
Afin de résoudre un épisode émotionnel, il nous faut faire une relecture de ce qui nous est arrivé.
Pour pouvoir en tirer les enseignements.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

«Certaines émotions positives favorisent le bien-être physique»
La santé émotionnelle, nouveau graal de la psychologie
Comment faire de nos émotions des alliées

 Arrow 
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/04/24/22264-equilibre-emotionnel-nouvelles-technologies-peuvent-nous-aider

Liens    Angie

Emotions

 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=%E9motions&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

La dépression, ce mal qui ne se voit pas

Message  Andrée le Mar 24 Juin - 9:30

La dépression, ce mal qui ne se voit pas

Une semaine d'émission du 9 Juin au 14 Juin 2014

La dépression est considérée par l'Organisation Mondiale de la Santé comme la deuxième maladie la plus importante au monde dans les années à venir.
En France, 3 millions de personnes sont concernées.
Les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes. Si le sexe est un facteur prévalent, l'âge augmente également le risque dépressif.
Des traitements efficaces existent aujourd'hui pour soigner certaines dépressions, mais ils doivent toujours être pris
dans le cadre d'un accompagnement plus global, avec des professionnels de santé.
Les enfants ne sont pas épargnés par la dépression.
Cette réalité n'est connue que depuis peu, mais parents et
professeurs doivent le savoir pour essayer de la dépister et mettre en place une prise en charge rapidement.

Voir les vidéos.
 Arrow 
http://www.placealasante.fr/index.php?p=139

Voir liens Angie
Dépression 
 Arrow 
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/search?mode=searchbox&search_keywords=depression&show_results=topics

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Un moyen simple de vaincre son stress

Message  Andrée le Mar 1 Juil - 7:03

Un moyen simple de vaincre son stress




Qui n’a jamais eu la boule au ventre, la gorge serrée, le cœur qui bat la chamade, les mains moites avant de prononcer un discours devant un public nombreux ?
 C’est le stress de performance, le trac, une réaction du corps pratiquement incontrôlable.

Des psychologues américains ont proposé de poser un regard nouveau sur ce stress si particulier.
 Si le stress de performance nous paralyse, disent-ils, c’est parce que c’est une réaction biologique automatique, programmée dans nos gènes.
En fait, ce réflexe fait partie des trois grandes réactions possibles de l’être humain face à un danger : s’immobiliser, fuir ou attaquer.

C’est le trio fight-flight-freeze des anglo-saxons. Un effet que, peut-être, avait subi le roi George VI comme le montrait le film Le Discours d’un Roi...

Lire la suite :

 Arrow
http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/actu-un-moyen-simple-de-vaincre-son-stress-32986.php

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Dépression

Message  Andrée le Mar 1 Juil - 8:19

TED

Dépression

En vidéos

Certaines vidéos avec sous-titres français

 Arrow 
http://www.ted.com/search?q=depression

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

La dépression, une maladie mentale ?

Message  Andrée le Dim 13 Juil - 7:30



La dépression, une maladie mentale ?



En France, chaque année, on décompte quelque 2,5 millions de personnes souffrant de dépression.
Cette maladie, qui peut devenir très invalidante tant d’un point de vue social que professionnel, a également un coût très important pour la société.
D’après des données obtenues par modélisation, les frais liés à la prise en charge de cette maladie reviendraient à 700 millions d’euros par an.

De plus, la dépression est souvent mal connue, et rarement appréhendée comme une maladie mentale.
Elle est davantage assimilée à un certain laisser-aller, ou à une faiblesse de caractère.
Mais comme nous l’explique le Professeur Courtet, spécialiste de la maladie et des conduites suicidaires, la dépression n’a rien à voir avec cela, mais s’explique par un dysfonctionnement du cerveau.

Philippe Courtet est impliqué dans les recherches sur les maladies mentales menées au sein de la Fondation FondaMental (www.fondation-fondamental.org).

Philippe COURTET
Professeur de psychiatrie au CHU et à l'Université de Montpellier

- Voir vidéo
 Arrow 
http://www.thinkovery.com/la-depression-une-maladie-mentale

- Pour aller plus loin
Retrouvez Philippe Courtet dans les archives de l'émission de France Inter : La tête au carré
 Arrow 
http://www.franceinter.fr/personne-philippe-courtet

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Ordonnance. Prescrire quatre plaisirs simples par jour

Message  Andrée le Jeu 4 Sep - 7:04

Bonjour,
lu  sur




Ordonnance. Prescrire quatre plaisirs simples par jour




Certains professionnels de santé se mettent à prescrire à leurs patients un retour aux joies simples comme vrai remède à leurs maux.

Une ordonnance à renouveler pendant minimum deux ans….

Il s’agit pour chacun de s’engager à accomplir quotidiennement au minimum quatre plaisirs personnels, que l’on décrira concrètement, notamment en se demandant «quand?», «où?» et «avec qui?» les réaliser.

Ces petits moments de bonheur auraient, paraît-il, une influence positive sur notre système immunitaire, notre créativité ou notre adaptation aux inévitables épreuves de la vie.

Voilà une prescription qui n’aura en revanche aucune influence sur le trou de la sécu. Que du bonheur !!!

Articles liés

   - Strasbourg teste le sport sur ordonnance
   - L’éducation nutritionnelle. Plaisirs premiers
   - Activités sportives. À chaque âge ses plaisirs… et ses risques
   - Sexe et addiction sur ordonnance
Arrow
http://www.santeautrementmagazine.fr/2014/ordonnance-prescrire-quatre-plaisirs-simples-par-jour/

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Andrée le Lun 8 Sep - 7:15

Bonjour,
lu sur



Dépression




Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Bruno Aouizerate, psychiatre au Centre hospitalier Charles Perrens de Bordeaux, directeur adjoint des soins au sein de la Fondation FondaMental, chercheur au Neurocentre Magendie (unité Inserm 862) – Université de Bordeaux.

Arrow

http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/depression

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER: Émotions l Humeur ! optimisme l anxiété l dépression l colère ! négatif l compassion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum