L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Aller en bas

L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  Invité le Mer 9 Mai 2012 - 9:17

L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété
http://www.psychomedia.qc.ca/environnement/2009-07-29/l-ecotherapie-contre-la-depression-le-stress-et-l-anxiete


L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiétén nouveau courant en psychologie considère que plusieurs des problèmes mentaux modernes, incluant la dépression, le stress et l'anxiété, peuvent être attribués à l'aliénation croissante de la société vis-à-vis la nature, rapporte le Time.

Les psychothérapeutes de l'International Association for Ecotherapy (IAE), qui regroupe une centaine de membres, croient que les soins de santé mentale devraient inclure du temps passé au grand air.

Les écothérapeutes soulignent que les humains ont évolué en synchronie avec la nature pendant des millions d'années et considèrent que nous sommes biologiquement programmés pour interagir avec notre environnement - l'air, l'eau, les plantes et les autres animaux.
Mais dans les deux derniers siècles, depuis la révolution industrielle, les gens se sont graduellement éloignés du monde naturel, leur vie devenant régulée non pas le soleil ou la lune mais plutôt par l'horloge de la manufacture. Récemment, la situation s'est aggravée avec l'avenue de l'internet et d'autres technologies comme les téléphones mobiles, nous poussant plus loin de toute appréciation de notre environnement naturel.

"Nous avons commencé à avoir l'impression que nous sommes en quelque sorte au-dessus et séparé de la nature", dit Craig Chalquist de l'Université John F. Kennedy (San Francisco), co-éditeur avec Linda Buzzell-Saltzman, fondatrice de l'IAE, du livre "Ecotherapy: Healing with Nature in Mind".

Actuellement, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes et de nombreuses personnes ont à peine déjà eu un aperçu de nature. Dans ce contexte, ce qu'une personne ressent comme du stress ou de la dépression, suggère les écothérapeutes, pourrait être une nostalgie pour "notre maison naturelle". "Nous avons perdu cela et nous en payons le prix", dit Buzzell-Saltzman.

Se réapproprier la nature n'est pas si difficile, selon les écothérapeutes dont la plupart pratiquent en Californie. Le traitement commence en général par le tenue d'un journal dans lequel est enregistré le temps passé à l'extérieur. "Certaines personnes, dit Buzzell-Saltzman, constatent qu'elles passent moins que 15 à 30 minutes par jour à l'extérieur, à part le temps de marche pour se rendre à son auto et en revenir", dit-elle. Les écothérapeutes conseillent de ralentir et de se reconnecter avec la nature en marchant ou en jardinant. Les sessions de thérapie peuvent aussi prendre place à l'extérieur.

Psychomédia avec source:
Time, en partenariat avec CNN



L'écothérapie pour soigner la dépression
http://www.psychomedia.qc.ca/depression/2007-05-14/l-ecotherapie-pour-soigner-la-depression

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  Invité le Lun 25 Juin 2012 - 9:54

Les facteurs de l'effet anti-stress d'une marche en forêt.




La marche lente en forêt est de plus en plus mise de l'avant au Japon comme une forme de médecine anti-stress préventive. Le ""Shinrin-Yoku"", qui signifie ""bain de forêt"", amène, est-il mis de l'avant, à porter attention à la fraîcheur de l'air, aux couleurs et aux sons. Il constitue une forme de méditation qui consiste à être présent à l'environnement. En l'absence de la sur-stimulation liée à l'environnement urbain, la relaxation s'installe.

Dans une série d'études sur le ""Shinrin-Yoku"", des chercheurs ont montré qu'après une demi-heure de marche lente en forêt, les signes de stress que sont la pression artérielle et les niveaux sanguins de cortisol sont nettement diminués, comparativement à une marche en ville. Un effet positif est également constaté sur le système immunitaire.

Parmi les hypothèses avancées pour expliquer les bénéfices physiques et mentaux du contact avec la nature figurent la qualité de l'air et l'absence de pollution par le bruit. Une autre hypothèse est l'effet de la couleur, le vert et le bleu étant plus prévalent.

Mais, selon une nouvelle étude publiée dans le prochain numéro du Journal of Affective Disorders, les bénéfices les plus importants pourraient provenir de la façon dont les arbres, les oiseaux et les levers de soleil attirent l'attention sans l'accaparer. L'esprit peut vagabonder sans but tout en étant engager sans contrainte par l'environnement. Cette pause de l'attention volontaire reposerait l'esprit.

Marc Berman du Rotman Research Institute (Toronto) et ses collègues ont mené cette étude avec des personnes atteintes de dépression. Une marche de 50 minutes dans un parc boisé améliorait la cognition telle que mesurée par la capacité de se rappeler une série de chiffres et de les répéter en ordre inverse, comparativement à une marche à travers les rues de la ville. Une étude précédente avait montré le même bénéfice chez des personnes n'étant pas en dépression.


Psychomédia avec sources: PsychCentral, Globe and Mail.


http://www.psychomedia.qc.ca/relaxation/2012-06-22/effet-anti-stress-du-contact-avec-la-nature

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  etienne le Lun 25 Juin 2012 - 12:07

Bonjour Fanchoette

Je vais tout a fait en accord avec le texte que tu mets en ligne.
J'aime bien mon chien dans la nature, dans la campagne.Je le lâche , Il a du rappel, et le cocker que j'ai mis en avatar.

Le chien en profite, c'est sur; Il furette et fait bouger sa queue Il réclame sa balade journalière où il rencontre pleins d'odeurs, de gens de chiens.

En revanche pour moi, c'est moins probant. Si je suis à peu près stable, j'arrive à me détende. Si je suis déprimé, je ressasse tout le long de la balade. Je ne parle plus au chien, je n'observe plus

Bises

Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3750
Age : 65
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

L'exercice dans les espaces verts est meilleur pour la santé mentale

Message  Invité le Mar 3 Juil 2012 - 8:59

L'exercice dans les espaces verts est meilleur pour la santé mentale
Soumis par Gestion le 2 juillet 2012



'activité physique dans un environnement naturel est liée à une meilleure santé mentale, selon une étude écossaise publiée dans la revue Social Science & Medicine.

Des études expérimentales avaient déjà montré que l'exercice dans des environnements naturels avait un effet positif sur des biomarqueurs et la perception du stress ainsi que l'humeur et les niveaux de fatigue. La présente étude observationnelle a été conçue pour examiner si ces effets pouvaient être détectés dans la population générale dans la vie de tous les jours.

Richard Mitchell de l'université de Glasgow et ses collègues ont comparé les effets sur la santé mentale de l'activité physique dans des environnements naturels et non-naturels à partir des données d'une étude menée en 2008 en Écosse avec 1890 personnes ayant une activité physique régulière.

Les trottoirs ou les rues constituaient l'environnement le plus couramment utilisé pour l'activité physique, suivis par la maison et le jardin. Environ 50 % des participants avaient utilisé un environnement naturel au moins une fois au cours du dernier mois.

Une utilisation régulière des milieux naturels comme les boisés et les parcs semblait protéger la santé mentale ce qui n'était pas le cas d'environnements non-naturels comme une salle de gym. 8% des personnes qui faisaient régulièrement de l'exercice dans les espaces verts souffraient de problèmes de santé mentale (dépression légère, anxiété, stress, problèmes de sommeil …) comparativement à 16% de celles qui faisaient leur exercice à l'intérieur.

""Je n'ai pas été surpris de constater que l'exercice dans les milieux naturels est bon pour la santé mentale, mais j'ai été surpris de l'ampleur de cet effet"", dit le chercheur.

Les résultats suggèrent qu'une activité physique dans un environnement naturel une seule fois par semaine est assez pour retirer un bénéfice. Tout usage additionnel peut apporter un plus grand bénéfice.

Une limite de l'étude est qu'elle ne comportait pas de données concernant la durée et l'intensité de l'exercice, mentionnent les chercheurs.

Une étude récente, publiée dans le Journal of Affective Disorders, attribue une partie des bénéfices de marches lentes en forêt à la façon dont les détails de la nature attirent l'attention sans l'accaparer. L'esprit peut vagabonder sans but tout en étant engagé sans contrainte par l'environnement. Cette pause de l'attention volontaire reposerait l'esprit.


http://www.psychomedia.qc.ca/sante-mentale/2012-07-02/benefice-activite-physique-espaces-verts

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  etienne le Mar 3 Juil 2012 - 10:09

Bonjour Soazig,

Merci bien pour cet article . Cela confirme que que je savais déjà, a savoir que la marche permet de s'aérer, se changer les idées des idées sombres qui souvent nous hantent.
En plus, si c'est en forêt, c'est tout bénéfice.

En plus, j'en fait promener la chienne qui ne demande qu'a être promenée, et surtout lâché dans les endroits sans voiture.

Merci bien pour cet apport

Etienne


avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3750
Age : 65
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  Invité le Mar 3 Juil 2012 - 10:38

Bonjour Etienne,
j'ai la chance d'habiter près de la campagne, de prendre en laisse mon fox et d'aller me promener en foret, ce n'est pas une contrainte pour moi, c'est un besoin, car meme une petite demi heure de marche, me fait beaucoup de bien.
Bonne journée.
Bises.
Soizic.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  dominique le Mar 3 Juil 2012 - 11:09

bonjour soizic, étienne,

les jours derniers, le comble avec le temps, il faisait beau le matin, et pour aller marcher j'attend l'après-midi sauf que en après-midi le soleil était disparu, et en soirée revenue, j'ai donc fait mon 1h30 de marche en partant vers 9 heures. Une merveille de bénéfique santé je pense, car lorsque j'ai démaré ma marche j'avais de petites douleurs au cuisses, (sans doute manque de la gym en salle) du coup à force de marcher ça finit par disparaitre ces douleurs légères, et au contraire, à force de marcher, la marche se fait d'une facilité que l'on ne soupçonnerait pas.

De plus, ça fait beaucoup de bien, surtout aussi c'est bon pour le coté intestinal. Vive la campagne!!!!

bises, domi.

avatar
dominique

Féminin Nombre de messages : 14471
Age : 54
Type troubles : épiléptique
Emploi / Statut : problème psy et inapte à toutes activités AAH 95%
Date d'inscription : 23/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  Invité le Mer 18 Juil 2012 - 10:25


Hypertension : les bienfaits de l’activité physique.






Une pratique modérée réduit le risque de 26% chez les personnes génétiquement prédisposées.

L’hypertension artérielle est une histoire de famille. Lorsqu’un parent est hypertendu, les enfants multiplient par deux le risque de le devenir à leur tour. Il est cependant possible de conjurer le sort en pratiquant une activité physique régulière, selon les résultats d’une étude américaine publiée dans la revue Hypertension.

L’équipe du Dr Robin Shook de l’université de Caroline du Sud a suivi pendant cinq ans quelque 6000 personnes dont un tiers avait un parent hypertendu. Lorsque l’étude a commencé, tous les patients étaient en bonne santé et n’avaient signalé aucun diagnostic d’hypertension. Les chercheurs ont évalué leur niveau d’activité physique et ont suivi l’évolution de leur état de santé.

Sur les cinq ans, un quart de ces 6000 personnes sont devenues hypertendues. Mais, chez les sujets présentant des antécédents familiaux, le risque de développer cette pathologie diminue de 34 % lorsqu’ils font régulièrement de l’exercice physique. Pour l’ensemble des participants, une pratique intensive de remise en forme est associée à une baisse de 42 % du risque de développer une hypertension artérielle. Cette diminution est de 26 % en cas de pratique modérée.

Bonne nouvelle: il est inutile de passer des heures en salle de gymnastique pour escompter un bénéfice. «Les résultats de cette étude expriment un message très pratique: une quantité modérée et réaliste d’exercice – cela peut se traduire par environ deux heures de marche rapide chaque semaine – peut apporter un grand nombre de bienfaits, notamment chez les personnes prédisposées à développer un problème d’hypertension en raison de leurs antécédents familiaux», souligne le Dr Robin Shook.


«70 % des hypertendus ont plus de 60 ans»

L’étude montre également que les personnes sportives avec un antécédent familial d’hypertension voient leur risque d’hypertension augmenté de seulement 16 % par rapport aux sportifs sans antécédents familiaux.

En cas de prédisposition génétique à l’hypertension, la pratique d’un sport d’endurance apparaît donc comme un bon moyen de retarder l’entrée dans la maladie en préservant un peu plus longtemps la santé des artères. Car l’hypertension est un trouble du vieillissement: «70 % des hypertendus ont plus de 60 ans», rappelle le professeur Xavier Girerd, hypertensiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, à Paris.

Cette maladie silencieuse, responsable de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux, touche 12 millions de Français. Le seuil retenu pour être considéré hypertendu est de 140/90 millimètres de mercure. «L’hypertension augmente de façon continue au-delà d’un certain seuil. On ne se réveille pas avec 16/11 du jour au lendemain», explique le professeur Jean-Jacques Mourad, président du Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle. «La pression va s’élever d’autant plus rapidement que la génétique et l’environnement sont défavorables.»

Pour le professeur Mourad, il est désormais primordial de sensibiliser les hommes de 40 ans dont la pression artérielle se situe dans les zones supérieures (13/Cool sans être considérée comme pathologique. «Car c’est à cet âge que les hommes se sédentarisent, prennent du poids.» Or, la prise de poids entre 30 et 50 ans accélère l’apparition de la pression artérielle. À l’inverse, les hommes en surpoids qui perdent 5 kg en six mois, maintiennent cette perte de poids et pratiquent une activité d’endurance, diminuent de 65 % le risque de développer une hypertension dans les cinq à dix ans.


Trois fois par semaine

Autre avantage de l’activité sportive: elle agit directement sur les artères. «Le sport améliore la fonction de l’artère qui va rester jeune plus longtemps et, par conséquent, secréter moins de substances favorisant sa rigidité ainsi que les dépôts de cholestérol. Le sport diminue également l’activité du nerf sympathique qui augmente la fréquence cardiaque. Il accélère également le nerf vague impliqué, lui aussi, dans le ralentissement de la fréquence cardiaque», explique le professeur Claire Mounier Vehier, cardiologue au CHRU de Lille.

Pour assouplir les artères, les médecins recommandent une activité d’endurance (vélo, jogging, natation…) 20 à 40 minutes trois fois par semaine. Pour les femmes, à la ménopause, période critique pour l’apparition de l’hypertension, il est même conseillé de passer à 60 minutes trois fois par semaine… L’investissement, en temps, peut paraître lourd mais il se révèle payant. Car, une fois l’hypertension diagnostiquée, le traitement médicamenteux s’impose à vie. L’exercice physique sera plus que jamais conseillé pour aider à diminuer la pression artérielle, mais ne la fera pas disparaître.

lefigaro.fr

http://www.7aubenin.com/2012/05/22/hypertension-les-bienfaits-de-lactivite-physique/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tension artérielle

Message  ninie.221 le Jeu 15 Nov 2012 - 17:15

Quand on est sujet à l'hypertension artérielle, il faut adopter une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie mais le plus important reste la surveillance permanente de votre tension pour éviter les malaises ou les crises. Pour se faire, il existe aujourd'hui le tensiomètre automatique qui permet de déterminer la pression artérielle et d'interpréter les résultats facilement. Ce type de tensiomètre présente une fonction vocale qui vous explique le résultat obtenu.

ninie.221

Féminin Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 27/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écothérapie contre la dépression, le stress et l'anxiété

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum