Anne sylvestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anne sylvestre

Message  Invité le Mar 24 Avr - 2:27

Grande dame de la chanson française  pas suffisamment connue.....qq titres.....


Les gens qui doutent

Mieux encore, Au théâtre de la potinière http://www.musicme.com/#/Anne-Sylvestre/titres/Les-Gens-Qui-Doutent-t570116.html



Pauline Julien - Une sorcière comme les autres (Anne Sylvestre)









http://www.musicme.com/#/Anne-Sylvestre/titres/Les-Passantes-t115413.html

http://www.musicme.com/#/Anne-Sylvestre/titres/Aveu-t417804.html

(au théâtre de la potinière)http://www.musicme.com/#/Anne-Sylvestre/titres/Les-Blondes-t570123.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne sylvestre

Message  Invité le Mar 24 Avr - 3:07

Merci pour Anne Sylvestre !...

Amitiés. sunny albino

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne sylvestre

Message  Invité le Mar 24 Avr - 7:56

Merci aussi Trouble, Bises

anne Sylvestre "un mur pour pleurer"
http://www.deezer.com/fr/music/track/229856

(au théâtre de la potinière) http://www.musicme.com/#/Anne-Sylvestre/titres/Petit-Bonhomme-t133146.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne sylvestre

Message  Invité le Ven 25 Mai - 14:25


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne sylvestre

Message  piloup le Ven 12 Juil - 8:05

coucou kairos,

Je mets ton lien ici, histoire de remonter le fil que j'avais initié Very Happy 

pour anne sylvestre... cheers 

Arrow  Anne sylvestre - Langue de pute

bises

christian

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre- Marie

Message  piloup le Jeu 24 Oct - 22:05



PAROLES:
Quand Marie passait seulette
Oh! Comme on la regardait!
Quand Marie passait simplette
Sans rubans et sans apprêts
Les crétins devant leur verre
Les chipies à leur carreau
Qui jugeraient la terre entière
Qui voient pas ce qui est beau

Disaient : "Elle fait sa fière
Marie qui ne compte pas
Marie taillée à la serpe
Marie au visage ingrat"
Et Marie disait le soir
A Clément, à son espoir :

"Dis-moi ce qu´ils me trouvent
Qui ne leur plaît pas
Dis-moi ce qu´ils me trouvent
C´qu´ils n´me trouvent pas
Qu´ils aillent demander à ma mère
De quelle peau elle m´a cousue
Qu´ils aillent demander à mon père
De quel amour il m´a voulue
Et à ma fille, à Maïté
Si j´suis pas la plus douce à embrasser"

Et Marie, devant sa glace
Se disait à demi-voix :
"J´peux me regarder en face
J´aime bien ce que je vois
J´ai tant au long de ma vie
Cherché la beauté que, si
J´étais pas un peu jolie
J´serais déjà plus ici

J´ai pourtant la peau si douce
J´ai pourtant les plus beaux yeux
Qu´on ait vu d´mémoire de source
De mémoire d´amoureux"
Et Marie disait toujours
A Clément, à son amour :

"Dis-moi ce qu´ils me trouvent
Qui ne leur plaît pas
Dis-moi, dis-moi, ce qu´ils me trouvent
C´qu´ils ne me trouvent pas
Qu´ils aillent demander à ma mère
De quelle soie elle m´a tricotée
Qu´ils aillent demander à mon père
De quelle tendresse il m´a parée
Et à ma fille, à Maïté
Si j´suis pas la plus douce à embrasser

Et Marie, la toute fière
Se disait d´un ton bien las :
"Quelle serpe a pu me faire
Ce visage et ces mains-là?
S´ils ne peuvent pas comprendre
Qu´au moins ils ne disent rien
Je suis femme et je suis tendre
Certains s´en souviennent bien

Et si l´amour se rappelle
Autant que je l´aime, moi
Il faut bien que je sois belle
Sinon je ne vivrais pas"
Et lui répondit Clément
En cherchant ses mots longtemps :

"J´sais pas ce qu´ils te trouvent
Qui ne leur plaît pas
J´sais pas ce qu´ils te trouvent
Moi, je ne trouve pas
J´sais que le jour où je t´ai vue
J´ai eu envie de te garder
Que le jour où je t´ai connue
Moi, ma maison, j´t´ai tout donné
Et que pour moi, pour Maïté
Tu restes la plus douce à embrasser
T´es toujours la plus douce à regarder

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Sur un fil - Anne Sylvestre

Message  piloup le Jeu 24 Oct - 22:32


piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les impedimenta - Anne Sylvestre

Message  piloup le Ven 25 Oct - 20:59

une plus légère



PAROLES:
"Non: si l´âme sœur était fille unique
Ça serait trop beau, ça serait magique
Ça serait Byzance, bref : on le saurait
Mais, hélas, son arbre généalogique
Ça n´est plus un arbre, c´est une forêt!"

Ainsi se plaignait, un peu nostalgique
Un qui n´avait rien du Petit Poucet
Mais qui découvrait, tremblant de panique
Ce que chacun sait :
Trois, un!

{Refrain, x2:}
On n´est pas tout neuf, on a son barda
On a ses impedimenta
On n´est pas tout neuf, on est tous des ex
On est tous plus ou moins duplex

Pourtant l´aventure était sans égale
Le vrai coup de foudre, fusion totale
Plein de goûts communs, rien qui dépassât
Rencontre karmique en tous points fatale
Que, d´un simple mot, elle fracassa
"Je ne fus", dit-elle, "pas une vestale
Et pas mal de monde, dans ma vie, passa
Mais la marguerite a plus d´un pétale
N´oublie jamais ça" :
Trois, un!

{au Refrain, x2}

Des plus éloignées jusqu´aux plus récentes
Dans les relations qu´elle lui présente
Il y a tout de qui compte à ses yeux
Des anciens amants, peut-être une amante
Deux ou trois maris, des enfants nombreux
Et sans oublier la liste d´attente :
Un mage, un coiffeur et un persan bleu
Professeur de chant et de parapente
Et puis Depardieu!
Trois, un!

{au Refrain, x2}

Comme il en voyait trente-six chandelles
Elle dit : "Que veux-tu? J´ai le cœur fidèle
Ils me tiennent chaud, ils sont ma maison
Je ne vivrais pas sans ma parentèle
Mais c´est toi que j´aime sans comparaison"
Voyant qu´il fallait, pour garder la belle
Prendre tout le lot ou le portillon
Il trouva sa place et, rempli de zèle
Chanta sa chanson :
Trois, un!

Moi j´ai le cœur neuf, mets-y ton barda
Et je serai ta véranda
Je sors pas de l´œuf, j´ai de bons réflexes
Je veux pas devenir ton ex

{au Refrain, x2}

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre - Habillez moi

Message  piloup le Ven 25 Oct - 21:05

mais comme l'humeur n'est pas vraiment à la légèreté



PAROLES  (cliquer):
Habillez-moi de tous vos mots d´amour
Ceux qui sont perdus, ceux dont on a honte
Dont on a laissé s´effacer le compte
Réchauffez-moi, j´ai perdu mes velours
J´ai perdu ma soie, j´ai perdu mes ailes
Et la poudre d´or qui brillait dessus
Je l´ai dispersée avec tant de zèle
Qu´elle s´est fanée, je ne l´ai pas su

Habillez-moi de tous vos pauvres mots
Les mots des enfants qui sont si fragiles
Qu´on les garde en soi comme un évangile
Qu´on ne les redit que pianissimo
J´ai perdu mon chant, j´ai perdu mes trilles
Les notes du bas, les notes du haut
Celles qui poussaient parmi les jonquilles
Celles qui planaient avec les oiseaux

Habillez-moi de vos mots les plus fous
De vos mots légers, ceux qui s´éparpillent
Qui vont se nicher dans les yeux qui brillent
Et qui font plaisir avec rien du tout
J´ai perdu beaucoup, j´ai perdu le rêve
Et le rire aussi qui m´allait si bien
Des branches cassées, s´écoule la sève
Et si l´arbre penche, qui le retient?

Habillez-moi de vos mots fatigués
Les mots du passé, ceux du crépuscule
Qu´en les redisant, le cœur vous bouscule
J´ai tant de tendresse à vous divulguer
J´ai perdu mon pas, j´ai perdu ma danse
L´envie de courir et le pied léger
Ce qu´il me restait de l´esprit d´enfance
A tourné le dos, s´est découragé

Habillez-moi de mots qui sont à vous
Des mots inventés, des mots éphémères
Qui n´ont pas traîné le long des grammaires
Qui parlent encore la langue des fous
Quand j´aurai perdu tout, jusqu´à ma plume
Et le goût de l´eau, la saveur du jour
Ne me cherchez pas et sans amertume
Je dormirai dans tous vos mots d´amour

Oui, bien au chaud dans tous vos mots d´amour

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre - la faute à Eve

Message  piloup le Sam 26 Oct - 20:16



Rolling Eyes  Very Happy 

PAROLES (cliquer):
D´abord elle a goûté la pomme
Même que ce n´était pas très bon
Y avait rien d´autre, alors en somme
Elle a eu raison, eh bien, non?
Ça l´a pourtant arrangé, l´homme
C´était pas lui qui l´avait fait
N´empêche, il l´a bouffée, la pomme
Jusqu´au trognon et vite fait

Oui, mais c´est la faute à Ève
Il n´a rien fait, lui, Adam
Il a pas dit : "Femme, je crève
Rien à se mettre sous la dent"
D´ailleurs, c´était pas terrible
Même pas assaisonné
C´est bien écrit dans la Bible
Adam, il est mal tombé

Après ça, quand Dieu en colère
Leur dit avec des hurlements :
"Manque une pomme à l´inventaire!
Qui l´a volée? C´est toi, Adam?"
Ève s´avança, fanfaronne, et dit :
"Mais non, papa, c´est moi
Mais, d´ailleurs, elle était pas bonne
Faudra laisser mûrir, je crois"

Alors c´est la faute à Ève
S´il les a chassés d´en haut
Et puis Adam a pris la crève
Il avait rien sur le dos
Ève a dit : "Attends, je cueille"
Des fleurs, c´était trop petit
Fallait une grande feuille
Pour lui cacher le zizi

Après ça, quelle triste affaire
Dieu leur a dit : "Faut travailler"
Mais qu´est-ce qu´on pourrait bien faire?
Ève alors a dit : "J´ai trouvé"
Elle s´arrangea, la *******
Pour faire et porter les enfants
Lui poursuivait les antilopes
Et les lapins pendant ce temps

C´est vraiment la faute à Ève
Si Adam rentrait crevé
Elle avait une vie de rêve
Elle s´occupait des bébés
Défrichait un peu la terre
Semait quelques grains de blé
Pétrissait bols et soupières
Faisait rien de la journée

Pour les enfants, ça se complique
Au premier fils il est content
Mais quand le deuxième rapplique
Il devient un peu impatient
Le temps passe, Adam fait la gueule
Il s´aperçoit que sa nana
Va se retrouver toute seule
Avec trois bonhommes à la fois

Là, c´est bien la faute à Ève
Elle n´a fait que des garçons
Et le pauvre Adam qui rêve
De changer un peu d´horizon
Lui faudra encore attendre
De devenir grand-papa
Pour tâter de la chair tendre
Si même il va jusque-là

En plus, pour faire bonne mesure
Elle nous a collé un péché
Qu´on se repasse et puis qui dure
Elle a vraiment tout fait rater
Nous, les filles, on est dégueulasse
Paraît qu´ça nous est naturel
Et les garçons, comme ça passe
Par chez nous, ça devient pareil

Mais si c´est la faute à Ève
Comme le bon Dieu l´a dit
Moi, je vais me mettre en grève
J´irai pas au paradis
Non, mais qu´est-ce qu´Il s´imagine?
J´irai en enfer tout droit
Le bon Dieu est misogyne
Mais le diable, il ne l´est pas
Ah!

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre - Dans la vie en vrai

Message  piloup le Dim 27 Oct - 20:09



PAROLES; cliquer:
C´est vrai qu´on dit : "C´est beau la vie comme dans les livres"
On rêve de la vivre aussi comme c´est écrit
Mais c´est déjà bien assez compliqué de vivre
On écrit son petit chapitre et ça suffit

Si on insiste, on voit surgir entre les pages
Des sentiments qui poussent pas dans les romans
On n´est pas d´accord sur le choix des personnages
On n´est pour rien dans l´histoire, finalement

{Refrain:}
Mais, dans la vie, mais dans la vie en vrai
Comme je t´aime, je t´aimerai
Que ce soit de loin ou de près
Ce que j´ai dit, le redirai
Et pour de rire et pour de vrai

C´est vrai qu´on aime s´inventer comme au cinoche
On voit les plans bien découpés comme au ciné
Le scénario se déroule sans anicroche
Quand le mot "fin" s´allume, on n´est pas étonné

Mais on découvre en soulevant un coin de toile
Qu´on a raté la grande scène des amoureux
Qu´on sait pas se faire embrasser sur fond d´étoiles
Qu´on a sommeil et que le rôle est ennuyeux

{au Refrain}

C´est vrai qu´on pourrait même y croire comme dans le poste
Sûr qu´on pourrait se regarder à la télé
On pourrait tout chanter sans craindre la riposte
Et saluer sans jamais risquer les sifflets

En éteignant, on se sent un peu mal à l´aise
Et si on pleure, ce n´est pas en trois couplets
Sans le play-back on oublie tout jusqu´aux fadaises
On se retrouve avec son cœur au grand complet

{au Refrain}

C´est vrai qu´on dit : "C´est beau la vie comme chez les autres"
On rêve de vivre aussi bien que les voisins
On écoute facilement les bons apôtres
On admet que nos sentiments ne valent rien

Mais si on veut bien se pencher à la fenêtre
On voit qu´ils regardent tout aussi bien chez nous
Que notre vie leur donne des regrets, peut-être
Qu´on était bien et qu´on n´y pensait pas du tout

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre - Écrire pour ne pas mourir

Message  piloup le Dim 27 Oct - 20:19



PAROLES:
Que je sois née d´hier ou d´avant le déluge
J´ai souvent l´impression de tout recommencer
Que j´aie pris ma revanche ou bien trouvé refuge
Dans mes chansons, toujours, j´ai voulu exister
Que vous sachiez de moi ce que j´en veux bien dire
Que vous soyez fidèles ou bien simple passant
Et que nous en soyons juste au premier sourire
Sachez ce qui, pour moi, est le plus important
Oui le plus important

Écrire pour ne pas mourir
Écrire, sagesse ou délire
Écrire pour tenter de dire
Dire tout ce qui m´a blessée
Dire tout ce qui m´a sauvée
Écrire et me débarrasser
Écrire pour ne pas sombrer
Écrire, au lieu de tournoyer
Écrire et ne jamais pleurer
Rien que des larmes de stylo
Qui viennent se changer en mots
Pour me tenir le cœur au chaud

Que je vive cent ans ou bien quelques décades
Je ne supporte pas de voir le temps passer
On arpente sa vie au pas de promenade
Et puis on s´aperçoit qu´il faudra se presser
Que vous soyez tranquille ou plein d´inquiétude
Ce que je vais vous dire, vous le comprendrez
En mettant bout à bout toutes nos solitudes
On pourrait se sentir un peu moins effrayé
Un peu moins effrayé

Écrire pour ne pas mourir
Écrire, tendresse ou plaisir
Écrire pour tenter de dire
Dire tout ce que j´ai compris
Dire l´amour et le mépris
Écrire, me sauver de l´oubli
Écrire pour tout raconter
Écrire au lieu de regretter
Écrire et ne rien oublier
Et même inventer quelques rêves
De ceux qui empêchent qu´on crève
Quand l´écriture, un jour, s´achève

Qu´on m´écoute en passant, d´une oreille distraite
Ou qu´on ait l´impression de trop me ressembler
Je voudrais que ces mots qui me sont une fête
On n´se dépêche pas d´aller les oublier
Et que vous soyez critique ou plein de bienveillance
Je ne recherche pas toujours ce qui vous plaît
Quand je soigne mes mots, c´est à moi que je pense
Je veux me regarder sans honte et sans regrets
Sans honte et sans regrets

Écrire pour ne pas mourir
Écrire, grimace et sourire
Écrire et ne pas me dédire
Dire ce que je n´ai su faire
Dire pour ne pas me défaire
Écrire, habiller ma colère
Écrire pour être égoïste
Écrire ce qui me résiste
Écrire et ne pas vivre triste
Et me dissoudre dans les mots
Qu´ils soient ma joie et mon repos
Écrire et pas me foutre à l´eau

Et me dissoudre dans les mots
Qu´ils soient ma joie et mon repos
Écrire et pas me foutre à l´eau

Écrire pour ne pas mourir
Pour ne pas mourir

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anne Sylvestre - Carnet de tickets

Message  piloup le Dim 27 Oct - 21:08



paroles:
Quand on sort de la fabrique
Comme un exemplaire unique
On nous installe en douceur
Dans la p´tite poche du cœur
Des provisions pour la route
Des joies, des chagrins, des doutes
Des talents dont on pourra
Faire bon usage ou pas
Et surtout on nous octroie
Mais sans le mode d´emploi

Un paquet
Bien coquet
Un carnet de tickets
Pour voyager incognito
Dans les transports sentimentaux
Petit caprice, grande passion
Pas de resquillage, attention!
N´oubliez pas de composter
De pointer

Et nous voilà sur la piste
Voyageurs ou bien lampistes
Pressés de les gaspiller
Ou radins effrayés
Chaque amourette qui passe
A son ticket d´une place
Et pour les grands sentiments
Proportionnellement
On en accorde plusieurs
Faisant diminuer sans peur

Son paquet
Bien coquet
Son carnet de tickets
Pour voyager incognito
Dans les transports sentimentaux
Petit caprice, grande passion
Pas de resquillage, attention!
N´oubliez pas de composter
De pointer

Certains les économisent
Jugeant qu´il n´est pas de mise
D´emprunter un autobus
Sans voir le terminus
D´autres ne savent qu´en faire
Et finalement préfèrent
Les oublier dans un coin
Laisser partir les trains
Quand ils se réveilleront
En vain ils le chercheront

Le paquet
Bien coquet
Le carnet de tickets
Pour voyager incognito
Dans les transports sentimentaux
Petit caprice, grande passion
Pas de resquillage, attention!
N´oubliez pas de composter
De pointer

Dans leur quête aventureuse
Grands voyageurs, voyageuses
Parcourent tous les trajets
Gaspillent sans arrêt
Tandis que les sédentaires
Dépensent bien au contraire
D´un seul geste tout le tas
Pour le même résultat
Quand passera le prochain train
Il ne restera plus rien

Du paquet
Bien coquet
Du carnet de tickets
Pour voyager incognito
Dans les transports sentimentaux
Petit caprice, grande passion
Pas de resquillage, attention!
N´oubliez pas de composter
De pointer

Quelle que soit la manière
Économe ou dépensière
On vient tous autant qu´on est
À bout de son carnet
On a beau fouiller ses poches
Quand un dernier train s´approche
Juste celui qui manquait
On reste sur le quai
À moins qu´au fond d´un tiroir
On retrouve par hasard

Bien secret
Incomplet
Un pauvre vieux ticket
Bon pour une dernière escale
Dans un transport sentimental
Et ni caprice, ni passion
Resquillage sans prétention
Qu´on tâche d´en faire un voyage
Sans bagages

Dans le cas où on trouverait
Un pauvre vieux ticket secret
Qu´on tâche d´en faire un voyage
Sans bagages

piloup

Masculin Nombre de messages : 560
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne sylvestre

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum