reprise du travail : le dilemme

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  Invité le Ven 13 Avr 2012 - 18:54

Bonsoir Etienne,
Depuis 2011, je suis en invalidité et j'aurai bientot 54 ans. Mon choix a été vite fait : ma santé et j'ai mis et je mets ma vie de couple, mes enfants et petits enfants en priorité.
Au début un manque, quelques coups de fils des collègues et au fil des mois plus rien, ça ne me manque pas du tout, une page s'est tournée, sauf une personne qui est devenue mon amie.
Je ne fais toujours pas partie d'une association, mais je l'envisage à la rentrée septembre : un club de peinture et peut etre au resto du coeur.
Je prends le temps de promener mon chien, discuter avec mes voisins, prendre des photos, cuisiner, prendre soin de moi... ce n'est plus la course comme avant.
Bonne soirée.
Amitiés.
Fanchonette.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  etienne le Ven 13 Avr 2012 - 21:16

Merci Fanchonette d'avoir pris le temps de répondre à mes interrogations.

Je vois que tu arrives bien à t'occuper et que tu as de multiples centres d’intérêts. On partage celui d'aller promener le chien. La cuisine, un peu, mais à petite dose. Je suis des cours de cuisine depuis 6 mois , deux fois par mois, mais c'est un peu trop élaboré pour moi. Je préfère quand ça va un peu plus vite, quand c'est moins sophistiqué.

Je me remets progressivement de la décision qu'on a prise avec ma psy de ne pas reprendre le travail. C'est un chamboulement, et maintenant, il me faut rebondir.

A moi de me remotiver, d'aller mieux et de m'investir là où je puis être utile aux autres, tout en me faisant du bien à moi.

Merci Fanchonette

Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  Invité le Ven 13 Avr 2012 - 23:39

etienne a écrit:Bonjour Pommec,

Je peux être sensible, bien que réservé, ce qui donne ta réaction :

"Olala,il m'a dit ma p'tite Pommec" C'est gentil tout plein de ta part,Etienne!

En tout cas, c'est sincère.

Je sais bien que je peux rejoindre une association. J'en ai même créées plusieurs. Mais, pour démarcher, se proposer, il faut se sentir un minimum bien a l'aise, détendu.

Je suis content de voir que tu t'occupes bien, au point de manquer de temps!

Bravo

Bises

Etienne

cc Etienne!

Moi aussi je suis sincère et tu le sais bien... Wink

Comme tu le dis,je suis bien occupée;
je suis en formation en ce moment et je fais 35 h...c'est pas de la tarte,en ce qui me concerne,et le reste du temps que j'ai de libre,eh bien soit je dors(enfinnn dormir )soit je vais sur le net(par exemple)...ou je fais mes devoirs(mais oui il n'y a pas d'age! lecture ).

Je te souhaite d'ètre de mieux en mieux,mon p'tit Etienne!

Bisous!
flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  etienne le Sam 14 Avr 2012 - 13:09

Bonjour ma p'tite Pommec,

Je suis content de voir que tu es active et que tu ne chômes pas! Ta formation et tes devoirs ne te laissent que peu de temps libre en fait.

Il n'y a pas de honte à faire des devoirs à ton (grand) âge. J'ai moi-même réussi le concours pour être prof a 45 ans, suivi d'une année de formation. Bien que j'avais 20 ans d'expérience dans le privé avant, j'ai bien joué le jeu, pris des notes comme les jeunes, rendu des devoirs et préparé un rapport de fin d'année.

Cette année active, de réflexion a été très bénéfique, une vraie source de joie pour qui a le souci de faire une pause professionnelle et de réapprendre.

Bon week end en famille bye bye Bon wwek end

Etienne

avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  Invité le Sam 14 Avr 2012 - 14:18

Merci,mille fois Merci pour mon grand age,ça fait tjs plaisir! Laughing Laughing

En fait,jm APPRENDRE j'ai tjs été comme ça en fait...et j'espère continuer à l'ètre...
Bravo Mr le prof Etienne,c'est bien d'ètre encore en apprentissage à nos ages! ok

Et ken on me demande mon age et que je le donne,bocou ne me croient pas!
La bipo,ou une certaine prédisposition à ètre"différente",je ne sais...mais en tous cas,j'assume la Femme que j'ai ENFIN réussi à devenir,j'estime en avoir assez bavé pour y arriver... pale

Bisous,
flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la fin de la vie professionnelle

Message  paumée le Sam 14 Avr 2012 - 16:45

Bonjour Etienne,

"Faites vos jeux, rien ne va plus".
Dans ta situation, j'aurais exactement les mêmes sentiments que toi je pense.

Ca n'est pas parce qu'on a pris une décision que tout devient plus simple. D'abord, prendre une décision, c'est difficile et, personnellement, quand je choisis, j'ai toujours l'impression que l'autre solution qui s'offrait à moi était finalement la meilleure. Et c'est perpétuellement comme ça.

Sais-tu quand la décision finale va être prise ? Ca n'est pas rien non plus la fin de la vie professionnelle, surtout quand on s'est beaucoup investi.
Au moins, tu n'auras plus à subir une hiérachie, des collègues que tu n'as pas choisi, le travail urgent qui était pour avant-hier.
Bien sûr, tu vas avoir l'impression d'avoir été amputé d'une partie de toi et de ne plus avoir la même place dans la société. C'est aussi maintenant le moment d'être égoïste, de penser à toi et de faire des choses qui te plaisent.
Tu as déjà des engagements associatifs. Ca, les associations sont toujours preneuses de bénévoles, pas de problèmes. Mais mieux vaut ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et ne pas charger la barque. Ca peut être usant à la longue et certains renâclent quelquefois à faire leur part de boulot. Pas tout rose non plus.

A toi de voir comment tu vas occuper ton temps. Tu as déjà plusieurs pistes.
Dans ce domaine, je suis mal placée pour te donner un quelconque conseil.

Alors, à toi de voir. Tu as déjà des pistes.

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  etienne le Lun 16 Avr 2012 - 9:41

Merci bien Paumée pour ton long message de sympathie,

Pour un congé de longue durée et sa poursuite, il faut d'abord déclarer son intention de reprendre ou non au Rectorat, avec certificat médical. Ce Rectorat provoque ensuite une visite chez l'expert psychiatre de Bailleul ou il y a un grand hôpital psychiatrique. Cet expert rend un avis qu'il transmet au comité médical qui prend la décision de prolonger ou non le congé.... pour 6 mois.
Ensuite, après 6 mois, on recommence!

Tu utilises le terme "amputé" au sujet de la fin de la vie professionnelle. C'est exactement ça.
Poursuivre une activité professionnelle n'est guère envisageable, mais l’arrêter est une amputation, une privation , surtout quand on s'est beaucoup investi dans son travail auparavant.

J'ai commencé à chercher de nouvelles occupations, mais je ne suis pas encore assez vaillant pour le moment pour contacter et proposer mes services à des associations.

Bises

Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  Invité le Lun 16 Avr 2012 - 22:25

etienne a écrit:...
Tu utilises le terme "amputé" au sujet de la fin de la vie professionnelle. C'est exactement ça.
Poursuivre une activité professionnelle n'est guère envisageable, mais l’arrêter est une amputation, une privation , surtout quand on s'est beaucoup investi dans son travail auparavant...
Les ressentis peuvent être différents sans doute.
Pour ma part, avec une vie socio-professionnelle très chaotique, je ne me sens pas "amputé" par mon non-emploi.
Pour moi, la vie est une succession de périodes, en fonction de l'âge.
Je me sens encore jeune, mais ce n'est pas ce que pensent les employeurs.
Autant dire que, à moins de créer mon propre emploi, j'ai très peu de chances de retrouver du travail.
Hormis des contrats aidés à temps partiel.
Je pourrais aussi faire une énième formation, mais à quoi bon ?

Voilà pour l'instant.

Amitiés et à bientôt. sunny albino

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  etienne le Lun 16 Avr 2012 - 23:31

Bonjour Trouble,

Vis a vis de ta vie professionnelle, je te sens très lucide par rapport au marché du travail et très positif dans ton approche. En parle de plus en plus de l'emploi des seniors dans cette période électorale, mais je ne suis pas convaincu que ce soit vraiment effectif.

Et il est vrai que les formations proposées risquent de ne pas te servir à grand chose.

Bon courage et bon succès pour ton recours

Amitiés

Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

"senior" à 45 ans !

Message  paumée le Mar 17 Avr 2012 - 14:35

Messieurs et dames,

Vous savez quoi ? Dans la vie professionnelle, on est senior à partir de 45 ans ! Sachant que pour beaucoup de jeunes, l'entrée sur le monde du travail se fait à 28 ans (j'ai lu ça hier, mais je ne trouve plus ma source), faites le calcul. Parce que quand vous commencez, bien sûr, vous devez avoir toute l'expérience du monde.

Chacun envisage sa vie professionnelle comme il l'entend. Ce qui est vrai pour Etienne ne l'est pas nécessairement pour Trouble.
Pour certains, travailler est une obligation, une corvée. Pour d'autres, un épanouissement, une passion, une réalisation.
Ca me rappelle Victor Lanoux qui expliquait dans "Cousin, Cousine" (Tacchela - 1975) qu'il changeait de travail "tous les 2 ans". Pour éviter la routine, ne pas s'encroûter...
Mon père a travaillé 45 ans dans la même entreprise après avoir commencé à l'âge de 13 ans par ce qu'on n'appelait pas encore un "job d'été". Il a été formé en interne et a pu gravir les échelons. Une autre époque.
Personnellement, ma carrière s'est terminée avant même d'avoir commencé...

Dans bien des pays "avancés", les retraités sont désormais forcés de retravailler pour pouvoir joindre les deux bouts. C'est la folie douce.

paumée

Féminin Nombre de messages : 969
Type troubles : BP II - Troubles circulaires (sans euthymie)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  Jacques le Mar 17 Avr 2012 - 17:56

Bonjour, paumée et Étienne ! Smile

Avec la maigre succession de mon père, je vais m'acheter 4D V13 qui est un SGBD relationnel, un programme qui sert à écrire des programmes. Il faut que je devienne indépendant pour gagner ma vie après l'âge de la retraite. Je ne travaille plus depuis 1989 et ai complètement bousillé ma retraite…

Bonne journée. Bises et salut Very Happy . Jacques Smile

Mettez 4D dans Google !

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6119
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  etienne le Mar 17 Avr 2012 - 18:26

Bonjour jacques,


Bien que j'ai du mal a me représenter ce à quoi ressemble un "4D V13 qui est un SGBD relationnel", je te souhaite un bon travail avec cet outil.
S'il te permet de t'occuper et de te passionner, c'est excellent.
Si en plus tu peux en retirer des revenus, c'est encore mieux.

Amicalement

Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Les 3 âges de la vie...

Message  Ch'ti 37 le Jeu 14 Juin 2012 - 18:13

[color=darkblue]
Pour ma part, avec une vie socio-professionnelle très chaotique, je ne me sens pas "amputé" par mon non-emploi.
Pour moi, la vie est une succession de périodes, en fonction de l'âge.
Je me sens encore jeune, mais ce n'est pas ce que pensent les employeurs.
Autant dire que, à moins de créer mon propre emploi, j'ai très peu de chances de retrouver du travail.
Hormis des contrats aidés à temps partiel.Je pourrais aussi faire une énième formation, mais à quoi bon ?
[/quote]

Voilà un long moment que je ne m'étais pas branché sur Angie. Et puis, une grosse, grosse angoisse, récurrente et montante, qui revient...sans aucun doute amplifiée par cette météo pourrie (sensibles aux passages dépressionnaires, fuyez !!!) me pousse à revenir puiser de l'énergie en lisant et en comparant. Et puis ce fil d'Etienne...Oui, retravailler, ou pas ?!? Senior à 45 ans... et "lyposucés" à 35 pour paraître plus "d'jeun's" et [encore] dynamique sur le marché de l'emploi : rêve ou cauchemar ?!? réalité, en tout cas. Alors, à 53... !?!

Oui, Trouble, je me reconnais tout à fait dans les expressions que tu as employé, et que j'ai souligné. Mes 47 ans s'annonçaient un désert terrifiant (en effet, plus de formations possibles...) mais, un sursaut d'énergie "patholologique" pendant la campagne de 2007 m'a fait atterrir en... "contrat aidé", ses "faux emplois", paraît-il ! (qu'est-ce qu'il nous a fait rigolé, pendant sa campagne, le sortant !!!)

pale
Et puis, le (les) hasards a/ont fait qu'en 2008, je rempilais pour un second Contrat Aidé, à titre dérogatoire, et parceque j'ai eu de la chance et que j'ai su manoeuvrer : d'emblée signé pour deux ans, au lieu des 6 mois reconductibles. Un autre hasard (le décès de mon grand-mère en 2005 et les contacts repris alors avec d'autres cinquantenaires) m'a plongé dans un quasi miracle : C.A.E reconductible pour les plus de 50 ans, à concurence de 5 ans au maximum..annuellement ! C'est cet "ANNUELLEMENT" qui me tue, actuellement : au bout d'une 4ème année, reconduite avec beaucoup de difficulutés, in extremis, le 25 août pour une rentrée scolaire le 4 septembre, la reconduction de la 5ème n'est pas même encore engagée :
C'EST LA PANIQUE !!!
pale pale


Si, les Contrats aidés sont utiles ; ils le sont tellement que les 2/3 des crédits ont été consommés au cours du 1er trimestre pour faire baisser les statistiques du chômdu ... et que 400 millions vont être votés pour alimenter le reste de l'année... pour les jeunes ; et c'est ce "pour les jeunes" qui me terrifie !!! Qu'es-ce que je fais, moi, à 53 ans ?!? Je me flingue ?!? Je n'ai pas voulu regarder "le scaphandre et le papillon", hier soir ; car, toutes proportions gardées, une vie au ralenti social, avec plus rien le 12 du mois et sans perspective d'avenir m'est INSUPPORTABLE !!! Au bout, la mort...seul...
pale pale pale

avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  chispa le Jeu 14 Juin 2012 - 19:18

Tu sais ch'ti, il y a une vie en dehors du travail salarié.. ne te flingue pas. C'est pour réussir à ce qu'on travaille deux fois plus pour le même salaire qu'on nous rabache qu'on est des exclus quand on est au chômage. Bientôt on nous fera le cadeau de travailler gratuitement rien que pour ne pas être des exclus, et avoir de la "dignité"!

Vous trouvez pas que ça fait le jeu des patrons et des capitalistes de tous bords?

C'est le jeu de l'offre et la demande de notre force de travail. Soyons fier d'elle et ne la vendons pas pour rien au nom du fameux "droit au travail"
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: reprise du travail : le dilemme

Message  désiré le Mer 20 Juin 2012 - 15:44

Bonjour,un contact aujourd'hui par une polyclinique suite à ma candidature,on doit me fixer un rendez-vous,"poste de polyvalent,bricolage,rangements etc... ", a suivre, il sont au courant pour la" rqth ",mentionné dans le CV ,amitiés Désiré Wink
avatar
désiré

Masculin Nombre de messages : 918
Age : 58
Type troubles : troubles dysthymiques
Emploi / Statut : en pré-orientation professionnelle
Date d'inscription : 06/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum