Diabete + Bipolarité / Mauvaise Nouvelle + Episode Hypomaniaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diabete + Bipolarité / Mauvaise Nouvelle + Episode Hypomaniaque

Message  Juju1985 le Ven 1 Aoû 2008 - 10:38

Bonjour,
Tout d'abord je voudrais m'excuser car je ne savais pas ou mettre ce sujet puisqu'il parle à la fois d'une comorbidité de la bipolarité ainsi que de la bipolarité à l'état pure.
J'avais déja posté quelques messages il y a 3/4 mois, mais apres cela je n'ai plus trop posté. Je voudrais m'en excuser. J'ai d'ailleurs crée un autre pseudo car je ne me rappelle même plus de l'ancien pseudo...
Ce qui se passe depuis environ deux semaines dans ma vie me chamboule enormement.
Premierement, j'ai 22 ans et j'ai appris il y a une semaine et demie que j'avais du diabete. C'est le type 2. J'étais monté à 3,5 g et mon médecin m'a fait rentrer à l'hopital car je "décompensais". J'ai un probleme de poid etc...Enfin bref. Depuis que je suis sorti de l'hopital je suis assujetti à des hypoglycémies. Or, je sais que dans une phase hypomaniaque ou maniaque on se depense generalement plus que d'habitude (physiquement et egalement dans sa tête), et je me demandais la chose suivante : comment gerer les deux maladies ?
Deuxiemement, et ça c'est purement lié à la bipolarité. Au moment ou j'ai appris que j'étais diabétique, j'ai cru pendant quelques heures que j'allais mourir. Et je ne sais pas ce qui s'est passé dans ma tête, mais au moment ou j'ai vu que l'insuline fonctionnait, tout a changé dans ma tête. J'ai beaucoup de symptome d'un episode hypomaniaque depuis ce moment préçis. Je vis ça depuis plus d'une semaine. Les symptomes sont : très grande irritabilité (surtout quand mes parents sont là...mais il y a des choses, anodines, que je ne supporte pas même quand ils ne sont pas là...), extreme impatience, je parle vite, les idées ne fusent pas dans la tête mais elles defilent à une très grande vitesse les unes à la suite des autres surtout pendant que je parle (toujours avec une certaine coherence quand même), ce n'est plus le cas aujourd'hui mais au debut je ne dormais plus la nuit tout en étant en pleine forme le lendemain, désir de parler tout le temps, je suis tout le temps agité je n'arrive pas à tenir en place (mais ça se calme un peu depuis que je me suis levé ce matin), et j'ai egalement une meilleur estime de moi même je me sens plus intelligent que d'habitude c'est très bizarre, et enfin (et c'est ça qui m'a mit la puce à l'oreille) tout ce que je voyais en noir avant (il y a encore trois semaines je voulais me suicider...) est devenue rose (par exemple la peur de la rentrée à la fac est devenue l'impatience d'y arriver, etc...). Il y a egalement un changement au niveau de la libido qui est flagrant.
Pour l'irritabilité et le fait que j'étais extremement agité, je ne m'en rendais pas compte, ce sont mes parents qui me l'ont dit.
Il faut savoir que j'ai toujours plus ou moins douté de ma bipolarité, et bien maintenant je n'en doute vraiment plus !
De plus, j'ai parlé à une psychiatre à l'hopital pendant 2h un jours cette semaine pour savoir comment "combiner au mieux" les deux maladies, et elle m'a dit qu'elle trouvait que j'avais beaucoup de symptomes hypomaniaques à ce moment là. (pas par rapport à ce que je lui disais mais par rapport à ce qu'elle voyait de moi à ce moment là). J'ai du revoir mon medecin generaliste hier, et elle m'a dit la même chose, elle me trouvait un peu dans un etat hypomaniaque...(elle est jeune et d'ailleurs apparament la bipolarité, la depression "classique", et la schizophrénie sont de plus en plus intégrés dans le cursus d'un medecin generaliste...)
Mais je voudrais en venir à la chose suivante : Est ce vraiment possible de "subir" un épisode hypomaniaque (voir maniaque) suite à une mauvaise nouvelle ? Vous avez déja vécu cela ? C'est extremement troublant. Vous imaginez un peu : on apprend le deces d'un proche, et on devient fou de joie le lendemain, c'est vraiment affreux. Je comprends les gens qui ne comprennent pas justement...
Voila, excusez moi d'avoir fait si long,
A bientôt,
Julien

Juju1985

Masculin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 01/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

profiter du vent en poupe

Message  chispa le Ven 1 Aoû 2008 - 18:18

Je ne pense pas qu'épisode hypomaniaque veut nécessairement dire "fou de joie"... Quand tu es irritable tu n'es certainement pas dans le bonheur parfait. Je pense que suite au diagnostic et au déménagement forcé (2 mauvaises nouvelles) je suis aussi partie en hypomanie, mais c'était une phase mixte, avec toute l'agitation, il y avait aussi beaucoup de douleur et de tristesse.
Quelque part sur le forum j'ai lu l'hypothèse que les phases maniaques ou hypomaniaques seraient une forme de résistance à la dépression... c'est peut être ta manière à toi de résister à la tristesse de devoir cumuler deux handicaps pour affronter la vie dans laquelle tu ne fais que démarrer Smile
Ce n'est quand même pas facile...
Mon opinion est que tant que cela t'aide, et que tu ne fais de mal ni à autrui, ni à toi même autant profiter de l'énergie que tu as pour faire ce que tu à envie de faire.. Ca ne sert à rien de te sentir coupable, c'est ta manière à toi de dépasser les moments difficiles sunny Si tu sens que tu cafouille, tu peux demander une adaptation de traitement pour cette période
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabete + Bipolarité / Mauvaise Nouvelle + Episode Hypomaniaque

Message  médicis le Ven 1 Aoû 2008 - 21:01

oui, c'est possible!

on appelle ça "l'élément déclencheur!"

est-ce que tu a déjà un tt pour la bipo? il faudrait probobablement consulter pour faire le point et év, modifier tes médicaments!

par rapport à ton diabète, c'est vrai qu'en cas de dépense excessive en étât hypo ou maniaque, ça peut poser problème!

le mieux, c'est que tu mettes cela au clair entre psychiatre et endocrino!

je sais que l'on préscrit de plus en plus vite de l'insuline au diabétiques de type 2, ou alors tu es du type 1 ?????

c'est difficile à gérer au début, le diabète et la bipo, les deux ensemble, alors.........je comprends ton désarroi!

courage et tiens-nous au courant sur ton évolution!

bises

médicis

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 62
Type troubles : BP 2 + accompagnante
Emploi / Statut : MLD
Date d'inscription : 13/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabete + Bipolarité / Mauvaise Nouvelle + Episode Hypomaniaque

Message  Mary le Jeu 7 Aoû 2008 - 10:46

Bonjour Julien,


Comme l'a dit medicis, une mauvaise nouvelle est un element declencheur, et pas "declencheur d'une depression", au meme titre que recevoir une excellente nouvelle en depression n'en fait pas sortir automatiquement!

Vous imaginez un peu : on apprend le deces d'un proche, et on devient fou de joie le lendemain, c'est vraiment affreux.

J'ai vecu ca en pleine hypomanie. Non, ce n'etait pas affreux (en ce qui me concerne du moins): l'energie et l'optimisme dont je disposais a ce moment, je l'ai mise au service de la consolation de mes proches. Je ne donnais pas l'impression d'etre un monstre, mais plutot d'etre le pilier qui fais face, qui, ne se laissant pas abattre, releve les autres.

L'hypomanie a du bon, si l'energie est canalisee a des fins constructives... (malheureusement, c'est les vacances, cf ma derniere envolee maniaque que je mets sur le compte de l'oisivete en grande partie...)

Pour ce qui est de la gestion de deux maladies, pardonne moi, je vais parler (ecrire) sans aucune experience a ce sujet, mais je rejoins medicis: peut etre cela posera-t-il un probleme en phases hypomaniaques durant lesquelles l'activite physique augmente. Donc risque d'hypo (glycemie, pas manie...)

Mais c'est certain, ton psychiatre en tiendra (en tient) compte dans la prescription du traitement (le mien m'avait fait passer une batterie de test au debut de la medication). Dis nous si tu as commence un traitement, comment ca se passe etc...

Bon courage,

Gervaise


PS: deja mentionne dans d'autres post, desolee pour l ecriture, clavier qwerty...

Mary

Féminin Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Enfin un Diagnostique Préçis !

Message  Juju1985 le Lun 11 Aoû 2008 - 17:39

Bonjour,
Je suis heureux. En effet j'ai enfin un diagnostique préçis. Il fallait passer par une hospitalisation pour un Diabète pour que plusieurs psychiatres se parlent entre eux !
Mon psy m'a fait un petit discours. Je suis donc TB II.
En ce moment je suis en pleine hypomanie. J'envoi chier pas mal de monde (en vrai j'entends...), je conduis bien plus dangereusement, je ricane pour un rien. Je chante ! J'ai même dis à une collegue à ma mere qu'elle etait jolie ! Elle a rougit lol...Mais surtout, je me sens tellement plus fort et plus intelligent, c'est troublant !
Il m'a augmenté l'Abilify a 10 mg. (j'avais 5 mg avant) et le lithium à deux comprimés par jours.
Ah je suis heureux !
Je vois les choses d'une bien meilleur façon...Bref, je suis encore une fois heureux !
Passez de bonnes fins de vacances !
Julien

Juju1985

Masculin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 01/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Diabéte et trouble bipolaire

Message  Invité le Mer 28 Déc 2011 - 18:41

Diabéte et trouble bipolaire
mardi 6 mars 2007.
Nouvelles brèves





SYNDROME METABOLIQUE ET TROUBLE BIPOLAIRE

Un article de janvier 2007 de la revue en ligne psychiatrictimes.com fait le point sur les rapports intriqués entre le diabéte et le trouble bipolaire :

" Prevalence and Consequences of Metabolic Syndrome in Bipolar Disorder " par Dale A. D’Mello, MD, Supriya Narang, MD, and Gina Agredano, MD, January 2007, Vol. XXIV, No. 1

Les patients bipolaires ont un taux disproportionné de maladies cardiovasculaires comparés avec la population générale. Le trouble bipolaire est associé avec la perturbation des rythmes circadiens, l’insomnie, les troubles du sommeil, l’insomnie, troubles thyroïdiens et l’hyperactivité de l’axe sympathique médullaire. Toutes ces pathologies ont des conséquences métaboliques. La prévalence des troubles métaboliques est anormalement haute parmi les malades bipolaires. Et ce n’est pas certains neuroleptiques de deuxième génération qui arrangent les choses (zyprexa and co) en contribuant au gain de poids, à l’hyperglycémie et au diabéte.

Les notes sur les conséquences et complications du trouble bipolaire ont été mises à jour en conséquence.
LE COEUR DU SYNDROME METABOLIQUE

Un article récent de la revue Science LRP6 mutation in a family with early coronary disease and metabolic risk factors. (Sciences 2 mars 2007 ; 315 : 1278-1282 Mani A et al.)fait le point sur un allèle du gène LRP6 entrainant un syndrome métabolique. Pour ceux qui aurait la curiosité de le lire en détail voici le lien sur les données . Un autre article (Science 6 March 2007 Issue 376, p. tw77 The Heart of Metabolic Syndrome ? de Paula A. Kiberstis suggére un modèle pour la compréhension de ce syndrôme expliquant pourquoi c’est un facteur de risque de différentes maladies. (le trouble bipolaire n’est pas cité).

La maladie coronarienne en rapport avec l´athérosclérose est associée à des facteurs de risque bien connus que sont le tabagisme, l´HTA, une augmentation du LDL cholestérol, des triglycérides, une diminution du HDL cholestérol et le diabète. De façon surprenante, beaucoup de ces facteurs de risque s´agrègent entre eux plus souvent que ne le voudrait le simple hasard. C´est pour cette raison qu´a été construit le concept de le « syndrome métabolique » qui n´est que l´expression de cette agrégation de facteurs de risque et de la maladie coronaire et dont on cherche à savoir si une anomalie moléculaire unique pourrait être à l´origine de ces différents facteurs de risque et de la maladie coronarienne.

Dans la recherche de cette « anomalie commune », l´équipe de Richard Lifton a peut-être fait un pas important. Il s´est en effet intéressé à une famille caractérisée par la survenue d´une maladie coronarienne précoce. Dans cette famille, la survenue d´une coronaropathie précoce était autosomique dominante et les éléments du syndrome métabolique et de la maladie coronarienne précoce ont été trouvés en liaison génétique avec une petite portion du chromosome 12p dans laquelle ces auteurs ont identifié une mutation de LRP6, gène codant un co-récepteur de la signalisation de Wnt. Cette mutation qui substitue une cystéine pour une arginine dans un résidu très conservé du domaine EGF-like modifie la signalisation de Wnt in vitro. Pour la première fois, il existerait donc un lien entre la survenue d´une pathologie coronarienne et différents facteurs de risque du syndrome métabolique, le tout associé dans un défaut génétique unique de la signalisation de Wnt.

La signalisation de Wnt prend, avec cette découverte, de plus en plus de place au sein des facteurs de risque cardiovasculaire (on sait que des variants de facteurs de transcription répondeurs à Wnt sont à l´origine d´une altération de l´insulinosécrétion et d´un diabète de type 2). D´autres mutations dans d´autres facteurs de transcription en rapport avec Wnt entraînent un diabète de type 2 à début précoce. LRP6 étant ubiquitaire, on pourrait ainsi mieux comprendre le caractère très pléiotrope des modifications observées dans différents tissus conduisant aux différents facteurs de risque du syndrome métabolique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabete + Bipolarité / Mauvaise Nouvelle + Episode Hypomaniaque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum