Crise maniaque et délires mystico religieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  bng11 le Mar 28 Fév 2012 - 14:50

Bonjour,
Dans mes troubles bipolaires passés, j'ai subi des délires mystico religieux, crise de manies, qui vous font perdre pied en vous poussant à croire une réalité faite de mysticisme, d'angoisses paranoïaques et autres joyeusetés. Ce fut trés pénible. J'en ai perdu mes enfants, ma maison et ma vie.
Aujourd'hui, je chemine dans une vie nouvelle où ces troubles n'agissent plus sur moi, vie remplie de sagesse, de paix et d'amour de mon prochain. Pourquoi ? quel a été mon parcours pour en arriver là. Qui m'a aidé ? quel regard posons nous sur ces délires ? Quelles emprises ont ils ou ont ils eu sur notre vision de la vie ? Quel sens à tout ça ? Répondre à tout cela est le but de ce fil.
Je commence. Voilà ce que je crois :
1. la crise maniaque n'est pas de mon ressort. je n'y peux rien et je n'ai pas d'emprise sur elle. C'est une crise, comme un diabétique peut en faire une, un épileptique ou une personne cardiaque. La crise vient d'un "défaut" du corps (manque de sécrétion de lithium par ex), mais là les psychiatres en sauront plus que moi, fragilité dont nous ne pouvons rien, qui nous as été donné à la naissance et qui a grandit à force de lui "taper" dessus. On lui tape dessus en ragardant de mauvaises choses à la tv, en s'adonnant au vice, à la perversion, à l'orgueil, au mal, en refusant de se modérer.
2. tout ce qui se passe durant la crise maniaque est de l'ordre de fausses croyances, engendrées depuis notre enfance par toutes les peurs inconscientes accumulées (films d'horreurs, traumatismes...). C'est une forme de mal psychique qui se complet dans le vice, la peur, l'orgueil, la méchanceté ou la vilainerie. C'est un mal qui peux être vaincu et ne plus jamais revenir.
3. Ce qui a marché pour moi : lithium + ripseridone pour passer la crise, et une vie fondée dans la Foi pour ne pas que cela revienne. Et si tant est ce serait le cas, ce serait une nouvelle épreuve dont je tirerais de nouvelles réponses. Mes crises, j'ai choisis de les traverser, en acceptant de traverser les ténèbres et en espérant qu'une lumière existe au bout. C'est ce que j'ai fais à chaque fois. C'est ce qui a marché. Dieu m'a aidé, il m'a tenu la main dés lors que je le lui demandait. Cela fait aujourd'hui un an que plus rien n'est arriver.

La suite ? Quand le mal arrive, je le rejette. Quand une fausse croyance arrive, je la discerne avec l'aide de mon ami Jesus et de Marie qui au delà d'être des petits bonhommes à qui je parles, sont encrés en moi de part ma pratique de la religion catholique (eucharisitie, prière, confession, adoration). Et ...... ça marche !

Pour conclure, de mes crises, j'ai beaucoup appris, sur moi, sur la vie, tout en laissant la place au doute. "Ne rien posséder et n'être possédé par rien". encore un conseil, pour moi, la crise de manie est une contre FOI, c'est le mal incarné en fausses croyances qui veulent me dévier de la vraie Foi, celle qui se trouve dans mon coeur et non dans ma tête.

bng sunny

bng11

Masculin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  chakal le Mar 28 Fév 2012 - 16:38

ok
avatar
chakal

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 35
Type troubles : bipolaire
Date d'inscription : 23/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

"Aides-toi, et le Ciel t'aidera" !

Message  Ch'ti 37 le Mer 29 Fév 2012 - 6:29

bng11 a écrit: Dans mes troubles bipolaires passés, j'ai subi des délires mystico religieux, crise de manies, qui vous font perdre pied en vous poussant à croire une réalité faite de mysticisme, d'angoisses paranoïaques et autres joyeusetés (...) Aujourd'hui, je chemine dans une vie nouvelle où ces troubles n'agissent plus sur moi (...) Voilà ce que je crois :

1. la crise maniaque n'est pas de mon ressort. je n'y peux rien et je n'ai pas d'emprise sur elle (...) La crise vient d'un "défaut" du corps (manque de sécrétion de lithium par ex), fragilité dont nous ne pouvons rien, qui nous as été donné à la naissance et qui a grandit à force de lui "taper" dessus (...) en regardant de mauvaises choses à la tv, en s'adonnant au vice, à la perversion, à l'orgueil, au mal, en refusant de se modérer.

2. tout ce qui se passe durant la crise maniaque est de l'ordre de fausses croyances (...), forme de mal psychique qui se complet dans le vice, la peur, l'orgueil, la méchanceté ou la vilainerie. C'est un mal qui peux être vaincu et ne plus jamais revenir.

3. Ce qui a marché pour moi : lithium + ripseridone pour passer la crise, et une vie fondée dans la Foi pour que cela ne revienne pas. Et si tant est ce serait le cas, ce serait une nouvelle épreuve dont je tirerais de nouvelles réponses. Mes crises, j'ai choisis de les traverser, en acceptant de [les]traverser (...) Dieu m'a aidé, il m'a tenu la main dés lors que je le lui demandait. Cela fait aujourd'hui un an que plus rien n'est arriver. Quand le mal arrive, je le rejette. Quand une fausse croyance arrive, je la discerne avec l'aide de mon ami Jesus et de Marie qui au delà d'être des petits bonhommes à qui je parles, sont ancrés en moi de part ma pratique de la religion catholique (eucharisitie, prière, confession, adoration). Et ...... ça marche !

Pour conclure, de mes crises, j'ai beaucoup appris, sur moi, sur la vie, tout en laissant la place au doute (...) Pour moi, la crise de manie est une contre FOI, c'est le mal incarné en fausses croyances qui veulent me dévier de la vraie Foi, celle qui se trouve dans mon coeur et non dans ma tête.

Pardon, bng, d'avoir supprimé certains passages, et de rebondir surtout sur ce que j'ai surligné en rouge. Sache tout d'abord que ce n'est pas par manque de respect, je prends et accepte ton témoignage tel qu'il est, avec et à travers les mots que tu utilises (chacun ses mots pour dire ses maux !). D'ailleurs, tu sais depuis hier combien je respecte ta foi, l'ayant moi-même et l'approfondissant un peu plus à chaque rencontre, dont avec toi ! Les passages en gras souligné attirent notamment certaines remarques et questions ; Oserai-je dire, des précisions ? En tout cas, comme tu le dis toi-même : "c'est ce que je crois" et ai compris de mon propre parcours, expériences, lectures, dialogues aves les psy comme avec les représentants de Dieu sur terre, comme à travers mes moments d'oraison et de contemplation.

Tes troubles bipolaires passées, ce sont tes moments de variations, passage sinueux entre phases maniaques et phases "down", avec des états intermédiaires "normaux", mon psy ayant eu un jour ce commentaires : "on ne devrait d'ailleurs pas parler de bi, mais de tripolarité, car il y a des phases de repos, normales". Dire que ces troubles n'agissent "plus" me paraît imprudent, ou mal dit. Comme tu le dis, c'est une fragilité que nous portons, et, si nous sommes en phase "repos", elles n'agissent pas en ces moments là . Mais la fragilité reste bien inscrite en nous.

Quant à la vaincre pour qu'elle ne revienne plus jamais, il ne faut pas s'illusionner : c'est une maladie potentiellement, et partiellement transmissible génétiquement, qui se manifeste différemment en chacun(e) de nous, selon notre propre parcours et médicamentation, ou absence de ; en aucun cas en guérit-on, en tout cas, à l'heure d'aujourd'hui, tout juste la "maîtrise-t-on", et pouvons-nous en limiter les manifestations les plus dangereuses pour notre équilibre, et celui de celles et ceux qui nous entourent. Ce, grâce à un triple dosage, unique pour chacun, entre médicaments, suivi avec le psy, et sa propre "hygiène de vie", dont on sait qu'elle est indispensable à notre fragile équilibre, pour éviter les crises et vivre le plus souvent possible en "phase repos", stable, "normale"...

Malgrè toutes ces précautions "cela peut revenir", si cette hygiène de vie vient à faillir, ou si ce que nous vivons dans notre vie nous agresse et nous déstabilise : la "paix intérieure", Sa Paix, est le plus sûr garant et moyen d'empêcher les crises de s'installer en nous et de commander à notre place (en cela, en ce type de fonctionnement, peut-on effectivement parler de "possession" et de "démon" ! D'aillleurs, tu précises bien que "cela fait un an que cela ne t'ais pas arrivé". Tu es donc conscient de retours possibles, et de sa présence en toi, même "cachée", et non active. Rappelles-toi ce très puissant passage de Jésus au désert, et puisque nous sommes en carême, lors qu'après l'avoir tenté 3 fois, et n'avoir pas réussi à séduire Jésus, "le démon s'en alla, pour attendre son heure" et revenir...

Ton "je discerne avec" m'inquiéte un peu. En effet, à tous les mystiques visionnaires, c'est à dire, ayant eu la grâce d'être visités, par Marie, par Christ en Personne ou par des saint(e)s, et je pense à Bernadette, comme à cette Estelle Faguette de Pellevoisin qui m'est si chère, mais encore et surtout à Marguerité Marie Alacoque à Paray-le-Monial, toutes et tous
ont-ils reçu le même conseil de se confier avec un directeur spirituel, en général envoyé par "l'apparition" Soi-même, ou conseillé par Elle : on, "je", ne discerne surtout pas seul, pas plus qu'en tête à tête avec l'apparition ! Il faut un, ou des tiers : prêtre, médecin, psychiatre. Ce n'est pas pour rien qu'à Lourdes même, la commission médicale chargée de reconnaître officiellement les miracles se compose de médecins agnostiques, spécialistes du mal guéri et de prêtres, avant d'attester le ou les miracles...et "Dieu sait" qu'elle en évacue beaucoup qui pourraient fort bien être recevables, préférant ne conserver que les plus flagrant et inexplicables pour ne pas être accusée de supercheries !!!

Je reviens en arrière, et je termine par l'essentielle "modération", qu'on peut toujours refuser de s'appliquer, le "démon", les crises, la bipolarité pouvant toujours se manifester lorsque notre "hygiène de vie" ou nos méthodes de modération ne sont pas assez bien "gérés", ou que des évènements trop déstabilisant nous empêche de savoir nous modérer. Dans mon "fil" ai-je d'ailleurs appelé, cité, les fiches du docteur Nuss, sur l'ancien site d'Argos 2001, dans l'une desquelles, "conseils aux personnes atteintes de bipolarité", il propose toute une batterie de conseils qu'il reconnaît ressembler plus à une régle de vie monastique qu'à une vie librement et "follement" vécue. Mais c'est bien au prix de ces méthodes, de cette auto-modération permanente et continue que la maladie peut être, non pas vaincue, mais jugulée et bloquée en phase dite normale, c'est à dire sans crises maniaques ou dépressives. La méditation, l'oraison, l'adoration et la communion, en nous apportant la paix, Sa paix, peut y contribuer infiniment ! Et Dieu nous "prend la main" quand nous acceptons nous-même de nous aider (aides-toi et le ciel t'aidera). A chacun de ses "miraculés", et de ses "sauvés", Jésus leur dit toujours cette Parole "ta foi t'a sauvé. Va, et ne pèche plus", confirmant bien que, même "guéri" par lui, la faute et la chute sont toujours possibles, puisque pécheurs sommes-nous et restons !

Le plus grand péché est celui de l'orgueil, qui nous ferait dire que nous nous sommes sauvés, seul. Car, sans Sa grâce, rien n'est possible ; Par notre seule volonté empêchons-nous Christ d'agir sur nos vies...et la bipolarité peut alors toujours se manifester par nos crises.
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  bng11 le Mer 29 Fév 2012 - 9:47

Salut,
C'est toujours un grand plaisir de te lire. Tes paroles sont effectivement pleines de bon sens. aujourd'hui, j'accepte ma maladie comme faisant partie de moi. Je soigne mon corps par un médicament, et mon coeur, mon esprit, qu'un psychiatre ne pourra jamais soigner, je les mets dans les mains de ma Foi, de Dieu et je m'aide de l'esprit Saint. N'en déplaise au modérrateur, il s'agit là de mon témoignage. le cocktail fonctionne trés bien. Par contre, je reste persuadé qu'étant pécheur, soigner mon esprit et mon coeur et bien plus important pour éviter la crise que n'importe quel médicament. meme si je les prends et si j'assume ma maladie. J'ai fait une mini crise ce lundi, certainement dûe à ma venue sur ce forum. A ce stade de la pression qui montait, il y a quelques années, j'aurais été hospitalisé. Là, j'ai réussi à gérer. J'ai confié le tout dans la prière. Et la crise est partie. Ce fut pour moi une prreuve de l'immense pouvoir de la Foi sur le mal. Je parlerais de cette mini crise à mon docteur la semaine prochaine pour qu'il adapte les médicaments. Mais le résultat de m'être tourné vers ma Foi et l'expérience accumulée depuis ces années ont éloignés de moi le mal. Vaincre le mal est donc possible. Tout en assumant sa fragilité et en confiant son corps à la médecine.
Au plaisir de te lire,
bng

bng11

Masculin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  etienne le Mer 29 Fév 2012 - 10:00

soigner mon esprit et mon coeur et bien plus important pour éviter la crise que n'importe quel médicament bng11


Excusez moi, mon père, mais je ne suis pas du tout d'accord!!





Etienne
avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

Les deux se dit ou se disent... calmement et sans trop d'humour...

Message  Ch'ti 37 le Mer 29 Fév 2012 - 10:11

etienne a écrit:soigner mon esprit et mon coeur et bien plus important pour éviter la crise que n'importe quel médicament bng11


Excusez moi, mon père, mais je ne suis pas du tout d'accord!!





Etienne

On peut ne pas être d'accord, et même le dire : c'est sain, et constructif. Mais, dans ce cas, développe un peu plus qu'en une seule phrase, Etienne, que se veut pleine d'humour...alors qu'elle est en fait que pétrie de, et formatée par, cet anticléricalisme "prêt à l'emploi" si courant en France...si partial et partiel ! Bien sûr, la bipolarité +++ s'exprime-t-elle chez bng, il le reconnaît et l'écrit lui-même. C'est pas la peine d'en rajouter une couche sur la crise mystique qui "serait" paranoïque... et surtout forcemment condamnable et jetable avec "l'eau du bain", sous prétexte qu'en France, il est mal vu, tabou, et d'emblée catalogué d'être fou, ou con, ou pas assez intelligent pour être athée, au mieux agnostique, "à cause" et depuis la Loi de 1095, ****** ! Même au second degrès, cette manière de ce "foutre du monde", photo à l'appuis, fair montre d'un "sectarisme" assez crasse ; Pardonnes-moi la "dureté" de mes mots, mais y'en a marre de ne pas pouvoir vivre sa foi et ses accès mystiques, en parler avec "ses mots à soi", sans, tout de suite se faire foutre de sa g****
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  bng11 le Mer 29 Fév 2012 - 10:35

Etienne, peux tu t'exprimer normalement stp histoire d'élever ou contribuer au débat. Je penses que le défi d'un bipolaire croyant ou non et de distinguer la Foi (s'il est croyant) ou la "réalité" (s'il est non croyant) et la maladie à travers les délires mystiques. je suis passé par les deux et je prétends aujourd'hui en tout cas avoir la chance de faire le tri dans tout ça. Qu'en penses tu toi ? As tu eu des expériences similaires ?
Bien à toi,
bng

bng11

Masculin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  chispa le Mer 29 Fév 2012 - 23:55

Bonsoir,
Je me permets de m'immiscer... je suis chrétienne. Et je crois que ma bipolarité c'est exprimée souvent par un excès de zèle, mysticité pas suffisante pour être considérée anormale, puisque mon milieu était très croyant et pratiquant. Mais mon comportement souvent ne s'accordait pas avec celui du groupe. Cependant je pense que ce que je suis, maladie comprise, fait partie du plan qu'Il a pour moi, afin de faire de moi (si je le désire) le meilleur outil possible dans son projet d'amour pour l'humanité. (bon ça je peux le dire quand je ne suis pas assaillie par le doute ect...)

Pour l'administrateur et modérateur de ce site, je vous rassure il y a ici, dans le cadre de la charte une grande liberté de parole et beaucoup de tolérance.

Maintenant, j'oserai parler un peu au nom d'Etienne. D'après ce que je me souviens de son témoignage et de l'enfance qu'il a vécu, je comprends sa réaction. Il n'a connu que la rigidité (et peut être la maltraitance et négligence) et le manque d'amour de parents qui ont délaissé leurs enfants pour pratiquer leur religion. Ca marque. Ne lui en voulez pas.

Le débat, prière avant médoc, ou médoc avant prière ne me parait pas très intéressant et utile alien
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  Ch'ti 37 le Jeu 1 Mar 2012 - 6:46

chispa a écrit:Bonsoir,
Je me permets de m'immiscer... je suis chrétienne
(.../...)
Maintenant, j'oserai parler un peu au nom d'Etienne. D'après ce que je me souviens de son témoignage et de l'enfance qu'il a vécu, je comprends sa réaction. Il n'a connu que la rigidité (et peut être la maltraitance et négligence) et le manque d'amour de parents qui ont délaissé leurs enfants pour pratiquer leur religion. Ca marque. Ne lui en voulez pas.
(.../...)
Le débat, prière avant médoc, ou médoc avant prière ne me parait pas très intéressant et utile

Merci, Chispa, de ton témoignage, et, non seulement "tu peux te t'immiscer", mais ta contribution est intêressante. Chrétien, ou pas, d'ailleurs, tout apport sur cette question est à prendre. Je comprends mieux (je m'en serais douté lol) la "réaction" d'Etienne. J'ai d'ailleurs écrit par ailleurs combien je remercie mes parents, laïcs, de m'avoir laissé le choix, et d'avoir cheminé après Vatican II, interpellé par une communauté récente (les fraternités monastiques de Jérusalem faisant partie des rameaux neufs du monachisme français à partir des années 70), m'évitant ce "rejet" rencontré chez beaucoup de personnes élevés dans des milieux cathos...d'autant plus si, comme les parents d'Etienne, ce milieu a mal géré cette ambiance, que je sais pouvoir être très lourde, l'enfant qu'il était a eu à en pâtir. Encore aujourdhui, et dans mon milieu professionnel, confessionnel, la Fondation d'Auteuil affirmant ses valeurs sans aucune honte ni mea culpa, certaine(e)s de mes collègues "trop" extrémisant m'agacent parfois dans leurs réactions qui frisent pour certaines le sectarisme et l'intolérance.

A l'opposé, je ne SUPPORTE pas plus cet autre extrêmisme "laïquard", sourd, aveugle et nombriliste, en général très élitiste, car persuadé d'être à l'avant-garde de l'évolution des mentalités, alors que, je le répète et j'assume, ces réactions primaires sont historiquement datées et continuent toujours le combat "anti calotins" des Radicaux socialistes francs-maçons des élites républicaines françaises qui amenèrent à la Loi de 1905. Ce "combat" et cette mentalité courrent, encore et toujours, dans tous les milieux, dont celui des instits, autrefois, les "hussards noirs" de la Républiqe, que je connais très bien pour y être né et y voir évolué jusqu'à mes 19 ans, relayé aujourd'hui par celui des profs, que je connais tout pareillement, jusqu'à ce jour puisque travaillant avec eux. "Dieu merci" (lol) mes parents étaient-ils plus laïcs que "laïquards", respectant infiniment toutes les sensibilités, et ce qui fut leurs meilleurs ami(e)s et voisins, dans les années 60, dans le Nord, pareils pour mon frère et moi, étaient une famille catholique pratiquante...

Partant du principe qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et je ne doute pas qu'Etienne soit, et sensible, et intelligent, je ne demande pas, je n'essaie pas de le "convertir" ni de lui "annoncer l'Evangile" à cors et à cris ; je souhaite et l'appelle une certaine retenue dans ses remarques, notamment parceque ce débat a tout à fait sa place dans un forum sur la bipolarité, dans laquelle pathologie les "délires mystiques" sont parfois très associés aux phases "up" !

J'aime beaucoup cette blague belge : Pourquoi le coq est-il l'emblème de la République Française ? Parce que c'est le seul oiseau à chanter les deux pieds dans la m*** ! Et je rappelle que la très chrétienne Belgique est le second, et seul état de l'Union européenne à être des pays laïc, le 3ème potentiel étant...la Turquie !
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  etienne le Jeu 1 Mar 2012 - 9:20

Bonjour Ch'ti 37

Chispa que je remercie a bien expliqué ma réaction face a tes longs textes qui relèvent plus du prêche que d'une analyse sur les délires mystiques de certains bipolaires.

J'ai été endoctriné jusqu’à la nausée par deux parents pasteurs protestants (Armée du salut pour être précis) afin de faire de moi le parfait petit salutiste doué en catéchèse (cours du weekend , cours par correspondance), en anglais, berceau de l'armée du salut, en musique pour tenir l'orgue, en trompette pour l'harmonie, la vente du journal salutiste, les très nombreuses "messes", "réunions de prière" etc...

Le décès de mes deux parents a atténué ce ressentiment, mais pas encore complètement. Ma psychiatre considère cet enseignement rigide durant 19 ans comme le traumatisme qui sous tend la maladie bipolaire.

Ceci explique qu'il me semble normal de parler de maladie bipolaire, de délire mystique, mais pas de faire de propagande religieuse. Il y a des sites religieux pour exprimer sa foi.

Voila l'explication de mon comportement un peu excessif, je l'admets

Salutations

Etienne



avatar
etienne

Masculin Nombre de messages : 3747
Age : 63
Type troubles : troubles disthymiques, troubles mixtes
Emploi / Statut : retraité education nationale depuis 2016
Date d'inscription : 28/05/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t861-temoignage-etienne

Revenir en haut Aller en bas

..."SAPERLIPOPETTE !"

Message  Ch'ti 37 le Jeu 1 Mar 2012 - 9:36

etienne a écrit:

Chispa que je remercie a bien expliqué ma réaction face a tes longs textes qui relèvent plus du prêche que d'une analyse sur les délires mystiques de certains bipolaires. (...???? Ben m***, alors ?! ça me troue le c*** !)J'ai été endoctriné jusqu’à la nausée par deux parents pasteurs protestants (Armée du salut pour être précis) (NDR : mon pauvre !!!)Ceci explique qu'il me semble normal de parler de maladie bipolaire, de délire mystique, mais pas de faire de propagande religieuse. Il y a des sites religieux pour exprimer sa foi. ( : je préfère...en rire ; Chacun son tour...et à mon tour de "ne pas être du tout d'accord")

...entre nous, Etienne, c'est très mauvais de rester sur de (très) mauvais souvenirs d'enfance : "ça" se soigne très bien...par l'autodérision.
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  bng11 le Jeu 1 Mar 2012 - 10:48

salut

bng11

Masculin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise maniaque et délires mystico religieux

Message  bng11 le Jeu 1 Mar 2012 - 10:55

etienne a écrit:Bonjour Ch'ti 37

Ma psychiatre considère cet enseignement rigide durant 19 ans comme le traumatisme qui sous tend la maladie bipolaire.


Bonjour etienne, Je comprends mieux ton anti foi, mais tu sais tout passe dans la vie. As tu essayé des thérapies cognitives ou comportementales ? As tu cherché des solutions pour sortir de cet enfer ? les délires mystico religieux, ton experience, ont pour ma part rien à voir avec la Foi chretienne. Le principal, que ce soit bouddha, mahomet, jesus, la thora, les médicaments, la psychiatrie, ou la thérapie, c'est de trouver les réponses qui amènent à la paix, à un équilibre en soi, à l'estime de soi...rien n'est perdu, courage. Pour ma part, je crois beaucoup à la force du pardon.
Surprised
bng

bng11

Masculin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum