Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chrisb le Ven 8 Avr 2011 - 2:12

Bonjour,

(Petite intro que vous pouvez zapper si c’est trop long et aller directement à la description de mon traitement)

Je ne sais pas si je suis bipolaire ou cyclothymique, je n'ai jamais vraiment eu de phase maniaque.
Bien que je sois insomniaque, plutôt "hyperactif fainéant" le cerveau toujours a cent à l’heure, plein de projets et j'ai toujours cru devoir mener une mission.

Enfance difficile mais paradoxalement très aimé dans une famille déchiré et traumatisé par un père violent (pas moi, la famille), mon père est parti en prison quand j’avais 6 ans moi j'ai plutôt souffert de l'absence d'un père et de repère, ma mère était très isolé.

Depuis mes 17 ans tout les 3 ans j'ai de grosses phases de dépression sévère, et tout les ans je connais de petite phase de dépression le tout avec obsession et rumination.

Je m'en suis toujours sortit seul mais cette fois ci a 28 ans, je n'avais plus la force ou alors ma dépression était plus forte, surtout, j'ai développé 2 grosses psychoses plutôt atypiques.
J’ai perdu ma mère aussi il y’a deux ans..

Je vois un psy, que j'apprécie, je suis paradoxalement renfermé sur moi même mais aussi très ouvert, je crois être seul mais j’ai en fait bcp d’amis, je manque de confiance en moi et mon insomnie plus mes ascenseurs d’humeurs ont mis fin a une histoire d’amour de 4 ans et contribue a une démotivation quand a retrouver l’âme soeur, même si sur ce plan aussi, je ne suis pas le plus nul même si je ne saute pas le stade du flirt.

Malgré mon enfance difficile j’ai su avoir un parcours de «jeune branché» et rencontré bcp de gens. mais je doute terriblement.

Je ne reçois depuis le début que de petites doses d'antidépresseur et d'antipsychotique, pour l’instant j’ai par jour:

Propanolol 10mg,
Dipiperon 10mg,
Sertraline 20mg,
Nortryptyline 20mg
Carbamazepine 4mg
Haldol 5mg

Au début j’avais surtout peur des psychoses, cela va un peu mieux, mais maintenant je ressens l’état dépressif latent avec aucun gout, envie de dormir et de disparaitre avec obsession de rationalisation de tout:
ce que je mange, les médicaments, la télé, mes sorties, l’amour, rire.

Des que j’ai un sursaut de plaisir, je le rationalise, je ne sais pas si c’est un toc, mais je l'interprète en n’ayant plus de gout pour ce que j’allais entreprendre.
Je ne sais pas si le plaisir est bien la ou si il disparait des que je m’observe avoir du plaisir.
Enfin ce qui est sur ce que je me sens très mal.
Je vis seul aussi et sans emploi.

Je ne sais pas si les médicaments ont une véritables action, je lis qu’une dépression peut être rétabli en 3 mois, cela fait 4 mois que je suis mal, je me sortait mieux sans médicaments les autres fois.

Soit je suis mal diagnostiqué ou je ne sais pas si c’est les médicaments qui me calme ou si c’est moi qui apprend a gérer, autrement dis, je ne sens pas de différences flagrantes.
C’est la première fois que je reçoit un régulateur d’humeur: tegretol mais seulement 4 mg
Du coup, j'ai l'impression de me fuir, je révérais que les médicaments me crée une amnésie et me renvoi a avant ma dépression.
Cette envie de fuir, je la ressens comme une dissociation de ma personne!

J’ai plus l'impression que le temps fais son office et si l’on a pas mis fin a sa vie entre temps, c’est qu’on a gagné sur sa maladie, médicaments ou pas.

Je ne suis pas antimedicaments, je cherche des réponses, j’aimerais savoir si a dose normal ou plus grosse on sent vite des changements.

chrisb

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 2:57

Bonjour,
tu dis que tu prends:

Propanolol 10mg,
Dipiperon 10mg,
Sertraline 20mg,
Nortryptyline 20mg
Carbamazepine 4mg
Haldol 5mg

Mais à ma connaissance aucun de ces médicaments est commun pour soigner le trouble bipolaire.
J'ai lu toute ton introduction, mais tu ne dis pas si tu as été diagnostiqué bipolaire, et pour quelles raisons.
As tu fait des crises maniaques, suivies des crises dépressives ?

Par rapport à ta question sur les médicaments,
moi je prends les miens soigneusement depuis cinq ans et je suis bien stabilisée. Je mène une vie heureuse et normale.
L'ensemble de mes médicaments ont mis six à huit mois de persévérance pour agir.

arc-en-ciel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 3:00

Dipiperon:
Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Propanolol
Reste intéressant pour les problèmes non cardiaques ;
en cas d'hyperthyroïdie,
dans certaines maladies cardiaques,
en prévention des migraines et des algies vasculaires de la face (variété de migraines),
en prévention des saignements digestifs chez les patients atteints de cirrhose,
dans certains tremblements, notamment le tremblement essentiel
en prévention de situation stressante (trac).

Sertraline
La sertraline est indiquée dans le traitement de :

· Episodes dépressifs majeurs.

· Prévention des récidives d'épisodes dépressifs majeurs.

· Trouble panique, avec ou sans agoraphobie.

· Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) chez l'adulte ainsi que chez les patients pédiatriques âgés de 6 à 17 ans.

· Trouble Anxiété Sociale.

· Etat de stress post-traumatique (ESPT).

Nortryptyline
La nortriptyline appartient à la famille des médicaments appelés antidépresseurs tricycliques. Elle s'utilise pour soigner la dépression. Elle agit sur le système nerveux central pour stabiliser l'humeur des personnes atteintes de dépression. Il y a lieu de penser que ce médicament exerce une action stabilisante sur les taux de substances chimiques naturelles (les neurotransmetteurs) dans le cerveau.

Carbamazepine
Les épilepsies partielles répondent bien à ce traitement, ainsi que les névralgies faciales. On utilise aussi ce médicament en psychiatrie comme régulateur de l'humeur.
La neuromyotonie compliquant une radiothérapie est traitée efficacement par carbamazépine7.
La carbamazépine est également indiquée dans la névralgie du trijumeau.

Haldol
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).


Tout ce traitement ensemble s'avoisine plus au traitement de la psychose hallucinatoire chronique ou de la schizophrénie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 3:12

Bonjour chrisb et bienvenue sur Angie !
arc-en-ciel a écrit: /.../ Carbamazepine 4mg /.../
à ma connaissance aucun de ces médicaments est commun pour soigner le trouble bipolaire. /.../
Carbamazépine ... est un médicament soignant l'épilepsie et ***régulant l'humeur***.
Arrow http://www.google.fr/search?q=Carbamazepine&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 3:27

Coucou,
J'ai bien vu que UN de ces médicaments soignait alternativement un trouble de l'humeur.
Mais comme je disais aussi, ce ne pas un médicament courant dont ont entend souvent parler.

Je suis pas mal intriguée, car je me rappelle qu'une dose si chargée en antidépresseurs
favorise chez les bipolaires les crises maniaques.
Et je suis aussi très intriguée par tout ce nombre des antipsychotiques dont le haldol,
qui a crée en moi des dégâts abominables quand au tout début de ma maladie je n'avais
pas été diagnostiquée correctement bipolaire et on me l'a donné.
Mon psychiatre actuel dit " on ne donne JAMAIS du Haldol à un bipolaire".
Je suis juste très intriguée par cette liste.
Et par ailleurs, je ne sais toujours pas si chrisb a été diagnostiqué bipolaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chrisb le Ven 8 Avr 2011 - 3:32

Oui, je ne sais pas, en ce qui concerne la schizophrénie, je n'ai pas d'hallu auditives au visuels, mais j'ai bien eu des bouffées délirantes enfin je pense, c'est moi qui ai parlé de bouffée et il a semblé corroboré.

J'ai deux psychoses, particulièrement une, qui est lié a un toc de pensée obsessionnelle.

Je ne sais pas si je suis bipolaire plutôt cyclotomique, c'est le carbomazepine (tegretol) qui me fait penser a ça, avec mon parcours de vie.

Quand tu dis qu'il t'as fallu 6 mois, c’était a partir de 6 mois que tu était "guéri" ou c’était progressif?

Je n'ai pas encore eu de diagnostic, je n'ai eu que 3 rendez vous.

Peut être est-ce de la schizophrénie mais alors pourquoi du tegretol.
Il me semble justement avoir des petite doses d'antidepresseur comparé au doses indiqué par la notices des medicaments.

chrisb

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 4:01

chrisb a écrit:
Quand tu dis qu'il t'as fallu 6 mois, c’était a partir de 6 mois que tu était "guéri" ou c’était progressif?

C'était progressif chrisb, vers le septième mois je ne me sentais plus de tout déprimée et je n'ai plus jamais
eu de crise maniaque.

Continue a venir par ici.

Heureuse de te lire.

arc-en-ciel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Invité le Ven 8 Avr 2011 - 4:12

Bonjour,

Je ne sais pas si tu résides en France, chrisb mais le cas échéant, pour obtenir un diagnostic plus précis, peut-être pourrais-tu considérer te rapprocher d'un des 8 centres-experts :
Arrow http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t2599-bilans-realises-en-centres-experts
Arrow http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t2790-centres-experts-en-bipolarite-un-espoir-pour-nous

scratch @ arc-en-ciel, j'ai dû écrire mon 1er post pendant que tu envoyais ton 2ème, car l'ordre logique (chronologique d'enchaînement) des posts n'est pas respecté.

Belle journée !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chrisb le Ven 8 Avr 2011 - 4:33

Non, je suis de Belgique, je n'avais pas réfléchi a la possibilité de vois des spécialistes, apparement il y'en a dans un hôpital situé a Bruxelles, d'ou je suis.

Peu être n'est-ce que ce soir, peut être ce sera mieux demain, je me sens mal depuis avant hier, je suis sorti voir des amis hier, j'ai du mal a comprendre, et si c'est biologique, c'est quand même une salle crasse, bon je n'ai pas été diagnostiqué comme tel, mais quand même, je n'ai pas l'impression que c'est une simple dépression.

Ou peut être que j’émerge mais que mon corps a choisi comme première émotion, une grande tristesse, je vais pas mettre fin a ce qu’il me reste de vie ce soir, je n'ai jamais tenté et je ne sais pas si j'en ai le courage, j'espere juste que demain ce ne sera pas pire qu’aujourd’hui.

Désolé de vu faire part de mes états d’âmes, je laisse ça comme une trace pour le jour ou, si la grâce met le permet, j'irai mieux.

chrisb

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  Marie-Claire le Ven 8 Avr 2011 - 8:23

bonjour chrisb,

Bienvenue sur le forum. N'hésite pas à venir sur le forum pour t'épancher. Si tu ne le fais pas ici, je ne vois pas où tu le ferai Very Happy

Je pense effectivement que la première démarche à faire est de te faire dignostiquer. Nous avons la chance en France d'avoir ces 8 centres experts mais la Belgique qui est performante en matière psychiatrique doit avoir l'équivalent.

Je suis moi même suivie par celui de Créteil depuis 02/2010. J'ai constété une nette amélioration.
Cela pourrait être encore mieux, nous y travaillons.

A l'approche médicamenteuse, nous entamons une approche psychoéducative et une thérapie comportementale et cognitive. J'ai en effet des anxiétés qui tournent en phobie sociales quand je tombe en downs et qui font que je ne sors plus du tout de chez moi. Alors que je n'ai aucun soucis à communiquer.

Bon courage à toi Very Happy
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 63
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chispa le Ven 8 Avr 2011 - 21:04

Bonjour Chrisb,

Je suis de Belgique, je pense que si tu cherches à savoir si tu souffres d'un trouble bipolaire, et que tu habites Bruxelles, autant aller voir spécialiste belge,[b] le [b]Docteur Souery au centre Psypluriel.

http://www.psypluriel.be/page2.html

Sinon, à l'hôpital Erasme ils sont aussi spécialistes de la question et font de la recherche
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chrisb le Ven 8 Avr 2011 - 21:22

Merci,

J'ai eu un rendez vous dans quelques jours a brugmann, j'ai cru lire qu'il y'avait aussi des spécialistes de ce trouble la bas.
Si je n'obtient pas satisfaction, je vais essayer chez psypluriel.

J'ai eu mon psy au téléphone, il m'a dit que je pouvais augmenter mes doses, quelques recherches m'ont indiqué que parfois le zoloft ou l'haldol était donné a des bipolaire, ce dernier est contre indiqué avec du lithium mais je n'en prend pas.
Et puis mes doses sont légère même en augmentant je suis en dessous de la posologie habituel.




chrisb

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chispa le Ven 8 Avr 2011 - 21:38


C'est quand même un sacré cocktail, et l'haldol est un ancien neuroleptique, normalement ils ont recours maintenant à des molécules plus récentes comme le Seroquel, l'abilify, le risperdal ect

Tu as eu tout de suite un cocktail de médicaments comme ça? ou bien il a introduit un, puis un autre en plus, puis un autre?
Je comprends que tu trouves ça étonnant si avant tu gérais sans médicaments.
Comme toi, avant je gérais sans médicaments, mais depuis trois ans j'ai une "béquille", mais les deux psychiatres que j'ai rencontré, n'ont jamais voulu cumuler les médicaments. Un temps j'ai eu un AD et un neuroleptique qui commence à être reconnu comme thymorégulateur aussi (Seroquel) et le deuxième a changé le traitement (à ma demande) pour un thymo, du Depakine. En tout cas, pour aller mieux, il parait que la composante "psychothérapie" soit importante aussi.
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chispa le Ven 8 Avr 2011 - 21:40

Pour la solitude et l'ennui que tu ressens :
Nos dates pour les prochains groupes de Paroles
Le Funambule Asbl Groupe d'entraide pour personnes souffrant du trouble bipolaire et leur entourage
Réunion tous les deuxièmes jeudis du mois à 19h30 (accueil dès 19h) place de la Vaillance, 6 à 1070 Anderlecht (Métro Saint-Guidon)
Deuxième groupe de parole une fois/ mois mardi à 13h15
PAF / 2euros par réunion.


Contact : Florine : 02. 410.73.60 - 0477.46.60.63 ou Pascale 02.420.71.57 - 0486.65.07.31
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vivez vous l’idée d'avoir des médicaments qui vous empêche de chuter ou rechuter?

Message  chrisb le Ven 8 Avr 2011 - 21:56

comme premier traitement j'avais eu du seroquel et du prozac.
Je suis passez a du solian neuro et du zoloft et un tricycliques.

Et maintenant j'ai de l'haldol en place du solian et des doses un peu plus importante.

La première fois même plus que la dépression en elle même, je suis venu suite a une bouffée délirante, c'est avec ça que je me suis dis que je pouvais pas m'en sortir sans psy, j'ai même hésité a me présenter dans un hôpital pour un séjour psychiatrique, j’étais bcp plus a vif et sous le coup de ces névroses, je crois que sur ce point l'haldol me fait du bien.

Je crois que les envies de mort ou le fait qu'on a le cerveau en boucle lors de dépression se sont changé en mois en névrose et puis psychose.
Je dois être dépressifs depuis ma première dépression, il y'a 10 ans!

Je vais rejoindre des amis ce soir, mais c'est vrai qu'entendre le témoignage de gens avec peut être les mêmes trouble que moi pourra m'aider.
Pour la psychothérapie, je crois que c'est difficile de la mener quand on est au plus bas, je ne suis pas quelqu'un qui est particulièrement gêné de parler de mon histoire au psy, mais mon jugement sur moi mémé est grandement altéré dans mon état!


chrisb

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum