Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Marie-Claire le Sam 12 Fév 2011 - 18:45

fractal a écrit:[color=black]Bonsoir,

scratch
Des AngieNs connaissent-ils la différence entre la dépamine et le dépakote ?
Avez-vous testé l'un ET l'autre de ces thymorégulateurs ?
Pourquoi prenez-vous de la dépamine plutôt que du dépakote ?

Merci de vos réponses.

Je n'ai testé que le dépamide. Ce médicament m'a été prescrit dés le début, je ne sais pas pourquoi. De ce que je sais, il seraient assez proches. Pour les 2 on surveille la dépakinémie. Very Happy
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 63
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Heureux temps de la dépamide !!!

Message  Ch'ti 37 le Sam 12 Fév 2011 - 20:46

...qui a du m'être "suspendue" pour cause d'incompatibilité avec la trithérapie en 2004.

Le mot de "bipolarité" n'a été prononcé que quelques années plus tard, malgrès une mère traitée sous lithium (et décédée depuis, pas à cause de ça), et malgrès deux années d'hospitalisation en clinique psy...je sais, ça peut paraître long, mais c'était de 1995 à 1997...et j'étais en phase terminale SIDA, sans maladie opportuniste déclarée ( à part mycoses, fatigue extrême...et dépression, bien évidemment : j'avais perdu mon ami, mes parents, mon boulot...ma santé ; Et j'attendais la mort !)

En 2004, résuscité depuis la mise sous trithérapie au printemps 1996..."par hasard" (miraculeusement, dois-je dire, compte tenue de l'accumulation des "coïncidences" qui m'y ont amenées), il a fallu suspendre d'urgence la dépamide ET la trithérapie, le premier me "plombant" le foi (le docteur : votre taux de lactates est beaucoup trop élevé - Moi : et c'est grave, docteur ?-Lui...et bien, à terme, c'est mortel, oui) et la seconde ayant cessé de fonctionner -j'avais des attentes cérébrales, des "masses" blanches" dans le cerveau, et des faiblesses motrices du côté droit, bras et jambe)

Bref...la vie [n']étant [pas] un long fleuve tranquille, je suis maintenant à ma troisième trithérapie, et non plus trithérapie, et, il y a deux ans, il a fallu une expertise interhospitalière commandité par mon médecin "bio" après impasse de mon psy sur les substances compatibles pour remplacer tous les régulateurs, écartés, soit :
-1èrement, sous Rivotril pour dormir 7 h en situation "normale", c'est à dire, les 3/4 à 3/5ème de l'année
-2èmmement, sous Laroxyl en période dépressive, comme en ce moment.

Cette année, j'ai encore cru que je saurai m'en passer, le passage progressif du Rivotril au Laroxyl étant très déstabilisant...résultat des courses, une méga dépression, une semaine d'arrêt pour que le Séroplex plus le Laroxyl la contienne ...tout en gardant 40 gouttes de Rivotril pour dormir ; Je suis une véritable "pharmacie ambulante", mais c'est ça...ou ne plus être.

ça vous paraît exagéré ? C'est pourtant la vérité, pleine et entière. ma devise est : "toujours avoir confiance en son médecin, ne jamais hésité à aller le (les) voir dès que j'ai un doute ; Bien faire tout ce qu'ils disent et prescivent" Je vous passe le Crestor, l'anti-choléstérol nouveau pour empêcher mes 50 ans de s'arrêter à un accident cardiovasculaire, et l'uvédose/vitamine D, en attendant d'acheter une lampe à UV pour l'année prochaine (si je suis encore là) pour tenter de prévenir la dépression saisonnière due au manque de soleil.

Malgrès tout...je vis...Parfois, je me demande à quoi ça tient ! J'ai ma petite idée là-dessus, mais...c'est un autre sujet. Allez : Bonne nuit à toutes et à tous.
Suspect Sleep coeur
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Invité le Sam 12 Fév 2011 - 20:57

Bonsoir,

@ Ch'ti 37, merci de tes posts ; j'aime te lire.

Bonne nuit et beau dimanche que je t'espère reposant et ensoleillé !
Amitié

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

lire : 3ème quadrithérapie, et non plus tri

Message  Ch'ti 37 le Sam 12 Fév 2011 - 21:24

merci, fractal : à toi aussi !
Ma mère avait compris, bien avant moi, que nous n'éxistons que par tous les liens que nous entretenons et qui nous (ré)unissent aux autres, à tous les autres, bien au-delà de nos liens familiaux, voir amicaux ! Donner et se donner aux autres, "aimer", au sens de l'Agapé est devenu pour moi le sens de ma vie. Non pas aimer quelqu'un en particulier (je vis seul, et mon travail m'a obligé à aller résider dans ce qui fut la maison de retraite et de campagne de mes parents, à 47 km de Tours, mais à 12 km de mon lieu de travail) ; Si je n'avais pas su rébondir, et repartir, à plusieurs reprises, et encore récemment, si je ne savais pas, "quelque part", que je DOIS vivre, non pour moi, mais pour, et par les autres, eh bien, je serai "parti" depuis longtemps.

En 1995, j'ai pensé à en finir. Mon gand-père, résidant dans la Somme à 400 km de moi avait perdu sa fille aînée, ma mère (et son gendre, mon père) deux ans plus tôt...je ne POUVAIS pas lui infliger cette épreuve. Il s'est éteind le 30 avril dernier, à 99 ans....un mois avant son dernier petit-fils, mon 7ème cousin. Il n'y a jamais de hasard. La vie est un combat, que nous ne "gagnons" que si nous connaissons nos faiblesses, encore plus que nos forces, et si nous restons persuadé que la vie circule entre tous les liens et toutes les relations qui se tissent autour de nous, par nous et autour de nous (j'aime beaucoup la science fiction : c'est un peu l'idée de "l'arbre de vie" d'Avatar, qui permet aux êtres de communiquer avec... ce que j'oserai appeler la transcendance !
foule
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  chispa le Mar 15 Fév 2011 - 21:09

En fait le Depakine, le Depakote et le Depamide sont presque le même médicament, la molécule active étant l'acide valproïque. Sauf que le Depakine est tout de suite en tant qu'acide valproïque dans le sang, mais le Depakote et le Depamide sont des molécules qui sont métabolisées avant de devenir de l'acide valproïque dans le sang.

http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=52

Depakine® (valproate de sodium ou acide valproïque) est utilisé dans l’épilepsie.
Depakote® (divalproate de sodium) est constitué de valproate de sodium et d'acide valproïque.
Depamide® (valpromide) est métabolisé en acide valproïque.
Depakote® et Depamide® sont utilisés dans les troubles bipolaires.
=> Ces trois médicaments sont donc regroupés sous l’appellation acide valproïque.

http://www.teppe.org/docs/fck/file/depakine%20depakote%20depamide(1).pdf

Mon psy (belge) m'a prescrit du depakine chrono, peut être parce qu'il est 100% remboursé ce qui est rare pour les médicaments en Belgique.
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Invité le Mer 16 Fév 2011 - 7:07

Bonjour,
Yoruichi a écrit:ça fait au moins 5 ans que je suis sous thymorégulateur: Dépamide (3*1500mg/jr) puis Dépakote (3*1500mg/jr)
En référence à ma question plus haut sur ce fil http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t3093-depamide-dosage-de-l-acide-valproique?sid=548c2027d3a11030a56f0d2c5e116a14#33387 dépakote et dépamine ? entre les 2... - Message fractal le Sam 12 Fév 2011 - 18:38
Pourrais-tu nous dire pourquoi tu as changé de thymorégulateur, et le cas échéant, si tu as senti une différence entre les 2 ?

Merci de ta réponse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  klod le Mer 16 Fév 2011 - 9:56

Pourquoi prenez-vous de la dépamine plutôt que du dépakote ?
comme pour les piscines au chlore ou au sel ; dans un cas tu envoies dans ton corps un produit tout fait et le corps l'encaisse l'acide valproïque ou bien tu envoies un produit que le corps va metaboliser un produit en acide valproïque ; comme le sel qui devient chlore un temps sous l'effet des uvs dans la piscine ; c'est probablement plus doux physiologiquement et moins toxique . Je ne pense pas qu' un psy lambda gère ce genre d'écologie ; peut être en est meme t'il ignorant ?
Tu as l'exemple de la vitamine D même processus intermédiaire mais plus connu
avatar
klod

Masculin Nombre de messages : 940
Type troubles : bp 3 depuis toujours
Emploi / Statut : ancien consultant rh
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Invité le Mer 16 Fév 2011 - 12:05

Bonjour,

J'aimerais rebondir sur la vitamine D.

Je n'ai jamais été carencée en vitamine D Tant que la bipolarité ne s'est pas révélée handicapante. Lors d'EDM prolongés avec rarissime exposition au soleil car mes sorties étaient réduites au minimum, en auto et comme emmitouflée dans une burka, uniquement chez les docteurs et pour un ravitaillement de survie en grandes surfaces.

Durant ces EDM, mon généraliste a dû me prescrire des ampoules de vitamine D suite à des bilans sanguins. Et pourtant, je consomme régulièrement des produits laitiers, même en EDM (scratch je crois que leur consommation est reliée à la vitamine D).

@ chispa, merci de tes explications : http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=52
  • Depakine® (valproate de sodium ou acide valproïque) est utilisé dans l’épilepsie.
  • Depakote® (divalproate de sodium) est constitué de valproate de sodium et d'acide valproïque.
  • Depamide® (valpromide) est métabolisé en acide valproïque.
Depakote® et Depamide® sont utilisés dans les troubles bipolaires.
=> Ces trois médicaments sont donc regroupés sous l’appellation acide valproïque.
http://www.teppe.org/docs/fck/file/depakine%20depakote%20depamide(1).pdf


@ klod, pourrais-je extrapoler et penserais-tu que je pourrais suggérer à mon psychiatre de me prescrire, au lieu de la dépakote, de la dépamide_valpromide métabolisé en acide valproïque, soit un thymorégulateur au "métabolisme plus doux" pour mon organisme ? (En tenant compte que je suis en relative euthymie depuis plus de 6 mois et je prends un autre thymorégulateur-lamictal et 1 AD-prozac.)

Bon appétit !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  klod le Mer 16 Fév 2011 - 12:29

On prescrit des ampoules de vitamines D pre metabolisées aux personnes qui manquent de soleil (cf ton emmitouflage) . Pour les enfants nordistes et ou citadins c'était l'huile de foie de morue puis la politique de developpement des centres aérés et des colonies de vacances pour les classes populaires .
Pour ce qui concerne la dépamide , tu as parfaitement saisi
bisou attentif et soigneux
avatar
klod

Masculin Nombre de messages : 940
Type troubles : bp 3 depuis toujours
Emploi / Statut : ancien consultant rh
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Yoruichi le Mer 27 Avr 2011 - 13:56

fractal a écrit:Bonjour,
Yoruichi a écrit:ça fait au moins 5 ans que je suis sous thymorégulateur: Dépamide (3*1500mg/jr) puis Dépakote (3*1500mg/jr)
En référence à ma question plus haut sur ce fil http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t3093-depamide-dosage-de-l-acide-valproique#33387 dépakote et dépamine ? entre les 2... - Message fractal le Sam 12 Fév 2011 - 18:38
Pourrais-tu nous dire pourquoi tu as changé de thymorégulateur, et le cas échéant, si tu as senti une différence entre les 2 ?

Merci de ta réponse.

coucou Fractal,
Désolée de ne pas t'avoir répondu tout de suite à ce sujet!

Alors pourquoi le passage du dépamide au dépakote?
Et bien, j'ai commencé avec le dépamide qui m'a calmé niveau manie.
Mais après quelques années, mes crises étaient toujours présentes et je me sentais de plus en plus mal.
Le psy a donc décidé de passer au dépakote, qui n'est qu'une autre version de la même molécule.
Je ne sais pas si c'est l'effet placebo ou quoi mais avec la dépakote, j'étais plus stable.
A l'arrivée, le psy m'a baissé de 500mg le depakote pendant 1 mois et je suis repartie en crise mais cette fois-ci, dépressive...
Résultat: pour l'instant je suis sous 1500mg de depakote mais bon, je vais voir pour un autre médoc, qui gère mieux les phases dépressives.
avatar
Yoruichi

Féminin Nombre de messages : 3
Age : 36
Type troubles : Bipo plutôt de type 2
Emploi / Statut : Entre étudiante et salariée (quand je peux assurer!)
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépamide, dosage de l'acide valproïque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum