rivotril?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: rivotril?

Message  Invité le Ven 16 Déc 2011 - 22:31

Soumis par Gestion le 16 décembre 2011

L'Afssaps a publié, le 15 décembre, une mise au point sur l'arrêt et le sevrage du clonazépam (Rivotril), un médicament de la classe des benzodiazépines, à l'intention des médecins.

L’Afssaps a récemment modifié les conditions de prescription et de délivrance du clonazépam (Rivotril), qui n'est indiqué que dans le traitement de l’épilepsie, afin de limiter sa prescription hors autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement des troubles anxieux, de l'insomnie et de la douleur pour lesquels il n'est pas montré que des bénéfices compenseraient les risques d'effets négatifs.

Ces risques sont la pharmacodépendance psychique et physique, l'altération de certaines fonctions cognitives (vigilance, mémoire, concentration) et le risque de chute (particulièrement chez la personne âgée), indique l'Afssaps.

Deux nouvelles mesures restreignent la prescription:

l'utilisation d'ordonnances dites « sécurisées » depuis le 7 septembre 2011;
la restriction de la prescription initiale aux neurologues ou aux pédiatres qui devront la renouveler chaque année. Initialement prévue le 2 janvier 2012, la mise en application de cette mesure est reportée au 15 mars 2012 afin de laisser plus de temps pour réaliser le sevrage du médicament qui peut prendre plusieurs mois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rivotril

Message  Invité le Ven 16 Déc 2011 - 22:42

En ce qui me concerne et uniquement en ce qui me concerne je trouve cette décision dommage car le rivotril me convient parfaitement j'en prends 15 gouttes + ou - 2 gouttes en fonction de mes difficultés d'endormissement et cela depuis plus d'un an sans ressentir de phénomene d'accoutumance et surtout avec des reveils moins difficiles qu'avec certains hypnotiques,je vais devoir changer de molécule,pas le choix mais c'est regrettable de devoir le faire alors que le rivotril me convient parfaitement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  melody le Sam 17 Déc 2011 - 7:37

Bonjour,

je sais c'est pas évident de changer de molécule
j'ai fait de même pour effets secondaires mais j'ai fais des essais
un te conviendra encore mieux que le rivotril,

C'est le prôblèe des médicaments il faut savoir la molécule qui nous convient..et c'est le parcours du combattant en plus la maladie, tout cela est dur a vivre
et tu obligé de changer de molécule ou peut t'il encore t'en donner
a bientôt Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
melody

Féminin Nombre de messages : 933
Type troubles : bipolaire mixte...
Emploi / Statut : fille de bipo o soeur de bipo et bipo moi même
Date d'inscription : 01/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  melody le Sam 17 Déc 2011 - 9:02

L'Afssaps a publié, le 15 décembre, une mise au point sur l'arrêt et
le sevrage du clonazépam (Rivotril), un médicament de la classe des
benzodiazépines, à l'intention des médecins.

L’Afssaps a récemment modifié les conditions de prescription et de
délivrance du clonazépam (Rivotril), qui n'est indiqué que dans le
traitement de l’épilepsie, afin de limiter sa prescription hors autorisation de mise sur le marché
(AMM) pour le traitement des troubles anxieux, de l'insomnie et de la
douleur pour lesquels il n'est pas montré que des bénéfices
compenseraient les risques d'effets négatifs.

Ces risques sont la pharmacodépendance psychique et physique,
l'altération de certaines fonctions cognitives (vigilance, mémoire,
concentration) et le risque de chute (particulièrement chez la personne
âgée), indique l'Afssaps.


Deux nouvelles mesures restreignent la prescription:


  • l'utilisation d'ordonnances dites « sécurisées » depuis le 7 septembre 2011;
  • la restriction de la prescription initiale aux neurologues ou aux
    pédiatres qui devront la renouveler chaque année. Initialement prévue le
    2 janvier 2012, la mise en application de cette mesure est reportée au
    15 mars 2012 afin de laisser plus de temps pour réaliser le sevrage du
    médicament qui peut prendre plusieurs mois.

Lire sur le site de l'AFssaps: Clonazépam (Rivotril) utilisé hors
avatar
melody

Féminin Nombre de messages : 933
Type troubles : bipolaire mixte...
Emploi / Statut : fille de bipo o soeur de bipo et bipo moi même
Date d'inscription : 01/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

rivotril

Message  Invité le Sam 17 Déc 2011 - 9:21

bonjour melody
pour l'instant on continue je vois mon psy debut janvier je lui poserais la question,mais je ne suis pas trop inquiete j'ai du augmenter a 25 gouttes sur deux semaines lorsque j'allais mal et je suis redescendu a 15 gouttes par palier de 2 gouttes en moins tout les deux jours et ça s'est bien passé,pas de signes de sevrage et pas de probleme de sommeil,mais comme me dit mon psy 15 gouttes ce n'est pas une posologie énorme
bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  Invité le Sam 17 Déc 2011 - 9:25

Bonjour Mélody,
Merci d'avoir complété le sujet sur le rivotril.
Bonne journée.
Bises.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  bababipo le Mar 20 Déc 2011 - 8:54

bonjour

Je me permet de remettre l'adresse concernant le sevrage des benzos sur cette discution :

http://sevragebenzodiazepine.blogspot.com

Car les médecins sont des dangers publique en matière de sevrage.

bon courage


Dernière édition par bababipo le Sam 4 Fév 2012 - 8:59, édité 2 fois

bababipo

Masculin Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

RE Rivotril

Message  Invité le Mar 20 Déc 2011 - 12:42

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi bababipo sur ce sujet
Comme dans toute profession,il y a des bons et des mauvais praticiens
serions nous tous ici suivis par des incompétents?
j'ai pour ma part un excellent psy,je bosse également tout les jours avec des psys et tous ne sont pas incompetents loin s'en faut
La medecine a ses limites,la psychiatrie encore plus car c'est une spécialité bien plus complexe que de reparer un os fracturé ou oter une appendice,nous les bipos en sommes la preuve vivante
Cordialement erase

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  bababipo le Mar 20 Déc 2011 - 14:56

bonjour

Je confirme que tout les médecins français sont d'une incompétence total en matière de sevrage des drogues psychiatriques.
Si ce n'était qu'une question d'incompétence, ce ne serait pas encore trop grave, mais en matière de sevrage ce sont des dangers publique, je le répéte.
Cependant je ne parle dans mon message que de sevrage et pas d'autre chose.

bonne journée

bababipo

Masculin Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Oui, le Rivotril est classé comme stupéfiant...MAIS :

Message  Ch'ti 37 le Mer 21 Déc 2011 - 13:49

...une fois ordonnancé, et malgrès l'accoutulance certaine, mes 2 médecins (génaraliste spécialisé VIH et psychiatre) n'ont pu trouver que ce médoc pour m'aider à assurer mes nécessaires 7 à 8 h de sommeil. Cette année, comme l'année dernière, je n'ai pas su l'arrêter, juste le baisser un peu, lorsque j'entre dans la dépression saisonnière automnale et j'associe Laroxyl ET Rivotril. Le psy vient d'ajouter du Prozac, molécule que je pensais ne plus jamais devoir prendre (lors d'un déménagement, et alors que le VIH était une condamnation à mort, en 1988, j'avais du en prendre après une crise panique en phase dépressive). Je (sur)vie artificiellement à coups de milliers d'euros de médicaments par mois, et enplus je ne pourrais plus dormir ?!? Alors, je connais la suite, la seule possible : tirer ma révérence et disparaître, car alors, ma vie serait un enfer...
avatar
Ch'ti 37

Nombre de messages : 366
Age : 57
Type troubles : BP III ? ; fils de BPI, sûr ; Unipolaire dépréssif, sûrement aussi !
Emploi / Statut : C.A.E éducateur
Date d'inscription : 30/12/2009

http://...pas encore rédigé, ce serait un peu long. Disons que j

Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  chispa le Jeu 22 Déc 2011 - 21:54

tous les benzodiazépines sont des stupéfiants. Et les neuroleptiques sont pas mal non plus...
Tous les médicaments psychiatriques agissent sur le cerveau comme les drogues, faut quand même pas chercher midi à quatorze heure. La différence.. il y a des drogues légales et des drogues illégales.

Quant au sevrage, c'est vrai que des témoignages que j'ai lu.. c'est souvent trop vite et trop court, pas assez progressif.. et aussi souvent de la faute du bipo qui décide d'arrêter de lui même Rolling Eyes

Dans son livre "Les états d'âmes, un apprentissage de la sérénité" le psychiatre Christophe André (Français quand même) préconise de faire le sevrage sur la moitié du temps pendant lequel on a pris l'AD.. par exemple. Si on a pris l'AD un an, le sevrage dure six mois.
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  bababipo le Ven 23 Déc 2011 - 15:21

chispa a écrit:tous les benzodiazépines sont des stupéfiants. Et les neuroleptiques sont pas mal non plus...
Tous les médicaments psychiatriques agissent sur le cerveau comme les drogues, faut quand même pas chercher midi à quatorze heure. La différence.. il y a des drogues légales et des drogues illégales.


Oui, mais les drogues légales (synthétiques) semblent plus dangereuses que les drogues illégales et c'est là un grand problème, je crois.

bababipo

Masculin Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  Invité le Ven 23 Déc 2011 - 23:25

bababipo a écrit:
chispa a écrit:tous les benzodiazépines sont des stupéfiants. Et les neuroleptiques sont pas mal non plus...
Tous les médicaments psychiatriques agissent sur le cerveau comme les drogues, faut quand même pas chercher midi à quatorze heure. La différence.. il y a des drogues légales et des drogues illégales.


Oui, mais les drogues légales (synthétiques) semblent plus dangereuses que les drogues illégales et c'est là un grand problème, je crois.
Bien sur bababipo c'est connu le teralithe,le zyprexa,le tercian sont beaucoup plus dangereux que le crack ou l'héroine Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  Invité le Sam 24 Déc 2011 - 0:16

Le zyprexa fait grossir et provoque le diabète.
Le tercian m'insupporte.
Le téralithe bouzille les reins au bout du plusieurs années. Et un arrêt de traitement au lithium provoque systématiquement un virage de l'humeur.

Le crack,j'en prends pas et j'en prendrai pas depuis que j'ai vu Christian Bale dans le film "Fight".

Pour l'héroine, la chanson de Lou Reed me suffit.

Donc pour moi, ce sera ni l'un ni l'autre. ( drogues légales ou illégales )

Bonne nuit les bipos Sleep

Fabrice


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: rivotril?

Message  Invité le Sam 24 Déc 2011 - 3:06

Mais Fabrice, tu prends quoi au fait ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum