Comment reprendre le cours de sa vie après une TS ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment reprendre le cours de sa vie après une TS ?

Message  Invité le Mer 12 Jan 2011 - 11:26

bonjour à tous,
je viens de lire vos témoignages ,qui me touchent beaucoup et en même temps me donnent beaucoup de courage et de la force et de l'espoir pour passer ces moments difficiles ,en me disant que vous avez vécu l'enfer aussi ,mais que vous êtes sortis de la avec du courage
merci d'avoir partager cela avec nous
bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre le cours de sa vie après une TS ?

Message  Invité le Mer 12 Jan 2011 - 13:17

Bonjour eliotness28,
eliotness28 a écrit:confiance en mon psy....? mercredi 12 janvier 2010 à 0:08
non justement mon psy j'en ai pas confiance il a voulut m'enlever mon permis de conduire pourtant j'ai 500 mois de conduite sans accident et sans point de demerite
Je comprends que ce doit être rageant : tu te sens capable de conduire car depuis près de 42 ans, tu conduis quand tu peux, sans accident et tu as même tous tes points sur ton permis de conduire
tout ca a cause que j'ai été temporairement presque aveugle a cause d'allergie a un de mes medicament
je me faisais soigner a l'hopital ca durer 3 jours et ces revenu
je lui {elle) avais promis que je ne conduirais pas sans etre guéris.
Oui, mais si c'est revenu une fois nécessitant une courte hospitalisation pour cause de malvoyance temporaire en réaction à un médicament, scratch ça pourrait éventuellement advenir encore, non ? Puis, surtout, tu nous donnes le principal motif de ce médecin dans ce qui suit :
et elle me voit 1 fois par anné ces pas assez pour moi avec mes probleme
mon ancien me voyais une fois par mois mais il a pris ca pension il etait comme mon pere pour moi c'etait le docteur vincent il etait excellent et plusieur le regrette infiniment.
Voilà, eliotness28, ce médecin ne te connaît pas assez pour être certaine que tu seras 'sécuritaire' en tout temps pour toi et les autres en conduisant, et capable d'en avoir une claire conscience pour l'évaluer, malgré tes dires.
Si tu es du Canada, essaie peut-être de te rapprocher de l'association Revivre.org.
Je pense qu'ils pourront t'orienter vers un/e autre psy avec la/lequel/le tu pourras tisser à nouveau une alliance thérapeutique et avoir un rythme mensuel de consultation comme par le passé. Shocked Je ne sais pas comment tu peux gérer avec un rendez-vous annuel ! De mon bord, je rencontre mon psy toutes les semaines. J'ai besoin de cet espace de parole avec lui pour me garder sur 'les rails' et prendre le minimum de médocs

star
reprendre la vie apres une tentative de suicide eliotness28 le Sam 8 Jan 2011 - 5:07
klod a écrit:Bien dit dido ; pH reflechis à ta ts du point de vue de Dido ; pas mal non ?
la vie existe ; cherche la; quitte à prendre des medocs ! lol mais les medocs te feront pas trouver la vie ; ils t'en dispenseront . //'est ce que je pense
moi decourageé du manque de confiance des autres envers mois
a cause de certaines maladies donc je souffres comme epilepsies et spysophrenie
et perte de memoire et ayant fais un petit avc
Quand tu mentionnes 'le manque de confiance des autres envers toi', de qui tu parles : des médecins, de ta famille, ou d'autres personnes encore ?
et ayant j'amais enregistré un cerveau normal (ecg anormal)
pourtant les testes psychiatrique m'ont enregistré un intelligence au dessus et largement de la normal
Oui, eliotness28, comme m'a dit un jour, un ami schyzo : " je suis peut-être fou mais je ne suis pas un imbécile. "
Cet homme est un artiste de grand talent qui est obligé de vivre en appartement thérapeutique dans un foyer. Il n'a plus de réseau social à lui depuis que la pathologie schyzo s'est déclenchée à la fin de sa scolarité. Il est intégré 'normalement' dans sa famille qu'il vient visiter les fins de semaines et pour des vacances en toute autonomie.
J'ai lu par ailleurs, qu'il n'est pas rare que les schyzos aient un QI au-dessus de la moyenne. En général, c'est au niveau du QE, entre autres, qu'ils 'pêchent'.

ils m'ont fait reconnaitre par la cour pas responsaple de mes descision importante !!!!
j'ai recu une forte heritage mais a cause de mon etat spychiatrique il me laisse pas libre de mon utilisation de mon heritage .
Qui ça "ils" ?
En France, je pense qu'on appellerait cela, une mise sous curatelle. Depuis combien de temps que es-tu sous tutelle ?
Tu n'as pas encore 60 ans, alors peut-être, le gouvernement veut te garder des moyens décents pour assurer ton 3ème et 4ème âge, voire l'accès à une maison de retraite, et ça, coûte un bras que d'y vivre.
En ce moment, tu vis seul ? En appart ? En maison individuelle ? En ville ? En campagne ?

dans vie ca toujours été ainsi ca fais 5 a 6 fois que j'essais d'en finir dans les 20 derniere annee
Dis eliotness28, si depuis tes 40 ans, tu as fait une demi-douzaine de TS, c'est peut-être aussi logique que l'administration prenne les mesures nécessaires pour s'occuper de toi et de tes finances, au cas où tu resterais 'légume du cerveau' à la suite d'une autre TS.
Tu pourrais me rétorquer que cette noire période est révolue, que tu penses que maintenant, tu n'es plus suicidaire, mais alors la suite de ton post te contredirait :

et et la dernniere fois il y a 13 semaines en voulant me jeté en bas d'un quaie
ces l'ammareur de bateau de transport qui a deviner mais intention et qui m'en as disuader et finalement fini par venir me reconduir chez moi .
Il y a juste 3 mois passés, tu te sentais si seul, si démuni que tu voulais te noyer et c'est un étranger qui t'a secouru.
Je venais de sortir de l'hopital spychiatrique qui venait de dire que j'etais bien correct de m'ent aller chez nous
apres une journnees passé a delirée dans un petit bureau toute la journée en perdant connaissance
en me donnant rien a manger et aucun acces pour boire et enfermé la
venant temp en temp voir avec un ou plusieur medecins me poser des questions
donc certaines je ne sais pas pourquoi ou
je n'etais en etat de leur repondre du tout sur ce qu'il voulait savoir
ayant deja des problemes a l'avances .
Oui, eliotness28, tu t'es retrouvé jeté dehors tout seul alors que tu étais venu à l'hôpital chercher de l'aide.
Les conditions d'accueil que tu décris sont, au mieux déplorables, au moins presque sadiques (pas d'eau ni de nourriture, enfermé à clé dans une pièce sans distributeur de snacks ni robinet.)
De plus, si plusieurs médecins viennent te questionner à tout de rôle, alors que tu es déjà mal au départ, je me doute bien que tu as dû avoir du mal à leur répondre.

j'ai meme fais plusieur perte de consience dans la journee mais .......
la ils me dise vas vas chez vous ont te laisse libre il me debarre la porte de l'urgence psychiatrique
Serais-tu diabétique également ? Ou c'était la faiblesse due à ton état de détresse morale ?
Les médecins, t'avaient-ils administré des tranquillisant le temps de ton enfermement ?
Tu dois savoir que dans les hôpitaux, il existe des travailleurs sociaux et des représentants d'association de patients.
J'aurais presque envie de te conseiller de les informer de ta triste expérience. Je leur adresserais un courrier (ou je demanderais à l'assistante sociale qui suit mon dossier à m'aider à le rédiger et à trouver les coordonnées des destinataires pertinents).

et me donne mon sac avec les choses que j'avais ammené car j'étais sur qu'il me garderais encore vu mon état
mais non!!!! je sort aussitot sorti
je me dit ca ce peut pas il en garde pour leur mettre un plasteur sur un doigt ben la un instant !!!!!
Je ne peux que te féliciter de ta prévoyance d'être arrivé aux urgences avec tes effets personnels.
C'est lamentable que cet hôpital t'ait mis dehors, alors que tu me sembles si isolé.
Mais, à mon grand regret, je dois dire que ce n'est pas la première fois que je lis sur les forums de bipolaires, que certains se voient indiquer la porte (sans même se soucier s'ils ont les moyens de payer un taxi...) soit par manque de lits, soit car leur état mental n'a pas été jugé 'dangereux' pour eux ou autrui, soit encore si tu as été hospitalisé plusieurs fois dans ce service et que tu n'as pas poursuivi les traitements prescrits ou les thérapies préconisées suite à ta charge en prise.

je prend mon gros sac de mes choses j'avais amener je met ca sur le bord du couloir
sur le coté de la porte qu'il m'ont ouvert
et j'ai été prendre un taxi
et faire ce que je vous ai dit au commencement .
Donc, direct, tu files au bord du quai... Sans la présence d'esprit de cet homme, tu ne serais plus là à communiquer avec nous.
il y a une quinzaine d'anné a chaque fois que quelque chose ne faisais pas
je me m'etais a manger des aspirine a la poigner entre 100 a 300 aspirine
et je me mettais a déllirer surtout avec 300 aspirines pris en environ 3 hrs
et pas d'hopital avant 3 a 4hrs minimum pour pas qu'il me fasse de lavage d'estomac au charbon .
Tu mentionnais d'une demi-douzaine de TS durant des dernières 20 années ?
Tu nous parles là de la même chose ?
Le Docteur Vincent, il en pensait quoi ?

le dernier coup j'ai fais ca il mon garder 6 mois a l'hopital
j'avais fais plusieurs crises cardiac et coma et et je marchais a 4 pattes.
En plus de vivre des problèmes psychiques, ces TS t'ont maganné le corps et surtout le coeur. Gaffe, schyzo sous tutelle en chaise roulante, je ne pense pas que tu aimerais comme avenir...
j'ai fais ca plusieur fois ces dur d'arreter ca quand on commence ca
Eh oui, et le problème n'est pas résolu, voire aggravé car le peu de support des autres que tu as pu avoir, souvent tu l'as épuisé à vouloir te supprimer de façon régulière.
Ils se protègent car ils sont impuissants.
Il me semble qu'il te serait nécessaire, à près de 60 ans, d'être proactif pour une prise charge thérapeutique qui te convienne, donc plus qu'une fois par an.

ces geste la et si tu commence a prendre des aspirine
plus tu en prend plus tu en veut
et ca fini que tu t'appercois que tu en a pris un lot.
Tu veux dire, eliotness28, que tu commences quand tu as un gros coup de mou ou quelque chose de trop dure à encaisser. Puis qu'après, tu réalises que tu as gobé des tonnes d'aspirines de manière compulsive ; tu te rends compte alors que tu en as avalé en quantité fatale/nuisible à ta santé, puis, qu'en fait, tu n'as plus tant envie de mourir que ça mais que tu voulais surtout parer ce nouveau coup insupportable.
si vous avez commencez ca
pencez y bien ca fais peut etre pas mal sauf les crises de coeur
mais apres un moment donner la coma et tout ce qui suis delire,hallucination terrifiante
trop long a enumerer .....
moi je l'ai vu assez et pas peur de ca et jamais du commencé ca .
Merci de cette mise en garde, car ce qui peut semblait au départ indolore, comme dans ta situation, peut laisser de graves séquelles mentales ou physiques.
en passant j'ai deja parlé de medicament zyprexa de ne j'amais prendre ca sur ce site
et de prendre SE REQUOIS a la place
j'ai mal ecrit le nom le nom de SE REQUOIS s'ecrit SEREQUEL
ca ce prend en dose 700 mg par jour pour adulte
ca ces suposer etre un tres bon produit pour aider ausi contre les crises contre le suicide dependant de la personne
svp en parler a son doc
Je connais le zyprexa ; j'ai déjà entendu parler du Séroquel. Par contre, je ne sais pas si ce dernier est aussi un thymorégulateur.
Je suis contente que tu le prennes depuis 13 semaines et que tu n'aies plus de pulsions suicidaires avec ce médicament.
Je te remercie d'avoir partagé ton témoignage avec nous.

60 ans le 16 janvier
Alors c'est dimanche prochain, que tu entames une autre décennie !

Au plaisir de te lire plus en avant !

PS : Je ne me relis pas car ce post est bien long et que j'avais envie de te répondre mais... avant le printemps ! Wink


Dernière édition par fractal le Ven 14 Jan 2011 - 5:44, édité 2 fois (Raison : correctionS pour plus de lisibilité)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre le cours de sa vie après une TS ?

Message  Invité le Ven 14 Jan 2011 - 5:52

Bonjour eliotness28,

J'espère que ça va mieux depuis que tu prends du Seroquel 700 mg. Et surtout que tu te tiens loin du quai ! Wink

Tu sais, le zyprexa a été une catastrophe pour moi : je n'ai pas eu le temps d'apprécier son action thymorégulatrice. J'avais déjà pris plus de 20 kg en moins d'un mois avant de switcher à la dépakote ! Shocked

Merci encore pour ton témoignage.
Au plaisir de te lire plus en avant, peut-être dans une autre rubrique ; stp, ne te soucie surtout pas du format, si ce n'est pas ton truc, ok ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

fete

Message  eliotness28 le Dim 16 Jan 2011 - 22:10

merci bien pour le bonne fete je suis content de me faire dire ca.

eliotness28

Masculin Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre le cours de sa vie après une TS ?

Message  Invité le Lun 17 Jan 2011 - 5:13

Bonjour eliotness28,

scratch As-tu bien cliqué sur le lien pour aller consulter le fil qui t'es dédié ?

Belle journée de 60 ans + 1 jour !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum