Le cerveau à tous les niveaux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Lun 27 Déc - 11:38

Un site web canadien universitaire interactif sur le cerveau et les comportements humains : Le cerveau à tous les niveaux

Comment espérer qu'un jour l'Homme que nous portons tous en nous puisse se dégager de l'animal que nous portons également si jamais on ne lui dit comment fonctionne cette admirable mécanique que représente son système nerveux? Comment espérer voir disparaître l'agressivité destructrice, la haine, la violence et la guerre? N'est-il pas indispensable de lui montrer combien aux yeux de la science peuvent paraître mesquins et ridicules les sentiments qu'on lui a appris à considérer souvent comme les plus nobles sans lui dire que c'est seulement parce qu'ils sont les plus utiles à la conservation des groupes et des classes sociales, alors que l'imagination créatrice, propriété fondamentale et caractéristique de son cerveau, n'est le plus souvent, c'est le moins qu'on puisse dire, absolument pas exigée pour faire un honnête homme et un bon citoyen. - Henri Laborit (1914-1995), L'agressivité détournée, p. 8

Ce site lui est dédié http://lecerveau.mcgill.ca/


Le cerveau à tous les niveaux est financé par l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT), l'un des 13 instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

L'INSMT appuie la recherche dans différents domaines afin de réduire l'incidence des maladies du cerveau. L'INSMT fait ainsi progresser notre compréhension des systèmes sensoriels, moteurs, affectifs et cognitifs, bref de tous les aspects de la pensée humaine.

Contribuant à de nombreuses initiatives internationales, l'INSMT vise plus particulièrement à améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens en appliquant ces nouvelles connaissances et en les diffusant le plus largement possible.

C'est dans cet esprit que le directeur de l'INSMT s'associe à la démarche multi-niveaux de ce site permettant d'expliquer sans les réduire les phénomènes biologiques et socioculturels derrière nos processus mentaux.


Sur 3 niveaux (débutant/intermédiaire/avancé), le cerveau est exploré sous les rubriques suivantes :
  • du simple au complexe
  • au coeur de la mémoire
  • le plaisir et la douleur
  • que d'émotions !
  • le bricolage de l'évolution
  • les détecteurs sensoriels
  • les troubles de l'esprit
  • le développement de nos facultés
  • de la pensée au langage
  • dormir, rêver...
  • l'émergence de la conscience


Le site http://lecerveau.mcgill.ca/flash/index_d.html offre également un blogue des plus intéressants (selon moi, Wink melody Amitié)




Cerveau A.Normale ~ NachtKaiser ©2006-2010

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  klod le Lun 27 Déc - 15:00

cf "mon oncle d'amérique " d'alain resnais ; le livre "l'éloge de la fuite" du même Laborit qui a donné un film "grand public" "la course du rat" à partir d'une bd de Gérard Lauzier
lol

klod

Masculin Nombre de messages : 940
Type troubles : bp 3 depuis toujours
Emploi / Statut : ancien consultant rh
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Jeu 13 Jan - 9:11

très intéressant , merci fractal j'ai toujours cru a la puissance du cerveau humain et le désastre qu'il peut aussi causé quand il y a un dérèglement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Mar 1 Fév - 14:50

Février 2011 - Numéro 768 - Sciences et Avenir - exploration sciencesetavenir.fr


Une nouvelle approche du cerveau

C'est un projet mondial aux enjeux scientifiques et financiers majeurs : Blue Brain vise à modéliser le cerveau humain pour mieux comprendre et guérir des maladies comme Alzheimer ou Parkinson. Mais il suscite de nombreuses interrogations.

Le cerveau numérique Arrow http://tre.emv3.com/HS?a=ENX7CkUm5ko68SA9MOO0grnnGHxKQaDUOfcStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HheHDSFyi

L'incroyable défi du projet Blue Brain Arrow http://tre.emv3.com/HS?a=ENX7CkUm5ko68SA9MOO0grnnGHxKQaDUPvcStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HheHDSFyj

Yves Frégnac : " Le risque est d'aboutir à un ersatz de cortex " Arrow http://tre.emv3.com/HS?a=ENX7CkUm5ko68SA9MOO0grnnGHxKQaDUP_cStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HheHDSFyg

Hervé Chneiweiss : " Evitons de jouer à nous faire peur " Arrow http://tre.emv3.com/HS?a=ENX7CkUm5ko68SA9MOO0grnnGHxKQaDUPPcStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HheHDSFyh

Bernard Baertschi : " Cela ne pose pas de problème moral "
Arrow http://tre.emv3.com/HS?a=ENX7CkUm5ko68SA9MOO0grnnGHxKQaDUPfcStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HheHDSFym

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cerveau - addictions - sevrage - video

Message  Invité le Mar 2 Oct - 7:46

Le cerveau humain est une petite merveille de complexité

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pouvoirs de transformation du cerveau - Les troubles mentaux - arte 2009

Message  Invité le Sam 6 Oct - 9:04

Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau - Les troubles mentaux, ARTE 2009


Pendant des siècles, on a considéré le cerveau humain comme un organe figé. Or, les recherches récentes ont mis en évidence ses incroyables capacités de réorganisation structurale et fonctionnelle.
Après s'être penché sur la plasticité neuronale et ses effets possibles sur des handicaps physiques dans un premier film diffusé par ARTE en 2009, le psychiatre Norman Doidge explore ici les implications de ces capacités d'adaptabilité dans le traitement des troubles mentaux.
Du Canada à l'Espagne, il part à la rencontre de chercheurs qui, s'appuyant sur "les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau" - titre du best-seller du docteur Doidge, paru chez Belfond en 2008 -, pourraient révolutionner le quotidien des patients atteints de troubles obsessionnels compulsifs, de stress post-traumatique, d'aphasie ou de schizophrénie, et leur offrir un espoir de guérison. exploration http://www.neuropsychologie.fr/index.php?/page/media.html/_/neurosciences/les-etonnants-pouvoirs-de-transformation-du-cerveau-r114

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Ven 18 Jan - 11:07

Bonjour fractal ,

c'est toujours un grand plaisir pour moi de relire , et durant mon absence du forum je sais absolument pas ce qui c'est passée et pourquoi tu veux plus revenir
si c'était juste ton choix comme beaucoup d'autres anciens de ce forum que j’appréciais beaucoup et même si il y a beaucoup de personnes très sympathique sur le forum aujourd'hui
alors sache que je le respecte .
je comprend absolument pas Jacques , perso je te reconnais plus , tu fais rien pour relancer les personnes qui ont fait beaucoup de chose pour ce forum ou je me trompe .
on était une très grande famille
bonne journée
Bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Ven 18 Jan - 11:29

Arena,

Tu te trompes.

Kairos ex Fractal, n'a pas quitté le forum.
Elle souffre d'un Episode Dépressif Majeur, elle est alitée depuis longtemps et ne peut pas venir ni lire ni poster.

Voici le lien:
http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t5601-ou-est-passe-kairos?highlight=kairos

Par ailleurs, Jacques fait de son mieux pour garder ici l'harmonie de l'ensemble et ce n'est pas une tâche facile. Wink

Bisous,

Maria

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Ven 18 Jan - 11:35

ok Maria ,merci pour les explications ,je veux en aucun cas créer des conflits ,je veux juste comprendre mais peut être que je m’intéresse a des sujets qui nécessite aucun intérêt.

Bonne journée Amitié

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Ven 18 Jan - 11:50

Ne dis pas ça arena, moi je lis tous tes posts avec beaucoup d’intérêt et je t’apprécie.

Gros bisous pour toi bisous bisous bisous

Maria

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  melody le Sam 19 Jan - 8:11

je lis les posts mais je fatigue du dos et j'ai si mal que je lis doucement ne m'en veut pas
arean je t'aime bien bises tres grosses a toi arena et aux autres aussi

melody

Féminin Nombre de messages : 931
Type troubles : bipolaire mixte...
Emploi / Statut : fille de bipo o soeur de bipo et bipo moi même
Date d'inscription : 01/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria big planet a raison fractal traverse un EDM long !

Message  Invité le Sam 19 Jan - 8:46

Coucou arena,

Maria big planet a raison fractal kairos maintenant traverse un long et éprouvant EDM !

Kairos toutes mes meilleures pensées positives !

Tu nous manque à tous et toutes sur Angie!

I love you I love you I love you I love you I love you coeur coeur Amitié Amitié Amitié

Cécilia

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Invité le Sam 19 Jan - 10:15

coucou les filles ,
pas de problème
bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le cerveau fabrique son propre Valium, pourquoi ne pas l'exploiter

Message  Andrée le Mar 25 Juin - 7:46

Publié le 07 juin 2013 par Santelog
Ces scientifiques de Stanford nous révèlent comment le cerveau fabrique son propre Valium, une protéine naturellement sécrétée dans certaines zones cérébrales, capable d’agir comme un tranquillisant, en particulier contre certains types de convulsions, dan l’épilepsie par exemple. Ces conclusions publiées dans la revue Neuron identifie la protéine comme une cible prometteuse pour le développement de nouvelles thérapies pour l’épilepsie et les troubles anxieux et du sommeil.




Le Pr John Huguenard, professeur de neurologie et auteur principal de l’étude explique qu’un «  noyau  » (le noyau réticulaire thalamique) au fin fond du cerveau, génère de petites protéines ou peptides qui agissent comme des benzodiazépines, la classe thérapeutique du Valium (diazépam), de son prédécesseur, le Librium et du Halcyon développé plus récemment pour traiter les troubles du sommeil. Or on connaît le caractère addictif et les effets indésirables du Valium, autrefois utilisé en traitement de l’épilepsie.
La protéine en question, ici nommée «  DBI  » est également connue sous un nom différent, ACBP, présente dans chaque cellule du corps, où elle joue un rôle de transporteur cellulaire. Mais dans ce circuit cérébral spécifique, elle agit comme un inhibiteur de liaison du diazépam ou «  DBI  » (diazepam binding inhibitor), se transforme en un composé antiépileptique naturel et agit comme le Valium avec les mêmes effets neurologiques.
Ce n’est pas la première substance endogène à induire des effets psychoactifs. Les endorphines, d’autres protéines endogènes une aussi une activité biochimique et des propriétés analgésiques similaires à celles des opiacés. D’autres protéines endogènes, les endocannabinoïdes imitent les actions des composants psychoactifs du cannabis ou de la marijuana.



DBI, GABA et inhibition : Dans le cerveau, DBI se lie à des récepteurs présents à la surface des cellules nerveuses et sensibles à un messager chimique ou neurotransmetteur, appelé GABA. 20% de toutes les cellules nerveuses inhibitrices secrètent GABA, qui se lie aux récepteurs des cellules nerveuses voisines, rendant ces cellules temporairement incapables d’émettre par elles-mêmes des signaux électriques. Les benzodiazépines augmentent l’inhibition induite par GABA mais par liaison à un site différent sur les récepteurs de GABA par rapport au site auquel se lie GABA. Cela modifie la forme des récepteurs et les rend hyper-sensibles au GABA. Certains de ces récepteurs sont également sensibles aux benzodiazépines et DBI va aller se lier sur ces récepteurs, au même site que celui auquel se lient les benzodiazépines.
Dans le noyau réticulaire thalamique, DBI a le même effet que les benzodiazépines : Dans cette étude, les chercheurs décryptent la fonction de DBI dans le thalamus, une structure cérébrale profonde qui relaie l’information sensorielle, impliquée également dans les crises d’épilepsie. Les chercheurs montrent en particulier que, dans le noyau réticulaire thalamique, un cluster de cellules nerveuses qui secrètent GABA, DBI a le même effet d’inhibition des récepteurs GABA que les benzodiazépines.
·   Sur des souris transgéniques avec récepteurs défectueux, les auteurs montrent que DBI n’a plus aucun effet.
·   Sur des souris transgéniques avec récepteurs intacts mais privées de gène DBI, les scientifiques montrent une diminution de l’activité inhibitrice des récepteurs à GABA.
·   Lorsqu’ils rétablissent le gène DBI, ils restaurent l’effet d’inhibition des récepteurs.




Enfin, DBI a le même effet d’inhibition sur les cellules nerveuses dans une région thalamique, le circuit cortico-thalamique, où la protéine n’est pas produite et semble n’être libérée que via le noyau réticulaire thalamique. L’action de DBI sur les récepteurs GABA ne se produit que dans certaines zones spécifiques du cerveau.
En décryptant DBI ou ses fragments peptidiques, il semble donc possible de développer des agents antiépileptiques capables d’ » étouffer les crises dans l’œuf  » en inhibant les signaux électriques responsables.



Source: Neuron 30 May 2013 10.1016/j.neuron.2013.04.026Endogenous Positive Allosteric Modulation of GABAA Receptors by Diazepam binding inhibitor et Stanford Brain makes its own version of Valium, scientists discover(Visuel NIAID “Communication Networks in the Brain”)

Arrow   http://www.paperblog.fr/6456657/le-cerveau-fabrique-son-propre-valium-pourquoi-ne-pas-l-exploiter-neuron/

Arrow  http://www.scoop.it/t/trouble-bipolaire

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Andrée le Mer 7 Mai - 4:48

Les 5 maladies psychiatriques les plus courantes ont un lien génétique

L'autisme, les troubles de l'attention, la dépression, la schizophrénie et le trouble bipolaire partageraient un lien génétique commun.

22 Mars 2013



Les résultats proviennent de la plus large étude sur les facteurs génétiques dans les maladies psychiatriques qui a suivi plus de 30 000 personnes.

Les chercheurs ont découvert que des variations de 4 nucléotides seulement étaient associées à ces 5 maladies :
-  2 variations sur le chromosome 10, une sur le chromosome 3 et une sur le chromosome 12.
Les variations des nucléotides, aussi appelées polymorphisme nucléotidique représentent les variations de deux brins d'ADN, notre code génétique.
Toutes ces variations ont un point commun : elles sont impliquées dans le fonctionnement des canaux calciques, qui permettent par exemple la libération des neurotransmetteurs ou la croissance et le développement des neurones.

Les chercheurs pensaient depuis longtemps que le développement des cellules du cerveau était hautement variable et c'est ce que confirme cette nouvelle étude.
Ils déclarent : "Ces résultats sont de nouvelles preuves qui vont nous amener vers une classification différente des maladies psychiatriques.
De plus cela signifie que la génétique peut être utilisée pour prédire ou prévenir certaines de ces maladies et peut-être permettre l'identification de nouvelles cibles pour des médicaments psychotropes. Mais cela n'est pas encore pour tout de suite."

Cette découverte ne fait d'ailleurs pas état d'un déterminisme génétique pour ces maladies.
En particulier en ce qui concerne la dépression, des résultats tirés de ce même échantillon de 30 000 personnes ont montré qu'il n'existait pas de gène de la dépression.
http://www.lanutrition.fr/les-news/echec-majeur-dans-la-recherche-d-un-gene-de-la-depression.html

Référence :
- Smoller JW, et al Identification of risk loci with shared effects on five major psychiatric disorders: a genome-wide analysis. Lancet 2013; DOI: 10.1016/S0140-6736(12)62129-1.

- Alessandro Serretti, Chiara Fabbri. Shared genetics among major psychiatric disorders. Lancet 2013; DOI: 10.1016/S0140-6736(13)60223-8.

 Arrow 
http://www.lanutrition.fr/les-news/les-5-maladies-psychiatriques-les-plus-courantes-ont-un-lien-genetique.html

Andrée

Féminin Nombre de messages : 2268
Type troubles : TB
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau à tous les niveaux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum