Personnalité borderline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Personnalité borderline

Message  Jacques le Ven 2 Mai - 7:15

Bonjour, machet. Smile

Je réponds à ton mp sur le forum, pour que cette information soit à disposition d'un plus grand nombre.

Voici ce que dit Alain Tortosa dans Le trouble de la personnalité borderline :

«««

Peut-on confondre bipolaire et borderline ?
Et bien en théorie, non !

• Les cycles dans le trouble bipolaire sont théoriquement d'assez longue durée, parfois quelques mois ce qui n'est pas le cas dans le trouble borderline.

• Le bipolaire a de longues périodes de rémission durant lesquelles il va bien, on ne peut pas en dire autant du borderline.

• Le bipolaire va subir ses cycles, en gros quoi qu'il fasse, et indépendamment de facteurs externes, alors que chez le borderline ils seront le fruit de ses émotions et de ses impulsions, bref de son vécu du moment ce qui explique la rapidité de changements et le sentiment trompeur qu'il a plusieurs personnalités.
(une personne borderline peut très bien démarrer une journée de façon relativement euphorique, sans pour autant que l'on puisse parler de "manie"et il suffit qu'au volant, un feu passe au rouge alors qu'elle pensait qu'il resterait au vert pour que la dysphorie s'installe et la journée devienne un enfer.)

• Le borderline est instable un peu dans tous les domaines comme la vision qu'il a de lui, ses relations avec les autres, un mode de pensée souvent noir et blanc, ses émotions qu'il subit de façon anarchique...ce qui n'est pas le cas du bipolaire."

Et aussi :

Peut-on être borderline et bipolaire ?

Vraisemblablement oui, le trouble borderline coexiste souvent avec d'autres troubles de la personnalité et/ou autres troubles mentaux.

»»»

Voici ce qu'en dit le Pr Quentin Debray dans Protocoles de traitement des personnalités pathologiques (livre sous copyright… hum…) :

«««

La personnalité borderline est caractérisée par une instabilité de l'humeur, des relations interpersonnelles et de l'image de soi-même. Le sujet présentant une personnalité borderline, impulsif et instable, tolère difficilement les émotions pénibles et la détresse, et y répond de manière récurrente par la revendication et la colère… émotions dysphoriques envahissantes… conduites addictives… l'abus d'alcool lui permet de soulager les tensions internes…
Les expressions émotionnelles fortes, les engouements affectifs et les attitudes provocatrices ou marginales du sujet souffrant d'une personnalité borderline alternent avec un vécu dépressif caractérisé par un sentiment de vide qui reflète le mal-être identitaire… forme particulière de trouble de l'humeur… vulnérabilité émotionnelle… environnement invalidant au cours de l'enfance et de l'adolescence avec, très souvent, une expérience psycho-traumatique en rapport avec de la maltraitance et des abus.
La personnalité borderline est caractérisée par une perturbation de la régulation émotionnelle, cognitive et comportementale. L'objectif de la thérapie est d'apprendre au patient à repérer les chaînes d'événements cognitifs conduisant aux émotions pénibles (angoisse, honte, colère, désespoir) pour parvenir à une meilleure gestion émotionnelle et comportementale… Augmenter le respect de soi…

»»»

(Clique ici) Arrow Dailymotion — Le trouble de personnalité borderline

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile


Dernière édition par Jacques le Jeu 31 Juil - 17:34, édité 1 fois

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  freedom le Lun 5 Mai - 20:47

Merci Jacques,

J'ai du boulot.........la psy de la clinique a dit à mon compagnon que j'étais bipo type 2 je crois et borderline, et ma psy, tout naturellement a dit bien sûr !

Je me demande pourquoi elles ne me l'avaient pas dit, j'étais prête à l'entendre, le ciel ne me tombe pas sur la tête.........je comprends mieux beaucoup de choses !!!

Si tu peux m'aider, j'accepte,

salut et bises




FREEDOM ou....................KATE
avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ambivalence et vie

Message  Jacques le Mar 6 Mai - 12:29

Bonjour, freedom. Smile

study «Je crois qu'avant tout il faut que tous nous apprenions à aimer la vie.» study Cette phrase est de Dostoïevski qui était un grand épileptique et un illustre témoin de la dualité, de l'ambivalence. Témoin et acteur, car son œuvre tourne autour d'une issue à cette ambiguïté. Un de ses personnages, Ivan Karamazov s'exclame : «Le seul malheur irréparable, c'est d'être mort.»

Si nous ignorons beaucoup de choses sur l'enfance de Dostoïevski, nous savons que celle des borderlines est déjà faite de maltraitance (merci au Pr Gilles Bertschy, du CHU de Genève pour son intervention à ce sujet lors de sa conférence du 28 février dernier à Genève).
Qu'en est-il de notre moi, ou de notre ego, durant toute cette période durant laquelle nous ne pouvons/osons souvent nous exprimer, selon les conditions/environnement ? Je rappelle au passage, que pour moi, l'«ego» du philosophe est le «moi» du psychanalyste, le «je» du psychologue.

J'ai eu cette démarche rentrée, étouffée, a contrario de ce que j'ai toujours été ou voulu être dès ma jeunesse, jusqu'à ma manie/révolte de fin 1985, début 1986. Mais même cette révolte a été étouffée, n'a eu une portée que très locale, limitée à l'entreprise dont j'ai démissionné.
C'est pour cela qu'il y a cette phrase de Christian Bobin dans la présentation du forum des "Témoignages". Cela a été une de mes caractéristiques de bipolaire que cette dualité, exprimée tout au long de mon (Clique ici) Arrow témoignage. Je suis de ceux qui ont toujours eu des difficultés à trancher, ambivalence oblige. Mais pour cela j'ai développé depuis mes propres techniques.

Nous avons presque le même âge et j'essaie d'imaginer ce que cela représente pour une femme, moi qui n'en ai jamais eu de manière durable à mes côtés. Mais aujourd'hui, je crois au verbe «faire» et petit à petit, dans ma nouvelle vie, j'étends la portée de mes actes, partant de ce principe «Qui trop embrasse mal étreint», c'est-à-dire que je donne le temps au temps. Dans ma nouvelle vie, dis-je, oui : car j'ai accepté la contingence de notre société actuelle, une manière de dépasser cette dualité homme bon•mauvais.
Je crois au bien commun, ce schmilblick positif que tout simplement le contexte actuel — notre société avec son mode de perpétuation/enfermement qu'est la tentative d'éducation qu'elle maintient — n'autorise pas. Il est un certain nombre de personnes — et je viens de me débarrasser de l'une qui agit ainsi — qui ne fonctionne que par l'interdit, le non, l'interdiction de vouloir ou tout au moins celle de l'Autre.

Alors, je fais mon tout p'tit Dostoïevski et crée mon propre personnage dont j'essaie que les actes collent de mieux en mieux aux pensées, manière de réduire la dualité dans une de ses manifestations. Oui, la vie est ambivalente et c'est mon rôle/survie de ne pas me laisser prendre dans les mâchoires de son étau, mâchoires que ma bipolarité m'a rélévées écartées. Et ce rôle/survie, c'est ma vie et j'ai fait en sorte qu'aujourd'hui elle me plaise.

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  Mika le Mer 21 Mai - 11:17

Merci Jacques, je vois avec dépit que cette définition a l'air de coller avec moi du point de vue de la vulnérabilité émotionnelle. Pensez-vous que l'empathie soit une composante de ce type de trouble ?


«Je crois qu'avant tout il faut que tous nous apprenions à aimer la vie.»
Aimer la vie et s'aimer soi-même... Je crois que c'est le remède vers lequel nous devons essayer d'arriver. Le problème est comment le faire...

Mika

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 40
Emploi / Statut : Informaticien
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Empathie… Aimer la vie…

Message  Jacques le Mer 21 Mai - 18:43

Bonjour, Mika. Smile

Pour ma part l'hypersensibilité et l'empathie sont deux choses bien distinctes : on peut être très sensible et ne pas savoir se mettre à la place de l'autre. Je connais des personnes comme cela.
L'empathie, c'est sortir de ses logiques et de ses valeurs pour emboîter celles de l'Autre ; ce n'est pas lui prêter sa manière de penser à soi, c'est penser comme lui.

Et là, dans ton métier d'informaticien, tu me parles particulièrement ! J'avais constaté sur nos anciens forums quickweb la forte dominante d'enseignants et d'informaticiens. J'en étais arrivé à leur fragilité devant leur responsabilité d'édificateurs de systèmes dans d'autres têtes, tant au niveau des données (connaissances) que des traitements (outils et psychologie)… Raison pour laquelle lorsque j'ai été responsable de service informatique en PME de 40 personnes, et étant aussi chef comptable, j'avais gardé quelques petites comptabilités à tenir pour continuer à maîtriser/contrôler de près les techniques et l'ergonomie des logiciels que je mettais en place.

Je crois que lorsque l'on en est à cette responsabilité, tout comme pour un psy d'ailleurs, l'empathie peut être réellement à double tranchant. Cet aspect double tranchant est chez moi un des facteurs qui me permet de classer différemment des formes d'intelligence.
La logique booléenne, bon tout le monde l'a, avec plus ou moins de rapidité dans l'éxécution — c'est pourquoi j'exclus la vitesse des critères d'intelligence —, mais des formes plus complexes comme l'empathie qui ressemble un peu à un changement de système d'exploitation, ou parler une langue étrangère lorsque l'on en arrive à la dimension culturelle… à la fois les données et les traitements, pour faire mon 'tit Fodor…

Borderline… c'est un peu comme bipolaire, nous le sommes tous plus ou moins, certains très peu, d'autres «très beaucoup»… Pas facile de t'expliquer comment arriver à aimer la vie… en fait c'est une des facettes de mon projet littéraire…

Je suis pas mal timide, donc assez provocateur et bouillonnant. J'ai appris à devenir moins brouillonnant… Je me suis fait une part des choses, un peu à la façon taoïste, ce dont je parle depuis le début dans mon témoignage. Au passage, je me permets d'insister sur le fait qu'étant proche taoïste, je respecte le signe du Yin Yang bipolaire qui est beaucoup plus riche et profond qu'un simple narcissisme dans une «zen attitude» ou un «équilibre» sommaire, sans part des choses qui vient complexifier les réflexions…

Que dire ? pour faire court, très court… que j'ai dégagé de LA vie quelques principes et quelques règles, mon Tao, pour fabriquer MA vie, celle dont la recherche de l'optimum — et je ne dis pas maximum — me pousse à l'optimisme…
J'ai eu cette grande chance, dès mon clash de 1985/86 de continuer à m'intéresser à l'informatique, de me pencher sur la sociologie, sur la psychologie, sur l'anthropologie… et il se trouve que vingt ans après, je me retrouve au centre des sciences cognitives, dites pluri- ou trans- disciplinaires et qui regroupent mes centres d'intérêts.

Ce qui fait que j'aime ma vie ? c'est que je me la suis fabriquée, en n'écoutant que moi et mes intuitions. Je le paie très cher en matérialité, car je dépends du système pour une maigre pension d'invalidité. Mais c'est ma seule dépendance : financière : ma 106 et mon iBookG4, c'est mon père qui me les a donnés.
Pour tout le reste, après avoir remis en question l'éducation que j'ai reçue et l'avoir complétée avec la mienne propre, je ne dois quasiment rien à personne, et je parle encore plus au niveau des traitements que des données. Toujours mon 'tit Fodor…
J'ai pensé un certain nombre de choses par moi-même — passé à la moulinette comme disait mon prof de philo en 1974/75 — et c'est cela aussi que je mets par écrit dans mon livre. Il faut dire qu'en ne travaillant plus depuis août 1989, en ayant gardé les idées claires puisque sans cuites ni drogue, et étant doué d'une bonne auto-observation à la Goethe, j'ai eu tout le temps de faire ce travail. C'est une de mes manières de «remercier» ma bipolarité.

À bientôt et bonne soirée. Salut Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  Mika le Mer 21 Mai - 23:43

Merci Jacques pour ton témoignage. Je suis dans le cas où je suis à la fois hypersensible et empathique. Le problème c'est qu'on se rend vite compte que personne n'a pas de problème et est naturellement joyeux. Il y a aussi ce côté où l'on ressent que les gens en face de nous ne sont pas vrais mais on ne veut pas y croire jusqu'au jour où l'on est déçu. :cry:

Mika

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 40
Emploi / Statut : Informaticien
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

différence entre sympathie et empathie

Message  chispa le Jeu 22 Mai - 1:07

Coucou,
Petit souvenir d'un cours sur l'écoute active et l'approche de Rogers.
Sympathie: on intègre et on vit les sentiments de l'autre avec lui (pas toujours l'idéal, surtout si très sensible). Exemple, s'il raconte sa colère contre quelqu'un, on est en colère avec lui contre cette personne
Empathie, capacité de ressentir et renvoyer à l'autre que l'on comprend ce qu'il ressent, mais sans se laisser envahir ni emmener par ces sentiments. S'il est en colère, on ressent sa colère, on lui renvoit qu'on la ressent, mais on est pas soit même en colère avec lui contre la personne, On garde un peu de distance.
Sait pas si c'est clair? Mais une capacité d'empathie est normalement très positive. Faut juste savoir contrôler quand on l'active et quand on doit se protéger.
J'espère que ça peut t'aider. Quand je suis dans un lieu plein de gens, je ressens très vites leurs émotions, et suis tellement envahie que je dois m'isoler.
Puis à propos de borderline, quand à un moment donné, j'ai douté du diagnostic du psychiatre, j'avais envie d'aller voir un autre, puis après avoir lu les infos sur Internet, les liens et tout ça. Je me suis dites qu'après tout, valait mieux en rester là, parce que je risquais de me trouver affublée en plus d'un diagnostic de borderline,ce qui m'aiderait en rien non plus.. Le but étant d'aller mieux peu importe le diagnostic. flower
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Un tour de PASS PATH

Message  Jacques le Jeu 22 Mai - 16:28

Bonjour, chispa, Mika et toute l'équipe. Smile

Oui, la différence entre sympathie et empathie est d'importance, le Dr Gay la rappelle lui-même dans son dernier livre.

Sur le coup, je viens de plonger dans mon Robert Méthodique :
- PATH- Élément qui signifie «ressentir ; être ému, touché», -> PATHÉTIQUE — pour ne pas dire path-éthique… —, -> PATHOS, ton pathétique excessif…
- PATH(O)- Élément qui signifie «maladie»…
- PAT- Élément qui signifie «ressentir, subir, supporter» — c'est moi qui souligne. V. PASS- (passiflore), PATH-. Et le contraire IMPAT-.
J'avais déjà écrit sur le PASS (path anglais) comme lieu de passage de l'Un à l'Autre…

Comme bipolaire, il nous appartient de ne pas prendre en charge plus que nous ne le pouvons, ou, tout au moins, d'apprendre à le faire petit à petit. Les limites poussent, poussent et se repoussent.

C'est la différence que j'ai apprise à poser entre LA vie et MA vie. LA vie, chacun essaie de s'y déPATouiller et c'est vrai que, vis-à-vis de l'Autre, ce même chacun peut se sentir parfois dans l'«obligation» de tricher, de donner un change. MA vie, je me force à y concilier le ce que je peux et ce que je veux.

Pour ma part, je suis de moins en moins «déçu» par tous ces changes qui peuvent fleurir ça et là : je me suis fait une raison sur la nature humaine, pour laquelle je ne confonds pas son fond et ce que font de ce fond nos rapports sociaux transmis par l'éducation établie par le système.

Ce n'est pas une attitude pessimiste, mais réaliste : je ne confonds pas le projet humain et ce qui actuellement en est fait, compte tenu de valeurs prédominantes qui ne devraient malheureusement pas être prioritaires.
Je crois le monde occidental en dépression et peut-être lui faudra-t-il — c'est le bipolaire étant passé par la case dépression qui parle — toucher le fond pour penser à rebondir ? Faudra-t-il en arriver à cette extrémité et à quel prix ?

Ici aussi, je crois à mon primat du psychologique. C'est pourquoi je conserve chez Freud le «Ça» ou chez Jung l'«Inconscient collectif». Pour être plus explicite, le «monde» peut être «bipolaire», mais selon moi ce n'est plus que du "psycho/social", sans le "bio", et là, la manœuvre devrait être déjà plus facile… Il va pourtant falloir faire le violent d'inerties…

Donc, je me suis fait une vie dans laquelle je suis de moins en moins déçu, parce que je me rends compte de la «double contrainte» qui existe à l'échelle de la planète. C'est du voulu/subi ou du subi/voulu, façon servitude volontaire. Je me suis dons fabriqué mes p'tites clés pour lever ces inerties à la 1/2*m*v2, et c'est mon objectif de les présenter par mon bouquin. J'essaie de ne plus me bercer d'illusions et petit à petit d'étendre la portée de mes actions.

Allez ! on s'écoute encore une fois un p'tit (Clique ici) Arrow Pink Floyd — Another Brick In The Wall ! musique musique musique musique musique

Bonne fin d'après-midi. Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Enfance et partage

Message  Jacques le Sam 24 Mai - 19:15

Bonsoir ! Smile

Je suis assez souvent sollicité par téléphone, pour des enquêtes ou, comme en fin de matinée, pour des dons.
Aujourd'hui, c'était l'association :
(clique ici) Enfance et Partage.

J'ai répondu que, financièrement, je ne pouvais pas faire grand chose, mais sachant qu'un certain nombre de personnes borderlines ont subi des maltraitances durant leur enfance, je ferai le lien vers leur site depuis ce forum.

Bonne soirée. Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  freedom le Dim 25 Mai - 0:05

hello Jacques,

cool2

Je pense que c'est une bonne initiative, après,
à chacun de voir.........

Sur le sujet "borderline".....sympathie, empathie, je parlerai
une autre fois, trop de choses à dire

et puis

je suis faite comme ça.....faite pour aimer....
et je n'ai pas envie de changer, surtout pas,

danse

à plus tard


bises



FREEDOM ou...........................KATE


« Faut rien regretter ... Revendique tes conneries, elles sont à toi.
Et surtout, vis à fond. On vieillit bien trop vite.
La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou. »


Jacques Brel – 1971
avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  elodie le Dim 25 Mai - 0:14

Bonsoir Freedoom

non ne change pas surtout
tu es quelqu'un d'exceptionnel, et chaque fois c'est un plaisir de lire tes messages pleins de douceur, d'optimisme..
Je suis contente que tu sois revenue parmi nous soleil
avatar
elodie

Féminin Nombre de messages : 168
Type troubles : accompagnante
Emploi / Statut : Fonctionnaire
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

un vrai cadeau....merci

Message  freedom le Dim 25 Mai - 8:18

Bonjour à toutes et tous,

Bonjour à toi, Elodie,



Du fond du coeur, merci, je viens d'ouvrir mon ordi et je trouve
ton message ! c'est super émouvant, touchée en plein coeur,
merci à toi, du fond du coeur merci !


Je t'embrasse,



FREEDOM ou................KATE




"... Le seul fait de rêver est déjà très important.
Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer
et d'oublier ce qu'il faut oublier.

Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
et des rires d'enfants.

Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d'être vous


Brel
avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dr Élie Hantouche

Message  Jacques le Mer 27 Aoû - 11:51

Bonjour ! Smile

Je me permets ici de faire part de tableaux parus dans le livre (clique ici) Hantouche, Blain — La cyclothymie, pour le pire et pour le meilleur. Bipolarité et créativité.


Page 80…


Pages 98-99
.

study «Pour Akiskal, le trouble borderline fait sans aucun doute partie du spectre élargi de la bipolarité atténuée. Des études plus récentes ont confirmé ce lien. Le trouble borderline est une maladie difficile, elle se caractérise par un sens fluctuant de l'identité, donc hautement adaptative, c'est le symbole caméléon.» study

Bonne journée. Bises aux filles Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6054
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Merci Jacques...

Message  freedom le Jeu 28 Aoû - 9:42

Bonjour Jacques,

Merci d'avoir mis ce résumé expliquant la personnalité "Borderline"

Alors concernant le symbole "caméléon",
voilà pour mettre un peu d'humour
et de joie...
zut, il en faut !





C'est moi, l'caméléon
J'tourne pas toujours rond
j'vais du ciel juqu'au plafond
mais j'tiens toujours bon

Etre caméléon
C'est quelqu'chose de particulier
Faut savoir s'adapter
Essayer d'pas trop faire le con

Quand j'étais enfant
J'jouais au ballon
Y'avais pas beaucoup de caméléons
C'était la chasse aux papillons

Quand j'devins ado
J'en avais marre des leçons
Et j'voulais pas prendre de galons
Un caméléon général
Ca n'existe pas

Alors j'devins caméléon
L'ami de ceux qui font ron ron
Chats et caméléons
Ballets délires sur les toits

Et non, je n'me fonds pas toujours
Caméléon ne veut pas dire disparaître
Caméléon je suis
Caméléon, y'a du bon
Y suffit d'trouver le sage
Qui m'apprendra à être MOI


Kate la femme "caméléon"




avatar
freedom

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 61
Type troubles : bipo et borderline...mais être humain avant tout
Date d'inscription : 27/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

empathie - sympathie

Message  Invité le Ven 10 Oct - 12:34

très drôle !... je fais remonter ce fil parce que voilà ce qui m'est venu en tête ce matin (et étant têtue, il fallait que je l'écrive sinon, ma tête aurait trop gonflé Smile) alors que je suis prise entre 36 tâches (et sur le bureau informatique, et sur mon bureau physique, sans parler d'une lessive qui tourne en même temps et d'un plat qui est en train de cuire dans la cuisine... bref, pas en up non, mais j'ai l'impression d'arriver à avancer de tous les côtés et n'ai pas trop envie que ça s'arrête (euh, je pense qu'entres autres Chispa et Gervaise me comprendront Wink)...... de plus, je pars en weed-end ce soir et essaye donc de faire le maximum en un minimum de temps... m'enfin, pourquoi les idées en profitent pour me polluer l'esprit en même temps... ça, mystère ! Wink
voilà ce qui m'est venu donc, sans avoir le temps d'aller vérifier sur le dictionnaire, j'avais mis ça dans mes 'tâches à réaliser un jour ou l'autre" (mais j'ai quand même pris le temps de rechercher le fil du forum qui en parlait et je m'aperçois que tout y était déjà dit... j'ajoute qd même un petit grain de sel.. et fait remonter le fil, même si je n'ai pas le temps de mettre en forme ni le suivre dans l'immédiat :

"revoir définition empathie/sympathie pour le forum - le but n'étant pas de souffrir "avec" les autres mais de savoir se mettre à leur place pour comprendre combien ils souffrent, et si possible alléger leurs souffrances... mais bon, ça se discute.. peut-être que souffrir 'avec' qqun, ça diminue la souffrance, la partager (dans le sens, la couper en deux)... enfin bon, pas convaincue... moi je crois que le fait que l'autre puisse extérioriser cette souffrance est plus capital, qu'il puisse la partager, mais pas dans le sens, la transmettre aux autres, dans le sens, l'extérioriser... l'envoyer vers les étoiles où d'autres forces plus fortes que nous se débrouillent pour les gérer."

Bonnes discussions (même pas le temps pour moi de lire et participer aux autres fils aujourd'hui)

Bizz et bon week-end à tous
Evelyne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnalité borderline

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum