Et la méditation ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 20 Mar - 6:55

Bonjour à tous,

Je ne pense pas que ce soit la solution miracle, mais je pense que à force de travailler la matière première, il y a moyen de se faire du bien ainsi qu'aux autres.

" il serait dommage de sous-estimer la capacité de transformation de notre esprit. Chacun d'entre nous dispose du potentiel nécessaire pour s'affranchir des états mentaux qui entretiennent nos souffrances et celles des autres, pour trouver la paix intérieur et pour contribuer au bien des êtres."

Extrait de la préface du très intéressant livre de Matthieu RICARD : " L'art de la méditation " : aux éditions "philanthrop'

Voici 2 extraits sur l'ego:

"Lorsque l'ego ne se repaît pas de ses triomphes, il se nourrit de ses échecs en s'érigeant en victime. Alimentée par ses constantes ruminations, sa souffrance lui confirme son existence autant que sont euphorie. Qu'il se sente porté au pinacle, diminué, offensé, ou ignoré, l'ego se consolide en n'accordant d'attention qu'à lui-même. L'ego est le résultat d'une activité mentale qui crée et "maintient en vie" une entité imaginaire dans notre esprit."

"L'ego fragmente le monde et fige une fois pour toutes la division qu'il établit entre "moi" et "autrui", "mien" et "non-mien". Fondé sur une méprise, il est constamment menacé par la réalité, ce qui entretient en nous un profond sentiment d'insécurité. Conscient de sa vulnérabilité, nous tentons par tous les moyens de le protéger et de le renforcer, éprouvant de l'aversion pour tout ce qui le menace et de l'attirance pour tout ce qui le sustente, et de ces pulsions d'attraction et de répulsion naissent une foule d'émotions conflictuelles.
Nous pourrions penser qu'en consacrant la majeure partie de notre temps à satisfaire et à renforcer cet ego nous adoptons la meilleure stratégie possible pour trouver le bonheur. Mais c'est un pari perdant, puisque c'est tout le contraire qui se produit, en imaginant un ego autonome, nous nous trouvons en contradiction avec la nature des choses, ce qui se traduit par des frustrations et des tourments sans fin.
Consacrer toute notre énergie à cette entité imaginaire a des effets puissamment délétères sur la qualité de notre vie."

Bonne journée à tous,
Carpe diem,


Dernière édition par Fred&Ric le Mar 6 Avr - 7:10, édité 1 fois

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Invité le Sam 20 Mar - 11:48

Bonjour Fred&Ric,

Je n'ai lu qu'un ouvrage de Matthieu RICARD, "Plaidoyer pour le bonheur", dans lequel il développe l'idée du détachement comme moyen d'atteindre une sérénité.

Pour ma part, je me considère à 1000 lieux de sa quête. Je préfère mettre au point ma propre philosophie, élaborée au fil des expériences.

Pour autant, je ne suis pas fermée à toute réflexion et j'écoute les pensées de tous horizons, du bouddhisme en passant par les remèdes de grand-mères.

Mais, ce qui prime au final, ce que je vais retenir, c'est ce qui concorde avec mes intuitions profondes.

Ce que je retiens de tes lignes, ce sont ces ressources qui nous permettent de ne pas rester dans une situation figée.

Bon dimanche,

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  chispa le Sam 20 Mar - 19:42

Les thérapies dites de "pleine conscience" qui sont basée sur un type de méditation ont démontré leur effectivité dans le cadre des troubles bipolaires (pas toutes seules).
Etant donné qu'on souffre d'un excès d'émotions.. être le plus possible en harmonie avec son corps et ses pensées.. ça ne peut qu'aider et la méditation en est un processus.

Je me demande si j'irais pas voir un sophrologue.. je connais quelqu'un

Apprendre à vivre avec sa souffrance, fait partie des objectif des groupes de psychoéducation..

Elle peut venir de ce que les psychanalistes nomme l'ego.. si tu le dis. En tout cas, il semble qu'on peut vivre avec sa souffrance calmement sans les tourments..
Mon psy, m'a dit une fois "c'est dommage que tant de souffrance ne puisse pas devenir créatrice" (il veut que j'écrive) ça m'a révolté sur le moment, moi je voulais ne plus souffrir.. mais apparemment, c'est peine perdue avec un TB, elle reviendra... je comprends mieux maintenant ce qu'il essayait de me proposer..

chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Invité le Jeu 1 Avr - 17:53

Salut,

je pratique la méditation tôt le matin , généralement vers 5h30- 6h00 et c'est vraiment le moment de la journée que je préfère . Cela m'apporte considération et conscience pour moi et pour ce qui m'entoure Very Happy

Cela m'apporte tellement de bienfait que je vais en faire le soir également .

Je ne peux que conseiller la pratique cela apporte un réel ++ dans sa vie

Sur le conseil d'un ami, j'ai commandé une méthode de méditation il y a un an

http://www.easysteps-meditation.com/

Je ne pourrais plus jamais me passer de la méditation depuis que j'ai découvert cette méthode .

Mon but c'est pas ce qu'on appelle "l'illumination" mais plus de conscience et de lucidité dans le quotidien , pour être plus efficace dans ses actions.

surtout quand je médite devant une bougie , je m'absorbe dans la flamme , ça travaille ma concentration .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 3 Avr - 12:05

Réflexion dans:

"L'art de la méditation." de Matthieu Ricard.

" C'est pourtant bien à notre esprit que nous avons affaire du matin au soir, et c'est lui qui, en fin de compte, détermine la qualité de chaque instant de notre existence. Si le fait de mieux connaître sa nature véritable et de comprendre ses mécanismes influe de manière cruciale sur cette qualité, on saisit mieux l'importance de s'interroger sur celui-ci. Sinon, faute de comprendre son propre esprit, on demeure étranger à soi-même.
Les pensées surgissent de la conscience pure et s'y dissolvent à nouveau, comme les vagues s'élèvent de l'océan et s'y résorbent, sans jamais devenir autre chose que l'océan lui-même. Il est essentiel de réaliser cela si l'on veut s'affranchir des automatismes habituels de pensées qui engendrent la souffrance.
Identifier la nature fondamentale de la conscience et savoir y reposer dans un état non duel et non conceptuel est l'une des conditions essentielles de la paix intérieure et de la libération de la souffrance."
[...]

"A mesure que nous nous familiarisons avec la nature de l'esprit et que nous apprenons à laisser les pensées se défaire dès qu'elles surgissent - comme une lettre écrite avec le doigt à la surface de l'eau -, nous progressons plus aisément sur le chemin de la liberté intérieure. Les pensées automatiques n'auront plus le même pouvoir de perturber notre confusion et de renforcer nos tendances habituelles. Nous déformerons de moins en moins la réalité et les mécanismes mêmes de la souffrance finiront par disparaître.
Disposant des ressources intérieures qui nous permettent de gérer nos émotions, notre sentiment d'insécurité fera place à la liberté et à la confiance. Nous cesserons d'être préoccupés exclusivement par nos craintes, et nous serons disponibles pour tous ceux qui nous entourent, accomplissant ainsi le bien d'autrui en même temps que le nôtre."

Voilà, c'était pour donner en vie...

Bien à vous,

soleil


Dernière édition par Fred&Ric le Mar 6 Avr - 7:13, édité 2 fois

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  chispa le Sam 3 Avr - 12:15

En fait depuis tant d'années que j'ai essayé les bienfaits de la prière, j'ai toujours été prise par ce tourbillon de pensées que je ne peux arrêter.. J'en était désespèrée, car impossible de mettre en place un rituel de prière ou de méditation. Pour finir, je suis en train de me rendre compte qu'il vaut mieux pour moi, de cesser la lutte, simplement laisser couler en moi les pensées, quelques qu'elles soient, mais de temps en temps guider le flux vers ce qui est positif.
Essayer de faire le vide c'est absolument impossible la plupart du temps, et quand un moment de calme est là, je ne sais jamais à quel moment il va arriver..

J'ai essayé d'exprimer ça dans ce poème

Prières d’une bipo

Quand les pensées tourbillonnent
Ma prière n’est que mots éparpillés
Quand l’épuisement paralyse mon âme
Ma prière n’est plus qu’un souffle
Quand la colère explose mon être
Ma prière n’est plus qu’un cri
Quand l’angoisse ronge mes os
Ma prière n’est que gémir
Quand la douleur broie mon cœur
Ma prière n’est que larmes
Quand l’exaltation emballe mes sens
Ma prière n’est plus que jeu
Et quand un moment de calme
Traverse ma vie, doux et fugace
Ma prière demande suppliante
Apprend moi à accepter
Sans essayer de comprendre
Que Toi tu m’as faites ainsi.

chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 3 Avr - 13:56

Merci Chispa, pour ce beau poème ! Où sont les autres? Smile

Lu dans "l'art de la méditation." de Matthieu Ricard.

" Peu à peu, je commençais à reconnaître la fragilité et le caractère éphémère des pensées et des émotions qui m'avaient perturbé pendant des années, et je comprenais comment, en me focalisant sur de petits ennuis, je les avaient transformés en énormes problèmes. Du seul fait de rester assis à observer à quelle vitesse et, sous bien des aspects, avec quel illogisme, mes pensées et mes &motions allaient et venaient, je commençai à voir directement qu'elles n'étaient pas aussi solides et réelles qu'elles en avaient l'air. Puis, une fois que j'eus commencé à lâcher prise sur ma croyance à l'histoire qu'elles avaient l'air de me raconter, Je perçus peu à peu l'"auteur" qui se cachait derrière : la conscience infiniment vaste, infiniment ouverte, qui est la nature même de l'esprit.
Toute tentative de décrire par des mots l'expérience directe de la nature de l'esprit est voué à l'échec. Tout ce que l'on peut en dire, c'est qu'il s'agit d'une expérience infiniment paisible et, une fois stabilisée par une pratique répétée, quasiment inébranlable. C'est une expérience de bien-être absolu qui imprégne tous les états physiques et mentaux, même ceux qui sont normalement considérés comme déplaisants. Ce sentiment de bien-être, indépendant de la fluctuation des sensations venues de l'intérieur ou de l'extérieur, est l'une des manières les plus claires de comprendre ce que le bouddhisme entend par "bonheur"."

Yongey Mingyour Rinpoché


" La nature de l'esprit est comparable à l'océan, au ciel. L'incessant mouvement des vagues à la surface de l'océan nous empêche d'en voir les profondeurs. Si nous plongeons, il n'y a plus de vagues, c'est l'immense sérénité du fond... La nature de l'océan est immuable.
Regardons le ciel. Il est parfois clair et limpide. D'autres fois, des nuages s'y accumulent, modifiant la perception que nous avons. Pourtant, les nuages n'ont pas changé la nature du ciel. [...] L'esprit n'est rien, sinon dans la simplicité naturelle de l'esprit qui est au-delà de tout concept."

Pema Wangyal Rinppoché

Bien à vous tous,



Bon wwek end


Dernière édition par Fred&Ric le Mar 6 Avr - 7:15, édité 1 fois

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Invité le Sam 3 Avr - 14:14

bonjour,

Tu écris bien fred , j'aimerai pouvoir dialoguer avec toi "de visu" pour discuter et comprendre ce que je ne comprend pas sur le forum oui ça c'est un voeu mais je sais que c'est utopique ,j'aime les débats comme ce que tu écris la oui!!!!!j'écouterai religieusement dirai mon avis souvent trés réfléchis avec passion
tu vois je ne suis pas fermée mais cette fois tu m'a touchée avec ce que tu viens d'écrire sur l'égo et autre
amicalement cher fredy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fred&Ri

Message  Invité le Sam 3 Avr - 14:16

ton vrai pseudo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  chispa le Sam 3 Avr - 14:42

Merci Fred&ric

J'ai beaucoup aimé ces dernières citations.. je vibre avec la nature alors les images qui y font références, je saisis..
J'adore le temps aux giboulées, c'est ma météo favorite... Je n'avais jamais compris pourquoi.. Je pense maintenant que c'est parce que c'est tellement similaire à ma vie émotionnelle.
Mais avant le diagnostic, je croyais que tout le monde ressentais comme moi.. normal que des fois il y avait déphasage dans nos communications;
Mais maintenant grâce au miroir d'un thérapeute, en me comprennant mieux, en étant plus en phase avec mes émotions qui correspondent peut être à un tableau hors norme, ça va franchement mieux..
J'aime bien la métaphore du ciel qui reste la même essence, si le ciel est le même malgré tous les nuages et vents différents, les autres autour de moi sont uns avec moi malgré nos météos différentes..

chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 3 Avr - 15:12

C'est joli tout ça !
J'aime bien Fred&ri, j'adore l'humour, merci Mélody ok
J'avais trouvé aussi : Fait des ricochets, avec le caractère que j'ai! ange/demon

Je vais essayer de retrouver d'autres passages sur l'égo, je trouve aussi le sujet très intéressant !

D'ailleurs, je vais retrouver mes vieilles poésies sur le sujet et les éditerais sur mon fil "Si au monde..." dans vilainpapy.

Au début, rien ne vient,
Au milieu, rien ne reste,
A la fin, rien ne part.
Milarépa
(j'écrirai sur Milarépa sur ce fil )

Bien à vous,
zen


Dernière édition par Fred&Ric le Sam 3 Avr - 16:20, édité 1 fois

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 3 Avr - 16:16

"On reproche parfois aux pratiquants de la méditation d'être trop centrés sur eux-mêmes, de se complaire dans une certaine introspection égocentrique au lieu de s'occuper des autres. On ne peut pourtant pas traiter d'égoïste une démarche qui a pour but d'éradiquer l'obsession de soi et de cultiver l'altruisme. Cela reviendrait à reprocher à un futur médecin de passer des années à étudier la médecine.
Il existe de nombreux clichés concernant la méditation. Disons d'emblée qu'elle ne consiste ni à faire le vide dans son esprit en bloquant les pensées - ce qui est d'ailleurs impossible - ni à engager l'esprit dans des cogitations sans fin pour analyser le passé ou anticiper l'avenir. Elle ne se réduit pas non plus à un simple processus de relaxation dans lequel les conflits intérieurs sont momentanément suspendus dans un état de conscience indifférencié.
Il y a certes un élément de relaxation dans la méditation, mais il s'agit plutôt du soulagement qui accompagne le "lâcher prise" sur les espoirs et les craintes, sur les attachements et les caprices de l'égo qui ne cesse de nourrir nos conflits intérieurs."


"
Extraits de : "L'art de la méditation." de Matthieu Ricard.

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  chispa le Sam 3 Avr - 19:47

Les autres poèmes ils sont dans vilain Papy quelque part.. car c'est un de temps en temps sur deux ans.. je crois que je vais les republier ensemble dans un post

chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 55
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Fred&Ric le Sam 3 Avr - 20:48

Extrait de "L'art de la méditation." de Matthieu RICARD

"L'ego ne peut procurer qu'une confiance en soi factice, fondée sur des attributs précaires - le pouvoir, le succès, la beauté et la force physique, le brio intellectuel et l'opinion d'autrui - et sur tout ce qui constitue notre image. La vraie confiance en soi est tout autre.
C'est, paradoxalement, une qualité naturelle de l'absence d'ego. Dissiper l'illusion de l'ego, c'est s'affranchir d'une faiblesse fondamentale.
La confiance en soi qui ne repose pas sur l'ego va de pair avec un sentiment de liberté qui n'est plus soumis aux contingences émotionnelles. Elle s'accompagne d'une invulnérabilité face aux jugements d'autrui et d'une acceptation intérieure des circonstances, quelles qu'elles soient. Cette liberté se traduit par un sentiment d'ouverture à tout ce qui se présente. Il ne s'agit pas de la froideur distante, du détachement sec ou de l'indifférence que l'on imagine parfois lorsqu'on se représente le détachement bouddhiste, mais d'une disponibilité bienveillante et courageuse qui s'étend à tous les êtres.
En vérité, nous ne sommes pas cet ego, nous ne sommes pas cette colère, nous ne sommes pas ce désespoir. Notre niveau d'expérience le plus fondamental est celui de la conscience pure, cette qualité première de la conscience dont nous avons parlé précédemment et qui est le fondement de toute expérience, de toute émotion, de tout raisonnement, de tout concept, et de toute construction mentale, l'ego y compris. Mais attention, cette conscience pure, cette "présence éveillée" n'est pas une nouvelle entité, plus subtile encore que l'ego : elle est une qualité fondamentale de notre courant mental.
L'ego n'est rien de plus qu'une construction mentale plus durable que les autres parce qu'elle est constamment renforcée par nos chaînes de pensées. Cela n'empêche pas ce concept illusoire d'être dénué d'existence propre. Cette étiquette tenace ne tient sur le flux de notre conscience que grâce à la colle magique de la confusion mentale.
Pour démasquer l'imposture du moi, il faut mener l'enquête jusqu'au bout. Celui qui soupçonne la présence d'un voleur dans sa maison doit inspecter chaque pièce, chaque recoin, chaque cachette possible, jusqu'à être sûr qu'il n'y a vraiment personne. Alors seulement peut-il avoir l'esprit en paix."
[...]

" Il vaut donc la peine de consacrer un peu de notre temps à laisser notre esprit reposer dans le calme intérieur pour lui permettre de mieux comprendre, par l'analyse et par l'expérience directe, la place qu'occupe l'ego dans notre vie. Tant que le sentiment de l'importance de soi tient les rênes de notre être, nous ne connaîtrons jamais la paix durable. La cause même de la douleur continuera à reposer intacte au plus profond de nous et nous privera de la plus essentielle des libertés.
Abandonner cette fixation sur l'ego et ne plus s'identifier à lui revient à gagner une immense liberté intérieure. Liberté qui permet d'aborder tous les êtres que l'on rencontre et toute situation avec naturel, bienveillance, courage et sérénité. N'ayant rien à gagner ni rien à perdre, on est libre de tout donner et de tout recevoir."

La suite sera sur la nature de l'esprit.

Bonne soirée à tous,

Fred&Ric

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 50
Type troubles : pas encore diagnostiqué (cherche 1 psy connaissant les TB)
Emploi / Statut : chômeur longue durée
Date d'inscription : 03/03/2010

http://fredfas13@gmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Invité le Dim 4 Avr - 9:02

fred a dit

Liberté qui permet d'aborder tous les êtres que l'on rencontre et toute situation avec naturel, bienveillance, courage et sérénité. N'ayant rien à gagner ni rien à perdre, on est libre de tout donner et de tout recevoir."
ça c'est une belle phrase.
je dis.
Je crois que je comprend un peu mieux la poésie....trop centré sur soi n'est pas bon, il faut méditer pour devenir sage re méditer si on a des problèmes sinon on ne réfléchis jamais aux animaux nous ressemblons .

Nous sommes humains avec la capacité de réflextion de toutes sortes bonne ou mauvaise; méditer sur son passé revient a scier de la sciure
je connais peu la philosophie j'aime pas trop..pourquoi j'aime autre chose méditer je passe des heures a réfléchir méditer.esc-ce cela philisophé?????
cordialement mélody

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la méditation ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum