GEM groupe d'entraide mutuelle

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  chispa le Mer 13 Jan 2010 - 21:11

Comme vous avez du le lire, Evelyne nous a parlé de son rêve de création d'un GEM.. Voilà, pour moi belge, et peut être d'autre, il me semble intéressant qu'on précise c'est quoi un GEM... Evelyne peut nous raconter sa vision.. Ceux qui en connaissent plus à ce sujet, soyez les bienvenus pour partager vos connaissances, et/ou expérience..
En attendant, j'ai un peu cherché sur le net


Le groupe d’entraide mutuelle « GEM » est un lieu convivial de rencontres sans contrainte et sans suivi médical permettant à des personnes souffrant de troubles psychiques et d’isolement de développer des liens sociaux dans le cadre d’un fonctionnement permettant l’entraide mutuelle.
Cette mutualisation des expériences et des savoirs entre les membres permet de développer un climat d'écoute et de respect qui permet à chacun de cheminer à son rythme et de prendre confiance en soi.

Le groupe sert de passerelle vers une vie sociale satisfaisante et une ouverture sur la Cité par la participation à des activités sportives, culturelles, de loisirs, …. choisies par eux-mêmes.
source Arrow http://unafam47.googlepages.com/unafam225
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5479
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Cadre légal GEM et formations

Message  chispa le Mer 13 Jan 2010 - 21:19

Lancés suite à la loi du 11 février 2005 et à la circulaire DGAS du 29 août 2005,les G.E.M (Groupe d'Entraide Mutuelle) s'adressent en priorité aux personnes prises en charge par la psychiatrie à long terme,et qui se trouvent en raison de leur maladie,isolées socialement.
Les G.E.M. sont un outil d'insertion dans la cité, de lutte contre l'isolement et de prévention de l'exclusion sociale et fonctionnent sur le mode associatif.
Ils sont aidés par des professionnels, travailleurs sociaux,médico-sociaux ou d'animateurs pour prendre en charge la gestion des différentes subventions, l'animation d'actions collectives et le bon fonctionnement du groupe.

Formation de six jours proposée à Lyon Arrow http://www.infipp.com/notre-offre-2010/exercice-professionnel/GEM-groupe-entraide-mutuelle.html?PHPSESSID=ed7c5f1dce

Un peu chère la formation, mais y a t-il des pistes de subventions possibles?
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5479
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Cahier des charges pour la création d'un GEM

Message  chispa le Mer 13 Jan 2010 - 21:24

CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES

Les Groupes d'entraide mutuelle trouvent leur base légale dans la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, tant comme moyen de prévention du handicap que comme élément de la compensation du handicap.

A la différence de l’ensemble des établissements et services sociaux et médico-sociaux décrits dans le CASF (art L. 312-1- I, I et III), le groupe d’entraide mutuelle n’est pas une structure qui se définit par des prestations mises en œuvre par des professionnels ou (comme dans les lieux de vie) par des permanents, et encore moins effectuant des « prises en charge ». Il s’agit d’un collectif de personnes animées d’un même projet, qui, pour développer ce projet, doit trouver un cadre (généralement, le soutien d’une association, et un lieu qu’il puisse investir comme sien), l’aide de quelques personnes (animateurs salariés ou bénévoles) et des moyens financiers.

Pour autant, il convient de n’encourager de tels projets, concernant des personnes vulnérables, ou d’apporter un appui à des clubs qui existent déjà, que si certaines conditions de qualité et de sécurité sont réunies, puis de veiller sur leur déroulement.

Le présent cahier des charges précise les objectifs et les conditions qui doivent être respectées par un club existant ou en projet, pour être conventionné comme groupe d’entraide et bénéficier ainsi d'un financement de l’Etat.

1. Les caractéristiques générales et la vocation des groupes d’entraide mutuelle pour personnes souffrant de troubles psychiques

Les groupes d’entraide mutuelle doivent se caractériser par des lieux conviviaux, où des personnes peuvent se retrouver, s’entraider, organiser ensemble des activités visant tant au développement personnel qu’à créer des liens avec la communauté environnante.

Ils sont destinés à des personnes qu’une altération de santé met en difficulté d’insertion sociale, qu’elles se considèrent ou non comme étant handicapées, et qu’elles aient ou non choisi de faire reconnaître leur handicap.

Le groupe a pour objectifs d’aider à rompre l’isolement, de restaurer et maintenir les liens sociaux, de redonner confiance en soi. Il offre un accueil convivial dans de larges plages horaires, il permet l’écoute et l’échange, l’information et l’aide mutuelle, le choix et l’organisation d’activités culturelles et de loisirs.

Les usagers concernés sont des personnes adultes :

- que des troubles psychiques mettent en situation de fragilité,
- désireuses de rompre leur isolement puis de participer aux activités du groupe d’entraide et d’envisager un parcours conduisant à une meilleure insertion dans la vie sociale avec l’aide des pairs et des accueillants.

Ainsi :
- La lutte contre l’isolement constitue un enjeu majeur du projet.
- La liberté d’aller et venir des adhérents, et la possibilité de prendre eux-mêmes les décisions les concernant, en même temps que la fragilité particulière liée aux troubles psychiques doivent être prise en compte.
- Les liens avec l’environnement social et culturel demandent souvent un travail de préparation, en raison des préjugés concernant les personnes souffrant de troubles psychiques.
- La relation avec les soignants, le positionnement du groupe d’entraide et ses liens avec les institutions et services de santé mentale ou médico-sociale doivent être très clairement définis.

2. Les principes d'organisation du groupe d’entraide mutuelle :

a) La structure juridique du groupe et son parrainage

L’objectif est que les groupes soient mis en œuvre, au moins dans l’organisation de leur vie quotidienne, en utilisant les possibilités qu’offre la structure associative de la loi de 1901, grâce à la création ou la consolidation d’associations rassemblant majoritairement des personnes en difficulté ou en situation de handicap du fait de troubles psychiques. Ces associations ont pour but de fonder et d’animer un projet d’entraide dans le cadre de structures juridiques clairement identifiées mais accompagnées dans leur fonctionnement. C’est pourquoi il convient que ces groupes et les associations d’usagers qui les forment bénéficient du parrainage d’une autre association ou d’un organisme reconnu en particulier dans le domaine de la gestion. Ces parrains peuvent être :

- une association d’usagers (patients et ex patients),
- une association de familles,
- une association ou un organisme œuvrant dans le champ de la santé mentale ou du handicap,
- un établissement de santé mentale.

Il s’agit d’aider l’association d’usagers à s’organiser, notamment en lui apportant, par ce parrainage, une aide dans la gestion administrative et financière, et d’accompagner son évolution en toute sécurité. La présence, parmi les administrateurs de l’association, de représentants de l’organisme ayant accepté d’apporter ce parrainage, pourrait être de nature à garantir cet appui et cette vigilance. Il convient à l’évidence que soient formalisées dans une convention de parrainage les modalités de l’appui ainsi apporté à l’association gérant le groupe d’entraide, dans le souci de favoriser son autonomie tout en lui assurant un soutien et des garanties pour un bon fonctionnement.
Le ou les animateurs du groupe d’entraide mutuelle devront également pouvoir assister aux travaux des administrateurs de l’association et leur apporter leur concours.

Il peut être admis, dans une phase transitoire, que le groupe soit mis en place par une association ou un organisme ne rassemblant pas majoritairement des usagers. Dans ce cas, il conviendra de s’assurer de l’existence d’un dispositif permettant aux usagers d’organiser eux-mêmes la vie quotidienne du groupe, avec l’aide des animateurs, selon les principes énoncés dans le cahier des charges. L’association ou l’organisme ayant mis en place le groupe s’engage dès lors à accompagner son évolution vers la création d’une association d’usagers selon l’objectif rappelé plus haut, l’association ou l’organisme pouvant jouer à terme un rôle de parrainage.


b) Les principes généraux de fonctionnement du groupe d’entraide mutuelle

Ils se définissent comme suit :

- le groupe n'est pas réservé aux seules personnes étant, à un titre quelconque, reconnues handicapées ;
- la fréquentation du groupe est conditionnée par une adhésion ;
- les personnes ne sont pas soumises à des contraintes de prise en charge.

Ainsi, le groupe d’entraide mutuelle est fondé sur l’adhésion libre et volontaire des personnes à un projet de solidarité et d’entraide ouvert sur la cité ; les adhérents sont acteurs du projet du groupe, qu’ils définissent et font vivre ensemble, chacun y participant à la mesure de ses possibilités.

Un règlement intérieur est élaboré en commun ; il définit notamment les modalités de participation de l’ensemble des membres du groupe, les modalités d’accueil de nouveaux membres dans le groupe, ainsi que les modalités d’accueil et de participation des proches des membres du groupe.

Le groupe dispose de moyens matériels et financiers propres, constitués par des subventions, par des mises à disposition de locaux ou de matériels de sources diverses et par les cotisations des adhérents. Les décisions relatives à la vie interne du groupe sont prises collectivement par les adhérents.

Des animateurs salariés ainsi que des bénévoles aident les adhérents à s’organiser pour la réalisation de ce projet, ainsi qu’à établir des relations avec l’environnement et les institutions de la cité ; ils les aident à veiller à la sécurité et au confort du groupe ; ils aident à la gestion quotidienne du groupe ; ils apportent aux adhérents qui les sollicitent leur écoute, leur avis et leur conseil, mais sans jamais se substituer aux professionnels du soin ou de l’accompagnement auxquels les personnes ont recours en tant que de besoin.

Le groupe d’entraide se met en lien avec la communauté environnante, pour une ouverture et une participation réelle à la vie de la cité. Dans toute la mesure du possible, il établit des liens avec les institutions sociales et sanitaires, afin de constituer un réseau de services où les adhérents puissent trouver des réponses à leurs divers besoins d’aide et de soins.


c) Les obligations et les droits des adhérents:

- Les personnes qui souhaitent adhérer au groupe d’entraide mutuelle s'engagent, par leur adhésion, à participer à la vie du groupe dans un esprit d’entraide.

- Cet engagement ne doit pas porter atteinte à leur liberté, soit de démissionner, soit de se mettre en "retrait" du groupe, dans les conditions prévues par le règlement intérieur ; une forme d’engagement incluant des contacts réguliers peut cependant être prévue par le règlement intérieur pour éviter le processus d’isolement.
- Chaque adhérent peut communiquer le nom d’une personne de confiance, de son médecin traitant ou d’un soignant pouvant être appelé de préférence à tout autre si son état de santé le requiert.


d) Les obligations du groupe d’entraide mutuelle :

- Les animateurs sont formés à l’accueil de personnes ayant des troubles psychiques.

- Les plages d'accueil proposées doivent être adaptées aux besoins des personnes et faciliter leur accès (soirs, week-end…).

- Le groupe doit s'efforcer d'être une passerelle permettant aux personnes accueillies de retrouver une vie sociale satisfaisante et, le cas échéant, de recourir à une prise en charge plus adaptée et plus complète. Les associations de patients ou de familles assurant le parrainage du groupe ou partenaires de l’association ou de l’organisme assurant la gestion de ce groupe contribuent à garantir cette obligation.

- Le groupe établit des relations avec les équipes de santé mentale et formalise autant que possible ces relations par convention, pour garantir l’accès aux soins des adhérents, notamment en cas d’urgence.

- Chaque année, le groupe procède à une évaluation interne de son activité, et transmet au représentant de l'Etat dans le département un rapport d’activité et un rapport financier. Il se soumet de même à tous contrôles externes que l'autorité de tutelle jugerait nécessaires compte tenu des éléments ainsi transmis.

3. Les moyens matériels et humains du groupe d’entraide mutuelle

a) Les locaux :

Le groupe d’entraide mutuelle doit disposer d’un local, suffisamment grand (80 à 150 m2 de préférence) pour comporter une salle d'accueil, au moins une salle destinée aux activités ou aux rencontres, un espace d’écoute ainsi qu’un coin cafétéria (ou un endroit réservé à cet effet) pour renforcer la convivialité.

Les implantations en centre ville ou à défaut, sur un site facile d'accès, doivent être privilégiées.

b) Les animateurs :

Le groupe doit compter au moins un animateur justifiant d’une expérience professionnelle dans la prise en charge de personnes rencontrant des difficultés ou présentant des troubles psychiques. Par ailleurs, une personne doit posséder des compétences suffisantes en matière de gestion afin de garantir le bon fonctionnement matériel du groupe.

Les animateurs assurent :

- une vigilance quant au bon fonctionnement du groupe ;
- un accompagnement pour la mise en place d'actions collectives (telles que sorties, réunions festives, ateliers informatiques, spectacles…) ;
- lorsqu'une personne le souhaite, un lien avec les services et organismes susceptibles d'intervenir dans des démarches relatives notamment à la recherche d'un logement, d'un travail ou d’une prestation.

Le nombre d'animateurs nécessaire à cet encadrement, salariés et bénévoles, va dépendre notamment :
- des horaires d'ouverture ;
- du projet du groupe d’entraide ;
- de la spécificité du public accueilli ;
- et du nombre d’adhérents.

Dans le cadre notamment de partenariats avec d’autres institutions, le groupe d’entraide doit prévoir pour ses animateurs des actions de formation et de soutien en rapport avec leur domaine d’intervention.

4. Les partenariats établis par le groupe d’entraide mutuelle

Pour remplir ses objectifs d’entraide et d’ouverture sur la cité, le groupe doit établir des relations de partenariat avec différents organismes.
Ces partenaires constituent un réseau de liens avec la communauté environnante ainsi qu’un réseau susceptible d’apporter une aide de fond, ponctuelle ou en urgence, pour l’accompagnement des personnes.
Les partenaires doivent être repérés dès la phase de conventionnement du groupe d’entraide et leurs relations avec le groupe doivent être définies de manière précise dans la convention. Ainsi, des temps de rencontre et d’échange doivent être prévus entre le groupe ou ses responsables et chacun des organismes, établissements ou institutions qu'il aura été jugé utile d'associer compte tenu des spécificités des personnes que le groupe souhaite accueillir.

Les partenaires nécessaires à l’action du groupe d’entraide mutuelle sont les suivants :

- la commune du lieu d’implantation, qui peut notamment faciliter l’accès à certains services et mettre, le cas échéant, un local à la disposition du groupe ; le centre communal d'action sociale ;
- les associations de patients ou de familles d’usagers ;
- les secteurs psychiatriques concernés, et en particulier les équipes des CMP environnants. Une convention, signée avec l’hôpital dont relèvent ces secteurs, précisera le rôle de chacun.

Par ailleurs, il est souhaitable que le groupe dispose d’un carnet d’adresses pour des soins de base (médecins généralistes, cabinet dentaire …) ;


Outre ces partenaires indispensables, le groupe d'entraide doit s’efforcer de s’inscrire dans un réseau de partenaires susceptibles d'intervenir au cas par cas, au vu des demandes et des besoins des personnes le fréquentant. Il peut s'agir notamment :

- des futures maisons départementales des personnes handicapées (et leurs antennes locales) vers lesquelles les personnes qui le souhaitent pourront être dirigées ;
- des organismes HLM, associations d’entraide au logement afin d’assurer l’accès par la personne à un logement autonome et son maintien en facilitant les relations avec le bailleur ;
- des organismes et structures permettant de préparer une insertion durable et coordonnée : les établissements et services sociaux et/ou médico-sociaux, le réseau Cap Emploi, le service public de l'emploi (ALE, antenne Assedic, centre de formation de l’AFPA, mission locale) ainsi que des organismes de formation de proximité (par exemple, GRETA) ;
- du milieu associatif local afin de lutter contre la solitude en créant du « lien social », notamment vers l’extérieur, et de stimuler l’activité dans la vie quotidienne ;
- le cas échéant, de l’organisme assurant la tutelle de la personne accueillie


5. Le contenu du dossier de demande de conventionnement en qualité de groupe d’entraide mutuelle

Le contenu du dossier de demande de conventionnement en qualité de groupe d’entraide mutuelle, afin d’obtenir un financement de l’Etat, varie selon que la demande porte sur un groupe à créer, ou concerne une structure existante que ses responsables entendent développer.

a) La demande porte sur un groupe à créer

Dans cette hypothèse, le dossier administratif doit comporter un exposé des motifs visant à la création du groupe, une présentation du projet ainsi que les partenariats envisagés et sollicités.

Cette présentation synthétique du projet doit être complétée d’une partie plus détaillée et descriptive portant sur les caractéristiques du projet, notamment les modalités d’organisation et de fonctionnement interne.

Dans cette présentation, le promoteur du projet doit ainsi démontrer la conformité de son projet avec le cahier des charges prévu, pour ce type de structure, par la présente circulaire.

Le dossier de demande doit comporter les éléments d’information suivants :

- les statuts de l’association porteuse du projet et règlement intérieur ;
- le lieu d’implantation du groupe d’entraide et la zone géographique qui sera couverte ;
- le nombre prévisionnel de personnes accueillies ;
- les caractéristiques de l’accueil (locaux et périodicité/horaires d’ouverture) ainsi que des activités proposées ;


- les moyens mis en œuvre pour réaliser l’accueil et assurer les différentes activités ;
. contrat d’adhésion proposé à la personne accueillie
. nombre prévu de salariés et de bénévoles, fonctions et qualifications
. matériels disponibles

- lorsque l’association gestionnaire du groupe d’entraide n’est pas encore une association d’usagers, les modalités prévues d’association des usagers à l’organisation et au fonctionnement du groupe ;

- les caractéristiques du partenariat ;
. l’indication de l’association ou de l’organisme parrain ( avec la convention passée à cet effet)
. l’état des contacts établis avec la municipalité, le CCAS, le ou les CMP, les associations locales
. les autres partenariats envisagés

- le calendrier prévisionnel de mise en place du groupe (avec indication de la date d’ouverture effective au public) .

Le dossier administratif doit être complété par un dossier financier comportant les éléments suivants :
- le plan de financement du groupe (avec l’indication des différents financeurs)
- le budget prévisionnel en année pleine du groupe pour sa première année de fonctionnement
Cette demande devra être formulée sur l’imprimé COSA n° 12156*01.

b) La demande porte sur une structure de type « club » existante.

Dans cette hypothèse, le dossier administratif doit d’abord permettre d’apprécier si les conditions d’organisation et d’accueil proposées par la structure « club » existante s’inscrivent bien dans le cadre du cahier des charges prévu pour les GEM.

A cet effet, le dossier doit comporter les éléments d’information suivants :
- la date de création de la structure ;
- ses principales caractéristiques, en particulier :
. sa forme juridique( joindre les statuts)
. l’association ou l’organisme parrain (si parrainage)
. la dénomination et la localisation de la structure
. la zone géographique couverte
. le nombre de personnes susceptibles d’être accueillies et le nombre de personnes ayant adhéré
. les caractéristiques du lieu d’accueil

- son mode de fonctionnement ;
. nombre d’animateurs salariés (ETP), fonctions exercées et qualifications
. nombre d’animateurs bénévoles, fonctions exercées et qualifications

- les services proposés ;
. contrat d’adhésion
. accueil des personnes, avec jours et heures d’ouverture
. actions collectives avec des activités diversifiées, réunions au sein de la structure, repas périodiques, ateliers, etc…

- les partenariats ;
. partenariats établis : avec le sanitaire, des municipalités, des organismes sociaux
. partenariats en cours de finalisation

Par ailleurs, le dossier administratif doit préciser les actions ou services que la structure entend développer en contrepartie du soutien financier apporté par l’Etat (amélioration du fonctionnement, prise en compte de besoins non encore satisfaits, etc…).

Le dossier administratif doit être complété par un dossier financier comportant :
- les comptes annuels de la structure conventionnée en qualité de GEM
- le budget prévisionnel de la structure pour l’année 2005
Cette demande devra être formulée sur l’imprimé COSA n° 12156*01.

6) Une convention sera rédigée dans tous les cas, quel que soit le montant de la subvention accordée. Elle aura une durée d’un an et devra mentionner les indicateurs d’activité retenus pour justifier l’usage de la subvention.
/*****************************/
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5479
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Joha le Mer 13 Jan 2010 - 22:12

Mais comment tu Fais ... ?

Moi ça fait quatre jours que je suis sur un truc dix fois moins long et compliqué.

En tout cas c'est classe pour Evelyne et les autres.
Et c'est chouette parce qu'en faite j'avais rien compris ce que c'était un GEM. C'était comme Marion, j'entendais chinois ...

I love you
avatar
Joha

Féminin Nombre de messages : 4786
Type troubles : Etoilés & Mutants : depuis toujours. .................................................................................... Trouble de l'humeur réactionnel (en comorbidité), hyperesthésie et sensitivité majeure. .................................................................................. Déficit Attentionnel. ................................................................................... Syndrome d'Asperger (faisant partie des Troubles du Spectre de l'Autisme). ................................................................................... Antécédents de Dépersonnalisation lors de l'enfance et adolescence. ...................................................................................
Date d'inscription : 25/07/2009

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/saccepter-t

Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Invité le Jeu 14 Jan 2010 - 10:46

ah ! merci Chispa pour tes recherches !
Même si ça fait encore partie pour moi du domaine du rêve, tout ça me sera certainement utile le moment venu (je compte en parler à cap'emploi (partie spécialisée 'handicap' de pôle emploi) à mon rdv du 19/01).
Toujours est-il que quand j'en ai parlé à mon psy la semaine dernière, il paraissait intéressé et ne pas connaître, alors que le GEM de Nîmes est à une rue de son cabinet.
Pour ma part, j'avais entendu ce terme pour la 1ère fois sur une affichette du CMPP (centre médico psycho pédago, (enfants))... Les GEM pourraient aussi faire de la pub chez les psy . Bref !... affaire à suivre
J'étais persuadée qu'Etoile bipolaire était aussi un GEM, mais finalement je n'ai pas trouvé l'info.
Etienne ! est-ce que vous avez cherché à créer un GEM pour être mieux subventionné ?

bizz à tous
Evelyne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  bulle le Mer 24 Fév 2010 - 15:54

Bonjour evelyne ,

Beaucoup a faire sur le sujet ,pleis de personnes ds le gard se sentent démunis face a leurs problèmes plus ou moins maladif et ne connaisse pas le GEM . Pour ma part , jamais entendu parler . Au magasin quand c'est possible , j'aime bien qu'on se transmette des infos entre nanas. C'est comme ça que j'ai connu le livre du docteur qui m'a aidé a aider Embarassed mon compagnon durant son cancer en adaptant mieux le coté nourriture a sa maladie . drunken Ca a donné un sens a ma vie a ce moment là et nous en avions besoin. Bizz evelyne . bisous
avatar
bulle

Féminin Nombre de messages : 383
Age : 67
Type troubles : troubles de l'humeur????
Emploi / Statut : a mon compte
Date d'inscription : 05/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

ça bouge à Marseille

Message  Invité le Jeu 6 Jan 2011 - 7:05

Bienvenue chez vous !

POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE FRAGILITE PSYCHIQUE

CE CLUB TRES CONVIVIAL EST FAIT
POUR RECREER LE LIEN SOCIAL, BRISER L'ISOLEMENT,
AFIN QUE CHACUN PARTICIPE A SON RHYTME AUX ACTIVITES.


HORS CONTEXTE MEDICAL


GEM CLUB DE PHOBIES ACTIONS
Groupe d'entraide Mutuelle de Phobies Actions
53, Rue Roger Renzo - 13008 Marseille
04.91.75.69.38 - phobies.actions@orange.fr

Arrow http://www.gemclub-phobiesactions.fr




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

liste des GEM affiliés à l'UNAFAM

Message  Marie-Claire le Lun 2 Mai 2011 - 10:30

Un outil que j'ai, pour ma part, trouvé trés pratique. Merci de me donner votre avis. Very Happy

http://www.unafam.org/-Les-structures-specialisees-.html


Dernière édition par Marie-Claire le Mer 6 Juil 2011 - 8:23, édité 1 fois
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 64
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

GEM : liste wiki des associations en France

Message  Invité le Mer 6 Juil 2011 - 6:52

Extraits de l'article sur Wikipédia sur les GEM (Groupe d'entraide mutuelle)

Groupe d'entraide mutuelle

La loi Nº 2005-102, du 12 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances et la citoyenneté des personnes handicapées, reconnaît explicitement, pour la première fois, la spécificité du handicap psychique et crée un nouveau dispositif adressé aux personnes souffrant de troubles psychiques. Ce nouveau dispositif porte le nom de GEM pour groupe d'entraide mutuelle et son intention est l'amélioration des conditions de vie de ces personnes.

Philosophie du GEM[modifier]
L'innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes handicapées psychiques et/ou cognitifs sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l'organisation d'un projet les concernant : le projet d'entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités.

Objectifs du GEM[modifier]
Le but poursuivi est le désenclavement d'une population souffrant plus particulièrement d'isolement et d'exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité


GEM en province[modifier]
fontenay le comte (85)
Un Autre Regard 76 (Dieppe)
Aube (Strasbourg)
La Belle Journée (Lille)
Cezame (Gard)
Arlequin (Lyon)
Gemini (Lyon)
Gemotion (Lyon)
Icebergs (Lyon)
Les Amis du Pas (Lyon)
LAC'OLADE (Oullins)
Ose (Venissieux)
Envol et Compagnie (Villeurbanne)
Rabelais (Montpellier)
Janus34 (Montpellier)
Ludica 67 (Illkirch Graffenstafen)
Sentinelles-égalité (Marseille)
Tarbes
J'm 82 (Montauban Villebourbon)
La Locomotive (Reims)
Oisis (Creil - 60)
La Ruche d'Entraide (Marmande)
Horizon (Evreux)
Le rayon de soleil (Louviers)
Destinée (Bernay)
L'Envol des pays de Cornouaille (Quimper 29)
La Maison de Pierre (Marennes-Oléron)
Saint Paul (LA REUNION )
Gem du Sud (SAINT PIERRE - LA REUNION)
Le Rebond (Douai - 59)
P'tit plus - Espoir 17 (17 - La Rochelle)
La Main Tendue (17 - Saintes)
GEM Cap@cités (32000 AUCH)
GEM L'envol (Montélimar 26200)
GEM Air Libre (Valence 26000)
GEM La P'Ose (Romans 26100)
GEM Passe Muraille (Gap)
LA PAUSE (Roubaix 59)
GEM Forts Ensemble (la Seyne-sur-Mer 83500)
La Flèche (Sarthe)

GEM à Paris et région parisienne[modifier]*
Connexionplus (Paris - 1er)
Hemispherik (Vanves)
Luciole 92 (Boulogne-Billancourt)
Les Neveux de Rameau (Paris - 9°)
Le Plazz'Arts (www.plazzarts.org) Paris 20ème
La Porte Ouverte (Levallois-Perret)
Le Club des 4 Communes (Sèvres)
La Maison de la Vague (Paris 20°)
Artame Gallery (Paris 20 ème)

* N'hésitez à compléter/éditer cette liste car Wikipédia est une encyclopédie interactive :
Arrow http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d'entraide_mutuelle


Dernière édition par fractal le Mer 6 Juil 2011 - 8:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Marie-Claire le Mer 6 Juil 2011 - 8:21

Le lien ne fontionne pas.
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 64
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Invité le Mer 6 Juil 2011 - 8:32

ayé, les balises sont ôtées, et ça marche ordicoul
Arrow http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d'entraide_mutuelle

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Marie-Claire le Mer 6 Juil 2011 - 9:11

yes, merci ok
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 64
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Invité le Mer 6 Juil 2011 - 18:52

Coordonnées du GEM de Nancy :


ESPOIR 54

6, rue du Général Chevert – 54000 NANCY

Tél. : 03 83 55 00 00 - Fax : 03 83 55 67 41

E-mail : espoir54@espoir54.org


Voir aussi ici : http://www.espoir54.org/spip.php?rubrique9

Bises.


Dernière édition par Trouble le Ven 8 Juil 2011 - 12:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Marie-Claire le Jeu 7 Juil 2011 - 7:12

L'as tu rajouté sur wikipédia Trouble? Very Happy
avatar
Marie-Claire

Féminin Nombre de messages : 1833
Age : 64
Type troubles : BP type 1
Emploi / Statut : en invalidité SS 1ère catégorie bientôt à la retraite
Date d'inscription : 02/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Invité le Jeu 7 Juil 2011 - 13:37

Coucou !

Non Marie-Claire, je n'ai jamais fait ça, veux-tu me donner un coup de main ?

Bises.
ok

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GEM groupe d'entraide mutuelle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum