.......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

.......

Message  Invité le Lun 11 Jan 2010 - 20:59

.


Dernière édition par lillyblue le Sam 23 Mar 2013 - 19:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  sweetdy le Lun 11 Jan 2010 - 22:55

hello

Personnellement, j'ai pris épitomax pour ses effets secondaires justement Very Happy Very Happy

Epitomax a pour effet secondaire CHEZ CERTAINES PERSONNES ET PAS EN PERMANENCE d'être un anorexigène, c'est à dire un truc qui vous rend anorexique.
Comment çà anorexique ?
Le mot est fort. Mais avec epitomax, dans les moments où cet effet marche, on n'a pas envie de manger, on a tout de suite plus faim.

Moi, la grosse mangeuse, je me forçais à avaler le minimum dont mon corps avait besoin pour fonctionner. Résultat, j'ai perdu du poids. Par vague : il y a des moments où cela marche et des moments où cela ne marche pas comme j'ai dit.
Cela m'a appris à contrôler mes rations alimentaires, à ne manger que ce dont j'ai besoin, à ne plus manger parce que c'est bon.
Comment ? Ben moi, avec epitomax, quand je mangeais plus que je n'avais faim, j'avais des maux de ventre après mais pas sympas du tout. Donc je réfléchissais avant de me resservir : "ai-je encore assez faim pour çà ?" parce que je ne voulais pas avoir mal au ventre.
Cette bonne habitude m'est restée.
J'ai perdu 6 kg en 8 mois environs.

Toutefois, au bout de 10 mois, j'ai commencé à faire des états mixtes. Alors on ne sait pas vraiment pourquoi car cela continue bien que j'ai arrêté ce médicament depuis 6 mois. Cela pouvait être une conséquence d'épitomax. En diminuant mes rations alimentaires, j'ai créé un manque, une frustration qui a été compensée par une plus grande consommation de dopamine dans le cerveau, donc une diminution du stock, une fois le stock trop bas, il est possible que cela ait généré l'état mixte. Mais comme cela continue malgré un apport en dopamine de longue durée, c'est peut-être aussi tout simplement du à un vieillissement de ma cyclothymie. Nous ne saurons pas.

Epitomax a été introduit très doucement, on a pris le temps. On l'a retiré un peu plus vite compte tenu de la situation mais pas trop quand même.

Et les kilos, je les ai repris ? Ben oui ! Et sans manger beaucoup !

"Heureusement" pour moi, par période, les états mixtes me font perdre du poids brutalement, donc aujourd'hui, je fais 10 kg de moins qu'avant le début d'épitomax. Est-ce que je reprends après les états mixtes ? Je vous dirai quand ils s'arrêteront, je désespère que cela n'arrive mais je garde confiance.
avatar
sweetdy

Féminin Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 16/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  Invité le Lun 11 Jan 2010 - 23:02

.


Dernière édition par lillyblue le Sam 23 Mar 2013 - 19:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  Joha le Mar 12 Jan 2010 - 0:32

avatar
Joha

Féminin Nombre de messages : 4786
Type troubles : Etoilés & Mutants : depuis toujours. .................................................................................... Trouble de l'humeur réactionnel (en comorbidité), hyperesthésie et sensitivité majeure. .................................................................................. Déficit Attentionnel. ................................................................................... Syndrome d'Asperger (faisant partie des Troubles du Spectre de l'Autisme). ................................................................................... Antécédents de Dépersonnalisation lors de l'enfance et adolescence. ...................................................................................
Date d'inscription : 25/07/2009

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/saccepter-t

Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  Invité le Mar 12 Jan 2010 - 8:39

bonjour Lilly , je ne connais pas ce médoc , bonne chance et beaucoup d'espoir avec lui .
La bise .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  chispa le Mar 12 Jan 2010 - 8:47

mouais... le vieillissement de la cyclothymie... j'y serais bien aussi tiens. je ris ou je pleure? Faut faire avec... sunny geek pale drunken
Pour pleins de trucs, on ne sait plus dire si c'est une conséquence des médicaments, de la maladie ou de l'environnement.
Idem pour les troubles de la mémoire.
Contente d'avoir de tes nouvelles Liliblue.. tu es de retour chez toi?
avatar
chispa

Féminin Nombre de messages : 5478
Age : 56
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Épitomax (Topiramate)

Message  Jacques le Mar 12 Jan 2010 - 16:58

Bonjour, lillyblue ! Smile

Oui, l'un des effets secondaires de l'Épitomax (Topiramate) est de créer une sorte d'anorexie.

Toutefois ce médicament chez les bipolaires ne doit pas être un traitement de fond, mais accompagner un autre traitement, un thymorégulateur d'une manière générale.

Bonne journée. Bises Very Happy . Jacques Smile

_________________
(Ramoneur haut savoyard porte-bonheur.)

Clique ici -> «Hello !… Ticket to the mood.…» Born to be bipo
avatar
Jacques

Masculin Nombre de messages : 6196
Age : 61
Type troubles : TB 1 -> schizo-affectif
Emploi / Statut : Invalidité 2ème catégorie — RQTH
Date d'inscription : 20/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/t20-jacques-tb-1

Revenir en haut Aller en bas

Épitomax

Message  Nathalie le Mar 12 Jan 2010 - 20:06

J'ai perdu 6 kg en 8 mois environs.

Ce n'est pas normal de perdre autant de poids en si peu de temps (comme l'inverse), j'aimais bon pour les organismes, avec notre folie de la minceur/maigreur, nous créons d'autres pathologies.

Manger doit rester un plaisir, le moral est essentiel pour gérer la maladie.
Les laboratoires devraient se concentrer sur les effets secondaires des AD qui font grossir, ce n'est pas normal de grossir autant avec ces molécules.

A quand les nouvelles générations de médicaments qui cibleront le mal sans modifer/détruire d'autres organes ?

Bon appétit mes amis bon app Bon app1
crepe
Bisous. Nathalie
avatar
Nathalie

Féminin Nombre de messages : 224
Age : 52
Type troubles : Accompagnante TBI
Emploi / Statut : Salariée du secteur privé
Date d'inscription : 21/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/emilienne-t

Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  sweetdy le Mer 13 Jan 2010 - 12:14

hello

6 kg en 8 mois, cela fait moins de 1 kg par mois. Ce n'est pas terrible comme résultat... Ma cible, c'est 1kg par mois maintenant que je peux faire du sport, ce n'est pas beaucoup comparé à tous les régimes. C'est ce que l'on peut attendre d'une bonne alimentation associée à un peu de sport. Ce que je fais correspond aux conseils des médecins, pas plus. Bon, je ne monte pas sur la balance tous les jours non plus, je ne prive pas d'un gâteau lorsque l'occasion se présente, comme tu dis "manger doit être un plaisir". Mais j'ai appris (enfin depuis longtemps mais avant ma perte de poids, çà marchait pas) à manger autrement, à cuisiner autrement. Il y a plein de recettes très sympas pour manger diététique et sans produit allégé que ce soit sucre ou graisse. Moi, je ne cède pas là-dessus : le sucre, c'est du vrai sucre, le beurre du vrai beurre, les huiles de vraies huiles. Seulement, j'ai appris à faire des recettes sans, très bonnes et ainsi, en mélangeant le sans graisse et le normal, je ne dépasse pas les doses préconisées par jour tout en atteignant les minima.

Maintenant, je comprends bien que le mieux serait de ne pas avoirs ces effets indésirables. Mais en attendant ces nouvelles générations de médicaments, il faut bien essayer de faire des choses quand tu as déjà pris 30 kg...

Tu sais 30 kg pour 1m53, cela veut dire que tu as du mal à monter les escaliers, que courir, ce n'est pas possible, que marcher plus de 5 minutes exige des chaussures amorties, c'est le coeur qui s'emballe au moindre effort, c'est une randonnée en montagne que tu ne peux pas faire. Et je ne parle là que de problèmes physiques. Après, il y a le reste aussi, reste qui a un impact sur la manière de combattre la maladie.

On ne peut pas rester avec 30 kg en trop, il faut les perdre, lentement, mais il faut les perdre.

J'ai fait un état mixte à l'automne. Résultat: -7kg en deux semaines. Quand j'ai vu çà, j'ai alerté mon psy : j'étais affolée. Rien à faire, c'est la tête qui décide.
Mais j'ai vu ce que cela a fait sur mon corps : je sentais battre mon pouls dans ma gorge en permanence. J'étais très contente de pouvoir à nouveau marcher avec "légèreté" mais pas fière de ce qui se passait dans mes artères...
Là, je suis repartie en mixte, j'ai recommencé à perdre du poids. Je ne veux pas en perdre autant, alors j'ai abandonné le sans graisse et ajouté un dessert sucré/jour (autre que fruit : je parle de confiture, nutella, chocolat,...). J'espère que cela suffira à calmer le jeu car je ne peux pas faire plus sans perturber ma vision de l'alimentation. Il faut aussi penser à l'après. Se réhabituer au sucre et à la graisse à tout va et à des quantités trop importantes, pas bon çà pour un bipo.
avatar
sweetdy

Féminin Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 16/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Interactions nocives pour l'organisme ?

Message  Nathalie le Mer 13 Jan 2010 - 18:50

Bonjour sweetdy,

Oui, je te comprends très bien, les handicaps dus à l'excés de poids, qui détruisent ton moral et ta santé. boule de feu

Ce qui me dérange finalement dans tout cela, est qu'on prend un médicament de plus pour effacer les effets secondaires, l'ad fait grossir, je prends "épitomax", "épitomax" engendre des aigreurs, je prends "Rennie"... L'ad empêche de dormir, rajout d'un Imovane le soir... (L'heure des prises est importante, le médecin de ma mère préconisait l'AD le matin et le midi, pas le soir, il empêche de dormir).

Voilà comment ma mère Bipolaire cummulait les médicaments, son pilulier était rempli pour la semaine.
On arrive à ne plus savoir qui fait quoi, si les interactions entre médicaments deviennent plutôt nocivent qu'ils se soignent. pet

Bonne soirée, bises. Nathalie casqette
avatar
Nathalie

Féminin Nombre de messages : 224
Age : 52
Type troubles : Accompagnante TBI
Emploi / Statut : Salariée du secteur privé
Date d'inscription : 21/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/emilienne-t

Revenir en haut Aller en bas

Re: .......

Message  sweetdy le Mer 13 Jan 2010 - 20:07

hello

oui, prendre des médicaments à tout va, c'est clair, on finit par avoir quelques choses d'inefficace. Ajouter dessus un médicament pour le poids, c'est presque de l'inconscience, surtout celui-là.

Maintenant, il y a des médecins responsables. Des médecins qui proposent des TCC, des aménagements dans le mode de vie pour limiter divers symptômes qui deviennent dès lors inutiles de soigner par un médicament.
Au risque de choquer, je trouve que le médecin qui sort illico presto son ordonnancier est un danger public car il n'aide en aucun cas le bipolaire (ou autre malade) à prendre son autonomie, à se prendre en charge. Se reposer sur un tout médicament, ce n'est que dire "ok bipo, fais de moi ton jouet".
Moi, çà me désole les bipolaires qui ont des ordonnances longues comme le bras, je les comprends, je compatis même mais cela me désole. Si seulement pouvaient avoir quelqu'un près d'eux qui les aident à se prendre en main et remonter pas à pas la pente... Mais vue la longueur de l'ordonnance, ce n'est pas leur médecin qui fera cela...Pourtant ils devraient à l'origine de ce renouveau...Que nous sommes mal assistés... Oui, j'ose le mot "assistance" car cette pente qui est face à ces bipolaires est rude. Ils ont besoin de quelqu'un qui les suive, qui les dirige, qui les motive, qui les accompagne dans les activités nécessaires lorsque la motivation n'est pas suffisante. Cela s'appelle de l'assistance, çà. Et il n'y a aucune honte a avoir de se faire assister dans un tel changement, il faut une telle force de caractère pour y arriver seul... Mais une fois que le pli des bonnes réactions est là, que les maux opportuns ont disparu, ces bipolaires sont autonomes : ils ont une vie devant eux. (je me suis écartée du sujet, désolée, mais j'avais besoin de l'écrire)

Il n'en demeure pas moins que lorsque la liste des médicaments est courte, lutter contre une obésité est une priorité. Et se contenter d'epitomax est illusoire. Il faut lui associer une alimentation équilibrée, voire même un régime particulier pour équilibrer le glucagon et l'insuline. (moi, j'ai pas réussi ce régime, pas compatible avec mes impératifs psychologiques de lait et de fruits au petit-déjeuner, de pas de viande le soir). Et de l'activité physique dès que l'on peut. Je n'ai jamais autant marché qu'en cette période. Sur du plat, par tranche de 30 minutes pour éviter les douleurs aux pieds et au dos. Mais je n'ai pas vécu seulement en avalant un cachet et en remerciant le ciel.

Il suffit parfois juste de quelques kilos pour pouvoir retrouver un dynamisme suffisant pour avoir une activité physique essentielle pour lutter contre l'obésité. On ne peut pas condamner quelqu'un à l'obésité juste parce que cela passe par un médicament de manière temporaire. Il faut juste intégrer ce médicament dans un équilibre médicamenteux et l'arrêter dès que possible aussi, nous sommes bien d'accord.
avatar
sweetdy

Féminin Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 16/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum