Clefs de ma stabilisation

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Clefs de ma stabilisation Empty Clefs de ma stabilisation

Message  Invité le Mar 17 Nov 2009 - 21:28

L'art d'être raisonnable et constant

Bonsoir à tous,

De mes plus de deux ans de stabilité, je commence à tirer quelques enseignements.

Je souhaite vous faire partager certaines des clefs de ma stabilisation. Elles ne s’appliquent sans doute pas à tous les cas de figure, mais si elles peuvent en aider plusieurs d’entre-vous, ce sera déjà fabuleux.

J’ai déjà évoqué l’estime de soi et il sera ici question de notre aptitude à être mesurés.
Mon tempérament raisonnable m’a très certainement beaucoup servi dans ma quête d’équilibre, puis dans son maintien.

Pour moi le bipolaire a tout intérêt à cultiver la mesure, parce que c’est elle qui va limiter l’ampleur des dégâts. En effet, plus l’on est attentif aux limites du raisonnable moins on risque d’être sujets aux comorbidités (alcoolisation par exemple).

Pour ma part, je ne m’inflige pas d’hygiène de vie stricte, en revanche je tâche de faire attention à ce qui me convient et à ce qui au contraire ne me réussit pas.

Mes couchers sont en général de bonne heure, parce que je ne suis pas du soir. Je respecte le plus possible ma nature. Cela revient à prendre soin de soi.

Ma vie est faite de rythmes réguliers, ce qui comporte un côté rassurant. Pour autant, j’ai constaté que plus j’avance, plus je suis capable de gérer des imprévus et de réaliser des choses que je ne me pensais pas capable de faire avant.

Ainsi, peu à peu, j’oriente ma vie de telle façon qu’elle corresponde de plus en plus à mes aspirations.

Contrairement aux idées reçues, «raisonnable» ne veut pas dire renoncer à ses espoirs. Cela veut dire mesurer les risques qu’impliquent certains choix. Peser le pour et le contre, de telle ou telle option. Tout ceci dans le but principal de prendre les décisions qui collent le mieux possible aux situations traversées.

Etre raisonnable, c’est aussi s’adapter et parfois se remettre en question. Le recul joue aussi un rôle majeur.

Voilà, encore une piste à creuser…

Sleep

Clémentine sunny


Dernière édition par Clémentine le Ven 30 Nov 2012 - 15:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Clefs de ma stabilisation Empty Re: Clefs de ma stabilisation

Message  Invité le Mer 18 Nov 2009 - 7:06

"j'oriente ma vie de telle façon qu'elle corresponde de plus en plus à mes aspirations"(Clémentine)

je crois que tu détiens LA piste indispensable au bien-ètre,celle qui fait qu'on arrive enfin à se sortir de cette culpabilité,mais aussi enfin d'oser ètre soi...
et une fois qu'on tend vers ce but,on est surpris!
surpris de voir dans le regard de l'autre qu'on a une valeur,qu'on est pas si nul que ça aprés tout,et que notre particularité fait tout notre richesse...
tout simplement parce qu'on se sent mieux,plus en osmose avec le Monde(bizarre,c'est clair!)qui nous entoure!
oui,s'écouter pour mieux vivre,moins souffrir,de moins en moins...
Clefs de ma stabilisation Icon_flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Clefs de ma stabilisation Empty Re: Clefs de ma stabilisation

Message  garrigue le Mer 18 Nov 2009 - 7:48

Bonjour Clémentine

Ce que tu dis est tellement juste. C'est ce que j'essaie d'ailleurs de faire depuis ma stabilisation encore récente et fragile, alors je ne sais pas si je peux parler de stabilisation.

Néanmoins durant ces quelques mois j'ai appris à être à l'écoute de moi-même, de mes désirs, de mes espoirs et c'est vraiment merveilleux de retrouver toutes ces émotions.

J'évite aussi toutes les situations qui pourraient être trop stressantes pour moi.

Par expérience je sais qu'une vie très régulière est indispensable et je n'ose pas encore déroger à cette règle. Je ne suis pas encore capable de gérer les imprévus mais peut-être qu'avec le temps....

Mais pour cela il faut parvenir à une certaine stabilité et personnellement je sais que tout peut à nouveau basculer. Tes 2 ans de stabilisation me donnent quand même un peu d'espoir.

Bonne journée flower
garrigue
garrigue

Féminin Nombre de messages : 2282
Age : 71
Type troubles : Bipolaire II - Borderline
Date d'inscription : 14/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Clefs de ma stabilisation Empty Re: Clefs de ma stabilisation

Message  chispa le Mer 18 Nov 2009 - 12:26

Contrairement aux idées reçues, «raisonnable» ne veut pas dire renoncer à ses espoirs. Cela veut dire mesurer les risques qu’impliquent certains choix. Peser le pour et le contre, de telle ou telle option. Tout ceci dans le but principal de prendre les décisions qui collent le mieux possible aux situations traversées.


J'ai un peu dur avec le concept de stabilité, probablement ma nature cyclothymique qui fait que je suis pratiquement constamment dans les hauts et les bas.. Aussi certainement, parce qu'il a d'abord fallu que le psy patiemment m'amène à recconaître que je suis instable.
Dans les premiers mois qui ont suvi le diagnostic,j'ai eu l'impression que je devrais renoncer à mes espoirs.. mais je me rends compte maintenant que ce n'est pas le cas.. oui, reconnaître certaines limites, mais il reste une marge intéressante quand même, en faisant comme tu le décris Clémentine.. sunny Merci
chispa
chispa

Féminin Nombre de messages : 5479
Age : 58
Type troubles : Problématique mixte bipolarité et TDA/H sur une personnalité borderline avec traits abandonniques. Bipolarité MD (bipo1)
Emploi / Statut : Invalidité, Mi temps thérapeutique: thérapie familiale, équithérapeute
Date d'inscription : 28/04/2008

http://bipolairemd2008.forum-actif.eu/temoignages-f3/sentier-de-

Revenir en haut Aller en bas

Clefs de ma stabilisation Empty Re: Clefs de ma stabilisation

Message  etienne le Ven 20 Nov 2009 - 21:00

Bonjour,

Pour moi, c'est pareil que pour Clémentine. La stabilité.

Stabilisation depuis 5 ans,
5 jours de tristesse en automne,
5 jours d'irritabilité au printemps,

le reste du temps, c'est TELLEMENT normal que j'en oublie que je suis bipolaire, sauf le soir à 22h quand je prends systématiquement mes médicaments , et tous les deux mois quand je vois ma chère psychiatre.... à qui je n'ai en général pas grand chose à dire, et quand j'œuvre pour l'association étoile bipolaire à Lille.

Mais, je me sens vulnérable, à même de déraper et je reste vigilant, à l'écoute de mes fluctuations légères, mais toujours présentes.

Cela fait 4 jours que je m'endors devant la télé, moi qui suis plutôt (hyper)actif. C'est la tristesse automnale.
Au printemps, je peux m'arrêter quelques jours car j'ai envie d'agresser tout le monde et me mettre en danger.

TELLEMENT si calme, même quand je dors,
TELLEMENT si calme, même quand je sors.....