Lithium et temps d'effet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Jeu 30 Juil 2009 - 13:29

Bonjour,

Depuis hier au soirje prends du Théralithe LP 400 à la place de la Dépakine...

Je sais qu'il faut des semaines voire des mois afin que les taux de lithium se stabilisent...


Cependant je voudrais savoir : quand puis-je espérer commencer à en ressentir les effets (notamment sur la dépression).

Merci

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  garrigue le Jeu 30 Juil 2009 - 20:57

Bonsoir JardinZen

D'après ce que tu dis le Lithium serait difficile à stabiliser. Je n'ai que l'expérience avec le Lamictal où le bon dosage est assez facile à déterminer, quelques semaines.

Je pense que si un thymo va effectivement et heureusement améliorer ta vie il faut prendre en compte l'effet des autres médicaments qui t'ont été prescrits. C'est la bonne association, recette, qui va faire la différence.

Je m'aperçois que je n'ai pas vraiment répondu à ta question sur la dépression mais je peux te dire qu'avec la prise d'un thymo et autres médicaments j'ai pu trouver un peu de répit après tant et tant d'années de souffrances. Je suis convaincue qu'il en sera de même pour toi.

Amicalement

Garrigue flower
avatar
garrigue

Féminin Nombre de messages : 2282
Age : 69
Type troubles : Bipolaire II - Borderline
Date d'inscription : 14/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Ven 31 Juil 2009 - 11:45

Bonjour et merci pour la réponse.

Cependant voilà, le lithium agit autant sur les manies que les dépressions (dit par mon psy et lu sur des études sur internet)... mais j'ai aussi lu beaucoup de témoignages de personnes qui prenant du lithium n'ont plus de manie mais tombent en dépression (pas toutes, mais tout de même) !!!

Je suis bipo 2, donc essentiellement dépressive je me pose la question concernant uniquement SON ACTION SUR LA DEPRESSION...

D'autre part, même si je sais qu'il va me falloir être patiente pour avoir les pleins effets, je me demande au bout de combien de temps peut on COMMENCER à ressentir les effets sur la dépression en particulier ?

Merci.

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  garrigue le Ven 31 Juil 2009 - 19:22

Tu me sembles être très angoissée au sujet de la prise de lithium et la crainte qu'elle entraîne, selon ce que certaines personnes t'ont dit, des dépressions.

Il ne faut pas voir les choses d'une façon si noire tu sais car je pense que ce thymo améliore nos humeurs et de ce fait atténue de façon importante les phases down. Beaucoup de BP d'ailleurs parviennent à retrouver une certaine qualité de vie grâce au Lithium.

Je suis comme toi BP II et je souffre de dépressions majeures récurrentes. Je comprends tout à fait tes appréhensions et aussi ta demande à savoir mais dans combien de temps ce médicament va-t-il agir ? Te répondre de façon précise me semble difficile du moins de ma part car, comme je te l'ai dit, je suis sous Lamictal et non sous Lithium, je pense toutefois qu'il faut compter en semaines, voire en mois. Peut-être que d'autres internautes pourraient mieux te répondre.

Ton psy te connaît bien et il t'a répondu alors n'écoute pas tout le monde, chaque cas est différent, fais lui confiance.

Alors Courage JardinZen et accroche toi en attendant que le lithium agisse, je sais par expérience que c'est plus facile à dire qu'à faire....mais bon je te le dis quand même car il ne faut jamais désespérer et un jour tu verras le bout du tunnel.

flower coeur
avatar
garrigue

Féminin Nombre de messages : 2282
Age : 69
Type troubles : Bipolaire II - Borderline
Date d'inscription : 14/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Ven 31 Juil 2009 - 19:33

Merci,

Oui je sais tout cela finalement mais le LITHIUM était LE médicament dont j'avais le plus peur du fait des effets secondaires et que depuis des années je repoussais... je voulais éviter de le prendre...

Finalement devant la récurrence de mes dépressions j'y ai trouvé mon "dernier espoir", car en plus je prends :
- 2 prozac (notamment pour des TOCs que j'avais en plus de la dépression)
- 2 lysanxia
- 1 stylox

Depuis 3 jours que je prends du Théralithe 400 mg LP j'ai remarqué qu'aujourd'hui j'ai beaucoup moins dormi... mais est-ce possible que cela soit déjà l'effet du Lithium ou bien une coïncidence ??? Il me semble qu'à chaque fois que je change de médicament et que j'ai de l'espoir je dors mieux et je remonte.... donc je ne sais pas si je dois mettre ça sur l'effet du Lithium ou pas (sachant que si ce n'est pas cela, je vais redescendre aussi sec !)...

Oui je suis très très anxieuse j'avoue !!!

Merci pour tout !

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  garrigue le Ven 31 Juil 2009 - 20:47

As-tu moins au mieux dormi ? Je n'ai pas compris.

Si tu as mieux dormi c'est probablement grâce au lithium qui améliore la qualité du sommeil.

Quand on est souvent tombé, on a toujours peur de redescendre et pourtant il arrive aussi que l'on remonte, eh oui...

Je comprends que tu aies attendu des années avant de prendre le lithium mais il y a plein de BP qui vivent quasi normalement avec ce médicament et n'ont pas les effets secondaires tant décriés.

Tu as bien fait d'accepter de prendre ce médicament car il arrive un moment où l'on n'en peut plus.

Il m'a aussi fallu des années avant de me décider à prendre un thymo. J'ai aussi mon cocktail de médocs.
Je connais le Prozac et le Stylnox. Récemment je suis allée sur internet pour me documenter au sujet du Lysanxia.

Alors espérons qu'ils vont nous aider à vivre de façon plus harmonieuse.

T'as le droit d'être anxieuse c'est normal lorsque l'on commence un nouveau traitement. Nous ne prenons pas des médicaments anodins il faut bien le reconnaître.

N'oublie pas que nous sommes là pour t'aider et te soutenir en attendant que le lithium fasse effet, et même après.... ok
avatar
garrigue

Féminin Nombre de messages : 2282
Age : 69
Type troubles : Bipolaire II - Borderline
Date d'inscription : 14/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  Invité le Ven 31 Juil 2009 - 21:22

Bonsoir à vous,

Dans mon cas, le lithium me permet de vivre tout à fait normalement et non "quasi" normalement.

Chez moi, zéro effet secondaire.

Mon organisme l'assimile très bien et mon psy qualifie mon état de "parfaitement stabilisé".

Je croise les doigts pour bénéficier encore longtemps des bienfaits du lithium.

Par ailleurs, contrairement à pas mal de médocs utilisés dans les troubles bipolaires, le lithium a pour moi un avantage psychologique, il s'agit d'un minerai, bref c'est naturel...

Je souhaite à tout nouvel utilisateur autant de satisfaction.

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Sam 1 Aoû 2009 - 17:13

Bonjour et merci pour vos réponses,


Moi aussi je sais que c'est naturel, mais de la même façon que le le plomb est naturel et peut être toxique ! (mais utilisé comme traitement en oligo éléments)... bon de toutes façon c'est mon "dernier" espoir... alors je croise les doigts !

Bon courage

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Lithium et temps d'effet

Message  Ailes de mer le Sam 8 Aoû 2009 - 21:15

Bonjour JardinZen,
je t'envoie un témoignage de plus, qui n'est pas la Vérité avec un grand V !
Tu as l'air d'en "baver" côté dépression, je t'envoie plein de courage.
Je ne doute pas que ton psy t'ait fait essayer plusieurs familles d'anti-dépresseurs, notamment des molécules plus anciennes que le Prozac, où on a plus de recul. C'est bien la cas ?
Concernant le Lithium, et Téralithe LP 400, je l'ai utilisé tout de suite après le diagnostic du Trouble Bipolaire. Pendant au mois 4-5 ans.
Une fois dans le bon dosage (concentration entre 0.8 et 1.2 mg), vérifié par une prise de sang, je me sens bien, équilibrée. Complètement sereine au niveau du pôle maniaque. Par contre pour ce qui est la déprime passagère, parfois, elle était toujours là. Je reprends actuellement du Téralithe LP400, et je suis de nouveau très bien. Je sais simplement avec mon expérience passée que si la dépression, et plus la déprime, pointe son nez, j'aurais besoin d'autres béquille chimique.
C'est vraiment mon expérience, nous sommes bipolaires, mais pas deux bipotes ne sont exactement pareils.
Je te souhaite de trouver un équilibre, d'avoir des projets, et d'avancer malgré tout avec cette dépression.
Bon courage
Steph bye bye

Ailes de mer

Féminin Nombre de messages : 23
Type troubles : Bipolaire I /OK avec lithium
Emploi / Statut : en CDI
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Lun 17 Aoû 2009 - 12:45

Bonjour et merci pour tous vos témoignages,

Mon psy m'a appelé en vacances pour me dire que selon les résultats de ma première lithémie je peux passer à 2 cp de théralithe 400 LP, ce que je fais maintenant depuis une semaine....

Mais... mais... voilà qu'en plus de tous mes problèmes j'ai replongé dans l'alcool durant les vacances (très fortement), je tremble comme une feuille (je suppose que c'est le lithium + l'alcool à outrance)... Maintenant je sais qu'il va aussi falloir que je résolve ce problème (j'ai eu de gros soucis sentimentaux durant mes vacances, mais je me suis dernièrement réconciliée avec mon Amour).

D'après mon psy il fallait compter 1 semaine pour commencer à sentir l'effet du lithium sur ma dépression dès lors que j'en prennais 2 cp.... Por l'instant (et alors que j'ai toujours 2 prozac + 2 Lysanxia par jour) ça ne va toujours pas : et ça fait 1 semaine que je suis à 2 cp !!!!

J'avoue que j'ai trop de problèmes et que ces derniers temps ont été particulièrement difficiles... et aggravés par mon comportement alcoolique !

Je croise les doigts pour m'en sortir ! Mais j'ai peur !

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  Invité le Lun 17 Aoû 2009 - 13:12

Bonjour JardinZen,

L'alcool est malheureusement souvent un trouble associé à la bipolarité, une comorbidité comme d'autres accoutumances (tabac, drogues...).

Je n'ai jamais été confrontée à ce problème, alors je ne suis pas d'un grand soutien. Je te souhaite beaucoup de volonté et de conviction pour te sortir de cette addiction, avec l'aide certainement de professionnels.

Il existe des posts sur ce thème, l'expérience d'autres bipolaires peut te renseigner.

Comme tu l'as déjà toi-même remarqué médocs et alcool ne font vraiment pas bon ménage.

J'espère que le retour au calme de ta vie affective va te permettre de mieux affronter les choses.

On croise tous aussi les doigts pour toi.

Bon courage,

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  Valériane le Lun 17 Aoû 2009 - 14:53

bonjour Jardinzen,

Je me permet de te faire part de mon expérience du lithium.
J'en ai pris pendant 2 ans. je n'ai pas eu d'effets secondaires. un peu plus soif, peut-être. Cependant j'ai pu remarquer que le lithium (théralite LP 400) me plongeait dans un était "d'insensibilité". L'absence totale d'émotions me plongeait encore plus dans la dépression. Mon médecin m'a donc prescrit du lamictal. Je suis nettement mieux depuis.
le traitement actuel est donc: tégretol LP 400; lamictal 100 (celui-ci va être augmenté) et anafranil 75 Lp.
Je ne pense pas que le théralite, d'après mon expérience, soit efficace pour les phases dépressives.
A toi de voir !!
Je te souhaite bon courage.
bisous
avatar
Valériane

Féminin Nombre de messages : 293
Age : 52
Type troubles : TB I etats mixtes
Emploi / Statut : invalidité cat 2 + travail à temps partiel + RQTH
Date d'inscription : 22/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  Invité le Lun 17 Aoû 2009 - 15:28

Pour compléter l'info sur le lithium, voici ce que j'ai pu trouver sur le net (en gras, son action sur la dépression) :

Lithium
Cours de psychiatrie (MEDIX, encyclopédie médicale)

Données pharmacologiques :

Le lithium est disponible en France sous 2 formes : le carbonate de lithium en comprimés à libération immédiate à 250 mg et en comprimés à libération prolongée à 400 mg (Téralithe 250 = 6,8 mEq et LP 400 = 10 mEq) et le gluconate de lithium en ampoules buvables à 5 ou 10 mL (1 mL = 1 mEq) (Neurolithium).


A - Mode d’action :

Le lithium semble agir à différents niveaux sur l’activité du système nerveux central, mais à ce jour aucun mode d’action spécifique n’a été objectivé.

Il traverse les membranes cellulaires par diffusion passive ou en empruntant les mécanismes de transports cellulaires actifs des ions sodium, potassium et calcium sur lesquels il va agir, entraînant dès lors des modifications de l’équilibre hydroélectrolytique et membranaire.

Son action porte sur certaines activités enzymatiques intracellulaires ainsi que sur les seconds messagers (inhibition des systèmes inositol-phosphate et adénylate-cyclase).

Il agit enfin sur les neuromédiateurs, soit par action sur le transport des précurseurs des médiateurs (diminution du passage de la choline, élévation du taux intracérébral du tryptophane), soit par interaction directe avec le système des neuromédiateurs tels que la sérotonine (effet potentialisateur sur la fonction sérotoninergique), la noradrénaline (diminution du turn over), l’acide gamma-amino-butyrique (GABA) dont il facilite l’activité, l’acétylcholine (effet stabilisateur).

B - Pharmacocinétique :

Le lithium possède le double avantage de ne pas être métabolisé et d’être facilement dosable.

Après administration orale, la résorption par le tube digestif est rapide et proche de 100 %.

Le pic plasmatique est obtenu en 1 à 3 h pour la forme classique et en 4 h pour la forme retard, qui permet ainsi d’éviter les pics plasmatiques itératifs après chaque prise (Cmax diminuée d’un facteur 2).

Le lithium ne se lie pas aux protéines plasmatiques, ce qui facilite sa diffusion dans les différents secteurs intraet extracellulaires, au travers du maintien d’un équilibre dynamique (la pénétration cellulaire entraîne une sortie de sodium et de potassium).

Le rapport taux de lithium extracellulaire/intracellulaire (r = 2) s’explique par l’extrusion active du lithium de la cellule avec inhibition partielle de la pompe à sodium par le lithium. La diffusion tissulaire est variable selon les organes (elle est plus élevée pour le rein et le coeur).

Le lithium franchit mal la barrière hémato-encéphalique, la pénétration dans le système nerveux central est lente (concentration maximale atteinte en 24 à 48 h), et moins importante que dans les autres organes.

En revanche, le lithium pénètre plus facilement la barrière placentaire et se retrouve dans le lait maternel.

L’élimination du lithium est essentiellement rénale (90 %).

Sa réabsorption est importante (80 %) et s’effectue à plusieurs niveaux.

• Au niveau du tubule proximal et dans une moindre mesure au niveau de l’anse de Henle, la réabsorption est passive et s’effectue avec celle du sodium.

Toute perte sodique, notamment un régime hyposodé, s’accompagne d’une augmentation de la lithémie par retenue compensatrice de sodium et donc du lithium.

La clairance du lithium (10 à 40 mL/min) dépend ainsi de l’apport sodé (diminution de la clairance en cas de régime hyposodé) ; elle varie aussi selon les individus et diminue en fonction de l’âge.

Les diurétiques ayant une action proximale entraînent une diminution de la concentration plasmatique du lithium car l’augmentation de l’élimination de sodium d’origine proximale qu’ils provoquent s’accompagne d’une perte de lithium sans réabsorption distale (celle-ci ne concerne que le sodium car la membrane distale est imperméable au lithium).

• Au niveau du tubule distal, la réabsorption est active. L’ADH (antidiuretic hormone) et l’aldostérone facilitent la réabsorption du lithium et de l’eau.

Les diurétiques antialdostéroniques diminuent donc la concentration plasmatique du lithium alors que la déplétion sodique provoquée par les diurétiques d’action distale (thiazidiques) entraîne une réabsorption réflexe du sodium mais aussi du lithium au niveau du tubule proximal (car la membrane proximale est perméable au sodium et au lithium).

Le lithium est hémodialysable.

Sa demi-vie moyenne est d’environ 24 h, l’équilibre plasmatique est atteint en 5 à 8 jours selon les individus.

Indications du traitement :

A - Indications officielles :

1- Troubles bipolaires : indication principale de la lithiothérapie

• Traitement curatif de l’état maniaque : le traitement curatif de l’état maniaque peut faire appel aux neuroleptiques et (ou) aux thymorégulateurs (lithium, carbamazépine).

La prescription du lithium en monothérapie dans cette indication est réservée à certains épisodes maniaques d’intensité faible ou moyenne.

L’effet antimaniaque du lithium est largement démontré bien que le taux d’efficacité soit variable selon les auteurs (entre 60 et 95 %), dépendant en grande partie du caractère typique ou non de l’épisode. Dans cette indication, il est préférable d’obtenir une lithémie élevée (entre 0,8 et 1 mEq/L).

Compte tenu du délai d’action du produit (1 à 3 semaines), l’association à un traitement par neuroleptique sédatif et (ou) incisif en début de traitement est souvent indispensable notamment dans les formes de manies agitées ou délirantes.

• Traitement prophylactique des troubles bipolaires : dans cette indication, le lithium est le traitement de référence. Le lithium est un régulateur de l’humeur, il permet au mieux de prévenir les récidives, sinon de réduire la fréquence et (ou) la sévérité (intensité et durée) des accès maniaques et dépressifs.

Il agit donc sur les oscillations de l’humeur, qui tendent à s’aggraver au fur et à mesure des épisodes par un phénomène « d’emballement » ou kindling : après chaque épisode maniaque ou dépressif, un patient bipolaire augmente sa probabilité de faire un autre accès si on ne le traite pas par un thymorégulateur.

Cet élément incite à mettre en route précocement un traitement prophylactique par le lithium, qui a en outre pour effet de réduire le risque suicidaire.

En pratique, l’indication d’un traitement thymorégulateur doit être posée devant un premier épisode maniaque franc (trouble bipolaire de type I), même en l’absence d’antécédents dépressifs. Dans les troubles bipolaires de type II

– épisode(s) hypomaniaque(s) associé( s) à un ou plusieurs épisodes dépressifs

– l’indication doit être discutée en fonction des antécédents personnels et des antécédents familiaux de troubles bipolaires.

L’efficacité du traitement prophylactique est évaluée après un délai minimal de 2 ans de traitement régulier, sachant que, dans un tiers des cas environ, le traitement n’est pas totalement efficace, notamment en raison de la mauvaise observance.

Au terme de ce délai, la survenue de récidives ne permet pas de conclure à l’échec de la lithiothérapie, dont l’efficacité peut se traduire par une simple réduction de la fréquence, de l’intensité et (ou) de la durée des épisodes.

2- Traitement prophylactique des troubles unipolaires :

Le traitement prophylactique des troubles unipolaires peut faire appel, soit aux antidépresseurs au long cours, soit à la lithiothérapie.

L’utilisation du lithium dans cette indication, bien qu’officiellement admise, est actuellement discutée, d’une part du fait de la moindre efficacité du lithium sur la prévention des rechutes dépressives en comparaison des épisodes maniaques, d’autre part du fait de la difficulté à reconnaître le caractère « endogène » d’un trouble dépressif récurrent.

En pratique, on peut proposer la mise en route du lithium chez un patient unipolaire après au moins 3 épisodes dépressifs francs présentant des caractéristiques endogènes (caractère mélancolique, antécédents familiaux de maladie maniaco-dépressive, absence de facteurs déclenchants…).

3- Traitement prophylactique des troubles schizo-affectifs :

Relativement récente, cette indication trouve sa justification dans le caractère récurrent des épisodes maniaques et (ou) dépressifs qui peuvent survenir dans ce sous-type de schizophrénie.

Le lithium n’a donc aucune propriété antipsychotique dans cette indication ; il n’agit que sur le caractère dysthymique de la maladie, ce qui nécessite une coprescription par un neuroleptique au long cours.

B - Autres indications du traitement par lithium :

1- Dépression résistante :

De nombreuses études confirment l’intérêt du lithium dans les dépressions résistantes.

L’adjonction de lithium à un traitement antidépresseur bien conduit, mais pas ou peu efficace, peut en effet permettre une potentialisation de l’effet thérapeutique de celui-ci (délai d’action de 48 h à 2 semaines).

(...)

Clémentine sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Lun 17 Aoû 2009 - 15:58

Merci Clémentine,

Ces informations sont très détaillées (peux tu me donner la source s'il te plait ?)... bon par contre la plupart des gens seront perdus s'ils n'ont pas quelques bases de vocabulaire médical, ayant fait des études en médico-social j'ai compris la majorité (mais pas le détail j'avoue).

En tous cas, le lithium devrait donc déjà faire effet chez moi sur la dépression... si la dose est bonne (je verrai à la prochaine lithémie) : mais pour l'instant c'est pas vraiment ça qu'est ça.... si ce n'est que je suis moins hypersomniaque (c'est déjà ça... mais bon...).

Merci encore, je garde espoir en me disant que je n'ai peut être pas encore la bonne dose de lithium !

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lithium et temps d'effet

Message  JardinZen le Lun 17 Aoû 2009 - 16:04

Valériane a écrit:bonjour Jardinzen,

Je me permet de te faire part de mon expérience du lithium.
J'en ai pris pendant 2 ans. je n'ai pas eu d'effets secondaires. un peu plus soif, peut-être. Cependant j'ai pu remarquer que le lithium (théralite LP 400) me plongeait dans un était "d'insensibilité". L'absence totale d'émotions me plongeait encore plus dans la dépression. Mon médecin m'a donc prescrit du lamictal. Je suis nettement mieux depuis.
le traitement actuel est donc: tégretol LP 400; lamictal 100 (celui-ci va être augmenté) et anafranil 75 Lp.
Je ne pense pas que le théralite, d'après mon expérience, soit efficace pour les phases dépressives.
A toi de voir !!
Je te souhaite bon courage.
bisous

Je ne sais pas... d'après mon psy et les renseignements de Clémentine il semble que cela peut fonctionner...

Quant à moi je n'ai pas d'absence de sentiments du tout, au contraire, je suis toujours aussi hypersensible : moi ce sont les neuroleptiques qui me provoquaient une absence de sentiment insupportable !

Quant à l'anafranyl je ne l'ai pas supporté car il m'a fait prendre 20 kg en 2 mois avec sucre dans le sang, hypertension, etc...

Bref on régiit tous différemment aux traitements (c'est bien dommage, ce serait si simple !).

Merci de ton témoignage

JardinZen

Féminin Nombre de messages : 65
Age : 47
Type troubles : Bipolaire dépressive -4
Emploi / Statut : Arrêt maladie depuis avril 2009
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum